Protection Divine de Nombreux Dieux – Chapitre 57

Bannière de Protection Divine de Nombreux Dieux ***

Chapitre 57

Evin chargea avec sa flamberge.

Cependant, la distance entre nous était facilement de dix mètres. En d’autres termes, il était impossible pour l’autre de pouvoir m’atteindre.

« Quelque chose n’est-il pas en train de voler vers moi !? » me demandai-je.

En faisant pivoter le haut de mon corps, j’avais réussi à éviter le liquide qui était généré par la pointe de l’arme et qui venait à l’instant d’être projeté vers moi.

*Spaaashhhh* la projection toucha le mur qui se trouvait derrière moi et à cet endroit précis, un trou se forma rapidement. Mais au point d’impact, ce qui avait affecté le mur ne semblait pas l’avoir brûlé, mais plutôt dissous. C’était comme si la pierre avait fondu.

La flamberge était puissante, la dague était aussi dangereuse, et ses attaques étaient puissantes. En plus, toutes ses attaques provoquaient un effet d’empoisonnement qui pouvait s’avérer mortel.

« Tu es plutôt bon là. Cela serait vraiment trop ennuyeux si cela finissait trop rapidement. J’ai pris tant de peine et de misère à préparer ce corps pour les combats. Laisse-moi donc m’amuser maintenant aussi longtemps qu’il te restera une once de vie. »

Le démon s’était alors mis à rire. Je vois. Depuis le début, Evin a été préparé par le démon pour être ainsi utilisé lorsque viendra le combat. Même s’il a volé le corps de la jeune demoiselle, ce corps intermédiaire n’était nullement assez fort pour faire ce qu'il voulait et il s’était transféré dans ce corps prévu à cet effet dès que le besoin s’était fait sentir.

« Attendez un instant ! »

Quelques aventuriers qui se trouvaient sur la place coururent vers nous tout en criant.

« Reculez, jeune homme. Il est trop fort pour vous !! »

Un groupe d’aventuriers vétérans s’était placé entre Evin et moi. Je ne pouvais pas voir leur visage. Cependant, leur mouvement avait créé une situation où il m’avait volé ma proie.

Peu importe ! Ce qui adviendrait de cette personne n’était pas une chose importante pour moi. J’avais donc fait un pas en arrière afin de totalement transférer le combat contre Evin à ces hommes-là. Pour moi, le plus important était de sauver Latia. Le reste ne passait qu’après.

Quand je m’étais tourné vers la cage contenant Latia, je vis qu’Aria et Zir étaient déjà à ses côtés et qu’elles étaient en train de lui dire quelque chose.

***

Changement de point de vue, nous passons à Aria.

« Allez-vous bien ? » Quand j’avais parlé à Latia qui se tenait dans la cage, j’avais pu constater qu’elle était parfaitement consciente.

Et elle m’avait même répondu par une question. « Hmm, qui êtes-vous ? »

« Hibiki est mon maître... non, je suis un compagnon d’Hibiki et je suis venue vous aider, » dis-je.

Après avoir entendu le nom de mon maître, Mademoiselle Latia sembla être rassurée.

Je voulais faire sortir Latia hors de la cage, mais je n’avais pas la clef, et je ne la voyais pas dans les environs.

« La clef, je pense qu’elle se trouve en possession d’Evin, » déclara Zir.

« Dans ce cas, je pense que nous devrions en premier aller aider le Maître avant toute autre chose, » dis-je.

« Si nous y allons, nous risquons de devenir tout simplement une gêne pour le Maître. N’as-tu pas vu le combat contre Frey ? » demanda Zir.

« Dans ce cas, que devrions-nous faire ? » demandai-je.

Si je ne faisais pas quelque chose rapidement pour sortir Latia de là, le Maître ne pourrait pas se battre pleinement en ayant à se soucier de Latia.

« Hmm, ce n’est pas comme si je n’y avais pas pensé, » déclara Zir alors qu’elle plaça Ruby dans la cage. Ruby pouvait facilement passer à travers ça, et il se retrouva donc en pleine forme à l’intérieur de la cage.

« Ruby, utilise ta capacité de Stockage sur la jeune fille de la cage, » ordonna Zir.

« Zir, attends un peu !? » m’exclamai-je.

Après que Ruby ait reçu l’ordre de Zir, elle commença à étendre son corps afin de submerger totalement le corps de Latia.

« Oh, mademoiselle, slime rouge. On s’est vu il y a deux jours..., »

Alors que le corps de Latia était petit à petit absorbé par Ruby, sa conscience devenait de plus en plus floue, et c’était clairement visible quant à l’expression présente sur son visage.

Il était hors de question de laisser quiconque profiter du fait que l’attention du Maître était dirigée ailleurs pour tuer Mademoiselle Latia.

Alors que je pensais à ça, Ruby avait fini d’avaler totalement le corps de Latia, et elle était revenue à sa taille normale.

« Super. Maintenant, reviens vers nous comme tu l’as fait juste avant ça. De plus, je veux que tu appliques en passant sur la jeune fille une potion de soin. »

Ruby sembla confirmer qu’elle avait bien compris, car elle se mit alors à trembler, puis elle sortit de la cage aussi facilement que quand elle était rentrée.

Puis, une fois totalement dehors et après avoir attendu quelques secondes, elle fit sortir Latia comme si elle la vomissait.

« A-Allez-vous bien !? » demandai-je.

Bien que j’avais utilisé de manière inattendue les mêmes mots que j’avais utilisés au début, mon inquiétude était à un tout autre niveau.

« O-Oui. Merci beaucoup, » répondit Latia.

Ruby devait probablement lui avoir donné une potion alors qu’elle était dans son ventre, car elle semblait beaucoup plus énergique qu’avant qu’elle ne rentre, mais le fait de rester un clin d’œil dans le corps de Ruby, mais ses cheveux semblaient poisseux, ainsi que ses habits.

Oh, ça s’est bien passé. Donc, le Stockage peut prendre des créatures vivantes. En tout cas, ce n’est peut-être pas confortable sur une longue durée, mais le fait de rester un clin d’œil dans le ventre de Ruby voire même quelques heures ne devrait pas être un problème.

Je vais en parler avec le Maître plus tard.

Je devrais donc me dépêcher d’annoncer au Maître la bonne réussite du plan de sauvetage de Latia. Après ça, j’avais reçu l’ordre du Maître de protéger Latia jusqu’à la fin des événements,

J’allais donc la protéger à tout prix.

***

Changement de point de vue, Hibiki.

Apparemment, la mission de sauvetage était une réussite.

J’avais été un peu surpris en entendant que Latia avait été avalée par Ruby, cela m’avait permis de comprendre que Ruby pouvait également utiliser son stockage sur des créatures vivantes. J'étais sûr que je pourrais utiliser cela pour différentes situations.

« Haaaaa! » le dernier aventurier encore debout venait d’être envoyé plus loin à la suite de l’attaque effectuée avec la Flamberge, et il resta par la suite sur le sol.

« Chacun d’eux était vraiment ennuyeux. Je ne me suis même pas amusé, » déclara le démon.

C’est tout à fait normal. Pour commencer Evin était un niveau 40 et en combinant ça avec la puissance du démon, le niveau moyen de 20 des aventuriers ne faisait pas du tout le poids.

« Maintenant, l’entrée est terminée. Alors, nous pouvons passer à la suite. Tu peux venir m’amuser quand tu veux. »

« Vraiment ? Dans ce cas, je vais commencer, » dis-je.

J’avais saisi avec force mon épée et j’avais graduellement réduit ma distance avec le démon.

J’avais pu comprendre le style de combat du démon en l’observant pendant l’ouverture du combat. Le démon se battait principalement en utilisant sa compétence à l’Épée.

Bien sûr, il en avait envoyé un peu partout en me visant de son liquide de dissolution que j’avais vu au début. Il s’était battu comme un démon et il avait même tordu son corps d’une manière qui était impossible à l’origine pour les articulations humaines.

Cependant, ce type regardait ce combat comme si tout cela n’était qu’un amusement pour lui.

Il devrait sûrement avoir une véritable forme. Eh bien, il serait imprudent de transformer Evin en un acteur d’hentai, mais j’allais cette fois-ci l’attaquer sans pitié.

Après m’être prudemment approché de lui, j’avais fait les derniers pas en le chargeant. Il était difficile de contenir toute la tension pendant une longue durée bien que je savais qu’il m’attaquerait à un moment donné.

Mais ceci, c’était dans le cas ou l’autre était un humain.

« Hmm ! Astucieux ce que tu fais, » dit-il.

J’avais immédiatement été accueilli par la flamberge. En termes de puissance, elle était largement supérieure à mes attaques.

« Wôw ! » J’avais repris ma position immédiatement après avoir bloqué son attaque et je m’étais préparé à contre-attaquer. Cependant, le démon n’avait pas bougé de sa position et il était resté campé sur ses pieds.

« Quel est le problème ? » demanda-t-il.

J’avais libéré autour de mon adversaire de la magie de vent, puis j’avais lancé après ça une attaque de magie de feu. Il s’agissait de ma version très rapide de la Tornade de Flammes.

Cependant, mon adversaire frappa avec sa flamberge, et les vents enflammés furent tout simplement dispersés. La magie avait sans doute été neutralisée par une magie présente dans la flamberge.

Je me demande s’il a utilisé la même magie que la mienne afin de couper le flot de magie qui avait manipulé le vent et la flamme avant de les pousser au loin avec force.

« De la magie cette fois-ci, hehe. Tu es très versatile, » dit-il.

Mon opposant était supérieur à moi au niveau de la maîtrise de l’épée et ma magie était inefficace face à lui. Que pouvais-je faire d’autre ?

« Ne puis-je pas trouver une manière de le vaincre ? Ne puis-je pas trouver un moyen de l’affaiblir afin de pouvoir le sceller après ça, » murmurai-je.

Si on regardait ce qui pouvait l’affaiblir, alors c’était sûr qu’il existait des méthodes pour le faire. Il y avait le Tueur de Démons. Cependant, peut-être qu’il ne serait pas efficace à moins de l’avoir bu comme ce qui était passé avec Fiona.

Maintenant, le démon était dans le corps d’un humain, alors...

« Alors, un sceau ? Cependant, n’y a-t-il aucun moyen de l’affaiblir ? »

Après ça, une certaine image m’était venue à l’esprit. Dans mon monde, il y avait une certaine chose à propos d’une « Démon Courtisane » scellée dans mon pays (référence à Tamamo-no-Mae).

J’avais immédiatement contacté Zir. Quand nous nous séparions en deux groupes, un fantôme chuchotant était présent en tout temps à côté de moi.

« Zir, peux-tu m’entendre ? Prépare un stock de Tueur de Démons à utiliser à tout moment dans un tonneau ou un seau, » ordonnai-je.

{...}

Parce que cela nuirait immédiatement à Ruby si le stock de Tueur de Démons devait déborder, je n’en avais stocké aucun en lui.

« Le stock est dans l’église. Tu peux facilement le recevoir si tu leur dis qu’il y a un démon à vaincre, » dis-je. « Si tu rencontres des difficultés, tu peux utiliser le nom de Giren. »

{...}

« Ah, si possible, peux-tu choisir des personnes capables de manipuler le Tueur de Démons en toute sécurité ? C’est probablement impossible pour Latia. Zir, vas-tu bien si tu le touches ? » continuai-je.

{Ah, c’est bon si je n’en bois pas de grande quantité. C’est inoffensif avec juste un contact avec la peau pour moi.}

« OK. Contacte-moi quand tu seras prête. Fais attention à ne pas être détecté par ce type, » dis-je.

{...}

J’avais fini de m’organiser avec Zir. Maintenant, je devais gagner du temps.

J’avais maintenu la distance entre nous en envoyant de la magie de l’eau en succession rapide, mais cela avait été bloqué par la flamberge.

« Hmph, c’est tout ce que tu as dans le ventre ? » demanda le démon.

« Qui sait ? » dis-je.

J’avais agi de la manière la plus tranquille que possible.

« Il semblerait qu’il y ait quelque chose de plus. Allez, montre-moi ça ! » déclara le démon.

« Je refuse, » dis-je.

Cette fois, je m’étais préparé à attaquer avec de la magie de l’eau sous une autre forme. J’avais fait un fouet d’eau aussi long qu’une corde. J’avais attaqué de loin avec le fouet qui faisait plus de dix mètres de long.

« C’est inutile, » déclara le démon.

À environ un mètre du bout du fouet, il avait été sectionné. Cependant, je m’en fichais. Cela ne changerait rien à la raison de son utilisation. C’était seulement de l’eau ayant la forme de fouet. Il avait seulement servi à perturber la vue même si l’attaque n’avait pas touché.

« Haa, Haa, Haa. »

Après 30 minutes de course autour de la place et en gardant mes distances, j’étais épuisé. Bientôt, j’allais atteindre la limite de ma force physique.

« Bon sang ! C’est assez maintenant. Je vais te tuer, » déclara le démon avant de s’approcher rapidement de moi.

Quant à moi, je m’étais efforcé de bouger mon corps qui était devenu lourd, mais d’une façon ou d’une autre mon corps ne m’écoutait pas. C’était inutile, je n’avais pas d’autre choix que d’utiliser mon atout. Alors que je pensais à ça, le rapport tant attendu était enfin arrivé.

{Maître, désolée de t’avoir fait attendre.}

« Tu l’as vraiment fait. Zir, exécute le plan à mon signal. Je vais faire le signe, maintenant, » dis-je.

{OK.}

De ma poche de poitrine, j’avais sorti une potion de rétablissement de la santé et une potion de rétablissement de la magie et je les avais bues. C’était mon atout numéro 1.

« Quoi !? Tu avais encore ce genre de choses cachées ? Cependant, que va-t-il se passer si tu récupères ta santé et ta magie ? » demanda le démon.

« Ce que je veux !! » dis-je.

Actuellement, il y avait environ 10 m entre cet homme et moi.

J’avais apposé la magie du vent sur moi-même afin d’accélérer et de charger.

« Je vois. La magie du vent est-elle ton atout ? Cependant, la vitesse est insuffisante ! » s’exclama le démon.

Je le sais déjà. Cependant, c’est mon deuxième atout.

« Je vais te découper en deux, quoi !? » s’exclama le démon. « Mes jambes refusent de bouger !! »

Sous les pieds de ce type, il y avait quelque chose qui ressemblait à de la glace recouvrant le sol.

En ce qui concerne ce qui se passait, l’eau qui avait dispersée au voisinage due aux différents tirs échangés avait été gelée avec la Magie de Force Mentale.

La réelle puissance de la Magie de Force Mentale permettait de bloquer tout sur place. Avec une telle magie, je pouvais même bloquer les molécules d’eau et donc je pouvais la transformer en glace.

Quand j’avais utilisé la Magie de Force Mentale, j’avais essayé de m’imaginer une scène où les molécules d’eau avaient cessé de se déplacer, et après plusieurs expérimentations, j’avais réussi.

Cependant, je n’avais pas acquis une Magie de Glace afin de pouvoir produire directement de la glace et donc, la Magie de Force Mentale était toujours nécessaire pour faire ça.

Un coup de la flamberge sur son corps gelé lui avait permis de sortir de là. Cependant, ce n’était pas grave. J’avais déjà estimé que cette attaque ne fonctionnerait pas longtemps.

Alors que nous luttions actuellement pour la suprématie, j’avais utilisé la magie de terre pour creuser sous les pieds de cet individu. Nos épées étaient entrées en collision. Nous nous poussâmes peu à peu l’un contre l’autre, j’étais actuellement au sommet et ce type était en bas. Et enfin, il a perdu face à ma force et à la gravité et il avait ainsi dégringolé dans le fond du trou.

« S-Salaud!! Qu’as-tu l’intention de faire !? » s’écria le démon.

« Je veux faire ça !! Zir !! » criai-je.

{D’accord !}

Zir était déjà là quand elle avait vu qu’il allait tomber par terre. Elle se tenait à proximité quand je lui avais dit ça. Instantanément, elle plaça une grande quantité de Tueur de Démons dans le trou.

« Salaud !! Comment peux-tu penser me vaincre par une telle chose ? » demanda le démon.

« Je ne pensais pas à le faire ainsi. Ruby, s’il te plaît, » dis-je.

Ruby était alors montée au bord du trou et une grande quantité de sable avait été vomie dans le trou.

« As-tu l’intention de m’enterrer ? » demanda le démon. « Fou !! N’utiliser que la terre pour me sceller, qu’est-ce que c’est !? »

Avec la Magie de Force Mentale, j’avais bien mélangé le sable que Ruby avait vomi. C'était immédiatement devenu dur à mélanger en raison de la viscosité, et j’ai fourni au mélange de l’air produit par la magie de vent afin de le durcir progressivement.

« Connaissez-vous le ciment ? » demandai-je. « Apparemment, les matières premières qui le composent sont l’eau, le sable et un peu de force appliquée ? »

« C-Ciment !? Qu’est-ce que c’est !? » s’exclama-t-il.

« Tout récemment, même si une source chaude extérieure a été faite, je voulais empêcher l’eau de fuir alors j’ai essayé différentes façons de faire du ciment, » expliquai-je. « J’étais également inquiet au sujet de la résistance du mur d’argile, ainsi j’ai fait de mon mieux pour le rendre plus solide. »

Finalement, le ciment avait été complètement durci et de là j’avais entendu une voix.

« Bâtard !! Alors je vais te montrer ma véritable apparence, hein ? Hein !? Pourquoi !? Pourquoi ne puis-je pas prendre ma véritable forme !? » s’exclama le démon.

« L’eau qui a été versée il y a un petit moment était du Tueur de Démons. Vous trempez maintenant dedans, » répondis-je.

« Alors, à l’intérieur de cette pierre, vais-je progressivement m'affaiblir avant de mourir ? » demanda-t-il.

« Exactement, » dis-je.

« Impossible !! » cria le démon.

Peu importe combien de fois vous crierez, démon, cela ne changera rien.

Pour le moment, j’avais fait un petit trou sur une partie haute du ciment en attendant qu’il faiblisse un peu. Si j’y versais encore plus de Tueur de Démons alors il mourrait probablement tôt ou tard.

La prochaine fois, quand je vérifierai son statut, je saurai immédiatement s’il est mort ou non.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. kurokagespirit

    Merci pour le chapitre.
    PS : Houa, c'est pas une mort douce ça...

  3. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire