Maou No Hajimekata – Tome 1 – Chapitre 10 – Partie 7

***

Chapitre 10 : Faisons ressentir le désespoir aux aventuriers avides

Partie 7

Il y avait ce qu’on appelait les « dons » qui étaient utilisés pour décrire les capacités innées d’une personne. Cette capacité n’était possédée que par ceux qui avaient une « destiné » plus élevée que les autres et c’était quelque chose qui dépassait la simple magie. Seule une petite fraction des gens étaient capables d’être nés avec une telle chose.

L’« Étoile du Héros » en est un bel exemple et ce destin particulier était quelque chose qui pourrait être considéré sur le même plan qu’un don de haut niveau.

Wikia possède les « Yeux de Mana » qui était assez modeste par rapport à l’« Étoile du Héros ». Avec ce don particulier, elle était capable de voir le flux habituellement invisible du mana avec son œil nu. Pour quelqu’un comme elle, les autres magiciens pouvaient être considérés comme des épéistes aveugles. Mais ce n’était pas comme si elle avait sous-estimé les autres magiciens à cause de cela, et la vue qu’elle utilisait n’était pas toujours fiable dans toutes les circonstances.

Bien qu’Aur puisse être un magicien très habile qui débordait d’énergie magique, il n’en restait pas moins un fait qu’il n’était qu’un magicien aveugle pour Wikia. Tant qu’il ne se fiait pas à ses familiers pour exécuter ses ordres, Wikia était très sûre d’être capable de voir et de sentir quand Aur utilisait sa magie. Si une simple sorte de magie avait été jetée, il lui serait même possible d’effectuer une analyse pour déterminer le type de magie qu’il utilisait.

En d’autres termes, si les deux bras d’Aur étaient scellés et qu’il avait besoin d’écrire les mots sur le morceau de papier en utilisant sa magie, Wikia était très sûre de pouvoir voir quels caractères étaient écrits en analysant le flux de magie d’Aur.

Un don était différent de la magie ordinaire. Même si elle commençait à utiliser son don, elle n’aurait pas besoin de chanter une incantation et il n’y a pas non plus de signe évident qu’elle l’utilisait, de plus elle n’avait même pas besoin d’utiliser une énergie magique pour invoquer son don. Même si elle était actuellement maudite et incapable d’utiliser toute son énergie magique, ce n’était pas un problème pour elle. Même si elle commençait à utiliser son don, le démon serait incapable de sentir quoi que ce soit. Tout d’abord, Aur n’avait imposé aucune limite en ce qui concerne la tricherie. Même si l’on découvrait plus tard qu’elle utilisait son don, il ne serait pas en mesure de porter plainte.

« Ensuite... c’est à mon tour d’attaquer, » déclara Aur.

Le jeu était déjà entré dans son quatrième tour. À l’heure actuelle, ils avaient échoué à plusieurs autres de leurs rounds de défense et Wikia avait réussi à obtenir le contrôle de l’estomac d’Aur, et Aur avait obtenu le bras gauche et la taille de Wikia.

Une fois de plus, la taille était un endroit étrange sur lequel Aur pouvait prendre le contrôle. La raison pour laquelle Wikia visait son abdomen était de détourner son attention de ses quatre membres, et Aur semblait ne se soucier que de son bras gauche avant d’aller chercher ses parties plus obscures du corps.

« Hyaah !? »

Pendant qu’elle réfléchissait à de telles choses, soudain, une sensation s’était répandue le long de sa colonne vertébrale ce qui l’avait fait instinctivement crier. Quand elle regardait vers la source des sensations qu’elle ressentait, son bras gauche bougeait contre son gré et se frottait de façon obscène contre son propre entrejambe. Avant même qu’elle ne s’en rende compte, les vêtements avaient été retirés et son lieu intime avait été révélé à Aur pour qu’il puisse le voir.

Lorsqu’elle tendit les yeux, elle pouvait voir qu’Aur étendait son énergie magique vers elle sous la forme d’une entrave qui s’enroulait autour de son corps et contrôlait ses mouvements.

« N’est-ce pas clairement une obstruction !? » demanda Wikia.

« ... Ceci n’est pas considéré comme une interférence. Tu peux encore écrire les mots sur le papier, n’est-ce pas ? » demanda le démon.

Wikia criait et le démon lui avait simplement répondu calmement. La main gauche de Wikia suivait lentement sa propre fente. Bien que ce soit certainement quelque chose qui gênerait son train de pensée et ses actions, ce n’était pas dans la mesure où cela lui ferait perdre le jeu ou interférerait avec sa capacité d’écrire.

« Je ne fais qu’utiliser mes effets personnels et m’amuser un peu avec eux. Quel est le problème avec ça ? » demanda Aur.

« ... Très bien, je continue, » répondit Wikia.

Wikia serra les jambes ensemble et cacha son lieu privé à Aur, après quoi elle avait commencé à écrire sur le papier et à le transmettre. Elle avait fait semblant de viser son bras droit... Mais en fait, elle avait écrit sa jambe gauche sur le papier. À quoi Aur penserait-il en ce moment ? Il pensait que j’allais prendre son bras droit ? Ou une autre partie du corps ? Elle visait à s’attaquer à l’écart dans ses pensées.

« Côté attaque, Wikia. Partie du corps spécifiée “jambe gauche”. Côté défense, Aur. Partie du corps spécifiée “Jambe gauche”. L’attaque a échoué, » déclara le démon.

Cependant, pour une raison ou pour une autre, Aur semblait avoir vu à travers son stratagème et avait été capable de se défendre correctement. Wikia était censée avoir l’avantage d’être le début, mais elle était maintenant dans une position défavorisée.

« Tu deviens impatiente, n’est-ce pas ? As-tu perdu ta concentration après avoir joué avec ton entrejambe ? » demanda Aur.

En ricanant face à sa perte, Aur montra un sourire indécent.

« Tout ce que tu peux faire, c’est de parler ! » déclara Wikia.

Wikia fronçait les sourcils de honte en remettant son papier.

« Côté attaque, Aur. Partie du corps spécifiée “Bras droit”. Côté défense, Wikia. Partie du corps spécifiée “Bras droit”. L’attaque a échoué, » déclara le démon.

« C’est plutôt vous qui avez obscurci par vos pensées perverties, » déclara Wikia.

En disant cela, elle se sentait soulagée intérieurement. Cela avait annulé son échec précédent. Non seulement ça, mais elle avait été capable de défendre son bras droit très important. En plus de ne pas être capable d’écrire correctement sur les notes, si elle avait les deux bras manipulés par lui... Elle ne pouvait que frissonner à l’idée d’une telle chose.

« Côté attaque, Wikia. Partie du corps spécifiée “Bras droit”. Côté défense, Aur. Partie du corps spécifiée “Taille”. L’attaque a réussi, le bras droit d’Aur est devenu la possession de Wikia, » déclara le démon.

Quand les résultats avaient été annoncés, Wikia avait eu un peu de mal à retenir l’expression de joie sur son visage. Le bras droit d’Aur avait été enveloppé dans des chaînes d’argent, et elle avait finalement été capable de bloquer ses deux bras. Mais elle était vraiment curieuse de savoir ce qui se passait dans son esprit quand il avait défendu ce round... Pourquoi avait-il défendu quelque chose comme sa taille ?

... Non, la réponse à cette question ne comptait plus pour elle. Plus important encore, elle devait commencer à analyser le flux de mana du corps d’Aur. Wikia tendit les yeux et le regarda fixement. Devant ses yeux, un spectacle tout à fait inattendu se produisait.

Aur n’avait pas l’air d’utiliser de magie, il avait simplement pris le pinceau avec son bras et s’était mis à dessiner sur la note.

« Comment pouvez-vous déplacer une partie de votre corps qui n’est plus sous votre propriété ? » demanda Wiki.

« Permets-moi plutôt de te demander, » déclara Aur.

Wikia contestait ses actions et Aur avait simplement souri en retour pendant qu’il parlait.

« Lorsque ton corps n’est plus ta propriété, tu n’es plus censé pouvoir le déplacer avec ton propre “libre arbitre”. Cependant, ce n’est pas parce que je ne possède plus la partie du corps que je serai incapable de la contrôler ? » déclara Aur.

Rien qu’avec ces mots, Wikia avait compris que son plan de faire perdre à Aur le contrôle de ses bras avait déjà été découvert par lui.

« N’est-ce pas considéré comme de la triche ? » demanda Wikia.

« Pourquoi cela le serait-il ? » demanda Aur.

Le démon lui avait demandé une raison. Il n’y avait même pas besoin de réfléchir. Après tout, il n’y avait aucune règle dans l’accord selon laquelle la partie avec la partie du corps privée n’était pas autorisée à être visée par la magie pour pouvoir la déplacer. Ce n’était pas quelque chose qui gênait le jeu. Même quand Aur déplaçait le corps de Wikia, cela n’était pas compté comme une obstruction au jeu, mais les choses qui s’étaient passées de cette manière avaient grandement déçu Wikia.

Si Aur devait manipuler le pinceau avec sa magie, le flux de mana pourrait être lu par Wikia. Mais, si Aur bougeait son corps directement avec la magie, il n’était pas possible de détecter le flux de mana vers le pinceau. La magie ne s’écoulait pas dans un objet ou dans l’air, mais directement dans son corps, et elle ne pouvait percevoir aucun flux de magie à l’extérieur de son corps.

« Qu’est-ce qu’il y a ? C’est à mon tour d’attaquer. Tu ne vas pas présenter ta défense ? » demanda Aur.

Wikia était troublée quand elle avait remis son mot.

« Côté attaque, Aur. Partie du corps spécifiée “jambe gauche”. Côté défense, Wikia. Partie du corps spécifiée “Jambe droite”. L’attaque a réussi, la jambe gauche de Wikia deviendra la possession d’Aur, » déclara le démon.

Ayant sa chaîne haineuse enroulée autour de sa jambe gauche, Wikia avait fait claquer sa langue. Depuis le début du jeu, elle n’avait défendu que son bras droit. Bien que la raison principale était que son bras droit était en effet sa plus haute priorité pour la défense, c’était aussi pour donner à Aur l’impression qu’elle était seulement capable de défendre son bras droit tour après tour.

Cette fois-ci, Wikia avait lu qu’il était sur le point de viser ses jambes, mais elle s’était trompée en déterminant quelle jambe il allait choisir.

Elle avait besoin de recomposer ses émotions. Wikia avait pris une grande respiration et ferma les yeux. Vidant tout dans son esprit, y compris le fait que son entrejambe était encore caressé avec ses propres doigts, elle avait lentement unifié son propre esprit.

« Nnhaa !? »

Mais un cri mignon était sorti de sa bouche. Ce qu’elle avait ensuite remarqué, c’est que son bras gauche avait quitté la zone située entre ses aines et qu’il tâtonnait sur sa poitrine. Ses seins. C’est la première partie de son corps qui lui avait été enlevée. Sa paire de seins souples et pleins avait les mamelons totalement érigés, à tel point qu’elle avait l’impression d’avoir les mamelons enflés de douleur. Avec ses propres doigts mouillés, elle les pinçait et jouait avec eux, lui faisant ressentir un stimulus agréable directement dans son cerveau.

De plus, sa robe d’une seule pièce ainsi que sa jupe courte avait été relevée par son propre bras et son corps était bien en vue pour qu’Aur puisse le voir. Aur profitait juste de la vue tout en souriant.

Même si le démon avait vu ce qui se passait, il ne semblait pas préoccupé par la situation. Voyant cela, Wikia avait finalement réalisé sa propre erreur. Un démon qui n’avait pas de sentiments humains ne pourrait pas s’identifier aux subtilités des circonstances sexuelles d’un humain. Après tout, au mieux, il était capable de juger que des choses de nature physique comme étant quelque chose qui interférerait directement avec le jeu. En d’autres termes, ce démon n’était pas du tout fiable en tant qu’arbitre.

C’est à ce moment que Wikia avait remarqué quelles étaient les intentions d’Aur. En même temps, elle pensait qu’il était le pire des voyous, elle le ridiculisait. Pour quelqu’un comme Aur qui était capable de bouger son corps, même si son libre arbitre avait été enlevé à ses parties du corps, il n’y avait absolument aucun sens à défendre une partie en particulier. Il pouvait se déplacer selon sa volonté en n’utilisant que la magie, et cela ne serait pas considéré comme une violation des règles.

Bien que cela n’ait rien à voir avec le maintien des fonctions vitales. Peut-être, si une partie du corps lui était enlevée, non seulement perdrait-il le libre arbitre de cette partie du corps, mais il était probable qu’il perdrait aussi le contrôle subconscient de cette partie particulière du corps. C’est probablement la raison pour laquelle il avait défendu sa propre taille tout à l’heure. En termes de réactions physiologiques que le corps humain peut avoir, la moitié peut être une décision consciente, mais l’autre moitié était quelque chose qui se produit automatiquement et inconsciemment... s’il perdait le contrôle de sa taille... il perdrait probablement la capacité à faire « cela ».

« Côté attaque, Wikia. Partie du corps spécifiée “Taille”. Côté défense, Aur. Partie du corps spécifiée “Taille”. L’attaque a échoué, » déclara le démon.

Son visage montrait son dégoût pour lui alors qu’elle écrivait sa note, et Aur pouvait instantanément voir à travers elle et défendre son attaque avec aisance.

« Kuu... Uu... »

Le bras gauche de Wikia se tortillait à nouveau vers son entrejambe. Elle essayait désespérément de supprimer la voix qui s’échappait de sa bouche. En jouant avec ses seins, son corps se sentait rouge et cette partie d’elle devenait encore plus humide. De plus, la jambe gauche qui lui avait été arrachée essayait de se déployer contre son gré, et elle n’était plus capable de fermer les jambes ensemble.

Mordant ses dents ensemble dans la frustration, elle avait commencé à écrire sur la note et l’avait retournée.

« Côté attaque, Aur. Partie du corps spécifiée “Tête”. Côté défense, Wikia. Partie du corps spécifiée “Jambe droite”. L’attaque a réussi, la tête de Wikia est devenue la propriété d’Aur, » déclara le démon.

Wikia avait inconsciemment peur que si on lui enlevait sa jambe droite, il essaie de la transpercer avec sa chose, et Aur en avait profité pour gagner la manche et prendre le contrôle de sa tête. Si sa jambe droite avait été privée, toutes les parties inférieures de son corps seraient devenues la propriété d’Aur. En d’autres termes, elle ne serait même pas capable de l’empêcher d’exposer complètement son propre entrejambe... Dans le pire des cas, elle pourrait même être violée.

« Avec cela, le nombre de pièces que je contrôle a augmenté, » déclara Aur.

Comme si Aur essayait d’alimenter encore plus son sentiment de peur, il avait ce sourire vicieux sur son visage.

« Je suppose que oui, » répondit Wikia.

Mais au contraire, Wikia semblait bien déterminée. Se grondant elle-même pour être tombée dans le chaos, elle s’était réorganisée et avait jeté à la fois ses regrets et ses hésitations. Même sur le point d’être acculé et vaincu, elle avait réussi à retrouver sa présence d’esprit.

Quelle était sa plus haute priorité en ce moment ? C’était pour assurer la sécurité de ses compagnes. En ce qui concerne sa chasteté ou sa vie, elle pourrait s’en passer. Cependant, par tous les moyens nécessaire, elle voulait vraiment sauver Alan et les autres filles.

« C’est à mon tour d’attaquer, » déclara-t-elle.

Wikia n’avait pas hésité et avait écrit sa réponse avant de remettre la note.

« Côté attaque, Wikia. Partie du corps spécifiée “jambe gauche”. Côté défense, Aur. Partie du corps spécifiée “Taille”. L’attaque a réussi, la jambe gauche d’Aur est maintenant en possession de Wikia, » déclara le démon.

« Hm ? »

Aur éleva sa voix et ses sourcils avec admiration. Aur savait que Wikia voulait priver sa liberté de bouger le plus possible sa taille.

Mais c’était précisément la raison pour laquelle elle n’avait pas ciblé cet endroit évident.

« ... Je vois, » murmura Aur.

Aur avait réfléchi à son choix pour la première fois, puis nota sa réponse. Au contraire, Wikia n’avait même pas eu besoin d’y penser avant d’écrire sa réponse et de la remettre.

« Côté attaque, Aur. Partie du corps spécifiée “Bras droit”. Côté défense, Wikia. Partie du corps spécifiée “Bras droit”. L’attaque a échoué, » déclara le démon.

La partie du corps que Wikia avait le plus besoin de protéger était son bras droit. Si cette partie de son corps avait été privée, il était peu probable qu’elle puisse continuer le jeu. Même si sa jambe droite était privée et qu’elle ne pourrait pas se défendre fait à un viol, elle pourrait quand même continuer.

Comme Aur avait encore échoué dans son attaque, Wikia avait regagné sa supériorité.

Les trois parties restantes du corps d’Aur sont : sa tête, sa poitrine et sa taille.

De l’autre côté, Wikia avait toujours : bras droit, jambe droite et ventre.

La probabilité d’empêcher une attaque pour chaque camp était de 1/3. Wikia avait décidé de laisser son destin à la chance. Pour qu’Aur ne puisse pas prédire à partir de son écriture manuscrite, elle avait continué à faire tourner son pinceau en rond et elle avait choisi d’écrire une partie du corps au hasard.

« Côté attaque, Wikia. Partie du corps spécifiée “Poitrine”. Côté défense, Aur. Partie du corps spécifiée “Tête”. L’attaque a réussi, la poitrine d’Aur deviendra la possession de Wikia, » déclara le démon.

« Muu... »

Ayant des chaînes enroulées autour de sa poitrine, même Aur s’était mis à gémir. Il ne lui restait plus que deux parties du corps.

Wikia avait réfléchi à ce qu’elle devrait défendre ensuite. Si elle n’avait pas défendu son bras droit, elle risquait de perdre sa capacité à écrire. Si elle ne défendait pas sa jambe droite, sa virginité allait sûrement être privée. Il n’y avait vraiment que deux options parmi lesquelles elle pouvait choisir.

« Côté attaque, Aur. Partie du corps spécifiée “ventre”. Côté défense, Wikia. Partie du corps spécifiée “ventre”. L’attaque a échoué, » déclara le démon.

C’est pourquoi Wikia avait choisi de défendre son estomac.

« Vous êtes comme un serpent, » déclara Wikia en souriant légèrement. « Vous êtes un lâche rusé et sournois. Vous ne pouvez penser qu’à toutes ces sales pensées. Par conséquent, il m’est facile de lire vos intentions. Je vous dirai mon prochain choix. Je vais écrire votre “tête”. Je vais écrire “tête”, mais n’hésitez pas à douter de moi autant que vous voulez. »

Après avoir déclaré ses intentions, Wikia avait rapidement noté sa réponse avec son pinceau.

D’un autre côté, Aur perdait son sang-froid pour la première fois et avait réfléchi longuement à ce qu’il allait écrire. Après avoir écrit lentement avec son pinceau, il avait finalement retourné sa note.

« Côté attaque, Wikia. Partie du corps spécifiée “Tête”. Côté défense, Aur. Partie du corps spécifiée “Taille”. L’attaque a réussi, la tête d’Aur deviendra la possession de Wikia, » déclara le démon.

La tête d’Aur était couverte de chaînes. *Pishi Pishi* le crépitement des chaînes résonnait en s’enroulant autour de tout son corps.

« Après tout, vous ne faites que cela. Vous ne pouvez que douter des autres, et vous ne savez pas comment voir la vérité, même quand elle est juste devant vous. Maintenant, démon, libérez-moi et guidez-moi vers mes compagnons, » déclara Wikia.

Cependant, le démon ne montra aucune réaction aux paroles de Wikia. Elle avait essayé de se lever et de bouger, mais la chaîne qui la liait s’enroulait toujours autour de son corps et elle ne pouvait pas bouger.

« ... Qu’est-ce que cela signifie ? N’ai-je pas déjà gagné le match !? Essayez-vous de revenir sur vos paroles ? » déclara Wikia.

« Ku, Ku, Ku, Ku... »

Wikia criait et pourtant Aur avait ri en l’interrompant.

« Jeune magicienne. C’est certainement comme tu le dis, je ne sais que douter des gens. Cependant, permets-moi de te donner un conseil, en tant que personne âgée. Tu devrais apprendre à douter un peu plus des autres. »

Juste au moment où elle pensait que toutes les chaînes du corps d’Aur l’enfermaient solidement sur place, les chaînes de son corps commençaient à trembler et à s’effondrer d’elles-mêmes.

« Qu’est-ce qui se passe !? ... Ne me dites pas que le démon est... ? » demanda Wikia.

« Non, ce type fait son travail fidèlement. Je ne triche pas ou quoi que ce soit. C’est juste que tu as tout simplement mal compris mes paroles, » déclara Aur.

Avec un sourire agréable, Aur avait fait craquer ses articulations pour détacher son corps qui venait de se libérer de ses attaches.

« La victoire ou la défaite de ce jeu est décidée quand il ne reste qu’une partie du corps du joueur perdant. ... Je n’ai jamais mentionné l’ordre des choses, » déclara Aur.

Ordre séquentiel ? Qu’est-ce qu’il raconte ? Que se passe-t-il ?

L’esprit de Wikia était dans la confusion, et la bonne réponse s’était brusquement présentée à elle.

« Ne me dites pas que la partie du corps que vous possédez est..., » déclara Wikia.

Aur acquiesça d’un signe de tête.

« Tu as trois compagnons, n’est-ce pas ? Moi y compris, j’ai quatre personnes sur lesquelles parier... Tu n’es pas contente d’avoir gagné ? Maintenant, tu n’as plus qu’à me battre trois fois avant de pouvoir sauver tes amis, » déclara Aur.

En entendant la voix d’Aur qui semblait très heureuse, l’expression de Wikia était teintée de désespoir.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Aur se ferait chassé de tout les casinos avec sa manie de louvoyer entre les règles du jeu 😰

Laisser un commentaire