Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 1 – Chapitre 3 – Partie 1

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 3 : Une rencontre imprévue aux couleurs argentées

Partie 1

Alus se concentra sur le bâton se trouvant dans sa main.

Tesfia et Alice avaient aussi fixé leur regard dessus. En réalité, c’était la première fois qu’elles voyaient la magie d’Alus, mais pour Alus, cela lui rappelait l’entraînement quotidien qu’il faisait chaque matin.

Il avait recouvert le bâton de mana en un instant, aussi naturellement que de respirer. C’était vraiment magnifique. Mais Alus n’avait pas l’intention de se vanter, il n’allait pas leur dire. « C’est ça, être imprégné de mana. »

Les yeux des deux filles s’ouvrirent en grand. C’était une réaction compréhensible.

Alus ne savait pas à quel point Alice était douée pour enchanter, mais il avait clairement montré à Tesfia qu’ils étaient à des niveaux différents.

Les deux filles avaient poussé leurs visages plus près du bâton, complètement fasciner au point d’oublier de cligner des yeux.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? » demanda Alice.

« C’est magnifique ! » s’exclama Tesfia.

La surface avait été recouverte d’une très fine couche de mana, de quelques millimètres tout au plus. La membrane de mana coulait aussi doucement qu’un ruisseau d’eau, réfléchissant la lumière d’une belle manière.

« Il n’est pas nécessaire que ce soit à ce niveau, mais je vais vous demander de rendre vos enchantements plus utilisables. Sinon, vous ne ferez que gâcher la puissance de vos armes, » déclara Alus.

« Urgh... » Les oreilles de Tesfia brûlaient, des sueurs froides coulaient sur sa joue.

Comme les deux filles respiraient pratiquement contre le bâton, Alus avait défait son enchantement pour attirer à nouveau leur attention.

Au fur et à mesure que le mana sortait du corps, il commençait au niveau de la poignée et remontait graduellement le long de l’arme. Cependant, ce mana n’était pas retourné dans le corps. Le mana dirigé hors du corps était constamment dégradé. C’est pourquoi il fallait toujours faire sortir du mana de son corps.

« Juste pour que vous le sachiez, c’est une formation pour débutants. Si vous ne pouvez pas faire ça, vous ne pourrez jamais vaincre les mamonos. Au contraire, vous serez leur proie presque immédiatement, » déclara Alus.

Les deux filles avaient dégluti en entendant ça.

Mais il n’y avait qu’un seul bâton devant eux. Ayant remarqué cela, Alice ouvrit la bouche pour dire quelque chose. Cependant — .

« Alors, commençons. » Alus avait coupé le bâton en deux avec sa main.

« — !! »

Elles n’avaient aucune idée de ce qu’il venait de faire. Les filles avaient entendu dire qu’on pouvait faire quelque chose comme ça avec de l’entraînement, mais elles savaient vaguement que ce n’était pas qu’un bout de bois. Et de toute évidence, il n’était pas fait de quelque chose de facile à couper comme du verre.

Normalement, le mana était l’énergie utilisée pour jeter des sorts. Et il n’était pas étrange qu’il existe des sorts qui pouvaient trancher ou découper des objets.

Cependant, Alus n’avait pas utilisé d’incantation, et il ne maniait pas non plus un AAR qui lui permettait d’omettre l’incantation. Il expliquerait le mystère, mais il voulait d’abord voir si elles l’avaient compris. « … C’est une application de l’enchantement. »

« Pas possible !! Je n’ai pas vu de mana. » Bien que Tesfia l’ait vu se produire sous ses yeux, elle avait interrogé Alus, et Alice avait également hoché la tête.

Alus était choqué. « Si des individus comme vous pouvaient le remarquer, je pourrais difficilement m’appeler un “Unique Chiffre”. »

Les deux filles n’avaient pas compris de quoi il parlait, et l’avaient regardé d’un air interrogateur. Voyant à quel point elles étaient curieuses, Alus savait qu’à moins qu’il ne révèle le truc, Tesfia et Alice seraient trop distraites par le mystère pour passer à autre chose.

Alus haussa les épaules avec une expression résignée. Il avait enroulé un bloc-notes, le faisant ressembler à un bâton. Il avait ensuite répété la même technique qu’auparavant, mais cette fois au ralenti.

Il balaya lentement sa main de côté.

Les deux filles, insensibles à tout danger, avaient rapproché leur visage afin de pouvoir résoudre le mystère.

Eh bien, Alus n’allait pas faire d’erreurs qui les mettraient en danger, alors il avait continué sa technique. Dès que sa main avait touché le papier, il l’avait recouvert de mana en un instant. C’était une quantité tellement minuscule de mana que les deux filles n’auraient pas pu la voir, si elles ne l’avaient pas observée de près.

Encore une fois — le mana se détériorait une fois dirigé vers l’extérieur du corps. Si les deux filles inexpérimentées l’avaient essayé, elles ne seraient pas capables d’enchanter un objet en un instant, et leur mana se déplacerait lentement vers la pointe de l’objet, construisant la membrane au fil du temps…

L’instant d’après, la main d’Alus avait coupé le papier sans aucune résistance.

C’est tout ce que Tesfia et Alice avaient pu discerner. « C’était donc vrai ! Mais… »

« Ouais. Pourquoi coupe-t-il le papier ? »

Normalement, imprégner quelque chose de mana avait pour but de renforcer l’objet, et comme la matière organique avait la propriété d’absorber le mana, cela ne servait généralement à rien de tenter de l’enchanter. Même si un poing était recouvert de mana, la majorité serait absorbée tandis que les restes se détérioreraient et se disperseraient.

C’est pourquoi le fait qu’Alus ait pu couper du papier avec sa main signifiait qu’il ne faisait pas que l’enchanter. Cela dépassait clairement le bon sens, mais s’il l’expliquait maintenant, les deux filles ne feraient que se confondre.

Alus se demandait s’il devait demander à Cisty si ces deux-là étaient vraiment aussi excellentes qu’elle le disait, mais comme cela ne changerait pas la situation en mieux, c’était une perte de temps.

Il avait donc décidé de leur faciliter la compréhension. « Toi, donne-moi ton AAR, » dit Alus, en montrant Tesfia du doigt.

N’aimant peut-être pas qu’on l’appelle « toi », Tesfia fronça les sourcils. « J’ai un prénom, tu sais. » Elle tenait son katana contre sa poitrine, comme si elle disait qu’elle ne le laisserait jamais l’avoir.

Alus était arrogant avec elle, estimant que ces dialogues interminables étaient une autre perte de temps. « C’était quoi déjà ? »

« — !! Ce type est vraiment…, » s’exclama Tesfia.

« Arrête, Fia. » Alice calma Tesfia, qui avait laissé sa colère l’emporter sur elle. Tesfia retroussait ses manches et dégaina son katana.

« Oh, c’est vrai, tu es Trashfia. Merci, Alice, » déclara Alus.

« Ce n’est pas bien ! » s’écria Tesfia.

Alus sourit malicieusement, mais sachant qu’ils n’arriveraient à rien de tel, il revint à une expression sérieuse. « Tesfia, si tu ne me le prêtes pas, on perdra notre temps. »

Tesfia avait été stupéfaite par la rapidité avec laquelle Alus avait changé d’attitude, mais elle avait perdu à cause de sa persistance. Alors qu’elle était encore en colère, elle poussa un soupir de soulagement qu’il n’ait pas réellement oublié son nom. Mais Alice était probablement la seule à comprendre ses sentiments.

Alus dégaina le katana et il déclara avec admiration. « C’est vraiment une bonne épée. Les formules magiques sont également précises. Je peux comprendre pourquoi tu as choisi ceci comme AAR. » C’était un éloge sans réserve de la part d’Alus. Bien sûr, il était dirigé vers le katana et non vers sa propriétaire.

Les formules magiques gravées sur la lame étaient, comme il s’y attendait, destinées à faciliter les sorts d’attributs de glace. Il s’était mis au travail pour couvrir le katana de Tesfia avec du mana.

Les deux filles étaient envoûtées, captivées par la beauté de l’objet, rapprochant leur visage de la lame malgré le danger.

« Allez…, » Alus les avait ramenés à la réalité, puis avait continué. « Dans cet état, il va bien sûr couper le papier. Pourquoi pensez-vous que c’est ainsi ? »

« Ah — !! » Il semblait qu’elles l’avaient enfin réalisé.

« C’est vrai. La raison pour laquelle la lame peut couper malgré le mana qui la recouvre, c’est parce qu’elle trace avec précision les bords, » déclara Alice.

Les deux filles avaient pointé les yeux vers la lame, rapprochant leurs visages encore plus qu’auparavant. « Je le vois ! » Elles avaient enfin eu un aperçu de la précision et de la délicatesse du contrôle du mana d’Alus.

« Bien sûr, ce n’est pas si impressionnant en soi. Avec le vrai objet devant vous, tout ce que vous avez à faire, c’est de le couvrir de mana. » Il avait parlé comme si c’était simple, mais comme les deux filles ne pouvaient même pas le faire, cela avait réaffirmé combien Alus était étonnant. « Et une application pratique de ceci est cette frappe de la main d’avant. En d’autres termes, vous ne tracez pas la surface avec du mana, mais vous contrôlez intentionnellement le mana pour créer une lame de pur mana. »

« Penser quelque chose comme ça existe, c’est…, » Alice murmura, le croyant à peine, mais avec quelqu’un qui pouvait le faire debout devant elle, elle n’avait pas fini sa phrase.

Mais il y avait là une contradiction. Et comme les deux filles ne l’avaient pas remarqué, Alus ne l’avait pas dit.

Comme le mana avait la propriété de se détériorer une fois dirigée hors du corps, même s’ils pouvaient le transformer en lame, il ne resterait dans cette forme que pour une courte période.

C’était l’extraordinaire disposition d’Alus qui l’avait rendu possible. Il finirait par révéler le truc, mais il restait à voir si les deux filles pouvaient y arriver. « Eh bien, si vous pouvez le faire, vous pouvez atteindre jusqu’à un nombre à deux chiffres. »

Tesfia et Alice ne pouvaient honnêtement pas se réjouir d’entendre ça. Puisqu’elles ne pouvaient même pas faire correctement un enchantement normal, atteindre ce niveau demanderait un effort insondable. De plus, il n’y avait aucune garantie qu’elles seraient capables de le maîtriser.

« C’est là que ça entre en jeu. » Alus avait donné à chacune d’elles un morceau du bâton qu’il avait cassé plus tôt.

Les filles les regardaient partout comme pour les évaluer, et après avoir déterminé qu’elles n’avaient rien, elles saisissaient fermement les morceaux.

« Celles-ci ont été faites en utilisant le cadavre d’un mamono que j’ai exterminé une fois, donc…, » après qu’il l’ait dit, les sons des morceaux qui tombaient sur le sol résonnèrent. « Hé ! Il n’y en a que deux dans le monde entier. »

« Non, mais…, » balbutia Tesfia.

Si elles agissaient comme ça pour tuer des mamonos, leur avenir semblait sombre. « Ne vous inquiétez pas, » leur dit Alus. « Je m’entraîne avec ça depuis des années, alors il ne va rien se passer. »

Alice, en entendant ça, avait pris son bâton. Tesfia, d’autre part, se débattait et traitait le bâton comme s’il s’agissait d’une saleté ou d’une matière dangereuse, le tenant avec le bout de ses doigts.

« Je n’ai pas besoin de continuer ici, tu sais, » déclara Alus.

Tesfia se dépêcha de fixer sa prise sur le bâton.

Alus savait qu’il ne pouvait pas éviter d’être leur instructeur, mais il avait compris qu’ils ne pouvaient pas continuer à moins qu’il ne menace un peu Tesfia. « D’abord, essayez d’infuser du mana à travers les bâtons. »

« Oui ! » Alice semblait avoir changé de rythme, car elle avait donné une réponse motivée à Alus.

Cependant, au moment où les deux filles avaient fait passer du mana à travers les bâtons, il s’était dispersé.

« — !! »

Les lèvres d’Alus se plissèrent en un sourire, alors qu’il expliquait la cause. « Cela fait partie de la nature de ce mamono. Tout mana qui le touche est dispersé. »

« Comment sommes-nous censés l’enchanter ? » Pour Tesfia, c’était une question évidente.

Alus aurait préféré qu’elle réfléchisse elle-même à la bonne réponse, mais comme cela pourrait prendre des jours, il lui avait dit tout de suite. « Vous devez maintenir votre mana présent et solide. »

Les deux filles n’avaient probablement pas compris, puisqu’elles n’avaient jamais consciemment déplacé leur mana avant. Le fait qu’elles n’aient pas agi tout de suite en était la preuve.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire