Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 112

***

Chapitre 112 : Ratio hommes/filles de la soirée entre amis 1 : 4 (3)

Hein ? A-t-il compris la cause de la mauvaise condition physique d’Ary ?

{Waffle, qu’entends-tu par le manque de mana d’Ary ?}

Quand on interrogea Waffle pour avoir plus de détails, il semblerait que tous les organismes vivants, qu’ils soient grands ou petits selon la race accumulait du mana dans leur corps.

Lorsque, dans un corps, le mana descendait en-dessous d'un certain seuil, divers problèmes apparaissaient au cours de vos tâches quotidiennes.

Par exemple, des vertiges, des difficultés respiratoires et des palpitations, une sensation que votre cœur s’emballe sont certains des symptômes dus au manque de mana.

D’après la perception de Waffle, apparemment Ary possédait dans son corps les deux tiers de la quantité normale de mana pour un humain.

Elle semblait souffrir d’une maladie grave quand elle était jeune.

Quand elle était jeune, elle se plaignait tout le temps d’être malade, et il semblerait que l’organe qui contrôlait son mana ait mal fonctionné, ce qui avait déclenché la maladie.

Par conséquent, nous étions peut-être parvenus à la conclusion que cette maladie était le résultat d’une carence chronique de mana.

{Waffle, tu as fait du bon travail !}

Oui, si c’était vraiment le cas, peu importe la quantité de médecins qualifiés pour la soigner, cela ne servirait à rien pour rétablir l’état d’Ary.

Comme ils n’avaient pas pu identifier la cause de sa maladie.

Seul quelqu’un comme Waffle qui était une bête divine avec une capacité de perception incroyable, avait tout de suite remarqué le manque de mana d’Ary dans son corps.

Pour commencer, nous n’avions pas ce concept de personne ayant une carence en mana.

Nous ne pouvions donc pas le deviner.

{Alors, Ary a été complètement guérie ?}

{Je n’en suis pas sûr}

Comme Sylphide l’avait demandé plus tard, Waffle avait fait une expression, disant : « je ne sais pas ».

C’était logique, Waffle n’était ni médecin ni guérisseur.

« ... Pour l’instant, je m’en vais. »

Si je traînais au vestiaire, Ary ne pourrait pas sortir de sitôt.

Retournons dans le salon pour l’instant.

Quand j’étais retourné dans le salon, Aisha et Amy m’avaient salué en ayant des visages anxieux.

« Qu’est-il arrivé à la princesse ? »

« ... Euh ! J’ai pu comprendre la cause de la mauvaise condition physique d’Ary. »

Aisha était manifestement au courant de la maladie physique chronique d’Ary et du fait qu’elle était toujours enfermée dans sa chambre.

D’après ce que j’avais dit au sujet de « Comprendre la cause de son mauvais état corporel », je savais à quel point ces mots pouvaient être graves.

Inversement, Amy, qui venait de rencontrer Ary pour la première fois, n’était pas au courant du fardeau que cette personne de la royauté portait depuis le début.

« Voici ce qui a été exactement dit tout à l’heure »

Avec une expression confuse, elle écoutait notre conversation.

J’avais donc répété la conversation que nous avions eue lorsque Waffle nous expliquait par télépathie que la cause de son mauvais état était due à une carence en mana.

« Att-Attendez une minute !? »

Tout en étant à la moitié de mon explication, Amy me coupa l’herbe sous le pied.

Hm ? Quel était le problème ? Ai-je dit quelque chose d’étrange ?

« Myne, Waffle... est une bête divine !? »

Ah, maintenant j’ai compris.

Le fait que Waffle était une bête divine était un secret.

Amy, j’avais accidentellement pensé que vous étiez au courant depuis le début.

Quoi qu’il en soit, puisqu’elle faisait partie de notre clan, tôt ou tard, elle l’aurait su et de toute façon ce serait mal de le lui cacher...

« ... Oui, c’est vrai. S’il vous plaît, gardez cela secret pour les personnes en dehors de notre clan. S’il arrivait quelque chose à Waffle, Fenrir n’en resterait pas là. »

Comme je lui parlais ainsi, elle me répondit :

« Je comprends, je ne le dirai à personne. »

C’était la réponse d’Amy, elle répéta cela en tremblant et en ayant les larmes aux yeux.

N’était-elle pas étrangement désespérée... ? Je me demandais ce qui n’allait pas.

Tout en trouvant cela étrange, j’avais réfléchi et je m’étais souvenu de la Bête Divine Ymir qui avait complètement détruit le pays des Elfes.

... C’est vrai, elle connaissait la force d’une bête divine et tremblait donc de peur quand elle en voyait une en face.

On m’avait aussi montré la puissance de Fenrir une fois, et c’était une force absurde.

Même avec ce genre de pouvoir en moi, pour Fenrir, ce n’était que de l’amusement.

Amy qui avait vu toute la puissance d’une bête divine en serait évidemment effrayée, donc ça ne pouvait pas l’aider.

« Tu n’as pas à avoir si peur, Waffle est une créature adorable. Pareil avec Fenrir, elle est gentille, pas effrayante du tout ! »

Après avoir fini de parler, juste à temps, Sylphide et l’Ary tout excitée venaient de sortir du bain et retournaient dans le salon.

« ... Eh ? Où est Waffle ? »

« Je suis tout de suite venu voir Aisha et les autres, il est peut-être encore à l’intérieur. »

Amy qui avait entendu cela s’était alors empressée d’aller à la salle de bain afin de ne pas laisser la bête divine attendre plus longtemps.

... Comme je l’avais dit, elle n’avait pas besoin d’être paniquée.

« Aisha, veux-tu bien accompagner Amy. »

Après l’avoir dit, Aisha se rendit à la salle de bain à un rythme rapide.

« ... Que s’est-il passé ? »

Sylphide, qui ne connaissait pas les circonstances, avait fait un regard étrange en posant la question.

Fuuu, cette fois, je leur avais expliqué ce qui vient de se passer dans le salon.

J’avais l’impression d’avoir expliqué pas mal de choses aujourd’hui.

« Je vois, j’ai entendu dire que les pouvoirs d’Ymir sont vraiment étonnants. Après l’avoir vu en action, quand on lui a dit que Waffle est une bête divine, elle a peur de lui. »

Tout en étant soulagée, Sylphide avait parlé de cette manière tandis qu’Ary participait à la conversation.

« Mais grâce à Waffle, je sais maintenant comprendre la raison de mon état de santé ! Bien que je ne sache pas qui est Ymir, je peux garantir à 100 % que Waffle n’est pas effrayant du tout ! »

Comme mentionné précédemment, Ary était plutôt favorable à Waffle qui avait identifié la cause de sa mauvaise condition physique. Elle qui en avait souffert pendant de nombreuses années.

« Alors, comment te sens-tu en ce moment ? »

« Eeehmm, c’est parfait ! Je me sens dans une excellente forme ! »

Avec un sourire radieux sur son visage, Ary répondit énergiquement.

Si ça devait la guérir complètement, ce serait génial.

S’il y avait des gens avec des symptômes similaires à ceux d’Ary, ce serait une bonne nouvelle pour eux aussi.

Je voulais aussi aider Ary, mais s’il y en avait d’autres qui souffraient, j’aimerais aussi les aider.

C’était ce que je pensais du fond du cœur.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇

« ... Hawa~, c’est vraiment génial... »

Amy ouvrit grand la bouche tout en étant étonnée.

Peu importait l’expression que les elfes avaient, ils étaient toujours beaux. Tout en pensant à de telles choses inutiles, je regardais la baignoire.

... Et Waffle avait fait des éclaboussures en flottant sur son dos.

« Wafu ~♪ »

Oui, il avait l’air de s’amuser.

« Comme Myne l’a dit à propos de cette eau de mana, il semble qu’il y ait réellement du mana dense mélangé dans l’eau. Si je devais me remettre de la fatigue ou de blessures mineures, je serais guéri rien qu’en plongeant ce bain. »

« Ah ? Amy peut aussi détecter le mana ? »

« Nous aussi, les elfes, nous sommes pourvus d’une capacité de détection du mana. Ainsi, les elfes qui ont reçu des compétences liées à la magie ont d’incroyables capacités de combat. »

... Eh, je ne le savais pas.

Même moi, je n’avais jamais été lié à des elfes de toute ma vie.

« ... Bête Divine Waffle, veuillez m’excuser. »

Après qu’Amy ait lavé son corps, elle avait peur d’entrer dans la baignoire où Waffle nageait.

« Wafu ! »

Waffle avait levé une de ses pattes, indiquant son accord à Amy.

Amy qui n’avait pas reçu le [Contrat de la Bête Divine] ne pouvait pas parler avec Waffle, donc il avait utilisé un langage corporel pour parler.

En pensant à de telles choses, j’avais moi aussi parlé à Waffle en plongeant dans la baignoire.

Ah, naturellement j’avais aussi lavé mon corps avant d’entrer !

« Alors, qu’en dites-vous ? Notre famille vous plaît-elle ? »

Afin de nous y habituer, je l’avais amenée aujourd’hui ici.

Si je n’entendais pas ce qu’elle avait à dire à ce sujet, cela n’avait pas beaucoup de sens de l’inviter.

Waffle semblait un peu conscient de la situation... est-ce qu’il allait s’en sortir ?

« ... Tout le monde a été très gentil avec moi, je suis très heureuse. Je me demande si c’est vraiment bien d’être traitée avec tant de gentillesse. »

« J’ai déjà dit que je te protégerai à tout prix. On peut donc dire que tout ira bien, et qu’il y a une bête divine si mignonne chez nous aussi ! »

« Wafu Wafu Wafu !! »

Au moment où je l’avais dit, Waffle avait élevé la voix, comme s’il disait : « Laisse-moi faire. »

... Oui, je compte sur toi !

D’ailleurs, nous étions dans le bain depuis un bon moment... ne va-t-il pas tremper un peu trop longtemps ?

Quoi qu’il en soit, en regardant l’apparence innocente de Waffle, Amy semblait s’habituer peu à peu à lui, et elle lui tendait même la main en lui caressant la tête.

Si elle commençait à vivre dans notre maison, Waffle serait peut-être capable de résoudre tout conflit avec sa gentillesse.

« Si Amy n’y voit aucun problème, pourras-tu emménager chez nous après-demain ? »

En écoutant mes paroles, elle m’avait répondu :

« ... Oui, prenez soin de moi, s’il vous plaît. »

Oui, avec ça, j’étais soulagé !

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇

Après qu’Aisha et Amy soient sorties du bain et quand j’avais essayé de prendre un bain, Waffle était soudainement sorti de l’intérieur du bain tout en éclaboussant *splash*, il marchait autour du sol.

Je me sens étourdi.

... Il semblait que même Waffle serait étourdi après avoir trempé pendant si longtemps.

Pendant que j’enlevais mes vêtements, Waffle se balançait et sauta soudainement dans la baignoire.

Évidemment, l’eau m’avait éclaboussé, mais comme j’allais dans la baignoire de toute façon, ce n’était pas un problème.

{Vient ici Waffle. Je vais t’essuyer.}

J’avais apporté une serviette de bain propre et neuve, et j’avais couvert la tête de Waffle tout en essuyant un Waffle propre, en éliminant toute humidité inutile.

Waffle semblait s’amuser en fuyant.

« Wafu ~♪. »

D’accord, c’était fini.

Après avoir pris la serviette de bain, il m’avait léché les joues partout avant de courir vers le salon.

Ainsi, je pourrais enfin me tremper lentement dans la baignoire.

Il n’y avait pas de femmes aujourd’hui et Waffle était aussi sorti.

... Je me baignais seul.

Profitons tranquillement du bain.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇

Quand j’étais sorti du bain, Ary faisait la réunion avec mes deux jeunes mariées.

Avant d’être pris dans ce pétrin, je ferais mieux de m’enfuir dans ma chambre.

« Eh bien, je vais dormir maintenant ! Bonne nuit ! »

Aisha et Sylphide me regardaient à contrecœur, mais j’avais fait semblant de ne pas le remarquer en m’échappant rapidement.

{Aujourd’hui, Myne dort seul ? Si c’est le cas, je te suivrai aussi !}

Waffle avait couru après moi et s’était rapidement positionné sur moi.

... D’une certaine façon, la vitesse à laquelle il monte sur ma tête s’accélère, n’est-ce pas ?

Sur ce, Waffle et moi étions entrés dans un profond sommeil.

... J’avais entendu plus tard qu’Ary les avait questionnés au sujet de nos vies, ce qui les avait gardés éveillés toute la nuit.

Il était donc évident que le visage d’Amy avait été teint en rouge le lendemain matin.

Oui, même en l’entendant, mon visage était aussi devenu rouge...

Tu es vraiment effrayante, Ary...

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire