Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 2 – Chapitre 8 – Partie 3

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 8 : Souvenirs brisés

Partie 3

Alus était intervenu et avait mis fin à l’échange improductif de Tesfia et Loki. « Argk. Si vous comprenez, allez étudier. Je réduirai le nombre de jours de formation d’ici là. »

« Eh, tu ne vas pas les annuler… !? » s’exclama Tesfia.

« Je pourrais si tu es d’accord de voir tout ton entraînement jusqu’à présent être gâché. Quand il s’agit de contrôle de mana, si tu sautes l’entraînement pendant plusieurs jours juste avant de t’y habituer, c’est du gaspillage, » déclara Alus.

« … !! »

« Je plaisantais… c’était juste une blague, » déclara Alus.

Tesfia avait l’air perplexe, tandis qu’Alice hochait la tête à plusieurs reprises. 

Alus avait peut-être exagéré, mais le contrôle du mana était une technique délicate qu’il était facile de perdre à ce stade de leur entraînement. Même si elles n’avaient pas à recommencer à zéro, il leur faudrait un certain temps pour se remettre en forme après deux semaines d’arrêt.

« Alors ça peut paraître étrange, mais… peux-tu nous apprendre, Al ? » demanda Alice.

« Bien joué, Alice ! » Tesfia avait remercié Alice d’avoir soulevé ce sujet embarrassant.

Ce n’était certainement pas agréable, et la situation évoluait dans une direction étrange. C’était probablement un stratagème pour l’empêcher de réduire le temps qu’il y consacrait, mais franchement, Alus avait senti qu’elles étaient trop effrontées.

« Est-ce que vous deux…, » Loki, ne pouvant plus le supporter, éleva la voix, mais elle n’en avait pas besoin.

« Je refuse ! Je suis occupé, vous voyez. J’ai promis de vous aider à apprendre comment vaincre les mamonos et à vous entraîner… mais comme je l’ai déjà dit plusieurs fois, je ne passerai pas plus de temps que ça sur vous, » déclara Alus.

Il n’avait dit que la vérité, mais le découragement se voyait clairement dans les yeux d’Alice. « De plus, même si je vous apprends la magie, si vous êtes stupide, vous ne pourrez même pas utiliser les sorts que vous apprenez. En fin de compte, vous n’aurez plus qu’à faire le travail vous-mêmes. » Alus avait voulu que ce soit encourageant, mais ses paroles maladroites avaient suscité des malentendus.

« C’est vrai…, » l’atmosphère autour d’Alice s’était immédiatement assombrie.

« Alice…, » même Tesfia, en tapotant sur le dos d’Alice pour lui remonter le moral, avait un sentiment de tristesse pour elle.

Alus s’était retrouvé en train de grogner alors que les trois mots, « Faisons cela ensemble » furent dites avec un ton grave qu’il n’avait jamais entendu auparavant.

« Ce n’était qu’un petit peu. Ce n’était pas comme si je te demandais de m’aider à obtenir des notes parfaites… Je voulais juste que tu nous apprennes les trucs pour étudier ce que le test couvrirait… mais il est déjà trop tard pour ça, d’accord… alors, ne t’inquiète pas pour nous. » Essuyant ses larmes, Tesfia enlaça Alice et Alice la serra dans ses bras.

« Ces filles… » La joue d’Alus frémit en voyant cette farce ridicule.

Tesfia étant si coincée qu’elle avait besoin d’aller aussi loin, c’était la vérité. Cependant, voyant que son histoire sanglotante n’avait pas eu l’effet désiré, une idée brillante (pour elle) lui était venue à l’esprit et elle avait commencé à renégocier d’un point de vue différent.

« Maintenant que j’y pense, tu as dit que tu nous enseignerais comment vaincre les mamonos, mais selon cette logique, la connaissance n’est-elle pas aussi nécessaire ? Je dirais qu’au sens large, étudier pour un test fait partie de l’apprentissage pour vaincre les mamonos, » déclara Tesfia.

Alus avait en effet accepté d’aider les deux filles tout en ne précisant pas les détails. La technique seule n’était pas suffisante pour tuer les mamonos, mais cela dit, les connaissances enseignées à l’Institut seul ne l’étaient pas non plus. En fait, il suffisait d’apprendre des sorts pour avoir une bonne dose de connaissances. Il était nécessaire de pouvoir démonter les sorts à l’étape de leur construction, car il était important de bien comprendre les formules magiques.

Bien sûr, il y avait une grande différence entre le niveau d’apprentissage demandé par Alus et ce que l’Institut demandait.

« Alors, s’il te plaît ? » dit Tesfia, faisant un argument juste et pressant ses mains ensemble comme si elle priait. Rien qu’en regardant son apparence discrète, on ne pouvait pas reprocher à un garçon faible devant les beautés de tomber amoureux d’elle, mais selon Alus qui savait comment elle était normalement, elle était terriblement astucieuse.

« … »

Loki ressentit la même chose qu’Alus et réagit légèrement, mais il l’arrêta d’un regard.

Eh bien, c’était tout à fait normal pour le cours. Alus pressa son pouce et son index contre son front, soupirant alors qu’il se penchait pour la supplier. « Bien. Mais je ne vous apprendrai que des choses sur le mana et les mamonos, » dit-il, pensant que cela pourrait être utile pour leur formation. Mais s’il était honnête, il espérait qu’elle dirait qu’elle savait déjà tout ça.

Loki avait été surprise, mais n’avait rien dit pour l’arrêter.

« Merci !! » Alice le lui avait dit avec un beau sourire, son attitude d’avant avait complètement changé.

« Prends soin de nous, P-r-o-f. » Tesfia avait l’air très heureuse, et elle s’inclina légèrement, timidement.

Alus aurait aimé se plaindre un peu, car il avait l’impression d’avoir été manipulé. Mais pour une raison ou une autre, il ne se sentait pas trop mal à ce sujet.

Eh bien, je suppose que je peux l’ignorer aujourd’hui, pensa-t-il, pendant que les deux filles souriaient et se serraient la main.

Alus ferma les yeux et prit une gorgée de thé. Il poussa instinctivement un soupir en sentant le riche parfum, se sentant un peu mélancolique.

« C’est plutôt doux. »

« Je pensais que c’était fort. »

Entendant la réplique à l’esprit vif d’Alus, Loki bouda et se tut, tandis qu’elle gardait les yeux sur lui. « … Tu es trop gentil, » murmura-t-elle, portant ses sentiments sur ses mots, mais Alus l’entendit.

Avec un sourire amer, il était sur le point de répondre quand il avait soudain hésité. Dans le passé, il n’aurait pas agi comme ça.

Une fois Tesfia et Alice partit… le laboratoire était toujours calme, mais l’atmosphère n’avait jamais été aussi incertaine.

Face à Loki, qui avait encore cette atmosphère lugubre, Alus déclara. « … C’est vrai. » Il avait dû admettre qu’il était trop doux et trop gentil. Si sa réponse avait été retardée, c’est parce qu’il était lui-même confus.

Mais l’habile Loki comprit rapidement et lui demanda. « Sire Alus, as-tu des attentes à l’égard de ces deux-là ? »

« Je me le demande…, » répondit-il.

Il était un peu secoué. Ce n’était pas comme si elle avait mis le doigt dans le mile, mais quand il avait regardé ces deux-là… Bien que cela ressemblait à des excuses… « Au moins, elles ont l’aptitude pour ça, donc ce n’est pas un gâchis complet. Mais, eh bien, ça pourrait prendre du temps. Et c’est à elles de décider si j’investis plus de temps en elles. »

Ne pouvant toujours pas accepter cela, Loki ouvrit la bouche, mais Alus était encore plus rapide. « Quoi qu’il en soit, en pensant que c’est le prix à payer pendant que je suis à l’Institut, ce n’est pas si élevé que ça. De plus, tant qu’il ne s’agit pas d’un effort inutile, ce n’est pas une façon terrible de passer du temps. »

« Mais même alors… je… »

Loki n’étant pas capable d’exprimer ce qu’elle voulait dire, les sentiments vexants qu’elle ressentait à l’intérieur d’elle étaient apparus sur son visage. Au contraire, elle hésitait à dire quoi que ce soit d’inutile.

Elle était là pour Alus. Ce n’était pas seulement parce qu’elle était sa partenaire, mais pour qu’elle puisse lui donner toute sa vie et tout son temps. Elle savait qu’il avait accompli d’innombrables missions difficiles tout seul, et qu’il avait le pouvoir de le faire.

Quand elle avait appris qu’il s’inscrivait à l’Institut, elle s’était réjouie qu’il soit enfin libéré de cette vie quotidienne cruelle.

C’est pourquoi… elle était tellement convaincue qu’Alus avait le droit de donner la priorité à ce qu’il voulait faire ici. C’est pourquoi elle s’était heurtée émotionnellement à ces deux filles qui s’opposaient à ce souhait, et c’était aussi la raison pour laquelle elle n’était pas satisfaite qu’Alus l’accepte.

Loki savait que le dire à voix haute dépasserait ses limites. Mais ses émotions insupportables étaient visibles dans ses yeux.

« … ! ? » Soudain, elle sentit une main sur sa tête.

« Ne t’inquiète pas, ce n’est pas un mauvais pressentiment. Tu m’as traité de mou, mais je ne le sens pas du tout comme ça. En d’autres termes…, » Alus ferma lentement les yeux tandis qu’il cherchait à travers ses sentiments, se remémorant les jours chargés depuis qu’il était venu ici…

Peu de temps après, il ouvrit les yeux, voyant Loki devant lui, attendant sérieusement ce qu’il avait à dire. Et avec le sourire, il lui déclara. « Un nouvel environnement peut être étonnamment rafraîchissant. »

Il n’y avait pas eu beaucoup de surprise ou d’hésitation. Il n’était tout simplement pas encore habitué à la vie scolaire. Cela ne ressemblait à rien de ce qu’il avait vécu dans l’armée et qui pouvait parfois donner lieu à quelque chose d’inattendu. Les choses qui n’allaient pas dans son sens avaient eu un effet stimulant différent de celui des batailles avec les mamonos.

Contrairement au monde extérieur, sa vie n’était pas en jeu. Au lieu de cela, il y avait des opinions divergentes sur des choses insignifiantes qui avaient donné lieu à des sentiments incohérents au fil des jours. C’était comme entendre un léger grincement et sifflement d’engrenages finement assemblés. C’était déraisonnable et désagréable, mais aussi impossible de prédire ce qui arriverait ensuite.

« Cela dit, je ne veux pas perdre mon temps. Si elles s’avèrent inutiles, je les jetterai… C’est valable pour toi aussi, » déclara Alus.

Loki était incapable de dire s’il était sérieux ou s’il plaisantait avec son ton, mais c’était le genre de déclaration qu’elle pouvait attendre de lui.

« C’est pourquoi je vais passer un peu plus de temps sur elles. Assure-toi aussi de répondre à mes attentes. » Il lui frappa légèrement la tête avec un léger sourire.

« O-Oui. Je ne te décevrai pas. » Loki se dépêcha de baisser la tête, tout en se considérant chanceuse d’avoir pu cacher son visage rouge. Si c’est ce qu’Alus avait décidé, alors elle obéirait. Elle était déjà aussi heureuse que possible qu’il ait des attentes à son égard.

Bien qu’elle sache qu’elle était trop simpliste, son expression était dépassée par un bonheur irrésistible. Heureusement, Alus ne pouvait pas voir son sourire.

Mais quand elle avait levé la tête, Loki s’était clairement affirmée. « Cependant, je n’aime pas ces deux-là. »

Alus ouvrit en grand les yeux, surpris de cela. Alors que c’était quelque chose qu’il avait appris, l’entendre dire en face lui donnait une impression différente.

« D’accord. Je ne te forcerai pas à t’entendre avec elle. Mais essaie de te retenir, » déclara Alus, en essayant de garder Loki sous contrôle, sachant que parfois elle devenait trop émotive et créait des situations explosives.

Elle-même consciente de cela, Loki grogna un instant alors qu’elle était honteuse de sa propre immaturité, avant de lui donner une réponse affirmative. « Compris. »

Bien sûr, Loki ne pensait pas à donner à Alus des soucis inutiles sur quelque chose d’inutile. Elle n’avait pas l’intention de s’entendre avec ces deux-là, résolu qu’elle n’avait rien à se reprocher en cela, puisqu’elle reprenait son expression sans émotion habituelle.

Sentant que l’atmosphère s’était un peu adoucie, Alus eut soudain une idée et posa à Loki la même question qu’il avait posée à Tesfia et Alice. « Loki, ne dois-tu pas étudier ? »

Compte tenu du va-et-vient antérieur de Loki avec Tesfia, c’était peut-être une inquiétude superflue, mais il avait décidé de vérifier juste au cas où. Sa question n’était pas de savoir si elle parviendrait à obtenir les crédits nécessaires, mais plutôt si elle ne visait pas les meilleures notes. Mais peut-être même que c’était redondant.

« Ce n’est pas grave. T’aider est plus important, Sire Alus, » déclara Loki.

Comme prévu, sa partenaire s’était déjà transformée en femme au foyer. Encore une fois, ce n’était pas quelque chose qui venait de commencer, alors il n’y avait pas beaucoup réfléchi.

Cependant… « Alors, mets ce temps dans l’entraînement. »

« Mais…, » Loki craignait qu’en faisant cela après l’entraînement d’Alus, les deux filles ne finissent par manger encore plus du temps d’Alus.

« Ne t’inquiète pas. C’est une formation que tu peux faire par toi-même, une fois qu’elle a commencé. Et j’utiliserai ce temps libre pour mes recherches, » déclara Loki.

« Si c’est le cas, prends soin de moi. » Loki s’inclina profondément devant Alus avec reconnaissance.

Alus avait senti qu’elle exagérait, mais n’avait rien dit. C’était sa façon de lui rendre hommage. En même temps, il pouvait sentir un mur entre eux.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire