Rakudai Kishi no Cavalry – Tome 2 – Épilogue – Partie 3

Bannière de Rakudai Kishi no Cavalry ***

Épilogue: Sourire Glacial

Partie 3

Pendant ce temps, dans la sixième arène de formation.

Elle était utilisée comme une arène de midi jusqu’à cinq heures dans l’après-midi pour les matchs de sélection, mais après cela elle était utilisée comme une zone d’entraînement pour des batailles royale dans laquelle n’importe qui pourrait concourir.

Bien sûr, les participants utilisaient uniquement la Forme Illusoire. C’était différent des leçons et il n’y avait aucune règle. Ainsi, les personnes qui n’avaient pas participé aux matchs de sélection peuvent également y participer. Pour cette raison, tous les jours, les sons des batailles se répandaient dans l’arène.

Mais aujourd’hui, c’était différent. Il s’agissait d’un silence absolu qui y régnait.

La chaleur d’une bataille ne pouvait pas non plus être ressentie. Seule l’atmosphère proche du zéro absolu pouvait être ressentie alors qu’il dominait la sixième zone de formation.

Eh bien, bien sûr, ce serait certainement le cas, car...

« Qu’est-ce qui se passe avec elle ? »

« Monstre... »

Car tous les chevaliers qui s’étaient battus ici avaient été transformés en sculptures de glace.

« En vérité, elle a déjà fait sortir cinquante personnes hors de l’arène... en étant toute seule... ! »

Dans l’auditoire, un étudiant parlait d’une voix tremblante. Le sens de ses paroles remontait à ce qui c’était produit il y a dix minutes.

Une première année était venue sur le terrain d’entraînement et elle avait fait cela à tous ceux qui étaient présents : elle voulait faire face à toutes les personnes présentes et en même temps.

Ceux qui avaient cru que ce défi était ridicule avaient probablement été réprimandés par ce jeune adversaire.

Mais le résultat... ? Une Annihilation totale. Pas une seule personne n’avait été capable de la toucher. Le seul qui se tenait encore là était au centre de l’arène était ― la « Lorelei » Shizuku Kurogane.

« Ce n’est pas encore assez..., » murmura-t-elle.

Elle soupira en regardant la prairie gelée qu’elle avait créée. Elle pensait que si elle se battait face à une cinquante de Blazers, ceci serait au moins devenu un entraînement. Mais, cela ne suffisait pas du tout. Hagun était-elle vraiment d’un niveau si faible ? Tout ceci ne faisait que lui faire penser ça.

« ... Cependant, vous n’allez pas nous décevoir, n’est-ce pas ? » murmura-t-elle.

Elle baissa les yeux vers son terminal informatique. Sur l’écran se trouvait un courrier du comité exécutif l’informant au sujet de son prochain adversaire. Elle était la numéro un d’Hagun et dans le top quatre national de l’année dernière.

*

{L’adversaire du dixième match de Shizuku Kurogane-sama a été décidé. Il s’agit de Toudou Touka, troisième année de classe 3.}

*

Finalement ! Shizuku avait fait un sourire étrangement hypnotisant.

Elle pouvait enfin arrêter de se battre tout en se retenant, afin de prendre soin de ne pas finir par tuer ses adversaires. Cette farce se terminait enfin.

Elle voulait se battre contre un adversaire où elle pouvait tout donner. Elle y pensait depuis longtemps.

Ce genre de chose, je me demande si c’est comme ce que fait Onii-sama.

Eh bien, si c’était lié aux ambitions, alors ça serait mieux avec Stella... Mais, face à un adversaire comme Todou qui n’avait pas de lacunes. Elle était un adversaire qu’elle avait à combattre de toutes ses forces afin de pouvoir gagner.

Enfin...

Enfin, elle pouvait se battre de toutes ses forces.

Enfin, elle pouvait briser quelqu’un avec toute sa force.

« Fufufu, ahahahah ! » Shizuku se mit à rire.

Même si la température environnante était si froide qu’elle perçait l’atmosphère, elle ne pouvait pas arrêter l’excitation explosive venant de son intérieur. Non, c’était comme une fièvre qu’elle ne pouvait pas refroidir et qu’il valait mieux ne pas essayer de le faire.

Shizuku continua à rire, comme si elle confiait son corps à la passion de la bataille à venir.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Laisser un commentaire