Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 121

***

Chapitre 121 : Chapitre Bonus – Amy (2)

Le village des elfes, comme je pouvais m’y attendre... il avait été littéralement effacé de la surface du monde.

Il ne restait plus que les ruines de la ville, les vestiges de ma maison.

Et les innombrables cadavres des humains.

... C’est tout ce qu’il y avait.

Certains d’entre nous avec un peu de chance s’étaient peut-être échappés.

Cependant, les chances que beaucoup d’entre nous se soient échappés étaient probablement faibles.

À l’origine, notre race d’elfes avait un faible taux de natalité.

Dans la situation actuelle, pour favoriser une nouvelle vie, je ne pensais pas que nous puissions avoir une nouvelle génération.

S’il y avait une telle possibilité, les chances que les elfes mâles et femelles se rencontraient à nouveau pour faire des bébés étaient faibles.

J’étais sûre que les bébés qui naîtraient seraient mêlés au sang des autres races.

Ce qui signifiait que les elfes purs périraient dans un avenir proche.

C’était pourquoi j’avais juré devant l’Arbre Monde.

Je voulais vivre un peu plus longtemps, et prouver que la race des elfes existait toujours dans ce monde.

Alors, tant que j’aurai un enfant, l’avenir sera au moins assuré.

En tant qu’elfe de sang pur, la possibilité d’être mère était peut-être plus faible, mais...

Mais pour cette raison, je devais partir et rester dans la ville où les humains habitaient, et chercher quelqu’un en qui je pouvais avoir confiance.

... Bien que je pensais qu’il n’y avait pas une seule personne en qui je puisse avoir confiance dans la race humaine, vu que c’était elle qui avait causé cet événement tragique.

Et, j’avais une haine profonde envers eux au fond de mon cœur.

Néanmoins, j’aurais quand même besoin de trouver quelqu’un en qui je pouvais avoir pleinement confiance.

Les seules races avec lesquelles les elfes pouvaient s’accoupler et laisser leurs semences étaient les humains, les diables et les démons.

Il y en avait qui s’accouplaient avec les races bestiales avant, mais il était impossible de concevoir un enfant.

Alors que pour le démon et les diables, le simple fait d’être avec eux ternirait l’orgueil des elfes.

Dans ce cas, la race humaine était la seule option qui restait.

La race humaine avait eu une chance et avait détruit pour ainsi dire les elfes.

Quelle ironie que nous ne puissions pas devenir mère sans le soutien de la race humaine...

En y pensant, j’avais décidé de me préparer et de partir en voyage tout en étant plongée dans mes sentiments.

... Que ce soit une bonne ou une mauvaise chose, la partie de notre village qui était situé face au vent n’avait pas été brûlée par le feu.

Il avait donc été possible de trouver quelque chose dans le village en ruines qui pourrait m’aider pour le futur voyage.

Tout d’abord, je devais récupérer un objet magique qui me serait désormais absolument nécessaire et qui se trouvait à l’intérieur de ma maison.

Si je pouvais trouver cet objet magique, il serait possible de cacher mon apparence d’elfe.

Puis, après une heure, j’avais enfin trouvé ce que je cherchais, l’objet magique de type Bracelet et l’outil de remplissage magique.

Avec ça, je pourrais au moins voyager à l’extérieur.

Venant involontairement de ma bouche, un son de soulagement s’était échappé.

Mais je n’étais pas en sécurité.

C’était vrai que si j’avais cet objet magique, je pourrais changer mon apparence.

Mais, si la magie accumulée s’asséchait, elle perdrait son effet et je retrouverais mon apparence d’origine.

Ainsi, je devrais régulièrement réapprovisionner la magie dans l’outil magique.

Si je manquais le moment du réapprovisionnement, quelque chose d’horrible pourrait arriver d’ici là.

De toute façon, en ayant cet objet magique, je pourrais vivre dans le pays d’une autre race.

Après cela, j’avais pris un sac de rangement et quelques vêtements chez moi et chez mes voisins, et j’avais trouvé un arc et un poignard pour me protéger.

Les préparatifs pour le départ avaient progressé régulièrement et tous les préparatifs avaient enfin été achevés.

C’était déjà le soir quand l’heure était venue, alors j’avais décidé que le moment de mon départ serait dès que le soleil se lèvera demain.

... Ce soir, j’avais décidé de dormir dans ma maison qui s’était effondrée.

Même s’il elle s’était effondrée et qu’il n’en restait plus rien, c’était quand même un endroit plein de souvenirs importants.

Gravons fermement ces scènes à mes yeux.

Et, souviens-t’en pour le restant de ta vie.

Avec ces souvenirs agréables, des sentiments de colère bouillonnaient à l’intérieur de mon cœur.

J’avais essuyé mes propres larmes encore en passant la dernière nuit dans mon village.

« ... Je reviendrai certainement une fois de plus. »

Laissant à nouveau des mots pleins de détermination, je quittai définitivement ma maison.

***

J’avais décidé de viser une ville aussi lointaine que possible.

Plus je m’éloignais, moins les gens en sauraient sur la tragédie qui s’était produite dans le village des elfes.

Et aussi, j’avais pensé que ceux qui n’avaient jamais rencontré d’elfes avant allaient naturellement augmenter.

J’étais sûre que personne ne penserait que je serais une elfe.

J’avais l’objet magique, donc il n’y avait aucun moyen de le savoir, cela assurerait ma sécurité si je poursuivais mon plan.

J’avais juste pensé que je devais faire attention.

Sur le chemin de la ville, j’avais utilisé [Magie unique : Arbre] et [Alchimie] pour créer beaucoup de potions de haute qualité.

Je les avais vendues en chemin afin de gagner de l’argent.

De plus, j’avais fait des potions qui pouvaient rendre une silhouette transparente pendant un certain temps et des potions qui émettaient une lumière intense lorsqu’elles étaient utilisées.

En regardant ma situation, j’étais une femme voyageant seule.

Même si les gens ne savaient pas que j’étais une elfe, il viendra un temps où des gens avec de mauvaises intentions apparaîtraient.

Je devais donc agir avec une extrême prudence.

« Hou, jeune dame. Avez-vous des Potions de haute qualité juste là ? D’accord, je l’achète pour 20 pièces d’argent. »

Dans une ville que j’avais visitée, un colporteur que j’avais rencontré par hasard avait acheté une potion que j’avais préparée.

J’avais pensé que c’était une bonne occasion, alors j’avais décidé de recueillir diverses informations en posant diverses questions.

« ... Merci. Monsieur, je suis sûre que vous avez visité de nombreux endroits depuis que vous êtes colporteur ? Connaissez-vous une ville où la sécurité publique est bonne et où il est facile d’y passer du temps ? »

« Oh je vois, jeune dame. Alors vous pensez à déménager ? »

« Oui, comme vous pouvez le voir, je suis une femme voyageant seule. S’il y a une ville où je peux vivre en paix, je veux y aller. »

Le vieil homme avait réfléchi un moment et me présenta 2 propositions.

« Voyons, c’est encore assez loin d’ici, mais vous pouvez aller à la capitale. Le roi y vit, c’est animé et la sécurité publique y est bonne également. Une autre possibilité serait la ville de Lucas. Bien qu’elle ne soit pas aussi bondée que la capitale, la sécurité n’y est pas mauvaise et c’est généralement une ville animée. Ça doit être l’une de ces deux-là. »

Effectivement, la capitale semblait certainement être un bon choix.

Après ça, c’était la ville de Lucas... n’est-ce pas ?

« Merci beaucoup ! Alors, j’irai à la capitale. »

J’avais baissé la tête devant le vieil homme et j’étais partie.

... Mais, qu’est-ce que c’était ? Je me sentais un peu mal à l’aise envers ce vieil homme.

En repensant à ce mauvais pressentiment, je m’étais retournée pour vérifier à nouveau la silhouette de l’homme...

Cependant, je ne pouvais pas voir la trace de ce vieil homme.

Hein ? Qu’est-ce que c’était ?

C’est une route dégagée avec une belle vue.

Je ne pense pas que je pourrais perdre de vue quelqu’un en marchant quelques mètres.

... Le mauvais sentiment que je ressentais tout à l’heure s’était renforcé.

Ce vieil homme, pouvait-il avoir de mauvaises intentions ?

Je ne devrais pas trop douter, mais cette personne faisait partie de la race humaine.

Il valait mieux être prudent à partir de maintenant.

Je lui avais dit que je me dirigeais vers la capitale, alors peut-être qu’il me barrera le chemin à un certain moment.

Non, attends ! D’habitude, on penserait que je resterais dans une auberge à cette heure-ci ?

Quoi qu’il en soit, je pensais qu’il y avait de fortes chances que je sois encore sous surveillance.

Changeons la destination pour la ville de Lucas.

Bien que de l’argent serait gaspillé, j’étais revenue et j’étais resté dans l’auberge, et au moment où j’étais entrée dans la chambre, j’avais pris la potion transparente et j’avais quitté la ville immédiatement.

Avec ça, ils ne pourraient probablement pas me chercher.

Puisque j’avais pris ma décision, il était temps de passer à l’action.

En sortant de l’auberge, j’avais descendu la route où l’on pouvait voir le coucher du soleil.

Bien sûr, j’avais continué à utiliser la potion transparente.

J’avais aussi demandé à la réception de l’auberge vers quelle ville je devais aller, et ils m’avaient dit d’aller à la capitale.

Alors que je faisais semblant de m’intéresser à la capitale, même si ce vieil homme écoutait notre conversation, il n’aurait pas pensé que je me dirigerais vers Lucas.

Ça devrait aller, et je devrais pouvoir agir.

L’objectif était la ville de Lucas.

Je me demande, quel genre de ville est-ce.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.
    Donc le but de Amy c'est d'avoir un bébé.

  2. je dit sa comme sa mais le vieux qui disparait mystérieusement sa sera pas , dieu qui aurai mie amy sur la route de myne ?

Laisser un commentaire