Rakudai Kishi no Cavalry – Tome 5 – Chapitre 1 – Partie 2

Bannière de Rakudai Kishi no Cavalry ***

Chapitre 1 : Les Centrales Nationales

Partie 2

La fête devait se tenir dans une salle de réception située au plus haut étage de l’hôtel où se trouvaient les représentants. Ce n’était pas une distance pour laquelle on prenait les escaliers, donc Ikki et Shizuku avaient pris l’ascenseur pour y arriver. Tout au long du trajet, Shizuku semblait de bonne humeur alors qu’elle regardait la photo d’avant.

« Hehe ! » s’exclama Shizuku.

« Ça te plaît tant que ça ? » demanda Ikki.

« Oui. Je l’ai déjà mis comme économiseur d’écran, » répondit Shizuku.

« Déjà… ! » s’exclama Ikki.

Tout en souriant avec ironie, Ikki s’était juré d’une chose. La prochaine fois qu’il aura la chance d’être invité à ce genre de fête, il se présentait dans son uniforme. Il ne se forcerait pas à porter ce genre de vêtement une seconde fois.

« Quand je pense quand je vais me vanter auprès de Stella-san, je n’arrête pas de sourire, » déclara Shizuku.

Et alors qu’il avait fait son vœu, il pouvait voir venir un autre avenir, un avenir dans lequel il serait obligé de s’habiller comme ça.

« Ne provoque pas Stella, » demanda Ikki.

« Je ne peux pas le promettre. Tout d’abord, c’est la faute de cette personne. C’est sa faute si elle n’est toujours pas ici, » déclara Shizuku.

Elle n’était pas présente. En effet, Stella n’avait pas encore atteint Osaka, comme Shizuku l’avait dit. À l’origine, les représentants de l’Académie Hagun devaient arriver aujourd’hui, mais Stella avait apparemment contacté la directrice Kurono pour lui faire part de son désir de poursuivre sa formation avec la Princesse Yaksha, Nene Saikyou, aussi longtemps que possible. Lors de l’attaque de l’Académie Hagun par l’Académie Akatsuki, Stella avait été vaincue par l’Empereur de l’Épée du Vent, Ouma Kurogane. De plus, elle avait perdu en termes de pouvoir, ce en quoi elle s’était vantée d’avoir une confiance absolue. Ce fait avait nui gravement à cette confiance. En ce moment, elle était engagée dans une lutte désespérée pour regagner cette confiance. Peut-être qu’elle pourrait saisir quelque chose grâce à son entraînement avec la personne la plus forte de l’Académie Hagun, la Princesse Yaksha. Néanmoins — .

« Onii-sama, penses-tu que Stella-san sera plus forte après cet entraînement ? » demanda soudain Shizuku. Son ton semblait empreint d’inquiétude.

« Le Festival des Sept Étoiles de l’Art de l’Épée est dans deux jours seulement. C’est le moment de se reposer. Bien que je puisse comprendre ses sentiments, je ne peux pas penser que ce genre de préparation hâtive aura un sens. Ne prend-elle pas cette décision trop à la légère ? » demanda Shizuku.

Et oublier le « semblait ». Shizuku était vraiment anxieuse au sujet de Stella, à savoir si elle risquait de ruiner sa santé en raison de l’entraînement trop fatigant, et donc de ne pas être en mesure de participer à cet événement crucial dans son état optimal.

« C’est gentil de ta part, Shizuku, » déclara Ikki.

« Quoi — ! » s’écria Shizuku.

Shizuku tourbillonnait, alors que son visage rougissait comme s’il s’enflammait.

« Ce n’est pas comme si je m’inquiétais pour cette personne ! Je m’inquiète seulement parce que tu as hâte de te battre avec elle, c’est tout ! » déclara Shizuku.

Shizuku protesta, mais son bluff était évident. Même si elles étaient normalement en train de se chamailler, Ikki savait qu’il y avait une amitié entre elles, bien que Shizuku ne veuille pas que ce point soit mentionné. En tant que tel — .

« Veux-tu lui demander si elle peut devenir plus forte avec un entraînement de dernière minute ? » Ikki avait répondu directement à sa question.

« Oui. Je pense que c’est un peu tiré par les cheveux. Il n’y a pas assez de temps pour faire quoi que ce soit, et cette accumulation de stress ne fera qu’aggraver son état pendant un événement aussi crucial que le Festival des Sept Étoiles de l’Art de l’Épée, » répondit Shizuku.

En effet, Ikki avait les mêmes craintes au sujet de l’entraînement de Stella que Shizuku. Bien sûr, il était possible de devenir plus fort en peu de temps grâce à un entraînement intensif, mais — à son avis, cela ne fonctionnait que lorsque les compétences étaient encore brutes. Il comparait l’affûtage dans n’importe quoi à l’escalade d’une montagne. Le chemin à pied jusqu’au premier point de contrôle serait assez doux pour qu’on puisse s’y précipiter. De la même façon, une personne inexpérimentée pouvait faire de grands pas en avant en peu de temps. Mais au septième point de contrôle, ou huitième point de contrôle, c’était différent. Tout comme un sentier de montagne devenait de plus en plus raide à mesure qu’on approchait du sommet, le sentier menant au zénith de la force devenait de plus en plus raide à mesure que l’on montait vers lui. La même étape. Le même mètre. Pourtant, l’effort requis pour avancer serait plus important. C’était le cas lors de l’affûtage de soi-même, quel que soit le sujet.

« Et Stella est loin d’être inexpérimentée, » déclara Ikki.

Ainsi, pour devenir plus forte qu’elle ne l’était actuellement, elle devrait consacrer le temps et les efforts nécessaires. C’était l’idée d’Ikki. Compte tenu de la force de Stella, une semaine d’entraînement intensif… était un peu trop courte.

« C’est vrai…, » répondit Shizuku.

Après avoir entendu l’opinion d’Ikki, le visage de Shizuku s’était un peu assombri. Elle-même estimait que c’était imprudent, et le fait de l’entendre son frère, en qui elle avait confiance, ne faisait que le confirmer.

« Franchement, que fait cette personne… ? » murmura Shizuku, semblant à la fois triste et choquée.

« Cependant, c’est ce que je dirais si c’était une personne normale, » déclara Ikki.

« Eh !? » s’exclama Shizuku.

L’analyse d’Ikki s’était poursuivie. Stella était certainement imprudente. Si c’était eux, ils ne le feraient pas. Il n’avait pas pu le faire. Jusque-là, Shizuku et lui étaient d’accord.

« Vu le potentiel de la princesse cramoisie… La force actuelle de Stella Vermillion n’a même pas encore atteint la base de cette montagne, » déclara Ikki.

Ikki connaissait mieux que quiconque l’injustice du talent. Le potentiel de chacun variait énormément, et parmi eux, celui de Stella était de première classe. La taille et la grandeur de la montagne qu’elle pouvait gravir n’étaient pas comparables à celles que lui et les autres pouvaient atteindre. Sa hauteur de percement des nuages et sa pente abrupte n’étaient pas quelque chose qu’il pouvait mesurer.

« Par conséquent, je crois qu’il lui est possible de faire un bond en avant explosif en force, » déclara Ikki.

En tant que celui qui était le plus proche d’elle et qui l’aimait par-dessus tout, Ikki croyait qu’elle reviendrait, après avoir acquis une force incomparable par rapport à avant.

« Je crois que dans deux jours, elle nous le montrera en personne, » déclara Ikki.

« Je l’espère, alors. Moi aussi… je veux essayer de combattre cette personne une fois. Il serait décevant qu’elle s’effondre et soit éliminée, » déclara Shizuku.

Comme Shizuku répondit ainsi d’une voix plus claire, l’ascenseur atteignit l’étage le plus élevé.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Laisser un commentaire