Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 101

***

Chapitre 101 : La bénédiction de Lucas

« Oui, je sais... La personne qui doit venir dans notre clan... »

Mon cœur battait un peu...

Je me demandais si c’était quelqu’un que je connaissais.

« C’est Amy »

... hein ?

Qui diable était cette Amy ?

Je me demandais si Sylphide la connaissait.

En y réfléchissant, j’avais jeté un coup d’œil à Sylphide, mais comme je m’y attendais, elle fit une expression confuse, comme si elle se demandait « C’est qui ? »

En regardant nos expressions stupéfaites, Aisha frappa dans sa main et laissa échapper un « Ah ».

« Hein, tu ne te souviens pas d’elle ? ... Eh bien, je suppose que cela n’est pas trop surprenant. C’est la fille qui avait été détenue dans la colonie orc, la fille que Myne avait sauvée. »

Ah, maintenant qu’elle l’avait mentionné, cela aurait pu être son nom.

Je l’avais complètement oubliée, vu que nous ne nous étions jamais rencontrés depuis ce jour et que je n’avais entendu son nom qu’une seule fois.

Mais pourquoi elle ?

Je me sentais comme lors de la conversation entre le roi et Aisha, il y avait des sujets concernant un abri et un message du chef de guilde, entre autres choses.

Comme le doute avait fait surface dans mon esprit, Sylphide avait demandé à Aisha la même chose que ce que je venais de penser à l’instant.

« Père a dit quelque chose à propos de l’hébergeur. Que voulait-il dire par là ? »

« ... Oui, pouvons-nous mettre cela de côté jusqu’à notre retour à la maison ? Ce n’est pas quelque chose que je peux dire dans un lieu public... »

Cela semblait être quelque chose de très sérieux, n’est-ce pas ?

Je commençais à me sentir un peu mal à l’aise...

« Pour l’instant, arrêtons-nous à la Guilde des Aventuriers après avoir atteint Lucas. J’ai besoin de donner la lettre que le roi m’a confiée au chef de guilde. »

... Amy, hein. Quand je l’avais sauvée, je pensais seulement à la façon dont j’allais cacher mes compétences à Sylphide et Aisha, donc je n’ai pas beaucoup d’impressions d’elle. À bien y penser, pourquoi avait-elle été capturée par les orcs ?

Peut-être que cette question pouvait être liée à cela.

Eh bien, inutile d’y penser.

Tout sera résolu après notre retour ! Profitons juste du trajet pour l’instant. Après tout, ce n’était pas tous les jours que vous pouvez vous asseoir dans une voiture aussi luxueuse.

Brosser la fourrure de Waffle, boire du thé noir infusé par Sylphide... Flirtant tous les trois. Alors que nous faisions ces choses, nous étions arrivés dans la ville de Lucas en un clin d’œil.

Comme on pouvait s’y attendre d’une calèche appartenant à la famille royale, les regards des gens qui se tenaient en rang étaient concentrés sur nous dès que nous étions entrés dans la ville, et nous étions descendus lentement de la voiture.

Réalisant que c’était nous qui avions descendu la voiture, plusieurs personnes nous avaient applaudis.

« « « Félicitations pour votre mariage ! » » »

Avec ces applaudissements qui débutèrent, les gens environnants avaient compris qui nous étions, et peu à peu, les applaudissements s’étaient répandus comme une vague.

Nous nous étions inclinés profondément et avions agité les mains aux gens qui nous applaudissaient, et nous nous étions lentement dirigés vers l’entrée de la ville.

Au moment où nous étions entrés, Edgar, le portier que je connaissais, avait également applaudi et m’avait appelé.

« Myne !! Félicitation pour ton mariage ! Avec ça, tu es maintenant enfin adulte, n’est-ce pas !! Dyne serait vraiment heureux. Je pense que ça va être dur pour toi à partir de maintenant, mais continue ! Je te donnerai des conseils si quelque chose arrive ! Appelle-moi juste quand cela arrivera ! »

D’une certaine manière, je me sentais vraiment timide quand une connaissance parlait de mon mariage.

Edgar était le même que d’habitude.

Il était redevable envers mon père, alors il s’était toujours préoccupé de moi. C’était quelqu’un que je connaissais depuis que j’étais petit, donc il était comme un frère pour moi.

« Votre Altesse Sylphide, félicitations pour votre mariage. Bien que Myne ressemble à ceci, c’est une personne fiable. Je prie pour que vous ayez un mariage éternel. »

Edgar avait dit cela et s’inclina devant Sylphide.

« Vous vous appelez Edgar ? Levez la tête. Nous vous serons redevables à partir de maintenant. Myne, Aisha et moi dépendrons de vous, désormais. »

En disant ça, Sylphide baissa la tête devant Edgar.

Même si elle était une ancienne princesse, les gens environnants avaient acclamé Sylphide, une royauté baissant la tête devant un simple gardien.

Sylphide se retourna alors et cria bruyamment à la foule.

« Tout le monde, merci beaucoup pour vos bénédictions ! Je compterai sur vous à partir de maintenant ! S’il vous plaît, prenez soin de moi ! »

En disant cela, elle avait de nouveau baissé la tête. Aisha et moi nous étions aussi inclinés. Et comme nous l’avions fait, les applaudissements avaient de nouveau résonné.

Oui ! Pour une raison quelconque, je me sentais vraiment heureux et reconnaissant... J’étais vraiment reconnaissant envers tous ! Merci tout le monde !!

« ... Au fait, Myne. »

Edgar m’avait appelé. Je me demandais quel était le problème.

« ... Qu’est-ce donc que ce petit renard roulé sur ta tête ? »

Ah, c’était la première fois que Waffle entrait dans Lucas, hein.

« C’est Waffle, il fait partie de notre famille ! S’il te plaît, prends soin de Waffle tout autant que les autres ! »

Alors que je m’inclinais de nouveau, Waffle salua Edgar en levant avec dextérité sa patte de devant, alors même qu’il s’accrochait à moi pour ne pas tomber.

« Wafu ! »

Une fois de plus, la salutation de Waffle avait fait sensation... Oui, avec cela, le degré de reconnaissance de Waffle avait dû être augmenté.

 

◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇

 

Même après être entré dans la ville, nous avions été accueillis par des bénédictions lorsque nous étions passés à travers la foule.

Nous ne pouvions pas traiter la bonne volonté de toute la ville par le dédain. Toute notre famille les avait remerciés poliment pendant que nous marchions.

Habituellement, il ne fallait même pas cinq minutes pour atteindre la guilde, mais il nous avait fallu 20 minutes pour y arriver enfin. C’était vraiment fatigant, mais à partir de maintenant c’était la partie cruciale.

Faisons cela.

... Mais sérieusement, personne n’aurait pensé que ce serait si fatigant de venir à la guilde après être entré dans la ville...

Dans un sens, on pourrait se sentir plus à l’aise si on plongeait dans un donjon.

Même dans la guilde, l’hospitalité avait continué. La personne ayant eu la première place dans ce lieu était naturellement Aisha. Elle était l’ancienne réceptionniste populaire de la Guilde des Aventuriers, et elle était également une aventurière de Rang B. Il n’y avait aucune chance qu’elle ne soit pas bien accueillie.

« Ooh, si ce n’est pas Aisha ! »

Dès que nous étions entrés dans la guilde, un aventurier avait dit cela à haute voix.

« Oh ? As-tu juste dit Aisha !? »

« ... C’est vraiment elle ! Aussi belle que d’habitude, n’est-ce pas !! »

« Attends, est-elle redevenue réceptionniste ? Sérieusement ? Ouuui ! »

« ... Tu es idiot, tu ne sais pas qu’Aisha est mariée ? »

« « « « Que viens-tu de dire ? ! ! ! » » » »

« En premier lieu, n’a-t-elle pas dit qu’elle a cessé de travailler en raison de son mariage ? »

« ... Aah, vous mentez... S’il vous plaît, dites-moi que c’est un mensonge !! »

« Ma... ma... déesse a été profanée. »

... Plutôt que d’appeler cela un accueil, c’était plus un grand chaos, n’est-ce pas. Eh bien, je savais quel genre d’endroit était la Guilde des Aventuriers, mais... la situation devenait chaotique...

Dans le tumulte, une voix outrageusement forte retentit dans la guilde.

« Les gars ! Fermez-la un peu, compris !! »

... Euh, vous êtes le plus bruyant ici...

Je me demande à qui était la voix. J’avais l’impression de l’avoir déjà entendu...

Les aventuriers qui étaient entassés dans le hall se séparaient nettement en deux. À la fin du chemin fait à partir de cette séparation se tenait le propriétaire de la voix.

Oui, toujours de mauvaise humeur, le chef de guilde se tenait dans une posture décourageante, les bras croisés, alors qu’il nous fixait du regard.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

6 commentaires

  1. Merci pour le chap ^^

  2. Merci pour le chapitre !

  3. Merci pour le chapitre. Ha enfin le retour a Lucas. Il me tarde de voir la nouvelle maison et ce que vas faire le clan.

  4. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire