Rakudai Kishi no Cavalry – Tome 4 – Chapitre 1 – Partie 6

Bannière de Rakudai Kishi no Cavalry ***

Chapitre 1 : Chapitre 1 : Camp de formation

Partie 6

Le quartier commerçant à la tombée de la nuit avait toujours été favorisé par les élèves du collège en vacances d’été et les femmes au foyer qui allaient acheter le dîner pour leurs familles. Au milieu de tout cela, Ikki et Stella marchaient main dans la main.

Alors qu’ils faisaient ça, ils entendirent des voix chuchotantes d’un peu partout.

« Ne s’agit-il pas de la princesse du Vermillon et de l’enfant de la famille Kurogane qui ont fait la une des nouvelles dernièrement ? »

« Ahh, n’est-ce pas ces histoires sur la princesse trompée et maltraitée ? »

« J’ai entendu dire que tout cela n’avait été que de fausses rumeurs. »

Des discussions concernant la relation entre eux s’étaient fait entendre l’un après l’autre. C’était normal en tenant compte que maintenant, ce n’était pas seulement Stella, mais également Ikki qui était connu, vu que son visage avait été maintenant largement vu dans la société à travers la télé et les journaux. Ce n’était pas seulement leurs visages, mais aussi les détails de leur relation qui avait été divulguée. C’est pour cela qu’ils s’étaient démarqués en marchant, même si c’était désagréable.

« Regardez, regardez ! Ils se tiennent la main ! C’était donc vrai qu’ils sortent ensemble et que leur relation est vraiment bonne ! »

« Franchement, en la voyant de près, cette princesse est outrageusement belle. »

« Comme c’est bien... Je veux sortir avec une fille comme ça... »

Sous les regards emplis de curiosité qui les transperçaient en provenance de partout autour d’eux, les oreilles de Stella devenaient peu à peu de couleur rouge. Elle avait pris l’habitude d’être regardée comme un couple à l’école, mais être regardée comme une petite amie et un petit ami par des gens hors campus était toujours embarrassant, peu importe la façon dont elle y pensait.

Devinant que Stella pensait cela, Ikki avait parlé. « Stella, si tu es gênée, on peut arrêter de nous tenir la main ? »

C’était la considération qu’il avait prise après avoir remarqué que Stella rougissait à cause des regards présents tout autour d’eux. Mais Stella — .

« Je ne suis... pas gênée... pas du tout…, » murmura Stella.

— avait bien évidemment menti.

Elle était certainement embarrassée, mais elle aimait vraiment le fait de se tenir la main comme elle le faisait en ce moment.

« Si c’est vrai, alors bon. Mais ne te force pas, d’accord ? » demanda Ikki avec douceur.

Stella comprenait-elle les subtilités de cette situation ? Ikki avait un peu souri, puis il renforça un peu plus la prise de sa main et il recommença à marcher en la tirant un peu.

En regardant le visage d’Ikki de profil, Stella se mit à penser, qu’est-ce qui se passe ? On dirait qu’Ikki a un peu changé dernièrement.

Le garçon que Stella connaissait en tant qu’Ikki Kurogane n’était pas ce que l’on pourrait appeler une personne affirmée. Comme elle, c’était la première fois qu’il aimait quelqu’un ou sortait avec quelqu’un, donc il s’agissait d’une relation où les deux jeunes s’étaient mises à agir avec timidité dans le rôle d’amoureux qu’ils ne connaissaient pas.

Mais récemment, l’ambiance autour d’Ikki avait changé — il était devenu anormalement proactif. Par exemple, c’était lui qui avait attrapé la main de Stella juste avant ça, et ce n’était pas la première fois dernièrement. Ils avaient toujours aimé ce genre de contact physique avant, mais jusqu’à présent, il était difficile de dire qui était habituellement celui qui mettait la main sur celle de l’autre. Mais dernièrement, c’était différent.

Cette main est... solide... et ferme... ―, pensa Stella.

Ce n’était pas une prise timide, mais plutôt la poigne confiante d’Ikki. Et en ce moment, il ne s’inquiétait pas des regards qui les entouraient, et il lui tenait la main avec dignité. Connaissant les vertus habituelles de sollicitude et de sincérité d’Ikki, Stella, un peu anxieuse, ne pouvait s’empêcher d’être choquée par ce changement. Qu’est-ce qui avait exactement causé ce changement dans sa mentalité ? C’est pourquoi Stella en avait parlé ouvertement à Ikki.

« Hé, Ikki, tu as un peu changé récemment, » déclara Stella.

« Ai-je changé ? » demanda Ikki.

« Tu es devenu... un peu plus pressant, un peu plus affirmatif qu’avant dans notre relation, » répondit Stella.

... Un peu plus viril, un peu plus impressionnant..., pensa Stella.

Lors de la déclaration de Stella, Ikki avait affiché une expression de surprise pendant un instant. Et aussitôt, il avait rougi et il s’était gratté la joue avant de répondre.

« ... Je suppose que tu l’as remarqué, Stella ? » demanda-t-il.

La réponse d’Ikki avait montré qu’il était conscient de son propre changement.

« Désolé. J’ai essayé d’être plus courageux, » déclara Ikki.

« Ce n’est pas comme si je n’aimais pas ça ! Je me demandais tout simplement ce qui en était la cause, » répondit Stella.

« Je ne pense pas qu’il y ait vraiment une cause…, » répondit Ikki.

Face aux questions qui s’enchaînaient sur lui, Ikki avait commencé son explication de cette façon.

« C’est juste que, depuis que je t’ai fait ma proposition, j’ai ressenti un attachement à toi de plus en plus fort à l’intérieur. Cela m’a surpris moi-même, » répondit Ikki. « Il s’agit d’un sentiment pour lequel je ne peux rien faire contre, comme quoi cette personne est ma précieuse femme. »

Il avait parlé de la raison du changement que Stella voulait connaître. Les aveux qu’il avait faits après la confrontation avec Raikiri étaient devenus un tournant majeur pour lui. Jusque-là, Ikki avait l’intention d’aimer Stella plus que quiconque, mais après que leurs sentiments forts aient été confirmés par leurs paroles échangées, le désir qu’il avait pour elle était devenu plus fort que ce qu’il ressentait auparavant. Le sentiment qu’il n’abandonnerait pas cette fille à qui que ce soit était devenu plus fort.

En conséquence, une conscience de ça était née à l’intérieur de lui. Le besoin irrésistible de l’homme qui devait protéger sa femme. Et cette prise de conscience avait donné à Ikki une assurance qu’il n’avait pas eue jusqu’à présent.

« Au point que je veux t’embrasser dès maintenant... Mais je ne pense pas que dire ça soit très chaste, n’est-ce pas ? » demanda Ikki.

Ikki avait dit ce qu’il avait dans son cœur, même s’il avait l’air un peu gêné. Face aux aveux d’Ikki, Stella avait senti sa poitrine battre comme un tambour.

Ikki..., pensa Stella.

Cette pulsation. C’était une douceur qui émergeait de si profondément de sa poitrine que cela faisait qu’elle avait des picotements en ce moment.

Pourquoi ? La raison en était évidente. Celui qu’elle aimait déclarait en ce moment même que les mots ne suffiraient pas.

Tu es à moi. Je ne laisserai personne d’autre t’avoir.

Et en même temps, la pression écrasante de leur environnement s’était dissipée.

C’est ma femme. Ne la touchez pas.

Lors de cette prise de conscience, Stella avait dû cacher ses joues rougissantes.

Ikki, tu es si mignon..., pensa Stella.

Franchement, c’était adorable. Même s’il était immature, il essayait de monopoliser sa femme de toutes ses forces. Elle ne pouvait pas agir autrement quand il était si mignon. Ikki n’aimerait probablement pas qu’on pense de cette façon, mais en ce qui concernait Stella, Ikki était si adorable qu’elle en avait le vertige.

Elle devait le récompenser quoiqu’il arrive. En tant que femme de quelqu’un, en tant que sa femme, elle devait faire quelque chose. Alors Stella — avait pris le bras d’Ikki avec sa propre main, et l’avait tiré dans une étreinte.

« S-Stella ? » demanda Ikki, surpris.

« Si on fait ça, tout le monde comprendra mieux que je suis ta femme, non ? » demanda Stella.

Souriante, Stella pressa le bras d’Ikki contre sa joue. Elle ne se souciait plus des regards qui lui tombaient de partout. Et bien plus que ces choses triviales, le garçon qui essayait de la monopoliser de toutes ses forces avait créé un sentiment beaucoup plus fort en elle.

Mais pour Ikki, qui essayait de tenir sa main et de marcher avec un visage impeccable jusqu’à la fin, les agissements de Stella qui s’accrochait à lui avaient créé une situation où il ne pouvait pas se calmer. Mais comme c’était lui qui avait dit qu’il voulait cela, il ne pouvait pas lui dire qu’ils devraient arrêter, car il était devenu gêné.

« C-C’est vrai. Bonne idée. D’accord..., » déclara Ikki.

 

 

Ikki continuait à marcher tout en restant aussi calme que possible, mais ses joues brillaient d’embarras, et la main avec laquelle il tenait Stella était devenue humide de sueur.

« Hehe..., » murmura Stella.

Face à un tel bluff, Stella ne pouvait s’empêcher de le trouver charmant.

... D’une façon ou d’une autre, je suis vraiment heureuse en ce moment..., pensa Stella.

La bouche s’était ouverte sur un sourire, Stella confia entièrement la promenade à Ikki. N’importe qui autour d’eux qui auraient vu ceci penserait probablement qu’ils étaient un couple flirtant bêtement. Stella s’était sérieusement dit que ce n’était pas quelque chose qu’ils ne pouvaient pas faire. Après tout, ils étaient amoureux.

Tiens-moi fermement, mon prince, pensa Stella.

Cette chose embarrassante n’avait nullement quitté sa bouche, mais cela avait seulement été murmuré à l’intérieur de son cœur.

Mais à ce moment-là ―.

« Hmm ? »

Les pas d’Ikki s’arrêtèrent brusquement.

A-t-il trouvé un endroit où manger ? Cela avait été la première pensée de Stella, mais elle s’était tout de suite rendu compte que ce n’était pas le cas.

La vision d’Ikki était dans la direction opposée à celle où ils allaient, et son visage affichait une couleur très sombre.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Oooh un chapitre tout mignon ! Sauf la fin ~ Merci pour ce chap ^^

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire