Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 1 – Chapitre 3 – Partie 7

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 3 : Une rencontre imprévue aux couleurs argentées

Partie 7

Peu après le début de l’examen d’Alus, le nom d’Alice avait été appelé.

« Bonne chance, Alice. »

« Toi aussi, Fia. »

Alors qu’Alice commençait à marcher jusqu’au deuxième terrain d’entraînement, Tesfia avait commencé à se concentrer sur la préparation de son propre tour.

Alice s’arrêta soudain, sentant le sol trembler un peu.

Au début, ce n’était qu’un léger tremblement, alors elle se demanda si elle le sentait vraiment ou non, mais cela s’était transformé en conviction à mesure que le mouvement prenait de l’ampleur. C’était un désastre.

Il y avait eu un grand changement dans la plaque tectonique de ce continent quand les mamonos étaient apparus, donc ce n’était pas sans précédent. L’état de préparation des élèves face à ce genre de catastrophe était donc parfait.

Au moment où Alice avait versé plus de force dans ses jambes et son corps pour contrecarrer le tremblement… « Quoi — !! »

Une explosion avait fait écho dans le terrain d’entraînement, provoquant une agitation. Tout le monde oublia de se réfugier en regardant dans la même direction.

Dans le neuvième terrain d’entraînement, il y avait maintenant de la fumée noire qui en sortait.

Les enseignants se demandaient ce qui s’était passé, mais la femme qui sortait du neuvième terrain d’entraînement était la première à parler. « Il n’y a pas lieu de s’inquiéter. S’il vous plaît, continuez l’examen, » déclara la directrice Cisty, émergeant du terrain d’entraînement, couverte de mana.

On se demandait pourquoi la directrice de l’école était l’un des examinateurs, mais seulement pendant un instant.

Cisty avait chanté quelque chose, et avait légèrement fait tourner un index levé. Après l’avoir fait, la fumée noire avait commencé à s’accumuler en un seul endroit dans un tourbillon au-dessus de sa tête.

C’était un exploit époustouflant. Finalement, ce n’est que lorsque Cisty avait envoyé la fumée noire à l’extérieur que les professeurs stupéfaits s’étaient souvenus qu’ils étaient au milieu d’un examen.

L’instant d’après, Alice, revenue à la raison, demanda à Tesfia. « Que s’est-il passé ? »

« Qui sait, mais n’est-ce pas… ? » commença Tesfia.

Après s’être rappelé quel élève y passait son examen, Alice se précipita vers le neuvième terrain d’entraînement et cria d’une voix aiguë. « Est-ce que ça va, Al ? »

Alus était seul, regardant l’équipement avec ses pièces cassées. « Oh, Alice. Quel gaspillage… ! »

Tesfia apparut, avec un visage sévère. « Qu’est-ce que tu as fait ? »

« Dire que vous seriez aussi fort… Vous êtes vraiment incroyable. » Derrière Tesfia se trouvait la directrice, parlant d’une voix raide. Bien sûr, s’il n’y avait pas la moindre trace de suie sur sa tenue, c’était parce qu’elle aussi était l’une des meilleures magiciennes.

« Bref, vous deux, nous sommes toujours en plein examen, » déclara Cisty.

Tesfia et Alice avaient jeté un coup d’œil quand Cisty avait dit cela, comme si ce qui s’était passé n’était pas une grosse affaire.

*

Après une légère réprimande de la directrice Cisty, les deux filles avaient quitté le lieu de l’examen, laissant Alus et Cisty derrière elles.

« Mais quand même, ce sort… c’était un sort de manipulation spatiale, n’est-ce pas ? » demanda Cisty.

Les yeux d’Alus s’élargirent à la question de Cisty. C’est bien approprié venant d’un ancien numéro à un chiffre. C’était normalement une règle tacite que les magiciens ne fouillaient pas dans l’arsenal de sorts de l’autre. « Exact, » lui répondit-il, avec un peu de respect et d’admiration.

« Il y avait aussi beaucoup de chaleur générée. Serait-ce de la magie de type fusion ? » demanda Cisty.

Celui-là était éteint. La chaleur et l’explosion qui en avait résulté avaient été causées par l’incapacité de l’appareil de mesure à supporter la quantité écrasante de mana. Mais Alus baissa les yeux, comme pour dire que c’était comme elle le supposait. C’était plus pratique comme ça.

Il avait en effet utilisé la magie de la manipulation spatiale, comme elle l’avait deviné. Mais Alus ne voulait pas que quelqu’un, pas même la directrice, en sache plus que ça.

Au début, il n’existait pas de sorts qui interféraient directement avec l’espace. La magie de manipulation de l’espace était plutôt divisée en différents groupes, et était un terme générique pour une série de types de magie organisée.

Bien sûr, il avait été théoriquement prouvé que l’espace pouvait être manipulé. C’est pourquoi Alus avait délibérément utilisé la magie de type fusion en même temps.

Le phénomène de fusion était la vraie nature du sort qu’il avait utilisé avant. La raison pour laquelle il semblait que l’espace avait été manipulé était un effet secondaire. En d’autres termes, il avait délibérément invité le malentendu que la distorsion de l’espace était un effet secondaire, au lieu de sa véritable nature.

Jusqu’à présent, tout cela relevait du bon sens dans le domaine de la magie. Le seul dans l’armée qui savait que le pouvoir d’Alus dépassait le bon sens était le gouverneur général Berwick Sarebian. On craignait une force écrasante et puissante. Et il y en aurait beaucoup qui chercheraient à s’en servir. Cependant — .

« Mais si un magicien de votre niveau utilisait la magie de fusion seul, il ne serait pas si faible. Il y a peut-être une propriété différente, » déclara Cisty.

« — »

C’était un doute anodin, quelque chose qui était venu dans la tête de Cisty. Elle avait mis le doigt sur son menton en réfléchissant.

La magie de type fusion était un sort très avancé appartenant à l’attribut feu. Ainsi, une catégorisation simpliste pourrait étiqueter le mana d’Alus comme appartenant à l’attribut feu, mais cette ancienne numéro à un chiffre semblait convaincue que ce n’était pas la vraie nature du mana d’Alus.

La magie était divisée en plusieurs natures différentes. Les gens pourraient toujours être catégorisés comme ayant une affinité avec l’une de ces natures. Dans le cas de Tesfia, c’était de la glace, et celui d’Alice était la lumière.

Bien sûr, ce n’était qu’une affinité, et cela ne signifiait pas qu’ils étaient limités à ce type, mais l’affinité avait une grande influence sur la magie utilisée.

L’affinité d’Alus était le néant.

Strictement parlant, le néant n’existait pas, donc il était plus juste de dire que l’affinité ne lui était pas applicable. Bien sûr, il pouvait utiliser de la magie de différentes natures à des niveaux élevés. Mais lorsqu’il s’agissait des affinités de son propre mana, il croyait qu’une nouvelle catégorie, la manipulation de l’espace, était nécessaire. Mais il n’y a pas non plus eu de fuite d’information.

Alus avait donc dû avertir la directrice de ne pas toucher à ce tabou. « Cisty ! »

« Hmm ? … ! ! »

Le regard et le ton de voix d’Alus étaient les mêmes que d’habitude… mais Cisty réalisa que l’atmosphère autour de lui avait complètement changé.

« … C’est vrai. Je ne devrais pas me mêler de ça, » déclara Cisty.

Alus avait poursuivi en changeant immédiatement de sujet et d’atmosphère. « Alors, qu’est-ce qu’on fait pour l’examen ? »

« Les mesures elles-mêmes ne donnent pas une erreur, mais plutôt qu’il est impossible de les mesurer. Donc on va probablement finir par mettre des valeurs hautes pour tous les scores, » déclara la directrice.

« Je vois, » déclara Alus.

« Ce devrait être tout pour l’examen du matin. Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez savoir ? » demanda la directrice.

« Pas vraiment, » répondit-il.

La directrice de l’école, qui se montrait maintenant aussi détendue que si de rien n’était, avait signalé la fin de l’examen par un « Bon travail ».

Après avoir vu Alus sortir du terrain d’examen, Cisty avait poussé un soupir. « Ouf… »

Ce soupir concernait en partie sa propre négligence et en partie le soulagement d’avoir réglé la situation en toute sécurité. Elle leva la tête et laissa apparaître un sourire soulagé.

*

Comme prévu, ce qui avait accueilli Alus sur le chemin du retour de l’examen troublé, c’était la classe qui le regardait comme s’il était une bête étrange.

Essayant peut-être d’échapper aux regards focalisés, Alus s’était mis du côté de Tesfia. Il s’appuya contre le mur et croisa les bras. Le fait de ne rien avoir à faire pendant ce temps l’avait rendu agité.

Tesfia était assise, les jambes dans les bras, son katana appuyé contre le mur à côté d’elle.

Alice était déjà allée sur son terrain d’entraînement, mais ce n’était pas encore son tour.

La façon dont Tesfia semblait perdue dans ses pensées, sans rien en main, la rendait encore plus petite que d’habitude. Soudain, elle murmura à Alus. « Qu’est-ce que c’était avant ? »

« On dirait que l’équipement a mal fonctionné, » répondit Alus.

Tesfia le regarda d’un air suspicieux en entendant ce mensonge éhonté. Cela dit, étant donné que l’équipement avait explosé, c’était la vérité dans un sens. Même si c’était à cause du sort d’Alus.

« Tu plaisantes, » dit-elle durement. Elle leva les yeux vers lui avec le doute sur son visage.

Alus trouva son regard irritant et lui posa une question raisonnée : « Veux-tu vraiment y jeter un coup d’œil ? » Il va sans dire que c’était une courtoisie entre magiciens.

« … Hmph ! » Sachant cela, Tesfia détourna son regard vers l’avant.

« Peut-être aurais-tu l’occasion de le savoir si nous nous engageons dans un combat réel, » murmura Alus.

« … ! »

Il l’avait murmuré à lui-même, mais quand le nom de Tesfia avait été appelé — .

« Alors je me dépêcherai de te coincer. »

Bien qu’il n’ait pas vu son visage quand elle l’avait dit, sa voix était déterminée.

Tesfia se leva alors, s’étira, et se dirigea vers le lieu de l’examen avec des pas fermes et un katana en main.

Alice était revenue et avait demandé la même chose que Tesfia. Mais dans son cas, la curiosité innocente était la force motrice, et l’atmosphère était différente de celle de Tesfia, alors Alus avait presque laissé échapper quelque chose…

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire