Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 106

***

Chapitre 106 : Réflexions autour de la Maison de Clan

... Le matin était arrivé.

J’allais devoir vérifier l’achèvement de la maison du clan aujourd’hui.

Honnêtement, je devais y aller hier... mais j’étais trop fatigué donc je m’étais mis directement au lit.

Je ne pouvais toujours pas croire que mon mariage puisse être aussi bien accueilli dans la ville de Lucas.

... J’étais heureux, mais cet accueil m’avait porté un grand coup, mentalement parlant.

Le soir, avec le peu d’énergie que mes deux femmes et moi avions, nous étions allés prendre un bain et nous étions allés immédiatement après ça au lit.

À cause de ça, toute la fatigue avait quitté mon corps ce matin, et j’étais bien réveillé.

Bien que, comme d’habitude, mes deux femmes dormaient encore.

Aujourd’hui, elles portaient correctement leur pyjama de nuit, donc il n’y avait pas de gâteries pour les yeux.

... Cela ne servait à rien de continuer à les fixer, et cela, peu importe, le moment où nous allions encore nous détendre. Alors j’allais prendre mon temps habituel dans la salle de bain.

Je m’étais faufilé hors du lit en essayant de ne pas les réveiller toutes les deux, et j’avais jeté un coup d’œil dans le panier dans lequel se trouvait Waffle.

« Wafu ! »

Ouais, je savais qu’il était réveillé.

Comme s’il attendait que je parle, il leva sa patte droite et me la montra, ce qui était son salut habituel, non ?

{Waffle, veux-tu prendre un bain avec moi ?}

Même si je n’avais rien dit, la réponse était évidente, mais j’avais demandé au cas où.

{L’heure du bain ~~, l’heure du bain ~~}

Répondant de cette manière, il était sorti précipitamment du panier et grimpa sur ma tête.

C’était aussi la scène habituelle où il tapotait ma tête avec ses pattes comme s’il me demandait de partir précipitamment.

Après avoir confirmé que Waffle était fermement posé sur ma tête, je m’étais dirigé rapidement vers la salle de bain.

« ~~~ ♪ »

{~~~ ♪}

Étonnamment, Waffle n’avait pas nagé dans le bain, mais son corps était étalé dans le bain, sous la forme d’un « 大 ».

Il semblerait qu’il utilisait ses queues pour se déplacer en flottant dans le bain afin de ne pas heurter sa tête contre le bord de la baignoire.

« Waffle, tu ne vas pas nager aujourd’hui ? »

{Flotter, c’est si relaxant ~~ ♪}

... Il semblerait qu’il ait trouvé une toute nouvelle façon de s’amuser.

J’avais entendu dire qu’il y avait des gens qui croyaient en la bête divine. Je m’étais demandé ce que ces gens penseraient s’ils voyaient l’apparence de Waffle en ce moment, leur foi serait ébranlée...

Eh bien, c’était adorable donc cela allait !

Pendant que Waffle flottait, je prenais aussi plaisir à me baigner dans le bain pendant un certain temps, quand mes deux femmes étaient arrivées.

« ... Quelle adorable silhouette. »

Elles regardaient Waffle, et leurs deux mouvements s’arrêtèrent.

Aah, je savais que cela arriverait.

À la fin, mes deux femmes arrivèrent avant que Waffle n’ait pu leur échapper, nous n’avions ainsi jamais quitté le bain.

... J’étais obligé de participer à leur jeu avec Waffle, mais juste un peu. On va garder secret le fait que ma tête était un peu étourdie vu que nous étions là depuis trop longtemps.

 

***

 

« ... Je suis désolée, Myne. »

« Je suis désolée ! Cher mari... J’étais tellement occupée que j’ai complètement oublié... »

J’avais découvert récemment qu’elles aimaient vraiment les choses adorables.

Nous mangions maintenant notre petit déjeuner qu’Aisha avait préparé, et toutes les deux s’excusaient à mon égard.

Pour commencer, ce n’était pas vraiment un gros problème, et je n’étais pas en colère contre elles. Alors il n’était pas nécessaire pour elles de s’excuser. Mais en pensant à leurs sentiments alors qu’elles s’excusaient, je devais être suffisamment adulte pour les accepter.

« ... OK, je comprends. Cela ne me dérange pas tellement. Ce n’est pas comme si je ne comprenais pas vos sentiments. Alors la prochaine fois que nous irons dans la salle de bain, rappelez-vous-en simplement, pour que cette discussion puisse être terminée. »

Après avoir exprimé ce que j’avais en tête, toutes les deux me regardèrent avec des expressions soulagées et me sourirent.

« Quoi qu’il en soit, la cuisine d’Aisha est devenue encore meilleure qu’avant. Je vais devoir travailler dur pour ne pas être en reste... »

« C’est de la même manière que mon mari l’a dit, je vais devoir également apprendre à cuisiner. »

Ouais, il y a quelques jours les compétences culinaires d’Aisha avaient déjà atteint le Niveau 7.

Juste avant, quand j’évaluais les chefs du palais royal, leurs niveaux étaient autour de 5 ~ 7 et ils étaient considérés comme des experts dans leur domaine.

Même si je n’avais pas confiance dans mes talents de cuisinier, comme c’était une situation négative avec mon niveau 2, je devais travailler dur à partir de maintenant.

En comparant ma cuisine et celle d’Aisha, la différence de goût était assez évidente

Par conséquent, nous aurions pu graduellement laisser la cuisine à Aisha pour que cette différence ne soit plus visible.

Mais au contraire, tous les jours, nous participions tous à cette tâche.

En tout cas, je voulais que mes deux épouses et Waffle mangent de délicieux plats.

C’était bien tout ça, mais ce n’était pas bon...

Si possible, j’aimerais qu’Aisha puisse se reposer de temps en temps...

Eh bien, j’en discuterai avec elles à une date ultérieure.

« Si vous êtes tous les deux heureux, cela me procurera le plus de joie. Princesse, est-ce que tu feras aussi quelque chose avec moi la prochaine fois ? »

... Il semblerait que, pendant que j’y réfléchissais, l’opportunité pour moi de cuisiner avait drastiquement diminué.

En pleurant dans mon esprit, Waffle se goinfrait de nourriture, il s’arrêta à mi-chemin et marcha vers moi.

Puis, après m’avoir regardé, il me tape sur les genoux en revenant manger sa nourriture.

... Essayait-il de me dire de ne pas être déçu ?

Cette réflexion de Waffle m’avait immédiatement calmé...

 

***

 

« Hey, Sylphide... Il y a quelque chose dont je voudrais te parler. »

« C’est rare que mon mari fasse un tel changement, quel qu’il soit, si je peux t’être utile, dis-le-moi. »

Il s’agissait de la conception de la maison du clan qui avait été faite par Sylphide et l’artisan. Je voulais consulter Sylphide afin de faire des dortoirs pour les membres du clan.

« Tu veux faire un dortoir pour les membres de la Maison du clan ? »

« Fumu, je vois... pour l’instant, tu veux faire un endroit où Amy pourra vivre correctement ? Cependant, n’avait-elle pas auparavant un endroit où se loger ? »

« C’est vrai, mais ne devons-nous pas la protéger ? Si c’est le cas, nous devrions pouvoir la surveiller alors j’ai pensé : “pourquoi ne pas la laisser rester dans la maison du clan ?” En attendant que la maison du clan soit terminée, nous pouvons lui demander pour le moment de rester chez nous. »

Sylphide hocha la tête à nouveau pendant mon explication et commença à réfléchir pendant un moment.

Après avoir réfléchi un peu, elle hocha lourdement la tête et me dit ce qu’elle en avait conclu.

« À moins de consulter l’artisan, je ne sais pas si c’est réaliste, mais pour le moment, que dirais-tu d’avoir un bâtiment à trois étages ? Il y a aussi la dignité des nobles, donc dans la mesure du possible je ne veux pas changer le plan à deux étages, bien que je pense qu’il est préférable de construire un troisième étage... »

En effet, c’était vrai.

De plus, nous ne savions pas combien de membres on devra prendre à l’avenir.

Comme le roi m’avait dit qu’il me choisirait plusieurs personnes, le nombre de chambres nécessaire sera en fonction du nombre de personnes.

Si nous utilisions le deuxième étage comme un lieu d’hébergement, cela deviendra évidemment une petite installation pour la famille Fortuna.

Ainsi, je pensais que le troisième étage proposé par Sylphide avait du sens.

« Yeap, ça a l’air génial. En attendant, allons-nous rencontrer l’artisan ? »

J’avais appelé Aisha et Waffle et j’expliquais ce que j’avais en tête, et nous avions tous commencé à partir vers le site de construction de la maison du clan.

... Eh bien, même si je disais que nous partions, elle était juste à côté de nous.

Eh bien, qu’en dirait l’artisan ?

En premier lieu, pouvions-nous changer ce que nous avions en ce moment ?

Eh bien ! Commençons par le commencement, et demandons-lui !

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire