Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 149

***

Chapitre 149 : Au Palais Royal (2)

« Quoi !?? Tu l’as enfin terminé ! Bravo Myne ! »

Il semblerait que le Roi comprit immédiatement que je parlais de la porte de téléportation.

Tout à l’heure, le Roi essayait de montrer une attitude lumineuse pour détendre l’atmosphère autour de nous, mais après avoir entendu le rapport de ma part, il avait l’air content du fond du cœur.

« Oui, concernant les détails... »

Le Roi avait de nouveau compris quelles étaient mes intentions lorsque je regardais le Premier ministre Morg.

« Désolé Morg, peux-tu nous attendre dehors un moment ? »

« ... ça ne me dérange pas, mais est-ce quelque chose que même moi, le Premier ministre, ne puis-je pas savoir ? »

Apparemment, le Premier ministre Morg avait remarqué que je le regardais tout à l’heure. C’était peut-être pour ça qu’il trouvait les ordres du roi étranges.

« Voyons voir, ce discours concerne littéralement la “vie” de quelqu’un, et c’est quelque chose dont j’ai juré de ne pas parler. »

Le roi m’avait rappelé le « Contrat de la bête divine » de Fenrir.

Cependant, cela ne pouvait être accepté que par ceux qui avaient rencontré Fenrir et qui avaient reçu son approbation.

Eh bien, il était vrai que s’il en parlait à quelqu’un de compétences, vous subiriez très certainement une mort douloureuse, mais si vous n’en parliez pas, la protection resterait.

Je ne pensais pas que Fenrir le donnerait volontiers à quelqu’un, surtout si c’est pour leurs propres désirs.

« Hou ? Sur quel sujet Roi a-t-il juré ? »

Apparemment, les paroles de Roi semblaient avoir retenu l’attention de Morg.

Eh bien, je me demandais comment le Roi pourrait résoudre ce problème...

« Oh Morg, je ne déteste pas ton attitude à essayer d’augmenter tes connaissances sur quelque chose d’intéressant... mais parfois, dans ce monde, il y a des choses que tu devrais mieux ne pas savoir. »

Morg, qui entendit la réponse du roi, se mit à sourciller.

C’était sûrement une réponse inattendue.

Mon cœur battait fort, les mots « Contrat de la Bête Divine » seraient mentionnés ou non.

Cependant, si vous y pensiez, si quelqu’un parlait du « Contrat de la Bête Divine », alors le contenu du contrat serait rompu.

En tant que tel, il était impossible pour Roi de faire une chose aussi singulière.

« Hohou, pour que Votre Majesté le formule ainsi... C’est comme frapper sur du bois, si c’est le cas, je dois m’excuser. »

Tout en haussant les épaules, le Premier ministre était sorti du bureau.

D’une façon ou d’une autre, nous avions esquivé une personne qui était extrêmement curieuse de notre situation, et ceux qui restaient dans le bureau étaient seulement des personnes qui connaissaient mes compétences.

{Waffle, juste au cas où, peux-tu fouiller autour de nous ?}

Quand je lui avais demandé de le faire, Waffle avait répondu par « Wafu ! » et avait immédiatement commencé à chercher.

Même si je pouvais pratiquement utiliser n’importe quelles compétences, en termes de capacité de détection, Waffle était un niveau au-dessus de moi.

Confier cela à Waffle était donc la bonne décision.

{C’est bon, je n’ai senti aucune magie, et aucune personne également.}

{Merci Waffle !}

Après l’avoir remercié, j’avais caressé doucement la queue qui pendait devant mes yeux, et Waffle semblait heureux tandis qu’il resserrait les yeux.

En regardant notre situation, mon beau-frère avait demandé avec enthousiasme.

« Alors, jeune frère, la porte qui contient ta compétence est-elle vraiment terminée ? »

« Oui, et c’était aisé... non, c’était vraiment difficile, mais... »

En disant cela, j’avais sorti la porte qui était reliée à la salle de démantelage de notre maison. C’était une porte que j’avais préparée et que j’avais mise dans le sac de rangement.

Le roi et mon beau-frère regardèrent la porte apparemment normale.

« ... Père, Frère... y a-t-il un problème avec la porte ? »

Airy qui ne connaissait pas la situation avait incliné la tête en le demandant.

En regardant son père et son frère avec enthousiasme, elle était aussi curieuse.

« C’est pour ça que Myne était là. C’est la possibilité que les rêves d’Ary se réalisent. »

Bien que Sylphide l’expliquait à Airy, celle-ci ne le comprenait pas bien. Elle continua donc à regarder la porte d’une manière étrange tout en inclinant la tête.

Sylphide n’était jamais allée plus loin dans son explication.

Je supposais qu’elle pensait qu’elle comprendrait tout une fois qu’ils l’auraient examiné.

Privilégier la pratique plutôt que le théorique, c’était la bonne façon de faire.

« Cette porte est reliée à la salle de démantelage de ma maison. »

Après l’avoir mentionné, Airy avait finalement compris ce que c’était.

Elle avait montré une expression surprise.

« Ça, ça, ça pourrait être... la même technique de mouvement qu’Onii-sama ! »

En écoutant les paroles d’Airy, le Roi demanda finalement.

« ... Fumu, puis-je l’essayer tout de suite ? »

« Oui, mais pour des raisons de sécurité, je vais entrer en premier. »

Même si je l’avais testé sans qu’aucun problème soit détecté, mais si par hasard le roi l’utilisait et que quelque chose devait arriver, ce serait même très gênant.

Ce serait le chaos dans l’ensemble du royaume d’Orcus.

Par conséquent, il était préférable pour moi de l’utiliser et de prouver que c’était sûr.

Waffle, qui était sur moi, m’avait suivi quand j’avais franchi la porte. Puis c’était au tour de Sylphide.

La famille Fortuna disparut sans laisser de traces, puis, après qu’il ne restait plus que la famille royale, ils se regardèrent et hochèrent la tête.

« Eh bien, j’y vais en première ! »

Parmi les membres de la famille royale, Airy avait été la première à entrer dans la porte. Depuis qu’Airy avait fait l’expérience du déplacement par le biais de mes compétences, elle ne se sentait pas mal à l’aise.

En voyant Airy passer dans la porte, son frère Alto avait suivi ses traces.

« Fumu, alors il a vraiment fait une telle chose... Je me demande qui d’autre à part Maya l’alchimiste aurait pu faire quelque chose comme ça... »

Puis, finalement, le roi était passé par la porte.

◆◇◆◇◆

« ... C’est ici que Dyne et Yukino vivaient, hein. »

Nous étions passés de la salle de démantelage au salon et nous avions bu du thé.

En fait, le plan était de revenir immédiatement, mais comme le roi avait insisté pour visiter la maison, nous la lui avions fait visiter, et nous buvions maintenant du thé.

Le roi était autrefois un ami de ma mère et de mon père, ils étaient dans le même groupe d’aventuriers.

Par conséquent, je pensais qu’il était plutôt curieux concernant la maison.

Le roi, qui regardait autour de lui lentement, montrait une expression nostalgique, mais perplexe, qui ressemblait à de la solitude.

J’étais sûr qu’il se souvenait du bon vieux temps.

Je ne savais pas ce qu’il ressentait parce que pour moi, c’était un spectacle ordinaire, mais du point de vue du roi, il devait sûrement penser à la vie que menait mon père et à ma mère ici.

« Myne, bien joué. C’est dommage qu’on ne puisse pas l’utiliser à grande échelle à cause du “Contrat de la Bête Divine”... »

Le roi me loua.

« ... Jeune frère... je pense que cette porte est vraiment géniale, mais j’ai l’impression qu’il y a un inconvénient à cela... »

Après que mon beau-frère ait franchi la porte avec un sentiment d’excitation, il me le dit d’un ton frais.

« Un inconvénient... ? »

Hm, Hm, Hm, Hm ? Qu’est-ce que c’était ? Je ne voyais rien du tout...

Alors qu’elle inclinait la tête, Sylphide aussi se le demandait.

Démontrant qu’elle avait un lien de parenté, le geste de Sylphide inclinant sa tête ressemblait exactement à celui d’Airy avant.

Comme on s’y attendait des sœurs. J’avais été impressionné par ces choses étranges.

... Oups, on s’écarte du sujet. Donc, un désavantage, hein...

« ... Je suis désolé, beau-frère. Mais je ne comprends pas. »

Après que je lui eus répondu, mon beau-frère avait souligné les inconvénients de la porte.

« Les inconvénients de la porte sont... »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

3 commentaires

  1. Merci pour le chap ^^

Laisser un commentaire