Maou-sama no Machizukuri! – Tome 10 – Chapitre 1

Bannière de Maou-sama no Machizukuri! ***

Chapitre 1 : À propos du Seigneur-Démon du Désespoir

Ma première rencontre avec le Seigneur-Démon du Désespoir, Belial, était terminée.

À la surface, il semblait amical et non intéressé.

Il avait fait une bonne première impression, mais c’était loin d’être suffisant pour me convaincre de créer une alliance avec lui. J’avais besoin de plus d’informations sur lui pour accepter.

Heureusement, je connaissais un moyen d’acquérir de telles connaissances en peu de temps : demander à March. Elle connaissait la plupart des Seigneurs-Démons, alors Belial était parmi eux.

Et donc, je me dirigeais vers son donjon via Transfert.

Nous avions déjà mis en place un cercle de Transfert dans son donjon, ce qui m’avait permis de lui rendre visite sans problème quand j’avais assez de temps.

« Merci, Hurleur des abysses » (Procell)

« Gau ! »

Après l’avoir remercié, j’avais mis le Hurleur des abysses qui m’avait amené dans mon Stockage.

Aujourd’hui, je n’avais pas emmené Kuina, qui était ma garde habituelle. Aura lui avait demandé de l’aide pour la transplantation d’un pommier doré dans la salle du donjon de Récupération. J’y ai consenti, vu que je n’avais pas besoin de gardien lorsque je me rendais simplement au donjon de la Bête, qui était maintenant essentiellement une annexe de mon propre donjon.

« Mon Dieu, Procell, nous étions ensemble jusqu’au matin et pourtant, tu es déjà là. Je te manque déjà ? Qu’est-ce que je dois faire de toi, enfant sans espoir ? » (March)

March se précipita vers moi et me fit ensuite un câlin en enfouissant mon visage dans ses seins.

C’était une sensation douce, chaleureuse et incroyablement bonne, mais c’était aussi une sensation de suffocation.

« Là, là, voici les seins qui te manquaient. Allons dans ma chambre où je peux te montrer tout l’amour que tu veux. » (March)

En entendant ces mots, ma fierté avait été blessée. En tant que tel, je m’étais séparé de force d’elle.

« … March, je t’ai déjà demandé, arrête de me traiter comme un enfant. Attends, en fait, me traites-tu plus mal maintenant ? Me traites-tu comme un bébé ? » (Procell)

« Est-ce le cas ? Désolée. Je suppose que tu viens de réveiller mes instincts maternels. » (March)

March le dit et puis se mit à rire.

Comme toujours, je ne pouvais pas rivaliser avec elle. En tant qu’amoureux, je voulais que nous soyons sur un pied d’égalité, mais de telles choses ne venaient pas facilement, surtout pour elle qui était un pas ou peut-être même deux pas au-dessus de moi.

Bien sûr, je voulais faire quelque chose à ce sujet.

« Quoi qu’il en soit, ce n’est pas ce pour quoi je suis venu ici. Je veux dire, je ne dis pas que je ne veux pas ça, c’est juste que j’ai une raison différente de venir ici. » (Procell)

« Hmm, tu es si froid. Mais bon, ce n’est pas souvent que tu me demandes de l’aide, après tout. Alors, écoutons ça. » (March)

March s’assit alors sur son trône et croisa les jambes.

Cette action lui allait bien.

En la regardant comme ça, je réalisai encore une fois à quel point un trône était important pour un Seigneur-Démon. J’avais l’intention d’en fabriquer un pour moi-même, mais comme il n’était pas possible de s’en servir, j’avais fini par mettre la tâche à une date indéterminée.

Si je me tenais aux côtés de March en tant qu’égal, même si ce n’était qu’en apparence, je savais que je devais acquérir et maîtriser une telle majesté. Et donc, je m’étais promis de créer un trône le plus tôt possible.

« Un Seigneur-Démon disant qu’il voulait former une alliance avec moi s’est présenté. Je lui ai parlé, mais je ne peux toujours pas décider d’une manière ou d’une autre. Alors, je suis venu ici en espérant que tu puisses me parler de lui. » (Procell)

« Ohh. C’est une bonne nouvelle, n’est-ce pas ? Est-ce un gars né la même année que toi ? » (March)

« Non, il a mentionné qu’il avait environ cent ans. Celui dont je parle est le Seigneur-Démon du Désespoir, Belial. Quand nous avons parlé, j’ai eu l’impression qu’il était une personne enjouée et amicale. Il a dit que la raison pour laquelle il voulait former une alliance avec moi était parce qu’il m’admirait. » (Procell)

Comme si elle réfléchissait à quelque chose, March posa une main sur son menton.

« Une célébrité est intéressée par une autre célébrité, hein. » (March)

« Une célébrité ? » (Procell)

Le Seigneur-Démon du Désespoir, Belial n’avait pas donné l’impression d’être une célébrité.

Et pourtant, ce n’était pas surprenant.

Après tout, il était le propriétaire d’une médaille de Rang A. Dix Seigneurs-Démons naissaient une fois tous les dix ans. Il y avait des exceptions comme la génération de March où il y en avait 4, mais normalement, un seul de ces dix avait une médaille de rang A. Le fait était que d’obtenir une médaille de rang A suffisait pour être spécial.

« Oui, c’est une célébrité. Il est incroyable. En fait, il est un peu comme toi. En quelques années, il s’est rapidement distingué. Tout le monde pensait alors qu’à l’âge de cent ans, il serait devenu le plus puissant des Seigneurs-Démons. Bien que certains aient craint la possibilité plus qu’ils ne l’avaient anticipée. » (March)

« Ouais, d’autres voudraient écraser un jeune Seigneur-Démon avec une forte capacité pendant qu’ils le peuvent encore. Étouffer un problème dans l’œuf, comme on dit. Alors, comme je le suis maintenant, a-t-il également fait face à une alliance formée pour s’opposer à lui ? » (Procell)

« Ouaip. Peu importe l’époque, les hommes et les Seigneurs-Démons feront toujours la même chose. Dans son cas, un groupe de Seigneurs-Démons de niveau intermédiaire s’est regroupé et a tenté de l’attaquer. » (March)

Lui et moi avions partagé une chose étrange. Il a compris ce que je traversais. Bien que je me demande, ce qu’il en avait pensé ?

« Et après, que s’est-il passé ? Eh bien, il est toujours en vie, alors je suppose que ça s’est bien terminé. » (Procell)

Mon évaluation pour lui s’était élevée.

Un Seigneur-Démon qui avait survécu à la situation à laquelle j’étais actuellement confronté devait sûrement être fort.

« Oui, ceux qui l’ont attaqué ont tous été vaincus. Je ne peux pas dire qu’il a gagné. Et puis, il est évident qu’il n’est pas devenu le plus puissant des Seigneurs-Démons avant l’âge de cent ans, comme tout le monde l’espérait. » (March)

Il avait plus de cent ans maintenant, et pourtant l’honneur d’être considéré comme les plus puissants des Seigneurs-Démons appartenait toujours à Bête, Dragon et Temps.

« … Une tragédie lui est-elle tombée dessus ? » (Procell)

« Bien, d’abord, voyons pourquoi je ne peux pas dire qu’il a gagné. Beaucoup ont essayé de l’écraser. En quelque sorte, ces Seigneurs-Démons ont été tués ou sont devenus fous les uns après les autres. Aussi génial que puisse être Désespoir, il n’y avait aucun moyen d’y parvenir. C’est le genre de Seigneur-Démon qui refuse obstinément de se battre, alors il est prudent d’exclure cela, même si je pense que cela aurait fait une grande différence. Comment a-t-il survécu ? Je ne peux pas le prouver, mais je suis sûre que c’est parce que quelqu’un l’a aidé. C’est pourquoi je ne peux pas dire qu’il a gagné quelque chose. Après tout cet accord, il s’est éloigné des feux de la rampe, mais a commencé à accumuler du potentiel de guerre et à renforcer sa défense à un degré obsessionnel. » (March)

Voici ce que je devinais : à un moment donné, Désespoir s’est rendu compte qu’il ne pouvait pas gagner contre l’alliance qui lui était hostile, mais il ne voulait pas abandonner et accepter la mort non plus, il n’avait donc pas d’autre choix que de s’en remettre à un autre Seigneur-Démon.

Tout ce qui lui était demandé à son retour, cela ne pouvait pas être insignifiant.

Jeter son ambition d’être le plus fort pourrait-il être le prix qu’on lui demande ? Où a-t-il cessé de le poursuivre parce qu’il a été traumatisé par toute cette épreuve ?

« Je vois, mais après avoir entendu cela, je trouve encore plus étrange qu’il me propose une alliance. Je veux dire, à tout le moins, sa fierté en tant qu’ancien candidat à être l’un des plus puissants Seigneurs-Démons devrait le faire hésiter, n’est-ce pas ? » (Procell)

« Tu le penses ? Eh bien, je vois ce que tu veux dire, mais à cet égard, peut-être ne voit-il que son ancien soi en toi. Il a été forcé de compter sur quelqu’un d’autre, mais tu es toujours en train de te battre. Tu as même vaincu un Seigneur-Démon ayant une médaille de rang A. Je pense que ce n’est pas surprenant pour lui de t’admirer pour cela. » (March)

C’était une autre façon de voir les choses.

Nous venons de trouver un motif crédible pour Belial.

« Que pourrais-tu dire de sa capacité Désespoir, tu sais quelque chose à ce sujet ? » (Procell)

« C’est le cas. Je te l’ai dit, il est célèbre. Écoutez, sa capacité de désespoir est… » (March)

March m’avait parlé de ses capacités.

Je vois maintenant comment il a pu attirer au moins autant d’attention que moi maintenant. Avoir pour allié serait en effet rassurant.

Et l’avoir comme ennemi pourrait être douloureux. Il est probablement plus fort que tous ceux avec qui je me suis battu. Un face à face avec lui pourrait être risqué.

Après cela, March et moi avions parlé de beaucoup de choses… puis, une chose en avait conduit une autre et nous nous étions retrouvés au lit.

Ma rencontre avec March avait pris plus de temps que prévu, mais j’étais ravi d’avoir pu en savoir plus sur Désespoir.

Mon plan était maintenant d’organiser une autre réunion avec lui dans un avenir proche.

Ensuite, j’allais rappeler Ruhe qui était déjà partie pour l’une de nos églises en dehors de la ville. Elle avait un excellent talent pour lire les émotions des autres au point qu’elle pouvait dire quand quelqu’un mentait. Espérons qu’elle puisse voir à travers les mots de Désespoir.

Avant tout, cependant, je devais retourner à Avalon via Transfert.

Tout mon travail de la journée était déjà terminé, alors, quand je serai à Avalon, je me rendrais chez Duke pour lui donner sa récompense. C’était la première fois que j’allais dans la maison familiale de Duke, j’étais donc un peu excité. J’étais aussi curieux de voir comment mes monstres vivaient leur vie.

Quoi qu’il en soit, afin de le féliciter d’être devenu un véritable empereur dragon, j’avais préparé un cadeau des plus splendides. Duke aimerait sûrement.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

5 commentaires

  1. Merci pour le chapitre, bientôt le désaccord entre Procel et Duke !

  2. Ça sent la naphtaline pas moyen qu'un mec s'appelant désespoir soi un allié

    Vivement que le secret soi perce

Laisser un commentaire