Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 2 – Chapitre 8 – Partie 2

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 8 : Souvenirs brisés

Partie 2

« Seras-tu vraiment capable de dire quelque chose avec ça ? »

C’était après l’école, dans le laboratoire de recherche d’Alus. Une semaine s’était écoulée depuis la leçon parascolaire. Et quand Alice vit l’appareil devant elle, elle avait posé la question à Alus avec une expression incrédule.

« Oui, tant que tu ne bouges pas. » La réponse d’Alus était simpliste.

En ce moment, Alice portait une mince blouse d’hôpital et s’allongeait sur le dessus rembourré de la machine. Elle tenait, bien sûr, le tissu pour que cela ne se détache pas… sur une certaine partie abondante de son corps. N’importe quel élément de fixation ferait échouer les résultats de la recherche, ou du moins Alus l’avait dit, de façon inconsidérée.

« Ne t’inquiète pas, Alice. Si Al essaie quoi que ce soit, je le punirai, » dit Tesfia brusquement, assise sur une chaise et montrant son katana.

« Fia… » 

« Ne veux-tu pas dire que tu seras punie ? » Dès qu’Alus avait dit ça, il avait senti la pression du regard fixe de Tesfia sur son dos. Il haussa les épaules, avant de fixer le moniteur à cristaux liquides devant la machine qui affichait le statut du candidat.

Les nouvelles recherches d’Alus ne faisaient que commencer. Il s’agissait de l’attribut de lumière qu’Alice avait, et c'était distinctement différent de sa formation. Cela dit, Alus n’était pas particulièrement enthousiaste à ce sujet, pensant qu’il pourrait au mieux être utile pour la recherche ou pour créer de nouveaux sorts.

Ceux qui avaient une affinité pour les éléments étaient rares, et peu de recherches avaient été faites sur eux, ce qui en fait un sujet de recherche relativement important.

« Les mesures sont faites, donc ça suffit, » déclara Alus.

Après qu’Alice se soit lentement levée, Tesfia et elle avaient jeté un coup d’œil à l’écran.

« Vas-tu pouvoir trouver quelque chose avec ça ? » demanda Alice à Alus.

« Seras-tu au moins capable de le comprendre ? » Tesfia le demanda d’une façon odieuse.

Lorsqu’il s’agit de cette rousse, au moment où Alus était allé jusqu’à lui enseigner les bases de la structure de Mistlotein, son attitude avait changé. Elle était parfois étrangement docile… mais même en tenant compte de son souci pour sa meilleure amie, elle était assez insolente.

Ainsi, Alus avait complètement ignoré Tesfia et s’était adressé à Alice. « Ce que j’examine, c’est le mana de ton corps, et ton affinité avec lui, ainsi que l’état de ton qualia. Ou peut-être qu’il serait plus facile de l’appeler sa synchronisation et ses tendances. »

Des points d’interrogation apparurent dans les expressions des deux filles.

Puisqu’il parlait à ces deux-là, Alus avait résumé la situation. « En d’autres termes, j’analyse les informations que contient ton mana. Le mana ne se contente pas de contenir tes expériences et tes tendances, mais inclut beaucoup plus. Donc d’abord, j’ai besoin de bien comprendre cela. »

Tesfia soupira, tandis qu’elle analysait son explication.

« Je vois ! » Alice s’exclama, mais il était clair qu’elle faisait semblant en disant qu’elle comprenait. Peut-être qu’elle se sentait mal d’avoir pris de son temps parce qu’elle ne l’avait vraiment pas compris.

« Le thé est prêt, » annonça Loki.

« Ah, bien, » déclara Alus.

Le thé que Loki préparait seule avec des feuilles de thé était maintenant le préféré d’Alus. C’était un bon moment pour faire une pause et changer de rythme, mais c’était surtout parce qu’il était fatigué parce qu’il était exaspéré par le manque d’études des deux filles sur la magie.

« Je te remercie, » déclara Tesfia.

« Merci, Loki chérie, » déclara Alice.

Aujourd’hui, Loki en avait aussi suffisamment préparé pour ces deux-là. Dernièrement, il semblerait que son antagonisme à leur égard ait diminué.

L’instant d’après, Tesfia plissa les sourcils en prenant une gorgée, et elle criait. « C’est si amer ! »

« Est-ce ce que tu crois ? » demanda Alice, d’un air perplexe.

Derrière Alice, Tesfia pouvait voir Loki sourire. Elle avait fait son thé très fort.

J’espère juste que ça restera à ce niveau, pensa Alus.

Jetant un coup d’œil à Tesfia qui sortait la langue en raison de l’amertume d’un thé Loki spécial, Alus prit une gorgée de son propre thé et ferma lentement les yeux. « Maintenant que nous avons fait une pause, passons à l’entraînement. » Arrêter pour aujourd’hui, juste après l’examen, ce serait faire reculer leurs priorités. D’autant plus que seul Alus pouvait analyser les données recueillies.

« Alors je vais aller me changer, » déclara Alice en entrant dans la chambre et en fermant la porte derrière elle.

Alice s’était beaucoup développée, mais elle ne s’améliorait pas aussi rapidement qu’au cours de la première phase de leur entraînement. Elle était faible pour contrôler la direction, mais c’était quelque chose qu’elle n’avait qu’à passer du temps afin de le résoudre. Pour ce qui est de la difficulté, c’était comme avoir des conversations différentes avec plusieurs personnes en même temps. Comme répondre avec des réponses appropriées à chaque sujet, elle devait se concentrer sur l’ensemble de son mana et faire plusieurs ajustements simultanément.

Une fois qu’Alice avait repris son uniforme habituel, Alus avait murmuré. « Ensuite, je suppose que nous allons l’essayer sur le terrain d’entraînement. » La raison en était simplement qu’il avait conclu que, à leur rythme actuel, elles ne termineraient pas leur formation avant la fin de la première année.

Des expressions de joie apparurent sur les visages des deux filles. Elles devaient avoir des choses en tête depuis qu’elles s’étaient battues avec les mamonos pendant la leçon extrascolaire.

De plus, Alus avait pu voir à quel point elles semblaient impatientes de devoir poursuivre leur formation sur le contrôle du mana. Il semblerait qu’elles avaient accumulé beaucoup de frustration, et bien qu’elles s’en tiendraient au planning d’entraînement habituel pour aujourd’hui, il avait pensé qu’elles pourraient essayer quelques batailles simulées pour qu’elles puissent bouger leur corps.

Quelque temps plus tard…

Après avoir terminé leur entraînement avec le bâton, les deux filles avaient commencé à rentrer chez elles, car il commençait à faire nuit dehors. C’était toujours la même chose… cependant…

« Hé, pourquoi laissez-vous ça derrière vous ? » demanda Alus.

« Hein ? »

« Hm ? »

Ramener les bâtons d’entraînement avec elles était une chose, mais pourquoi laissaient-elles les sacs de l’Institut derrière elles ?

C’était quelque chose qu’Alus pensait depuis trois jours. Il y avait, bien sûr, une méthode sournoise chez les élèves, connue sous le nom de « laisser ses manuels scolaires derrière soi », mais il était difficile d’imaginer les deux étoiles les plus brillantes de la première année faire quelque chose comme ça.

Bien sûr, Alus aurait dû en parler quand il l’avait remarqué il y a trois jours.

« Eh bien… il y a beaucoup de leçons demain, n’est-ce pas ? » dit Tesfia.

« Elle a raison, » s’exclama Alice.

Laissons-les donc derrière nous, Tesfia semblait l’insinuer.

Alus voulait juste le confirmer avec elles, et n’avait pas l’intention d’aller plus loin. Laisser leurs sacs derrière elles, mais emporter les bâtons d’entraînement avait démontré à quel point elles étaient passionnées par l’entraînement. Et cela en dit long sur le fait qu’elles s’entraînent seules dans le dortoir des filles.

« Ça ne me dérange pas que vous soyez si impatientes de vous entraîner, mais il y a un test qui arrive. » Il se référait, bien sûr, à l’examen du premier semestre. Non pas qu’il s’en souciait particulièrement.

« … ! » « … ! »

Tout d’un coup, des expressions horrifiées étaient apparues sur les visages des deux filles. Elles avaient été stupéfaites, Tesfia étant allée jusqu’à lâcher son bâton d’entraînement.

« Hé, j’ai dit que ces choses sont extrêmement rares…, » déclara Alus.

« Qu’est-ce que je vais faire ? Ma mère sera tellement en colère. » Ignorant apparemment l’avertissement d’Alus, Tesfia avait l’air étonnée.

D’une manière assez choquante, Alice et Tesfia avaient travaillé d’arrache-pied à leur entraînement sur le contrôle du mana et avaient complètement oublié le test.

Alus s’était empêché de répliquer, « Alors c’est déjà sans espoir, hein, » et il avait décidé de les aider avec un peu d’information. « Alors vous avez oublié. Mais il reste encore deux semaines. »

Mais Tesfia avait baissé la tête en entendant ça. « Tu veux dire seulement deux semaines… ! Que vais-je faire si j’obtiens une mauvaise note… si j’obtiens une mauvaise note… ! » marmonna-t-elle, comme si elle jetait une malédiction avec son visage lugubre.

Mais la façon dont elle avait rapidement changé de rythme lorsqu’elle avait mis au point une méthode pour échapper à sa situation difficile était bien appropriée venant d’elle. « Alice ! S’il te plaît, apprends-moi ! » Tesfia avait tourné ses yeux vers sa meilleure amie.

« Je ne suis pas sûr de pouvoir, » répondit Alice.

« Impossible…, » s’exclama Tesfia.

En entendant les deux filles se plaindre, Alus avait dit. « Je pensais que vous deux étiez censées être des étudiantes d’honneur. » Il s’était convaincu qu’elles étaient capables dans tous les domaines. Elles semblaient écouter les cours comme les autres étudiants et, contrairement à Alus, elles assistaient aux cours. Elles en avaient sûrement fait assez pour obtenir leurs crédits maintenant. Et si elles visaient des notes élevées, un score élevé au test serait nécessaire.

« Hah, donc vous avez de l’ambition, mais votre tête ne peut pas suivre, » dit Alus en riant.

Tesfia répliqua. « Mais qui sait si tu obtiendras les crédits, même si tu obtiens un bon score ! »

« … » Alus se tut, car il calculait rapidement dans sa tête toutes les conditions pour obtenir des crédits. Il était finalement arrivé à la conclusion qu’il se trouvait également dans une situation risquée.

Cependant… « Tu crois que j’échouerais ? Je suis le seul à avoir autant contribué à l’Institut. Ne sous-estime pas le pouvoir de la directrice. Ancienne ou pas, c’était une femme à un chiffre. »

Tout en admettant le fait qu’il était pathétique de compter sur les autres pour réussir, tout ce qu’Alus voulait vraiment de l’Institut était du temps à consacrer à ses recherches. De plus, Cisty lui devait de l’aide pour son travail sur la leçon parascolaire, donc elle aurait au moins dû l’aider pour quelque chose comme ça.

« C’est injuste ! Personne ne s’attend à ce qu’un magicien de haut rang soit habile à négocier et à faire des tours de passe-passe ! Ne détruis pas les rêves des gens en utilisant des connexions pour faire des affaires louches ! » s’exclama Tesfia.

« Hmph… Qui se soucie de ce que pense quelqu’un qui doit étudier pour un test de bas niveau ? » demanda Alus.

Voyant Tesfia fumante et Alus se vantant, Alice décida d’essayer de changer de sujet. « Je me demande ce qui va se passer avec Loki. »

« Ne sera-t-elle pas simplement exemptée pour ce mandat ? » demanda Tesfia.

« Non, quand je me suis inscrite, on m’a dit que les résultats de mon test serviraient de base à mes crédits, » déclara Loki, l’air assez tranquille.

« Tu as l’air bien calme…, » Tesfia dite, incapable de cacher son malaise.

Il semblerait que Loki ait été la première à abandonner le groupe imaginaire que Tesfia tentait de créer et qui se battait contre le groupe « étudiant contre le test ».

« J’ai déjà tout étudié jusque là, y compris le programme de troisième année, » déclara Loki.

« Qu’est-ce que… !? »

« Oh, Loki chérie, tu es si intelligente ! » Alice tapota Loki sur la tête d’une manière élogieuse. Loki serra ses mains, plissant ses sourcils comme pour dire qu’elle n’était pas une enfant.

Mais pour une raison quelconque, elle avait dirigé sa colère vers Tesfia au lieu d’Alice. Elle avait souri froidement à Tesfia. « C’est pourquoi je me fiche de ce que pense quelqu’un qui se débat avec un programme de première année. »

« Argh… !! »

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire