Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 11

***

Chapitre 11 : Inscription à la guilde et réceptionniste exclusive

« ... Un plafond inconnu. »

En ouvrant les yeux, un endroit que je n’avais jamais vu auparavant était entré dans mon champ de vision.

« Ah, Myne... êtes-vous réveillé ? Dieu merci. »

Peut-être que mon murmure avait été entendu, car j’avais entendu à ce moment-là la voix d’une femme. Je pensais déjà avoir entendu cette voix quelque part... où était-ce... ?

Alors que mon esprit était encore confus, je ne pouvais pas bien rassembler mes pensées. Qu’est-ce qui m’était arrivé depuis peu ? Alors que la confusion ne s’était pas dissipée, une très belle femme était entrée dans mon champ de vision.

J’avais déjà vu cette personne, cette réceptionniste... mademoiselle Aisha, c’était ça ?

Ah, je commençais à me souvenir. Un aventurier du nom de Hyold s’était battu avec moi, j’avais été frappé par lui... et mon estomac avait été piétiné avec sa pleine puissance.

Je n’avais plus de souvenirs après ça, ce qui signifiait que j’avais alors perdu connaissance.

« ... Où suis-je ? »

Après l’avoir demandé à Aisha, elle manifestait une espèce de soulagement venant du fond du cœur et avait répondu : « C’est la salle médicale de la Guilde ».

Je vois, Aisha est celle qui m’avait amené ici, je dois la remercier.

« Merci beaucoup de m’avoir aidé, mademoiselle. »

Après avoir exprimé ma gratitude, avant qu’Aisha réponde, j’avais entendu la voix d’un homme.

« Désolé... Myne, n’est-ce pas ? Je suis le Maître de la guilde, Bazzam. Moi, en tant que maître de guilde, je m’excuse sincèrement. »

Un homme qui s’était appelé le maître de guilde était soudainement apparu, s’était incliné devant moi et avait prononcé des mots d’excuse

« Non non, pas du tout. Ce devrait être moi qui devrais être désolé de vous avoir dérangé. »

Alors que je lui avais répondu, Bazzam avait dit « Hein ? » et avait affiché un regard surpris.

« Maître de guilde, Myne est comme ça, tu sais, » Aisha, pour une raison inconnue, avait un regard triomphant sur son visage alors qu’elle s’adressait au maître de guilde.

« Non désolé. Puisque je n’avais parlé qu’à ceux qui utilisaient des tons plus grossiers, entendre votre discours poli m’a quelque peu surpris. »

En y pensant, Aisha avait aussi dit quelque chose comme ça.

« Maintenant, l’homme appelé Hyold qui a combattu avec toi, je lui ai immédiatement donné son châtiment au nom de la guilde. »

Avec le sujet précédent réglé, Bazzam avait commencé à parler de la cause de mon sommeil ici.

« Un Châtiment ? »

« Ah, je l’ai expulsé de la guilde et lui ai coupé les deux bras. »

Couper ses bras !? Sérieusement ? Je reculai par réflexe en entendant les mots dangereux qu’il prononça soudainement.

Réalisant probablement mon expression, Bazzam avait largement souri et m’avait directement déclaré. « Ce type n’a pas seulement enfreint les règles une ou deux fois. En outre, cette fois, il est coupable d’avoir tenté de tuer un civil. »

En disant cela, il m’avait regardé et avait continué. « Si je n’avais pas agi, tu serais vraiment mort maintenant. En tant que maître de guilde, je ne peux pas ignorer cela, il ne pourrait pas vivre librement maintenant avec ses bras coupés. Eh bien, il a eu ce qu’il mérite. »

J’avais l’impression que c’était trop, mais si le maître de guilde le disait... Quoi qu’il en soit, depuis que le châtiment avait été donné, peu importe, même si je lui disais quelque chose.

« Par conséquent, cet incident étant complètement dû à l’incompétence de notre guilde. Nous allons vous donner 20 pièces d’or en guise de compensation, prenez-les d’Aisha après cela. »

« Eh ? Cela... n’est pas beaucoup trop d’argent !? Je ne peux pas l’accepter !! »

« Non, la guilde doit aussi garder la face. Nous serions troublés si vous ne l’acceptiez pas, alors comprenez-le, s’il vous plaît. »

Après qu’il l’avait dit, le maître de la guilde s’était levé de son siège, m’avait dit « Au revoir » et avait quitté la salle médicale.

Tandis que j’étais ébahie par ce développement rapide, j’étais arrivé quand Aisha s’éclaircit la gorge.

« Désolée, même s’il a agi comme ça, c’est qu’il s’inquiète pour vous, vous savez ? », dit-elle en me faisant un clin d’œil et en faisant une explication pour l’attitude du maître de guilde.

« Maintenant, je voudrais m’excuser correctement... et aussi, merci. Pour avoir pris ce coup pour me protéger. »

« N-Non, c’est seulement parce que je n’aime pas qu’une fille se fasse frapper... d’ailleurs, c’est d’abord de ma faute s’il a choisi de se battre... »

« Oui, mais souvenez-vous que je vous en suis reconnaissante. »

« Ah oui... »

D’une certaine manière, cela s’était réglé par la force.

Comme prévu, il y avait ce sentiment venant d’une femme plus âgée.

« Alors, continuons notre discussion. À propos de l’inscription à la guilde, vous n’avez toujours pas changé d’avis ? »

Ah, c’est vrai. J’étais venu ici pour rejoindre la guilde, je l’avais complètement oublié à cause de la perturbation.

« Oui, prenez soin de moi, s’il vous plaît. »

Je m’étais incliné et avais donné mon accord, Aisha avait souri doucement et avait continué.

« Compris, ce n’est pas principalement pour des excuses pour l’incident de cette époque, mais j’ai accepté d’être affectée à vous en tant que réceptionniste exclusive. »

Réceptionniste exclusive ? Qu’est-ce que c’est ? Un mot inconnu est apparu à nouveau.

Bien que je ne comprenne toujours pas et que j’étais confus, elle continuait à parler.

« Ah, je ne me suis pas présentée, n’est-ce pas ? Je suis Aisha. Aisha Laurel ! S’il vous plaît, prenez soin de moi, Myne ♪ ! »

« Eh ? Euh, Aisha, prenez soin de moi aussi, s’il vous plaît... hein !? Qu’est-ce qu’une réceptionniste exclusive !? »

« Les réceptionnistes exclusifs sont des réceptionnistes désignées par le maître de guilde pour des aventuriers spéciaux et leur sont réservés. Donc, en guise d’excuse pour cette fois, Maître Bazzam m’a assigné comme réceptionniste exclusive. »

Exclusif, cela voulait-il dire que quand je ne venais pas, Aisha ne travaillerait pas ? J’étais vraiment désolé pour ça.

« Non, non, non, non, comme vous pouvez le voir, je suis faible, et je vais vous déranger, Aisha, vous savez !? S’il vous plaît, laissez-moi. »

« Ne vous inquiétez pas, même si ça s’appelle exclusif, je continuerai à travailler comme d’habitude, vous savez ? Cela signifie seulement que je vous assisterai si vous venez, alors ne vous inquiétez pas. »

Après, j’avais essayé de résister, mais comme cela avait déjà été décidé, je ne pouvais pas changer le fait qu’elle était maintenant ma réceptionniste exclusive.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Encore une fois ses chapitre sont beaucoup trop court mais merci c'est vraiment rafraîchissant j'aime beaucoup

Laisser un commentaire