Rakudai Kishi no Cavalry – Tome 4 – Chapitre 1 – Partie 5

Bannière de Rakudai Kishi no Cavalry ***

Chapitre 1 : Chapitre 1 : Camp de formation

Partie 5

Le camp de formations de Kyomon n’avait pas d’horaires définis. Les entraîneurs qui y avaient été convoqués avaient ouvert des classes spéciales, mais la participation dépendait de la préférence de chaque représentant. La raison en est que chaque Blazer avait ses propres capacités. La variété était trop grande, et les méthodes de formation efficaces étaient également très divergentes de l’une à l’autre, de sorte qu’il serait inefficace d’établir un programme global pour tous. C’est pourquoi tous les étudiants avaient décidé de leur propre programme de formation individuellement avec l’aide de leurs amis.

En conséquence, Stella avait demandé à Ikki d’aller courir avec elle avant le dîner. Du camp de formations au centre commercial à dix kilomètres de distance, c’était un aller-retour de vingt kilomètres. Pour eux deux, ce n’était pas une distance que l’on pourrait appeler comme étant un vrai entraînement. Si on le demandait à l’un d’entre eux, il dirait que c’était plus proche de la relaxation.

Stella courait pour se distraire du chagrin engendré par la défaite contre Raikiri. Cependant — .

« Hmm ! Ahh ! Après tout, ça me dérange vraiment ~ ! » s’exclama Stella.

Sur un banc sur lequel ils faisaient une pause, dans un parc près du quartier commerçant qui avait été leur destination de leur sortie, Stella avait tapé ses pieds dans une frustration enfantine.

« N’as-tu pas été revigorée par la course à pied ? » demanda Ikki.

« Non, pas du tout ! Absolument pas ! » S’écria Stella.

Ils étaient partis à deux fois leur rythme habituel. Arrivée ici, elle s’était lavé le visage à une fontaine d’eau présente dans le parc, mais l’humeur de Stella ne s’était pas améliorée.

— En toute honnêteté, Stella avait aussi ressenti vaguement un pressentiment comme quoi Touka était plus forte qu’elle, en raison de l’incident d’Okutama ou en voyant le match avec Ikki. Mais maintenant que ce résultat avait été poussé devant ses yeux, c’était vexant.

« Je veux dire par là que je savais avant de faire ce combat qu’elle était forte, mais cette personne est vraiment trop forte, » déclara Stella.

« Quand Touka-san est au corps-à-corps, c’est là ou elle peut déployer la totalité de sa puissance, tu sais. Le fait de charger dans une attaque frontale est une tactique qui est difficilement utilisable, » répondit Ikki.

« Mais Ikki, n’as-tu pas toi-même utilisé cette tactique pour la vaincre ? » demanda Stella.

« ... Je n’avais pas d’autre choix. Dans n’importe quelle autre distance, je n’avais pas la moindre chance de victoires, » répondit Ikki.

Son petit ami avait fait un sourire tout en parlant d’une manière humble, mais Stella ressentait une teinte d’envie face à ça. Contre Raikiri, contre qui elle ne pouvait rien faire, ce garçon souriant avec un comportement modeste avait gagné en se frayant un passage du front d’une manière vraiment majestueuse. Le match en une frappe de Touka et Ikki : cet échange instantané avait été brûlé dans les rétines de Stella. C’était splendide et en même temps frustrant. Elle n’avait toujours pas assez d’expérience pour pouvoir atteindre une telle action.

« En tout cas, pour que ce genre de personne n’atteigne que les quatre premières places l’an dernier, le niveau du Japon est vraiment élevé, » déclara Stella.

« Eh bien, il y a toujours la chance de savoir qui tu affrontes lors d’un tournoi, alors je pense qu’il y en a peut-être même de plus puissants que les quatre dont Touka-san est membre. Aux quarts de finale, il y a certainement ceux qui sont perdus à cause de blessures corporelles graves, » expliqua Ikki.

« C’est pourquoi je n’ai pas d’excuse pour avoir perdu ! Il y a déjà deux personnes qui ont battu Touka-senpai, toi et l’actuel Roi de l’Épée des Sept Étoiles, donc je ne peux pas perdre ici. Mon but est de te battre toi et tous les autres pour devenir le Roi de l’Épée des Sept Étoiles. En plus, il y a un adversaire qui m’inquiète un peu, » déclara Stella.

« Un adversaire qui t’inquiète ? » demanda Ikki.

« Celui qui vient de l’Académie Bukyoku, tout comme le roi de l’épée des sept étoiles. Ouma Kurogane, » répondit Stella.

Au moment où ce nom avait quitté la bouche de Stella, l’expression d’Ikki s’était sensiblement raidie. En voyant cette réaction, Stella était convaincue. « Comme je le pensais, c’est le même Kurogane que toi et Shizuku, n’est-ce pas ? »

« Exact. C’est mon frère aîné, » répondit Ikki.

« Je ne savais pas que tu avais un frère aîné. Non, c’est aussi la première fois que j’ai appris qu’il y avait un chevalier de Rang A comme moi parmi les étudiants japonais, » déclara Stella.

« Tu vois, pendant les deux années où il est entré à l’école des chevaliers, non, même pendant les cinq années où il était étudiant au collège, sa situation a presque été totalement inconnue, » répondit Ikki.

« Hein ? A-t-il disparu ? » demanda Stella.

« Non, pas vraiment, » répondit Ikki. « Ce n’est arrivé qu’occasionnellement, mais il semble qu’il a pris contact, et il a aussi été vu en public. Mais il semble qu’il allait quelque part pour un jour ou deux. Et il n’a participé à aucune des compétitions pendant cinq ans. Il a été champion dans la ligue des écoles primaires, et il y avait beaucoup de gens qui ont eu beaucoup d’attentes à son encontre, mais avec cinq ans où il n’a pas démontré le genre de talent qu’il possédait, la société a perdu tout intérêt pour lui. Pour ce qui est du genre d’attention qu’il avait avant son annonce, je pense que Shizuku a plus d’attention du public en ce moment. Il est donc naturel que tu n’aies pas entendu parler de lui avant aujourd’hui, Stella. »

« J’ai compris. S’il a été absent des matches publics pendant cinq ans, donc c’est normal, » déclara Stella.

Mais si c’était le cas —

« Je me demande pourquoi quelqu’un comme ça réapparaîtrait ici. Ikki, sais-tu quelque chose à ce sujet ? » Stella demanda à Ikki et il secoua la tête.

« Non, je n’en ai aucune idée, » répondit-il.

« Même si c’est ton propre frère ? » demanda Stella.

À ces mots, Ikki avait fait un rire troublé et amer. « En plus d’avoir moi-même été expulsé de la famille, mon frère Ouma a également été expulsé de force, de sorte que nous n’avons jamais eu de contact. Pour moi, c’est quelqu’un de plus distant que mon Père. Pour cette raison, c’est quelqu’un que je ne connais vraiment pas du tout. C’est juste que, eh bien, si je devais dire quelle impression j’ai de lui, il était incroyablement stoïque. »

« Stoïque ? » demanda Stella.

« Le fait d’être né signifiait pour lui qu’il doit devenir fort... il était ce genre de personne, » répondit Ikki.

« ... N’est-ce pas comme toi, Ikki ? » demanda Stella.

Face à Stella qui disait ce qu’elle pensait, Ikki secoua de nouveau la tête. « Tu ne peux pas me comparer à ça. Ouma ne s’intéressait à rien d’autre que de devenir plus fort. Il ne s’intéressait pas à un jeune frère plus faible que lui. Il ne s’intéressait pas à une sœur cadette plus faible que lui. Il n’avait aucun intérêt pour un père plus faible que lui-même... Il a même déclaré dans une entrevue qu’il n’avait pas participé au Festival des Sept Étoiles de l’Art de l’Épée parce qu’“aucun adversaire n’est digne de moi”. »

« Il a confiance en lui, » déclara Stella.

« Mais il a la force d’être ainsi. Et pour mon frère Ouma qui ne se soucie de rien d’autre que de devenir plus fort pour se produire au Festival des Sept Étoiles de l’Art de l’Épée, il n’a sûrement pas d’autre motif que de devenir plus fort. Donc — ce n’est qu’une supposition, mais je pense que le but d’Ouma est toi, Stella. Un étudiant de Rang A comme lui. Tu n’es pas quelqu’un qu’il rencontrera souvent dans le monde. Si j’étais lui, je penserais à me battre contre toi, » déclara Ikki.

Face à ces mots, Stella était également d’accord. Ce serait un mensonge pour elle de dire qu’elle n’était pas intéressée par un autre étudiant de Rang A. Si elle le pouvait, elle essaierait d’avoir un match avec lui. La probabilité que son adversaire pense la même chose était élevée.

« Au fait, Ikki, d’après ce que tu as vu, à quoi ressemble la force d’Ouma ? » demanda Stella.

« C’est exactement ce qu’il a dit, » répondit Ikki.

« Comme il l’a dit ? » demanda Stella.

« “Il n’y a pas d’adversaire digne de moi”. — sa vraie force correspond à sa vantardise, » déclara Ikki.

Face à l’attitude d’Ikki pleine de tension, Stella avait ressenti un frisson dans sa colonne vertébrale. En un mot, ce qu’Ikki avait dit était qu’Ouma Kurogane avait une force où, pour ne même pas parler de Raikiri, il pouvait même ne pas tenir compte de l’actuel roi de l’épée des sept étoiles.

La tension qui s’était répandue à partir des paroles d’Ikki, cela lui rappelait en lui aussi qu’il ressentait de la pression quant à la participation de son frère à la compétition. En parlant du passé quand Ouma était enfant, il n’était pas une personne ordinaire. Et si Ikki devait rencontrer un tel ennemi en compétition — .

Pour Stella aussi, c’était de moins en moins une situation où elle pouvait perdre contre quelqu’un du niveau de Raikiri.

« J’ai décidé. Avant la fin de ce camp de formations, je deviendrai absolument plus forte que Touka-senpai ! » déclara Stella.

Il restait encore cinq jours au camp de formations. Avec une bataille simulée par jour, en tenant compte d’aujourd’hui, cela signifiait qu’il y avait six matches à faire. Elle gagnerait plus qu’elle ne perdrait. D’une voix forte, Stella avait déclaré son but. Et comme Stella était capable de se donner un but précis, son corps avait été ébranlé par sa conviction. Elle n’était déjà plus d’humeur à se reposer dans le parc. Stella avait sauté de son banc, et Ikki avait donc décidé de la suivre rapidement.

« Ikki ! Retournons vite au camp de formations ! Après le dîner, nous ferons plus d’entraînement —, » déclara Stella.

Mais à ce moment-là.

*Bruit fort d’estomac~ ~ *

Un bruit extrêmement mignon était venu de l’estomac de Stella. De plus, s’il y avait des enfants qui jouaient dehors à cette heure-ci de la journée, le parc était en ce moment désert. Cela signifiait que le son s’était répercuté dans toute la région sans obstacle.

« Hahaha ! Quel son adorable ! » s’exclama Ikki.

Ikki riait un peu d’elle. Le visage de Stella avait rougi comme une pomme dans l’embarras.

« Je ne peux pas m’en empêcher ! J’ai beaucoup bougé aujourd’hui ! Et c’est juste avant le dîner…, » déclara Stella d’une voix forte.

« Oui, c’est vrai. Avoir faim est la preuve que tu as travaillé fort, Stella. Il n’y a pas de quoi être gênée, » déclara Ikki.

« N’est-ce pas ? C’est bien que tu le comprennes, » déclara Stella.

« Mais endurer la faim aussi longtemps n’est pas bon non plus, alors allons manger quelque chose, » déclara Ikki.

En disant cela, Ikki se leva et prit la main de Stella qui avait le visage rouge et qui regardait vers le bas en raison de la honte.

« Ah ! » s’exclama Ikki.

Stella avait été très surprise de voir sa main prise soudainement. Mais Ikki n’avait pas fait attention à ça.

« Si nous allons vers le quartier commerçant, nous devrions pouvoir trouver quelque chose. Alors, résiste encore un peu à la faim, d’accord ? » demanda Ikki.

Avec un sourire, il avait tiré la main de Stella et avait commencé à marcher vers la ville.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Ooooh... Un grand frère pour Ikki... Je sens qu'il va devenir le boss final lui ~ Merci pour le chap ^^

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire