Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 1 – Chapitre 3 – Partie 6

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 3 : Une rencontre imprévue aux couleurs argentées

Partie 6

C’était le jour de l’examen de première année.

Tesfia et Alice avaient visité le laboratoire d’Alus avant d’aller en classe. La raison en était qu’il avait à peine assisté aux cours ces derniers jours.

Bien qu’Alus ait eu droit à des crédits garantis tant qu’il atteignait le nombre minimum de participations, sa réputation allait s’effondrer. S’il était absent de l’examen en lui-même, il devait le repasser, et s’il le manquait aussi, il risquait d’avoir à redoubler. Les deux filles étaient donc venues le chercher, s’inquiétant pour lui.

« — ! ! »

Quand Alus avait ouvert la porte, son état horrible était apparu. Avec ces grandes poches sous les yeux, il était clair qu’il n’avait pas bien dormi ces derniers jours.

« Je t’ai clairement dit de dormir un peu, et à la fin tu n’as pas dormi du tout, n’est-ce pas ? Si tu ne peux pas t’endormir, tu veux que je dorme avec toi ? » Tesfia déclara cela et détourna le regard, mais avec un sourire espiègle sur son visage.

Alus, d’un autre côté, n’avait plus assez de volonté pour se défendre. « C’est mon temps, ne te mêle pas de la façon dont je le dépense. Ce n’est pas comme si je n’arrivais pas à dormir, mais si je peux avoir une nuit de sommeil agréable, devrions-nous dormir ensemble ? Pourquoi pas aujourd’hui, même ? »

« Eh !?? U-Uhm… »

Le fait d’obtenir que son méfait lui soit rendu sans arrière-pensée avait pris Tesfia par surprise, et elle avait soudainement reculé.

Tandis que Tesfia était incapable de cacher ses joues rouges, les mots exaspérés d’Alice ramenèrent l’atmosphère sur terre. « As-tu oublié, Al ? L’examen est aujourd’hui. »

Alus était distrait et s’éloigna d’elles. Quelques instants plus tard, il avait finalement parlé. « Était-ce maintenant ? »

« Va te laver le visage ! » cria Tesfia, après avoir vu l’heure affichée sur l’écran numérique à l’intérieur. Elle avait attrapé Alus, l’avait fait tourner et l’avait poussé dans la pièce.

« Très bien, » déclara Alus.

*

C’était la première fois qu’ils allaient en classe ensemble, mais Alus avait fait un grand bâillement.

Le sac fourni par l’Institut n’était pas nécessaire. Comme il n’avait pas de manuels scolaires, se promener avec un sac vide était inutile.

Regardant Alus ainsi, Tesfia demanda à Alice. « Es-tu prête pour l’examen ? »

« Je me le demande. J’ai tout revu au cas où, » déclara Alice.

Avec leurs manuels en main, les deux filles avaient eu du mal à se pincer l’une et l’autre.

Mais les paroles suivantes d’Alus indiquèrent clairement que leurs efforts avaient été vains. « Qu’est-ce que vous commentez ? C’est un examen pratique, ce n’est pas quelque chose à quoi on se prépare comme ça. »

« Eh !?? »

« Si tu le savais, alors pourquoi ne pas nous l’avoir dit ! » s’écria Tesfia.

Alice s’était arrêtée, la bouche grande ouverte, tandis que Tesfia, qui s’était rétablie plus rapidement, donnait un coup de pied vers l’arrière d’Alus.

Elle aurait peut-être voulu que ce soit un coup de pied bas, mais certains sentiments de rancune pour avoir gaspillé ses efforts avaient été mêlés à cela.

Alus était peut-être à moitié endormi, mais ce n’était pas très difficile, car il avait facilement attrapé la jambe de Tesfia d’une main.

Cependant, ce n’était pas le problème. Bien que sa jupe ne soit pas trop courte, à la suite d’un coup de pied rotatif libéré d’une position plus haute, la jupe de Tesfia flotta au vent de façon éclatante. Et ses cuisses d’un blanc éblouissant se voyaient sous la fine culotte de soie qu’elle portait.

Le temps semblait geler un instant, mais Alus ne s’intéressait pas à ce jardin secret.

Mais même ainsi, le rougissement sur le visage de Tesfia devint visiblement de plus en plus éclatant. « #% & $@& # !! »

Peu de temps après, un poing droit revêtu de mana était venu voler vers Alus. Ce n’était pas comme si sa puissance était augmentée par cela, mais le fait que le mana coulait instinctivement là signifiait que c’était un coup sérieux avec toute sa force derrière lui.

Alus avait poussé la jambe qu’il avait attrapée si facilement, et avait utilisé le recul pour bloquer le coup de poing en douceur. Mais s’il avait encore foiré, la magie pourrait bien le frapper la prochaine fois. Alors il avait lâché prise et s’était éloigné.

« … L’as-tu vu ? » Tesfia l’avait regardé avec les yeux larmoyants. Elle avait placé sa main gauche contre ses cuisses et avait maintenu l’ourlet de sa jupe vers le bas.

« Pourquoi je regarderais ? » Il ne l’avait pas vu, et le coup de pied n’avait pas été donné à une hauteur telle qu’Alus pouvait le voir avec sa plus grande taille. Il avait l’impression qu’elle était trop gênée, mais s’il le disait, alors cela serait qu’il voudrait vraiment que la magie s’envole sur lui.

Comme Alus manquait de tact pour changer de sujet, le visage de Tesfia était devenu rouge et ils avaient fini par marcher dans un silence gênant, tout en le regardant fixement comme si Tesfia essayait de le forcer à effacer ses souvenirs.

Alice avait essayé d’être attentionnée, soulevant différents sujets de discussion avec Alus, mais tout cela semblait terriblement faux.

Alus avait l’impression d’être obligé de lire un scénario, mais en tant que principal coupable, il continuait à contrecœur à marcher avec elles.

Parce que Tesfia s’était accrochée à sa jupe pendant tout le trajet, ou du moins Alus l’avait cru, ils étaient arrivés à peine à temps pour l’école. Mais voyant son visage rouge et son comportement beaucoup plus doux que d’habitude (pour elle), il avait conclu qu’il était un peu injuste.

 

 

En raison de l’examen, les cours d’aujourd’hui avaient été annulés. Le seul événement qui aura lieu sera l’examen.

La matinée était consacrée à tester l’utilisation du mana sur les terrains d’entraînement, ce qui consistait à utiliser tous les sorts appris.

Plusieurs enseignants allaient servir de superviseurs et allaient consigner les données avec précision. Afin de ne pas divulguer des informations sur les sorts qui devaient être cachés, les terrains d’entraînement déjà divisés avaient été recouverts d’un voile noir qui avait permis de dissimuler le contenu de l’examen.

Comme les classes effectuaient l’examen, une à la fois, il était inévitable qu’il fallût toute la matinée.

Alus et les autres s’étaient rapidement changés en uniformes d’entraînement. Après cela, ils avaient attendu à tour de rôle.

Mais Tesfia, étant ce qu’elle était, ne pouvait pas rester tranquille en attendant que son nom soit appelé. Elle semblait essayer de se distraire en revoyant son contrôle de mana, mais une quantité extraordinaire de nervosité était visible sur son visage.

C’est alors qu’Alus se souvint qu’elle était noble. En d’autres termes, elle avait besoin d’un rang qui n’apporterait pas la honte à son nom. Bien qu’elle avait déjà un rang à quatre chiffres, elle ne pouvait s’empêcher d’être nerveuse, car l’examinatrice lui avait dit que le classement n’était peut-être pas exact au moment de son inscription.

Ce n’était qu’un examen, et il était difficile d’imaginer que son classement changerait autant par rapport à ce résultat, mais dire cela à Tesfia ne signifierait pas grand-chose maintenant. C’est pour ça qu’Alus n’avait rien dit.

Pendant ce temps, Alice versait du mana dans un AAR emprunté, s’assurant que tout allait bien. Des scènes similaires se produisaient sur tous les terrains d’entraînement.

Alus fut le premier parmi les trois à se faire appeler par son nom. Tesfia et Alice étaient à proximité comme si c’était leur lieu officiel.

Il s’était dirigé vers le neuvième terrain d’entraînement en trouvant tout cela gênant.

Les deux autres n’avaient pas souhaité bonne chance à Alus. Elles savaient qu’il n’en avait pas besoin. Au lieu de cela, elles s’étaient concentrées sur elles-mêmes, mettant plus de force dans leurs emprises sur leurs AAR par anxiété ou enthousiasme.

*

Au fait, Alus était le seul à ne pas avoir d’AAR.

C’est pourquoi, contrairement au début du trimestre où personne ne s’occupait de lui, ils le regardaient tous maintenant comme s’il était une sorte d’intrus. Bien qu’ils n’aient pas chuchoté dans son dos, leurs regards grossiers avaient tout dit.

Comme Alus n’avait même pas son livre aujourd’hui — peut-être qu’il l’avait juste oublié — les regards qu’il recevait étaient encore plus perplexes.

Dans cette atmosphère, Alus était entré dans une cloison d’apparence suspecte sur le terrain d’entraînement, taché de noir.

À l’intérieur se trouvait, comme prévu, la directrice Cisty. « Oh, vous n’avez pas apporté un AAR ? »

« … On va vraiment faire ça ? » Le manque de motivation d’Alus était naturel, car il ne se souciait pas de son classement. Et comme il était le numéro un actuel, il avait de la difficulté à trouver un sens à la mesure de son mana.

« N’est-ce pas évident ? » dit Cisty en croisant les bras.

« Je me débrouillerai même sans un AAR, » répondit Alus.

« Bien ! Alors d’abord…, » la directrice avait montré une boîte à côté d’elle. C’était juste assez grand pour contenir une personne. C’est le dispositif utilisé par l’armée pour mesurer la capacité de mana. En dehors de l’avant, l’intérieur était recouvert de plaques métalliques pour la détection du mana.

« Mettez-vous là, et émettez un peu de mana, s’il vous plaît, » déclara Cisty.

Alus avait déjà commencé à le faire. Le système avait fonctionné en détectant le mana à l’aide des plaques métalliques sur une période, mesurant la capacité de mana de l’utilisateur.

« D’accord, ça suffit. » Cisty regarda l’écran sur le dessus d’une table. Il y avait le test de mesure, suivi d’un pourcentage indiquant l’état d’avancement. « — !! Hein !? »

C’était une réponse à laquelle Alus était habitué. Donc, pour éviter la douleur de devoir recommencer, il avait prévenu Cisty. « Ce n’est pas cassé. Pouvons-nous donc passer à l’étape suivante ? »

« O-Oui…, » sa réponse n’était pas très claire. Eh bien, si le testeur n’était pas un ancien numéro à un chiffre tel que la directrice, il aurait probablement été encore plus surpris. Mais même en ce moment-là, c’était un chiffre qu’elle avait du mal à croire.

Au cas où, Alus avait inventé une histoire qui pourrait la convaincre. « J’ai toujours été en première ligne. »

« C’est vrai. »

Mais peu importe combien il avait été en première ligne, ce n’était nullement les scènes de carnage qu’Alus avait vu jusqu’à maintenant qui l’avait aidé à progresser autant. Cette capacité de mana était innée… c’est pourquoi il avait pu briller dans l’armée.

« Uhm, suivant… J’aimerais que vous utilisiez la magie que vous avez apprise… » Cisty semblait encore secouée, alors qu’elle était en train de mettre des instruments de mesure sur les membres d’Alus.

« J’ai aussi abandonné ce genre de mesure dans l’armée, » déclara Alus.

« Pourquoi ? » La directrice l’avait regardé d’un air perplexe. Elle était maintenant moins secouée, et plus simplement curieuse.

« Quand j’utilise la magie, le rendement dépasse le compteur, » déclara Alus.

« Hmm… Eh bien, ça devrait aller, » déclara la directrice.

« Je suis sûr que ce truc va casser. » Alus avait indiqué l’appareil coûteux pour faire valoir son point de vue.

Mais les yeux de Cisty brillaient de curiosité, ce qui l’emportait sur son inquiétude face au risque.

Alus soupira, se disant que la directrice était vraiment une magicienne curieuse. « Je ne peux pas t’imaginer avoir d’innombrables pièces de rechange de cette machine, alors ne t’en fais pas pour celle-ci. »

« D’accord, » Cisty hocha la tête, et se déplaça vers l’écran qui affichait les données de mesure. « Si vous utilisez un sort d’attaque, tirez par là, s’il vous plaît. »

Devant Alus se trouvait un cône dont le large fond pointait vers l’avant. L’intérieur était creux dans le but d’assimiler la magie.

C’était aussi quelque chose qu’Alus avait l’habitude de voir. En libérant la magie à l’intérieur du cône, les parois présentaient une grande affinité pour mesurer le rendement, la composition, la quantité totale de mana, l’attribut et plus en détail, et cela absorberait en même temps le mana pour affaiblir l’impact.

Même si la puissance dépassait le taux d’absorption, elle était conçue pour que la puissance du sort se dirige vers le cône, absorbant progressivement plus de mana.

Il n’aurait pas dû y avoir de cas de pannes dues au dépassement des valeurs maximales mesurables — mais Alus avait cassé cette machine comme si ce n’était rien.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire