Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 2 – Chapitre 8 – Partie 9

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 8 : Souvenirs brisés

Partie 9

Cependant, elle n’avait pas vraiment eu de résistance à recevoir des conseils. Comme c’était quelque chose qu’elle recevait depuis son enfance, elle y était habituée. Et son résultat en tant que deuxième dans son année scolaire était probablement suffisant pour être reconnu.

En fait, Tesfia n’espérait pas que sa mère la féliciterait pour ses résultats, mais au moins elle ne se fâcherait pas contre elle… probablement.

Elle craignait que ses talents magiques ne soient mis à l’épreuve lorsqu’elle rentrerait chez elle, ce qui l’avait rendue déprimée. Les notes, c’est une chose, mais je suis sûre qu’elle va se fâcher pour ça. Tesfia était consciente que même si elle s’améliorait, sa mère ne serait jamais satisfaite. Quand elle avait maîtrisé l’Épée de Glace, sa mère lui avait dit que c’était quelque chose que n’importe qui dans la famille Fable devrait être capable de faire.

Après son deuxième soupir, Tesfia avait trouvé sa détermination, sachant qu’elle ne pouvait l’éviter de toute façon. « Je dois faire mes valises pour demain, alors commencez sans moi. » En disant cela, elle avait commencé à courir vers le dortoir comme pour dissiper ses doutes.

« À tout à l’heure. » Alice fit au revoir à Tesfia, qui n’avait certainement pas l’air joyeuse quand elle s’était mise à courir. Mais il y avait une pointe d’envie dans son expression. Contre la volonté de sa famille, Tesfia avait fréquenté l’Institut en tant qu’étudiante autonome, et elle avait ses propres difficultés, mais Alice n’avait même pas d’endroit où retourner chez elle.

Alus fixa le dos de Tesfia qui disparaissait au loin et murmura. « Te préparer, tu dis ? »

Comme aucune leçon n’était prévue, la journée était terminée une fois qu’ils avaient reçu leur bulletin scolaire, et il n’était même pas encore midi.

Alus, ainsi que Loki et Alice se dirigèrent vers le laboratoire. Retardant l’entraînement jusqu’au retour de Tesfia, il prendrait le temps jusque-là d’utiliser Alice comme cobaye.

Il l’avait fait changer en blouse d’hôpital, puis avait préparé l’équipement de pointe qu’il avait commandé à l’armée. Et avec Loki comme assistante, l’examen s’était bien déroulé.

Enfin, quand il allait lui faire une prise de sang…

« A-Attendez…, » Alice les avait soudainement arrêtés.

Alus pensait qu’elle avait peur des aiguilles, mais son visage était anormalement pâle. « Est-ce que ça va ? »

« Je suis désolée… Je me sens juste un peu malade. » Elle n’avait pas l’air de quelque chose d’aussi fragile. Le visage d’Alice était pratiquement blanc, comme si elle allait s’évanouir à tout moment.

Sur le plan de la recherche, le liquide céphalorachidien était plus certain, mais ce laboratoire ne disposait pas de l’équipement à grande échelle nécessaire pour cela. Dernièrement, un simple test sanguin avait suffi pour obtenir des données détaillées, alors Alus s’en était servi.

Quoi qu’il en soit, un échantillon de sang était inévitable, mais voyant la réaction d’Alice, il n’avait pas l’intention de la forcer. « Ça te fait-il mal quelque part ? Je peux demander à un magicien guérisseur de l’armée de venir. »

« Tu n’es pas obligé de faire cela…, » Alice secoua la tête. Soit elle était traumatisée par les aiguilles, soit elle avait peur des examens en eux-mêmes.

« Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? Veux-tu arrêter ? Tu as l’air plus mal en point, » avant, il avait traité Alice de cobaye en plaisantant, mais il n’allait pas la forcer à faire quelque chose qu’elle ne voulait pas faire.

Mais Alice répondit fermement. « Je vais bien. Continue, s’il te plaît. » Mais rien qu’en regardant son teint, elle avait l’air de pouvoir s’effondrer d’une minute à l’autre.

« Alors c’est ce que je vais faire… Loki, mets ta main sur ses yeux, » déclara Alus.

« Compris, » déclara Loki.

« Hein ? » s’exclama Alice.

« Tu ferais mieux de ne pas voir ton sang être prélevé. Et avoir quelqu’un d’autre pour te couvrir les yeux devrait être plus facile que de les fermer toi-même, » expliqua Alus.

« Ah !? »

La main de Loki couvrit les yeux d’Alice d’un flux de mana calme. Le mana ne couvrait que la surface, mais il transmettait la chaleur de Loki à travers sa main. Elle avait décidé que sa chaleur corporelle aiderait à apaiser la peur d’Alice.

Cela dit, en raison de leurs différents types de mana se rejetant mutuellement, Loki ne pouvait pas le verser directement dans le corps d’Alice. Ça n’avait pas eu d’effet médical, mais ça lui avait donné la tranquillité d’esprit.

Et puis — « C’est fait. »

« Vraiment ? »

Le temps que la main de Loki lui couvre les yeux, l’aiguille avait déjà été planté en elle.

Alus avait poursuivi l’examen d’une manière familière.

Après midi, l’examen avait été fait, et seule l’analyse des résultats était attendue.

« J’ai tout ce dont j’ai besoin, alors je m’occupe du reste », déclara Alus à Alice, alors qu’ils étaient assis à table. Loki était en train de préparer le déjeuner. Alice avait proposé de l’aider, mais Alus l’en avait empêchée, la faisant asseoir pour qu’il puisse lui expliquer les choses.

« Juste pour ton information, les informations qui peuvent être extraites de ton mana sont liées à la structure de ton facteur mana. Ne t’inquiète donc pas si des renseignements personnels sont connus de mon côté. »

« D’accord, c’est bon. »

C’était Alus qui avait fait preuve de considération pour éviter tout problème d’éthique. « Et les différentes données seront stockées en toute sécurité. En plus de cela, je limiterai mes recherches à tes affinités et j’aiderai à améliorer les sorts d’attributs de lumière. Une fois cet objectif atteint, les données recueillies seront effacées. Il en va de même pour toi, si tu veux t’arrêter à un moment donné. »

« … » Alice l’avait regardé, la mâchoire tombante.

« Quoi ? Si ça ne te dérange pas, signe ça, » Alus avait déjà préparé un document avec une liste de contrôle et l’endroit où le signer, et il l’avait poussé avec désinvolture vers Alice.

« … Je comprends, mais n’est-ce pas un peu formel… ? » demanda Alice.

« Qu’est-ce que tu racontes ? Ceci n’est normal que pour la recherche magique avec des sujets testés, » déclara Alus.

Alice semblait impressionnée et souriait.

La technologie magique faisait des progrès dans toutes sortes de domaines, y compris dans le domaine médical, et grâce à ces progrès, de nombreux traitements médicaux s’étaient améliorés. Mais même dans ce cas, certains traitements ou recherches expérimentales ne pourraient être effectués sans le consentement du sujet. Il y en avait qui opéraient illégalement sans un tel consentement, et la fuite de renseignements personnels obtenus grâce à la recherche était passible de sanctions en vertu de la loi, en raison du fait que les lois s’adaptaient aux progrès réalisés.

Bien que le respect strict de ces lignes directrices dépendait du chercheur, il était courant de tracer une ligne de démarcation claire en ce qui avait trait à la violation de l’éthique professionnelle. Quant à Alus, il avait été excessivement minutieux.

Lorsque Loki avait fini de préparer la nourriture, Tesfia en avait fini avec ses bagages et s’était jointe à eux pour le déjeuner. Elle s’était réjouie de son timing et avait savouré la cuisine de Loki avant qu’il ne soit temps de s’entraîner l’après-midi.

Grâce à leur formation continue, les deux filles commençaient enfin à avoir une bonne maîtrise quand au contrôle du mana. Cela dit, comme il y avait encore des fuites de mana, elles avaient besoin de faire des pauses régulières.

De plus, Loki s’entraînait elle-même, l’objectif étant d’étendre sa portée de détection. Elle n’obtenait pas de résultats substantiels, mais l’entraînement de détection était un peu spécial, et Alus ne s’attendait à aucune amélioration dès le départ.

Alus analysait les données qu’il avait reçues en testant Alice. Normalement, Loki l’aiderait, mais comme la vie privée d’Alice était un sujet de préoccupation, il ne pouvait pas lui demander de l’aider.

Quand il avait jeté un coup d’œil sur Loki, il avait vu que ses yeux étaient fermés, concentrés sur son entraînement. Au début, elle avait une expression calme, mais plus elle se concentrait, plus elle semblait fatiguée.

« Loki, toi aussi, fais une pause. » Voyant sa chance, Alus ordonna à Loki de se reposer. S’il lui donnait le choix, elle choisirait de continuer. Mais l’entraînement n’aurait pas de sens s’il se poursuivait par la force sous l’effet de l’épuisement.

« Oui. » Avec un ordre, Loki n’avait pas d’autre choix que de hocher la tête. Alus avait également profité de l’occasion pour lui-même faire une pause.

Même s’il lui avait dit de se reposer, Loki faisait fidèlement du thé. Puisqu’elle n’écouterait probablement pas même s’il l’arrêtait, Alus l’avait laissée faire ce qu’elle voulait. Et vu qu’elle apportait des tasses pour Tesfia et Alice, son attitude envers elles avait dû aussi se calmer.

Conscientes de ce changement ou non, Tesfia et Alice avaient bu leur thé chaud. Alus remercia également Loki et apporta sa coupe sur les lèvres. Après l’avoir confirmé, Loki avait finalement suivi son exemple.

C’était un moment de détente. Dans le coin de l’œil, Alus avait vu le programme automatisé qu’il avait mis en place pour analyser les données d’Alice s’achever. Ça ne prendra que quelques minutes. Et comme prévu, peu de temps après, l’écran était rempli de caractères montrant le résultat.

Posant sa tasse, Alus avait fait défiler le texte et l’avait parcouru.

Le facteur mana dans sa génétique en est probablement la cause. C’est la raison pour laquelle l’affinité pour l’élément de lumière est innée, hein.

La conjecture d’Alus n’était rien de moins qu’une confirmation. Selon des recherches antérieures, une affinité pour l’attribut de lumière s’était formée dans le processus de mélange de l’ADN des deux parents chez l’enfant.

Cependant, les conditions pour cela étaient inconnues, et personne ne connaissait le déclencheur pour donner naissance à quelqu’un avec l’affinité pour la lumière. Bien qu’il y ait eu des théories, il n’y avait pas eu assez de recherches pour les considérer comme fiables.

Ensuite, Alus avait analysé les données de mana qu’il avait obtenues à partir de l’échantillon de sang d’Alice. Le mana provient de particules dans le sang connu sous le nom de sphères de mana. Contrairement aux globules rouges, c’est le cœur humain qui allait créer ces sphères de mana, le cœur étant bien sûr un organe extrêmement vital qui maintient la personne en vie.

Ironiquement, cela avait fonctionné de la même façon que les mamonos et leurs noyaux. C’était aussi la raison pour laquelle certaines personnes avaient agi négativement face à la magie, la critiquant comme quelque étant chose de mal.

Je suppose que je devrais essayer de comprendre pourquoi son mana a réagi à la magie sans attribut, pensa Alus, et s’était mis au travail.

Ainsi, la brève pause avait pris fin. Alus s’était consacré à ses recherches, Tesfia et Alice avaient travaillé sur leur formation, et Loki s’était formée avec son propre entraînement. Une journée typique au laboratoire.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Ethan Nakamura

    Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre,
    Je me demande si alice vas lui révéler son passé.

Laisser un commentaire