Maou Gakuen no Hangyakusha – Tome 2 – Chapitre 2 – Partie 1

***

Chapitre 2 : Voici donc la chambre de Miyabi

Partie 1

C’était Miyabi, alors peut-être qu’elle était en retard ? C’est ce que je pensais, mais elle n’était pas venue même quand la deuxième période était arrivée.

Je m’étais inquiété et j’avais envoyé un message à Lizel-senpai et…

« Quand j’ai vérifié auprès des professeurs, et apparemment il y avait un message de Miyabi disant qu’elle prenait un jour de congé. »

C’est ce que m’avait dit le Senpai. Je m’étais senti soulagé. J’avais conclu que si elle prenait aussi un jour de congé demain, alors j’irais la voir.

Le programme après l’école aujourd’hui était un entraînement avec Miyabi, mais cela avait fait que Lizel-senpai avait pris en charge l’entraînement en vitesse.

Alors que j’attendais à l’entrée du gymnase,

« T’ai-je fait attendre longtemps ? »

« Non, je viens juste d’arriver. »

En fait, j’avais attendu ici pendant environ dix minutes, mais je ne pouvais pas le mentionner alors que c’était moi qui perturbais Lizel-senpai pour l’entraînement.

J’avais suivi Lizel-senpai dans le gymnase. Nous l’avions réservé donc il n’y avait personne à l’intérieur.

Il y avait eu le bruit de la porte qui se verrouillait derrière moi.

Lizel-senpai verrouillait l’entrée.

Puis elle baissa le rideau suspendu devant la porte. Ainsi, personne ne pouvait regarder à l’intérieur par la vitre de la porte.

« Après ça, je vais faire les préparatifs, alors Yuuto, peux-tu aussi fermer les autres rideaux ? »

« O-Oui. Compris. »

Après m’avoir dit ça, Senpai avait disparu dans le vestiaire en portant un sac.

… Un vestiaire ?

J’étais allé fermer les rideaux tout en me sentant un peu gêné.

Mais, qu’est-ce que c’était ?

Jusqu’à présent, nous n’avions jamais rien fait, comme verrouiller la porte ou bloquer les fenêtres.

J’avais l’impression que c’était une sorte d’entraînement secret… peut-être que c’était quelque chose de troublant s’il était vu par quelqu’un d’autre…, seul avec Lizel-senpai…

Mon imagination s’était inconsciemment emballée vers diverses possibilités.

Non, non, calme-toi ! Il n’y a aucune chance que ce soit quelque chose comme ça, pas vrai !?

Ce serait sûrement quelque chose, un entraînement secret que les autres candidats au titre de Roi-Démon ne doivent pas connaître. Il est évident que ce serait quelque chose comme ça… mais, avec mon niveau actuel, y avait-il vraiment quelque chose comme ça ?

Le silence dans un gymnase où il n’y a personne d’autre régnait.

*Shiin*. J’avais l’impression de pouvoir entendre un tel son de silence. *Gulp*. Le son de ma gorge semblait vraiment fort.

La porte du vestiaire s’était alors ouverte.

« Li-Lizel-senpai. Comme tu m’as dit, j’ai fermé les fenêtres — !? »

Mon souffle avait été pris dans ma gorge quand j’avais vu la silhouette qui était apparue devant moi.

Lizel-senpai était apparue portant un justaucorps élastique qui épousait parfaitement son corps.

Même si elle s’habillait comme d’habitude, même pendant l’entraînement… qu’est-ce que c’était que ça !?

Mes yeux étaient fixés sur Lizel-senpai même si je me sentais confus.

Ce justaucorps noir à jambe haute présentait des angles raides même au niveau de l’aine. Elle portait des bas qui lui arrivaient jusqu’au milieu des cuisses. Ses bras étaient également enveloppés dans des gants qui atteignaient le haut de ses bras. Cela la rendait encore plus sexy.

Cependant, la partie de la poitrine était ouverte avec une partie faite d’un matériau transparent. C’était plus un sous-vêtement qu’un vêtement de sport. Ou peut-être que c’était un costume.

« Fufu, on dirait que cette tenue te plaît. »

« Eh !? Ah, je suis désolé… »

« C’est bon. Après tout, je l’ai préparée pour que tu la voies, Yuuto. »

Si elle disait ça, je pourrais apprécier la beauté de Lizel-senpai sans aucune réserve.

Mon regard l’observait attentivement depuis ses orteils et remontait lentement. De ses cuisses à sa taille, son ventre ferme, ses gros seins qui dessinaient une belle courbe, puis le visage de Lizel-senpai qui était rouge de gêne.

« … Même si j’ai dit ça, si tu me fixes comme ça, c’est un peu… embarrassant pour moi. »

« Je suis désolé ! J’ai regardé trop fort ! »

« C’est bon. Aujourd’hui, le haut de mes bras et mes mollets sont aussi en bonne forme, alors ce serait du gâchis si tu ne le faisais pas — pas ça, ton regard ne me fait pas sentir mal alors… euh, alors. »

Lizel-senpai s’était raclé la gorge et s’était ressaisie.

« Yuuto, ce dont tu as besoin, c’est d’une magie encore plus puissante. »

« Mais, si je produis du mana avec les Amours infinis, ne pourrai-je pas utiliser une magie puissante ? »

 

— Amours infinis.

 

C’était la magie unique de l’Arcana de l’Amour que j’avais obtenue au milieu de mon combat contre Aspite.

C’était une magie permettant de convertir en mana les sentiments de sympathie envers les autres, l’affection envers les personnes qui nous sont chères.

La race des Diables était fondamentalement considérée comme une existence égoïste. À cause de cela, la race des Diables était incapable d’utiliser cette magie.

C’était une magie que je pouvais utiliser exactement parce que j’étais humain.

… C’est ce que Lizel-senpai m’avait appris après la bataille contre Aspite.

« Bien sûr, même une magie d’attaque basique deviendra exceptionnellement puissante si la qualité et la quantité de mana sont augmentées. Mais, il y a une limite à cela. Peu importe la puissance de Figa ou Fizard, ils ne seront pas en mesure de se mesurer à une magie unique comme la Révision du Monde d’Aspite. »

C’est… certainement.

« Dans ce cas, ai-je besoin d’une magie comme la “Chute du monde” ou autre… ? »

La formule que l’on disait être une formule magique non résolue, « Chute du monde ».

Elle possédait une puissance si grande qu’elle pouvait même écraser la Révision du Monde d’Aspite.

« Exact. Mais, cette magie était efficace parce que l’adversaire était Aspite, mais ça ne garantit pas qu’elle fonctionnera contre d’autres adversaires. Combien de magie puissante à ce niveau peux-tu apprendre… ce sera la clé. »

« Je vois… dans ce cas, dois-je apprendre quelque chose comme une autre formule magique non résolue ? »

« C’est une méthode possible. Mais il n’y a pas d’autre formule magique non résolue qui soit rendue publique. Nous devrons d’abord commencer par rassembler des informations sur les formules qui semblent pouvoir être obtenues si nous allons dans cette direction. »

« J’ai l’impression que ça va être long de faire ça… »

« Oui. Mais il y a aussi une autre méthode. »

« Eh !? Quelle est cette méthode ? »

Lizel-senpai avait croisé les bras et avait souri.

« C’est encore trop tôt pour y penser. Avant cela, tu dois être capable d’utiliser toutes les magies ordinaires avancées. »

« Euh… certainement. »

Une partie de moi souhaitait qu’elle m’apprenne cette méthode sans faire de bruit, mais il était également vrai que ma force était le problème le plus urgent. Ce que Lizel-senpai avait dit était correct, donc je ne pouvais rien dire en réponse.

« Et puis, il faut augmenter la limite supérieure de mana que l’on peut stocker… d’après l’entraînement d’hier, il est devenu clair que ta limite supérieure, Yuuto, lorsque tu le convertis en nombre est autour de 25 000. Mais tu ne serais pas en mesure de mener une bataille prolongée avec cette capacité. Il n’est pas étonnant que ton mana soit presque à zéro après le combat contre Aspite, même si tu n’as pas utilisé beaucoup de magie pendant le combat. »

Uguu ! Ces mots, de façon inattendue, m’avaient poignardé profondément dans le cœur !

« Tu ne peux même pas utiliser de magie avancée normale avec ta limite supérieure actuelle. Il est donc encore plus urgent pour nous d’augmenter ta limite supérieure. »

« Compris ! Que dois-je faire pour augmenter ma limite supérieure ? »

J’avais demandé avec beaucoup d’entrain, mais Lizel-senpai avait fait un visage légèrement troublé.

« Je suis désolée. Bien que j’aie dit tout ça… en fait, je ne suis toujours pas certaine d’une méthode pour augmenter ta quantité de mana vu que tu es un humain, Yuuto. »

« Eeh !? Alors, qu’est-ce que je dois faire… ? »

« Je continue également l’enquête sur cette affaire. Pardonne-moi, mais, pour l’instant, nous ne pouvons faire que le même entraînement que pour les autres diables. C’est-à-dire pratiquer la magie par répétition. »

« Oui. »

« La précision de la magie augmentera également si ta compétence augmente, donc ce ne sera pas inutile. »

« Compris ! »

Bien que je l’aie dit, j’étais mal à l’aise, car nous ne connaissions aucune méthode pour améliorer ma réserve de mana…

Lizel-senpai avait ajouté quelque chose comme si elle avait entendu la voix de mon cœur.

« Bien sûr, ce n’est pas comme s’il n’y avait pas de méthode. Si tu utilises les Amours Infinis, cela peut agir comme une contre-mesure temporaire. Mais, il est impossible de continuer à l’activer tout le temps… si tu fais ça, alors ton circuit magique pourrait être surchargé et les cellules de tout ton corps vont bouillir et mourir. »

Mon dos s’était glacé quand je m’étais imaginé passer à travers ça.

« Alors, ma magie unique… est-elle si dangereuse que ça ? »

Je l’avais utilisé contre Aspite sans rien savoir… Dieu merci, j’avais survécu.

« - Et donc, commençons notre entraînement. Es-tu prêt ? »

« Oui ! S’il te plaît, prends soin de moi ! »

C’est ainsi que j’avais commencé à m’entraîner sérieusement en répétant des magies de type flamme, glace, explosion et foudre.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire