Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 1 – Chapitre 3 – Partie 12

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 3 : Une rencontre imprévue aux couleurs argentées

Partie 12

Loki continua à affiner sa magie. Elle s’était engagée dans les véritables combats et avait acquis de l’expérience. Mais ironiquement, plus elle devenait forte, plus elle était consciente que le garçon était bien au-dessus d’elle. 

Je ne vais pas l’aider comme ça.

Loki s’était tournée vers le domaine de la détection, pour lequel elle savait qu’elle avait une affinité, décidant d’ouvrir son propre avenir. Elle n’avait pas hésité le moins du monde. C’était pour l’aider.

 

 

Quand Loki s’était réveillée dans le bureau de l’infirmière, quelqu’un était à côté d’elle.

Assis sur une chaise se trouvait un jeune homme aux cheveux noirs qui croisait les bras et qui avait les yeux fermés. On aurait dit qu’il dormait.

Une lumière teintée d’orange traversait les rideaux. Cela devait être le soir.

Incapable de comprendre sa situation, Loki l’avait supposée en se basant sur son environnement. Elle avait passé en revue ses souvenirs de la simulation de bataille, qui étaient flous. Mais elle se souvenait clairement d’avoir violé le tabou.

Son corps était chaud, peut-être parce qu’elle avait dormi. Tandis qu’elle s’asseyait lentement, la housse de couette bruissait. Cela ne semblait pas faire de bruit, mais le jeune homme sur la chaise avait réagi rapidement.

« Tu es enfin réveillée. » Se retenant de bâiller, il… Alus avait mis sa main à l’arrière de son cou.

« Je… »

Se sentant coupable d’avoir taché ses mains en faisant quelque chose d’aussi stupide que briser le tabou, Loki fixa le lit blanc.

« Tu as gagné le pari, » déclara Alus, admettant sa défaite.

Loki le regarda, sans voix. « … ! »

Alus avait souri, lui montrant sa manche droite. C’était en lambeaux. « J’ai pris un coup. »

« Mais… »

Les vêtements comptaient-ils vraiment dans le corps ? Cependant, c’était quelque chose qu’Alus avait décidé, ce qui était une très bonne nouvelle pour Loki.

Mais Loki était moins préoccupée par le résultat que par le fait qu’elle avait commis une action taboue. Si les hauts gradés l’apprenaient, elle serait évidemment punie. Étant donné qu’un certain temps s’était écoulé depuis leur match, il se pouvait que la procédure soit déjà en cours.

Aucun ordre ne sera donné à un magicien de l’armée qui avait enfreint la loi, qu’il connaisse ou non sa volonté.

« Je ne peux pas oublier que tu as risqué ta vie pour un truc comme ça, » déclara Alus.

Oui, c’était tout à fait naturel. Elle n’avait pas seulement failli perdre la vie, elle était maintenant une criminelle. Et il serait difficile, même pour l’actuel n° 1, de la protéger.

Donc, Loki avait simplement attendu qu’Alus continue. Ou plutôt, elle ne savait pas quoi dire. Elle serait probablement remise à la garde de l’armée.

Ce n’était pas le résultat que Loki avait souhaité, mais c’était le résultat de l’utilisation de tous les moyens et pouvoirs à sa disposition. C’est pourquoi elle n’avait pas eu d’autre choix que de l’accepter. Ses méthodes n’étaient peut-être pas pardonnables, mais à la fin, elle n’avait eu aucun regret.

C’est vrai. J’ai fait tout ce que j’ai pu… alors je n’ai plus — .

Elle ferma les yeux tranquillement, prête à affronter son destin.

Mais l’instant d’après, son visage s’était tordu de douleur. « — !! Ow! »

Un coup du tranchant de la main soudain l’avait frappée à la tête. C’était une frappe de main lente, et bien qu’elle ait agi en poussant un cri, cela n’avait pas fait si mal que ça.

Mais même alors… Loki sentait que le coup avait une grande gravité derrière lui, et en même temps, de la compassion envers elle. Cependant, elle ne savait pas pourquoi. Au mieux, tout ce qu’elle pouvait faire, c’était de le regarder d’un regard interrogateur tout en tenant sa tête.

« Je te pardonne avec ça. Tu devras rattraper le reste par le travail. Je te ferai travailler comme un chien, alors prépare-toi, » les bords des lèvres d’Alus se leva en lui souriant, avant de lui tourner le dos et de lui montrer du doigt comme pour dire. « Allons-y ».

Son mana avait été complété avec succès. Bien qu’elle doive encore récupérer ses forces, elle devrait encore être capable de bouger.

Loki déborda de bonheur, se sentant heureuse que son pari eût porté ses fruits, mais l’étincelle dans ses yeux et le sourire sur son visage s’estompa en un instant. C’est vrai… elle était maintenant la partenaire d’Alus, aussi humble soit-elle, et elle ne pouvait se permettre de faire quoi que ce soit qui pourrait menacer sa position. C’est pourquoi — .

« J’ai fait quelque chose d’impardonnable… » Loki se leva précipitamment du lit et courut vers Alus. Elle essayait de le défendre, mais il lui couvrait la bouche de sa main. Étonnée, elle le regarda, se demandant ce qui se passait.

Alus avait alors glissé jusqu’à la porte ouverte et — .

« Qu’est-ce que vous faites ? » demanda Alus.

« Eh bien, euh… »

« Ahahahahaha... »

À l’entrée, il y avait deux visages. Leurs expressions maladroites indiquaient clairement que leur intrusion ne pouvait être justifiée par une simple impulsion.

Les deux filles qui étaient apparues de l’autre côté de la porte étaient Tesfia et Alice, apparemment en train d’écouter. L’ouverture soudaine de la porte les avait déstabilisées et elles avaient timidement levé les yeux vers Alus.

Il ne leur montrait qu’une expression exaspérée, mais il semblait qu’elles savaient qu’elles étaient coupables et qu’elles ne pouvaient échapper à une réprimande, alors elles ne pouvaient même pas s’excuser.

Au lieu de cela, Tesfia avait émis une toux très violente. Comme si on ne l’avait pas surprise en train d’écouter à la porte, elle parlait sur un ton calme, ce qui, pour le moment, avait contribué à changer l’atmosphère. « Je ne me souviens pas l’avoir vue avant. Qui est-elle ? » demanda-t-elle en se penchant pour jeter un coup d’œil à la fille derrière Alus.

« Elle est en première année, non ? Je ne la connais pas non plus. » Alice semblait aussi curieuse, en regardant Loki de l’autre côté.

La question de leur écoute était encore en suspens, mais Alus ne semblait pas s’en soucier tant que ça. Alice était une chose, mais s’il critiquait Tesfia pour tout ça, il n’y aurait pas de fin en vue… D’ailleurs, c’était une bonne occasion de présenter Loki.

« Je vais vous la présenter. Voici ma nouvelle partenaire, Loki, » déclara Alus.

« — ! ! »

Même Loki n’avait pas pu cacher sa surprise face à sa déclaration. C’était ce qu’elle avait souhaité, mais elle ne pouvait pas se réjouir honnêtement. « Mais…, » elle murmura, de sorte que Tesfia et Alice n’entendirent pas.

Alus se pencha et lui chuchota à l’oreille. « Il n’y avait que la directrice et moi. Cacher la chose est simple. Ou préfères-tu qu’on te livre ? » Il lui fit un sourire diabolique, face à lequel Loki secoua la tête.

Si son souhait n’avait pas pu se réaliser, elle aurait pu désespérer. Mais maintenant, elle avait sa propre place à portée de main.

« Alors il n’y a pas de problème, » déclara Alus.

La façon dont Alus s’était frayé un chemin à travers tout était exactement comme l’Alus que Loki avait connu.

Elle sortit de l’ombre d’Alus et se présenta devant les deux filles. Grâce à ses paroles, la détresse que Loki avait ressentie avait complètement disparu. Et son cœur s’était mis à battre à toute allure à cause de l’exaltation qu’elle ressentait.

« Je suis Loki Leevahl. » Elle avait un grand sourire sur son visage, et il y avait quelques larmes dans ses yeux.

Après que les deux filles se soient présentées, Tesfia s’était lancée. « P-Plus important… partenaire ? »

« Quel genre de partenaire ? » demanda Alice, ayant perdu son sang-froid. Ce qui était inhabituel pour elle, c’est qu’elle rougissait et son sourire vacillait.

Comme Alus avait des affaires à régler, plutôt que de se contenter de réduire à néant le comportement honteux de la paire, il avait choisi de faire semblant de ne pas le voir. Elles pensaient probablement à quelque chose de tout à fait inutile de toute façon. « J’ai un endroit où passer, alors va au laboratoire avant moi. »

« Oui, Sire Alus, » déclara Loki.

« … Sire ? » Tesfia et Alice fixaient Loki, qui s’inclinait respectueusement devant Alus.

« Alors, allons-y, » déclara Loki. « Malheureusement, je ne sais pas où il est, alors je dois vous supplier, les amies de Sire Alus, de m’y conduire. »

« Bien sûr, » déclara Loki.

Lorsque Loki s’était retournée pour faire face à Tesfia et Alice, son expression s’était transformée en une expression sans émotion.

Elles avaient quitté le bâtiment principal où se trouvait le bureau de l’infirmière et s’étaient rendues à pied au laboratoire d’Alus plutôt que d’utiliser le Cercle de Transport. Ce n’était pas seulement parce que Loki n’avait pas l’insigne nécessaire pour l’utiliser, mais aussi parce que Tesfia et Alice avaient beaucoup de questions à lui poser.

 

« … Une partenaire fait référence à quelqu’un qui soutient un magicien à deux chiffres ou plus dans le monde extérieur et qui détecte les mamonos, » expliqua Loki sans ménagement, après s’être fait imposer la question.

« Je vois. Il y a donc des choses comme ça aussi… mais Alus fréquents l’Institut, alors est-ce qu’il en a vraiment besoin ? » demanda Alice.

Les sourcils de Loki clignotèrent un peu en entendant les mots anodins d’Alice, mais ni Alice ni Tesfia ne le remarquèrent. « Sire Alus fréquente peut-être cet institut, mais tant qu’il sera dans l’armée, il devra partir si l’ordre vient. »

« Hmm, ce gars a aussi vraiment la vie dure, » déclara Tesfia.

En entendant la remarque grossière de Tesfia, les sourcils de Loki avaient encore tremblé, et elle avait plissé ses yeux. « Avec les pouvoirs de Sire Alus, c’est tout à fait normal. Il a l’air d’avoir la vie dure, même en ce moment. »

« Mais cet Al démotivé obéira-t-il à ce genre d’ordres ? » demanda Tesfia en plaisantant avec un sourire moqueur. Alice se couvrit la bouche et gloussa.

Voyant cela, Loki regarda les deux filles avec un regard méprisant et s’interposa avec colère, « Il semble que vous ne compreniez pas à quel point Sire Alus a contribué à l’humanité en tant que le n° 1 actuel. »

« Eh… ! »

« Ah !?? »

Les deux filles s’étaient arrêtées sur leurs pas.

Loki continua à avancer de quelques pas, avant de se retourner pour leur faire face. Il y avait une nette irritation dans ses yeux à l’égard de ces deux filles ignorantes. « J’ai dit que vous ne semblez pas comprendre qu’Alpha n’est aussi paisible que grâce à Sire Alus. Si c’était le cas, vous ne l’appelleriez pas “Al” ou “ce type”. » Elle revint à son expression habituelle, sans émotion, mais la façon dont elle avait prononcé les mots était pleine de mépris.

Il avait fallu un peu de temps avant que Tesfia et Alice reviennent à la raison après le choc.

« Je n’en suis pas si sûre. Mais j’admets qu’il est le numéro un, et je comprends qu’il a fait plus d’efforts et qu’il a traversé plus de difficultés que je ne peux imaginer. Je ne sais pas à quel point Al s’est battu pour protéger ce pays… mais comme je ne peux même pas l’imaginer tel que je suis maintenant, ça ne sert à rien d’y penser, » déclara Tesfia.

« C’est vrai, » dit Alice. « Al nous dépasse tellement qu’il est trop loin pour nous respecter et se fixer comme objectif… C’est comme s’il était à plusieurs niveaux au-dessus de nous, donc ça n’a pas l’air bien réel. »

« Tout comme nous ne savons pas comment était Al dans l’armée, vous ne savez pas comment il est ici. Je suppose que ce qu’il a de plus proche de nous, c’est un camarade de classe avec une ou deux vis défaites dans sa tête, » déclara Tesfia.

« … » Loki savait combien Alus avait sacrifié pour la nation. Il y avait donc un grand fossé entre elle et ces filles. En même temps, cela signifiait aussi que Tesfia et Alice étaient encore inexpérimentées.

« D’ailleurs, je ne pense pas que ça dérangerait Al, » s’était demandé Alice.

« Ouais. C’est vrai, donc ce n’est pas à vous de vous en mêler, » Tesfia réprimanda Loki.

C’est probablement à cause de l’apparence de Loki que Tesfia ne s’était pas enflammée contre elle. Quand elle était sans expression, elle avait l’air jeune pour son âge, alors Tesfia avait l’impression d’avoir affaire à une sœur plus jeune.

Loki décida de restreindre son opinion. Bien sûr, ce n’était pas comme si elle avait complètement accepté leurs points de vue, mais c’était un problème né de sa perception en tant que magicien. Même si elle leur expliquait la grandeur d’Alus, comme elles étaient maintenant, elles ne comprendraient pas.

En conséquence, elle s’était résignée au fait qu’il y avait une nette différence entre elles. Mais elle ressentait aussi une étrange satisfaction d’être la seule à vraiment comprendre à quel point Alus était étonnant. « Je l’accepte que si c’est ce que Sire Alus a dit. Vous avez raison de dire que ce n’est pas à moi d’intervenir. » Loki ne pensait pas qu’elle avait fait quelque chose de mal, alors elle ne s’était pas excusée.

Après cela, elle décida de s’éloigner mentalement des deux filles, et le trajet de quelques minutes jusqu’au laboratoire lui parut étrangement long. Mais malheureusement, elle était la seule à le penser. Et la raison en était le barrage de questions que Tesfia et Alice continuaient à lui lancer.

« … Et maintenant, vous deux, vous recevez une formation et des conseils de Sire Alus, non ? » demanda Loki.

Les paroles d’Alice l’avaient déjà affirmé, mais les yeux de Loki s’ouvrirent en grand et l’envie et la jalousie qui jaillissaient de l’intérieur la rendirent incapable de rester calme.

Inconsciente de la réaction de Loki, Alice lui répondit. « Oui. Mais on ne fait que commencer. »

« Je vois. Je croyais qu’il avait été transféré à l’Institut pour ses recherches, » déclara Loki.

« Hmm… c’est ce que dit Al, donc je pense que c’est vrai. Mais beaucoup de choses se sont passées, et il a fini par s’occuper de nous. » Alice s’était gratté la joue en s’excusant.

« C’est lui qui dit qu’il s’occupera de nous, » déclara Tesfia. « Je n’ai pas entendu parler des circonstances d’Alus. Honnêtement, je pense que nous sommes un désagrément. Mais même alors, pour réaliser mon rêve de devenir magicien, je n’hésiterai pas à utiliser tous les moyens possibles, » finit-elle par dire timidement.

Loki ne pouvait pas être contente de la façon dont Tesfia parlait de l’entraînement d’Alus. Elle confirmait essentiellement son ignorance et parlait comme quelqu’un qui pouvait se livrer à la paix. Elle pouvait parler de rêves et d’idéaux chimériques, ignorant qu’elle poussait de façon irresponsable ses attentes sur les forts.

Alors que Loki montrait rarement des émotions, elle était horrifiée à l’intérieur… et elle était vraiment déçue du monde. Pourquoi Sire Alus instruirait-il ces filles ignorantes ? Quel était l’intérêt pour lui de venir ici… ?

Loki était honnêtement dégoûtée. Mais pas de ces filles. Elle ne pouvait tout simplement pas imaginer qu’ils vivaient dans le même monde. C’est pourquoi, afin de maintenir sa présence d’esprit, elle s’était concentrée sur la collecte d’informations.

Malgré la courte distance, les deux filles s’arrêtaient de temps en temps pour donner des explications à Loki sur l’Institut et ses installations. Pour Loki, c’était une faveur malvenue, et les trois filles avaient pris ce qui semblait être un long moment pour arriver à destination.

Il ne s’était écoulé qu’un mois depuis que Tesfia et Alice avaient rencontré Alus, mais peu importe combien elles parlaient de lui, ce n’était pas suffisant.

Tandis qu’elles parlaient avec bonheur d’Alus, Loki commença à ressentir une émotion différente, en dehors de sa colère. Elle était sensible aux discussions sur Alus. Ces deux-là avaient vu un côté d’Alus qu’elle n’avait pas vu… Quand elle pensait ainsi, Loki se sentait un peu envieuse et écoutait tranquillement leur conversation.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire