Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 151

***

Chapitre 151 : Au Palais Royal (4)

« Eh bien, Myne… tu as parlé d’une information cruciale concernant le Royaume des Démons. Peux-tu m’en dire un peu plus, à propos de ce que t’a dit Jormungandr ? »

Le roi et mon beau-frère m’avaient regardé avec des yeux sérieux et éteints.

Je leur avais donc tout raconté sans rien omettre, je me demandais s’ils pourraient rattraper le temps perdu.

« … Etto. »

Après l’élection d’un nouveau Roi-Démon, ils avaient commencé par détruire plusieurs pays voisins.

Beaucoup d’humains qui avaient été capturés avaient été ramenés au royaume des démons comme esclaves.

J’avais même vu un village être attaqué par la race des démons… Et ce qui semblait être la participation d’un humain qui combattait la race des démons.

Comme Jormungandr m’avait donné beaucoup de détails, je leur avais brièvement transmis ce qu’il avait dit.

« Quoi ? Il y avait des humains… que se passe-t-il ? »

« … je ne suis pas sûr non plus, parce que Jormungandr volait très haut dans le ciel. Cependant… »

« … Cependant ? Quoi d’autre ? S’il y a quelque chose qui te revient en mémoire, n’hésite pas à nous en dire plus. »

« C’est à propos de ces gens qui ressemblaient à des humains, quand j’étais dans les airs, j’avais remarqué quelque chose. Si je n’avais pas été actif, je n’aurais pas pu comprendre la situation… »

C’était vrai, à ce moment-là… Ce type me regardait directement en souriant. J’étais sûr qu’il m’avait remarqué.

Si je n’avais pas la compétence [Vision élargie - modérée], je ne l’aurais pas su du tout.

« Tes compétences ? Attends donc tu n’as pas utilisé ta compétence [Évaluation] ? »

« … Comme Jormungandr se déplaçait à une grande vitesse, avant que je puisse activer ma compétence [Évaluation], nous avions déjà survolé le village. »

C’était vrai, c’était plutôt dommage que j’aie raté ma chance d’utiliser [Évaluation].

Cependant, un jour, je serais confronté à ce type… Mes tripes me le disaient.

« Fumu, je vois. Ce type que tu as croisé m’intéresse vraiment. »

Mon beau-frère posa alors sa main sur son menton et commença à réfléchir.

« Tu es sûr qu’il était humain ? Même si c’est toi, n’es-tu pas sûr de l’avoir mal jugé ? » demanda le roi.

« Hmmm ! Eh bien, je ne peux pas vous affirmer que c’était obligatoirement un humain… Cependant, de ce que je pouvais voir, il en avait l’apparence. »

Après avoir ainsi répondu, le roi avait fait une pose similaire à celle de mon beau-frère…

Je ne pensais pas que cela en vaille la peine, mais le père agissait de la même manière que le fils. Mais au fait, Sylphide avait aussi ce genre de comportement de temps en temps.

« … C’est juste une possibilité, mais cet homme… il pourrait être l’un des leaders qui menaient la race des démons ? », me dit le roi à l’improviste.

Un démon ? Aah, c’est vrai. C’est l’une des positions dans le royaume des démons, quand le roi a parlé de démons, il parlait de leur race.

« Dans le passé nous en avions rencontré un une fois, je…, non, mon groupe avait déjà combattu un démon auparavant. »

En premier lieu, la race humaine ne comprenait pas grand-chose aux informations relatives au Royaume des Démons, et encore moins sur les Races des Démons.

Ce n’était pas comme s’ils avaient quelque chose à dire, car nous n’avions jamais eu d’échanges.

Les détails de la façon dont les Démons ou les races démoniaques (Orcs, Gobelins, etc.) vivaient ensemble étaient assez mystérieux.

Et l’un de ses mystérieux démons s’était déjà battu contre le groupe du roi.

« La personne que j’ai vue, était-ce un démon ? »

« C’est une possibilité. En premier lieu, la race des démons ne serait pas entourée par des gens de la race des humains, et encore moins pour du travail en commun. Ce n’est pas comme s’il y avait quelque chose à perdre en pensant que c’est peut-être un démon. Qui plus est, à part les compétences, les démons possédaient aussi d’étranges pouvoirs. Vu qu’il t’a vu dans le ciel, c’était peut-être l’un de ses pouvoirs. »

Je vois, comme à l’époque je ne savais rien sur eux, j’avais juste pensé que c’était un humain…

S’il s’agissait d’une guerre impliquant le royaume des démons, alors il n’était pas étonnant qu’un démon agisse en tant que commandant dirigeant les troupes.

Ce que le roi avait supposé pourrait être juste correct.

« Quoi qu’il en soit, maintenant que j’ai entendu les histoires de la guilde des aventuriers et de Myne, le fait que le pays des démons lance une guerre contre nous ne fait plus aucun doute. Le fait que nous soyons distants du Royaume d’Augusta ne nous met pas en danger imminent, mais c’est précisément pour cela que nous devrions penser à quelques contre-mesures. »

« Père, ce n’est qu’une pensée soudaine, mais… Cléo, qu’en est-il du mouvement du Grand-Duché de Cléo… ? »

Hm ? C’était la première fois que j’entendais parler d’un tel pays…

Et le roi, qui avait entendu parler de ce nom, avait fait une expression extrêmement déplaisante.

« … Je ne sais pas, mais j’espère qu’ils ne feront rien de mal. »

◆◇◆◇◆

L’histoire du Pays du Démon, qui pourrait être un énorme problème à l’avenir, s’était terminée pour le moment, alors nous nous étions détendus avec une tasse de thé. La conversation en ce moment était retournée sur la porte spatio-temporelle.

« Bref, j’ai été surpris par la porte que tu as créée. Je sais que je t’ai demandé de la créer, mais je ne m’y attendais pas. »

Le Roi m’avait parlé de bonne humeur.

Même avec les défauts, être capable de trouver une méthode aussi utile était toujours un plus.

« Si seulement il y avait un moyen de l’utiliser en ce moment… »

Après que mon beau-frère avait dit cela, pour une raison quelconque, Ary s’était levée, nous avait regardés et avait commencé à parler.

« Cher Père, à propos du fait que je ne puisse pas rejoindre le clan de Myne Onii-sama, pouvez-vous reconsidérer votre décision ? »

Aah, c’était vrai. On dirait qu’Ary n’avait pas obtenu la permission du Roi et de la Reine.

Même si je n’ai jamais rien dit depuis, je me demandais ce qui lui était arrivé…

J’étais sûr que c’était Sylphide qui avait amené Ary à en discuter directement.

Alors, Roi… quelle décision alliez-vous prendre ?

« Je l’ai déjà dit, même si c’est Myne ou Sylphide, voir même Aisha qui vit avec eux, ils ne pourraient pas te suivre partout, n’est-ce pas ? Et si lors de leurs absences quelque chose arrivait à ton corps ? Alors s’il te plaît, laisse tomber. »

C’était une réponse attendue. Si je regardais le point de vue des parents, je m’inquiéterais moi aussi de laisser ma fille qui a une mauvaise condition physique aller à un endroit pour une longue période.

« Cher Père, me permettrais-tu de faire un commentaire à ce sujet également ? »

Hm ? Qu’est-ce que Sylphide mijotait ? Je me demandais si elle essayait aussi de soutenir Ary. J’étais sûr qu’elle avait parlé à Ary de diverses choses…

« Il s’agit de la “porte” qu’il a créée. Si nous pouvons l’utiliser, le problème d’Ary serait résolu. Au lieu de rester à Lucas, elle pourrait venir ici tous les jours et Père n’aurait pas à s’en soucier non plus… Qu’en pensez-vous ? »

… Je comprenais maintenant. Si elle pouvait venir ici immédiatement, elle pourrait entrer dans le bain et ressourcer sa magie pour une journée, puis, après un temps fixe, elle pourrait revenir et refaire le plein d’énergie.

Cela pouvait être exténuant de s’asseoir tous les jours dans la calèche pour venir à Lucas, donc si elle utilisait ma porte spatio-temporelle, alors elle pourrait venir ici tous les jours.

« Muu… non, c’est toujours un non. En cas d’urgence, et si personne de son entourage ne comprenait la fonction de cette porte, ne serait-ce pas la même chose qu’avant ? »

« Mumumu, cher Père… tu es vraiment têtu, le sais-tu ? »

Non, attends. Je comprends parfaitement ce que tu ressens, Ary, mais c’est parce que le roi est vraiment inquiet pour toi, c’est la raison pour laquelle il t’a dit ces choses, il n’est pas têtu. OK, je le répète, pas têtu…

« Si c’est le cas, on peut demander à Kate la bonne de suivre Ary  ? »

Sylphide avait ensuite proposé une autre idée. Kate la bonne ? Je me demande qui c’était… ?

Ne me dites pas que c’était la bonne qui s’occupait toujours de moi ? Cependant, la bonne ne pouvait pas la suivre à la maison du clan tous les jours, n’est-ce pas ? Cette servante n’était-elle pas occupée en ce moment ?

« … Si Kate est d’accord, alors c’est parfait… »

Même mon beau-frère, qui se taisait pendant un certain temps, avait commencé à s’y intéresser.

Si c’était un jeu, Ary aurait alambiqué le roi.

« C’est vrai ! Si Kate me suivait, il n’y aurait pas de problème ! Père ! S’il te plaît, laisse-moi partir ! Je veux rejoindre le clan d’Onii-sama !! »

Quelle bataille intense entre les membres d’une même famille ! Waffle, Kuu et moi étions des étrangers… Au fait, Waffle était au-dessus de ma tête, et je tenais Kuu dans mes bras, mais même eux semblaient sur le point de s’endormir.

Je comprenais les sentiments d’Ary et du roi, alors j’aimerais pouvoir convaincre les deux parties avec une réponse appropriée.

« … j’ai compris tous tes sentiments. J’en discuterai avec Garnet demain, je te dirais ce qui en résulte. »

Finalement, en quittant ma maison, ils n’étaient pas arrivés à une conclusion, alors Sylphide était retournée au palais et y était restée. De plus, la porte que j’avais créée sera placée dans la chambre de Garnet jusqu’à la fabrication de la nouvelle version améliorée.

Comme c’était la chambre du Garnet, les seuls autorisés à y entrer seraient le roi et sa famille, ainsi que Kate la bonne. Même la deuxième reine et le prince Lectar, qui n’avaient pas reçu le « Contrat de la bête divine » de Fenrir ne pouvaient pas y entrer. Je supposais que c’était le moyen le plus sécurisé que l’on avait pour l’instant.

… Ainsi, le lendemain matin, je mangeais le délicieux petit déjeuner d’Aisha. Il allait sans dire qu’Ary, avec un beau sourire sur son visage et Kate, qui portait un uniforme de bonne, s’étaient aussi jointes pour le petit déjeuner.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

2 commentaires

Laisser un commentaire