Rakudai Kishi no Cavalry – Tome 3 – Prologue

Bannière de Rakudai Kishi no Cavalry ***

Prologue : Concurrente Shizuku

***

Prologue : Concurrente Shizuku

Partie 1

Shizuku Kurogane s’était remémoré certains souvenirs de son enfance.

Elle était pardonnée, peu importe ce qu’elle faisait. Elle était pardonnée même lorsqu’elle avait battu d’autres enfants. Elle était pardonnée même quand elle avait volé les jouets d’autres enfants.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle avait montré sa valeur en tant que Blazer depuis qu’elle était très jeune.

« Je suis vraiment désolée, Shizuku-chan. Eh toi ! Tu dois également t’excuser auprès d’elle ! » déclara la mère de l’enfant qu’elle avait frappé juste avant ça.

L’enfant était également allé s’incliner devant elle avant de présenter ses excuses. « Je suis désolé. » Ses paroles d’excuses étaient remplies de chagrin.

Shizuku dévisageait tout cela, se sentant ennuyée par les événements.

Les enfants tordaient leur droiture face à son pouvoir. Les adultes qui pardonnaient les méfaits devant son pouvoir. Chacun d’entre eux était sans valeur à ses yeux. Et il n’y avait que ce genre de personnes qui était présent autour de Shizuku. Elles s’inclinaient toutes devant les forts et faisaient des sourires remplis de gratitude creuse et de bonne volonté.

Tout ça est si sale, pensa-t-elle.

Elle détestait les êtres appelés « humains » à cause de tout cela. Et, elle en était arrivée au point où elle se détestait même elle-même comme étant également quelque chose sans valeur. Elle en avait assez de tout cela, et à cause de ça, elle continuait sans arrêt à exprimer sa frustration sur les faibles se trouvant autour d’elle. Chaque fois qu’elle entendait les cris pathétiques des êtres humains si détestés, elle se sentait un peu soulagée.

Cependant, il y avait un garçon qui était différent ! Oui, un unique garçon, qui ne pardonnait pas l’attitude de Shizuku.

*Gifle*

Ce garçon était le propre frère de Shizuku, Ikki Kurogane. Il avait alors dit à Shizuku qui faisait pleurer les autres enfants... « Tu ne devrais pas tyranniser les faibles. »

Shizuku ne pouvait pas comprendre ce qu’il venait de lui faire. Parce que même ses parents ne l’avaient jamais grondée ni frappée. Tout en étant incapables de comprendre ce qu’Ikki venait de lui faire, des larmes s’écroulèrent alors que sa joue qui venait d’être giflée était encore chaude.

En voyant le visage en pleurs de Shizuku, les adultes hurlaient avec colère, « Dépêche-toi et excuse-toi ! », envers Ikki qui venait de frapper Shizuku.

Les adultes avaient alors commencé à battre Ikki qui n’avait pas respecté leurs ordres de présenter des excuses. Mais, même ainsi, Ikki ne s’inclina pas jusqu’à ce qu’il ne puisse plus se relever. Et tout cela parce qu’il n’avait aucune raison de baisser la tête.

... Un tel être humain était une révélation pour Shizuku. Jusqu’à présent, il n’y avait eu personne qui s’était levé et n’avait désigné ses méfaits pour ce qu’ils étaient réellement. Au moment où elle avait pleuré parce qu’elle avait été choquée d’avoir été frappée si soudainement, elle était en réalité très heureuse. Elle avait toujours cherché quelqu’un comme ça. Peu importe s’il ne l’avait pas dorlotée. Peu importe si cela avait été dur pour elle. Elle voulait juste quelqu’un qu’elle pourrait respecter en tant qu’être humain.

Et ainsi, ce jour-là, Shizuku avait décidé dans son cœur quelque chose de très important. Qu’elle suivrait cette personne, car si elle le faisait, elle était sûre qu’elle serait capable de devenir quelqu’un de différent des adultes sans valeur qu’elle avait vu jusqu’à présent !

... Cependant,

À cette époque, je ne savais rien.

De la gravité de la situation entourant mon frère.

Elle ne savait rien de l’horreur que vivait son frère...

***

Partie 2

« Première année Shizuku Kurogane, il est l’heure de votre match. S’il vous plaît, veuillez avancer dans l’arène, » annonça la présentatrice.

Shizuku ouvrit lentement les yeux en entendant cette annonce.

Un passage sombre se trouvait devant elle. Il s’étendait jusqu’à la porte d’entrée du terrain où le match d’aujourd’hui devait se tenir. Shizuku descendit le passage sans la moindre hésitation, et elle se remit à se remémorer de ses souvenirs du son sombre passé.

J’ai découvert la situation difficile dans laquelle se trouvait Onii-sama après qu’il eut quitté la maison, pensa-t-elle.

Pas même une seule personne de la famille Kurogane avait essayé de retrouver son frère. C’était comme s’il n’avait jamais existé. À ce moment, Shizuku avait finalement réalisé les choses que son frère lui avait toujours cachées derrière son doux sourire. Elle le réalisa et elle se mit à détester tout ce qui avait un rapport avec la famille Kurogane qui avait acculé son frère jusqu’à ce point fatidique.

Et elle s’était alors résolue. Si personne ne voulait aimer son frère, alors elle, elle l’aimerait encore plus, assez pour le submerger.

Mais pour ce faire, elle devait changer. Il ne faudrait surtout pas qu’elle le fasse en étant dépendante de lui, et en le suivant partout. Elle devait devenir son égale pour ainsi pouvoir lui offrir son soutien. Dans le cas contraire, elle ne pourrait pas se tenir à côté de son frère. Car sinon, elle finira par à nouveau laisser tomber son frère dans la solitude si elle n’était pas digne de lui.

Ainsi, elle avait donc besoin d’être plus forte.

Elle était sûre que son frère brillerait dans ce monde dans un proche avenir. Shizuku connaissait sa force plus que quiconque et c’était pourquoi elle le savait. Shizuku avait désespérément travaillé durement afin de devenir quelqu’un qui serait capable de se tenir à ses côtés en tant qu’égale quand le moment sera enfin venu. Et elle avait ainsi acquis la puissance jusqu’à ce qu’elle puisse obtenir l’excellente évaluation de Rang B.

Mais, ce n’était toujours pas suffisant. Son frère visait le sommet des Sept Étoiles. Son niveau actuel ne suffisait pas pour l’accompagner.

« Eh bien, je vais commencer par présenter les concurrentes du deuxième match de cette journée ! De la porte bleue, elle est la sœur du chevalier très populaire, que tout le monde dans cette arène doit connaître, le chevalier Ikki Kurogane. Elle est la deuxième des étudiants de première année de cette année, debout juste après la Princesse Écarlate ! Le résultat de ses matchs jusqu’à présent est de dix victoires sur dix matchs ! La supériorité ou l’infériorité de son attribut n’a aucune importance pour elle ! Va-t-elle aujourd’hui encore anéantir son adversaire avec un contrôle magique exceptionnel pour une nième fois ? La première année surnommée Lorelei, la concurrente Shizuku Kurogane !! » déclara la présentatrice.

Shizuku était sortie du passage sombre et entra sur l’arène emplie d’acclamations. Mais les acclamations incessantes lui semblaient si éloignées. Naturellement, c’était parce que Shizuku ne se concentrait que sur celle qui se tenait devant elle.

« Et de la porte rouge, la présidente du conseil étudiant, et aussi la plus forte de cette école. Elle a progressé aux demi-finales en tant qu’étudiante de deuxième année l’année dernière dans le Festival des Sept Étoiles de l’Art de l’Épée. Ayant perdu l’année dernière face à l’actuel Roi des Épées des Sept Étoiles, Moroboshi de l’Académie Bunkyoku, elle n’a pas été en mesure de prendre le sommet des Sept Étoiles. Cependant, elle est de retour sur le champ de bataille, où les concurrents se disputent le sommet, avec son atout encore invincible qui est encore plus affiné depuis l’année dernière ! Il est impossible d’esquiver cette vitesse ! Impossible de parer cette rapidité ! Est-ce qu’aujourd’hui encore, le flash doré, va-t-il une fois de plus, couper son ennemi en un clin d’œil !? L’utilisateur de la foudre la plus puissante d’Hagun... la troisième année surnommée Raikiri, la concurrente Toudou Touka !! » annonça la Présentatrice.

 

 

Toudou Touka.

À une distance d’environ vingt mètres, la chevalière la plus forte de l’Académie Hagun était entrée dans l’arène en balançant ses longs cheveux châtains.

Shizuku était certaine après l’avoir vue.

... Je vois. Elle est à un tout autre niveau, pensa-t-elle.

Elle pouvait le comprendre après être arrivée dans un face-à-face avec elle. L’air faisait mal. Les poils de tout son corps se contractèrent. Shizuku pouvait se sentir transpirer à cause du tranchant de son regard perçant. La nature même de l’atmosphère qui l’entourait différait de tous les autres adversaires qu’elle avait rencontrés jusqu’à maintenant dans les matchs de sélection.

Cet adversaire était fort. Manifestement, elle se classait au-dessus d’elle.

... Mais, c’était la raison qui faisait que... Shizuku était excitée.

Finalement...

Elle attendait avec impatience une chance comme celle-ci depuis son arrivée dans cette école. Un combat où ses sentiments seraient testés.

Elle était parmi les quatre meilleurs dans le Festival des Sept Étoiles de l’Art de l’Épée de l’an dernier. Elle était un adversaire digne.

Dans ce cas, elle se testerait. Elle voulait voir jusqu’à quel point elle aimait vraiment son frère depuis ces cinq dernières années. Toutes sortes de sentiments, et son amour pour lui...

Avec ce combat, je vais tester ma limite !

Et, comme pour répondre aux sentiments de Shizuku...

« Que le deuxième match commence !! » cria la Présentatrice.

La sonnerie retentit, marquant le début de la bataille.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Laisser un commentaire