Ma maison est un point de concentration de magie – Tome 2 – Chapitre 41

Bannière de Ma maison est un point de concentration de magie ***

Chapitre 41 : Les filles monochromes

Alors qu’Anne continuait de l’enlacer, Hesty expliqua leur situation.

« Alors, veux-tu dire qu’Anne est le roi dragon noir, Hesty ? » (Daichi)

« Oui. Son nom complet est Anne Titus Hydra. Elle est un roi-dragon comme moi. Pendant un petit moment, je me suis occupée d’elle et je l’ai connue de là. » (Hesty)

S’occuper d’elle, hein ? Si ce n’était qu’un peu, pourquoi est-elle si dévouée ?

« C’est absolument vrai ! Combien de fois pensez-vous que ma grande-sœur m’a sauvé !? » déclara Anne en écrasant Hesty entre ses énormes seins.

Mais Hesty se renfrogna et sortit son visage sur le côté.

« Embêtante... ! » (Hesty)

Wôw, je ne me serais pas attendu à ce que la bonne et obéissante Hesty rejette quelqu’un si farouchement.

« Ahh, ça fait mal ! Mais ça fait tellement de bien, grande sœur ! Repousse-moi encore plus fort ! Plus fort, c’est le mieux ! » (Anne)

Elle avait tourné assez extrême dans une étrange direction.

Dès notre première réunion, j’avais eu l’impression qu’elle était une belle grande sœur… mais cette impression avait été complètement détruite.

En réponse à la résistance d’Hesty, elle avait rougi de joie. Cela pourrait être taquiné quelqu’un qu’on aime, mais…

« Elle est devenue quelqu’un de très raisonnable en quelqu’un de scandaleux. »

En commençant par ma première impression d’Hesty et maintenant d’Anne… est-ce que mon sens commun est bizarre ?

Non ! Les rois-dragons devraient dissimuler leur vraie nature lors de leur première rencontre avec quelqu’un… ouais, ça devrait être le cas.

« … oh oui. Savais-tu pour cela Dianeia ? » (Daichi)

J’avais tourné mon regard vers Dianeia qui semblait terriblement inquiète.

« Pour que la directrice adjointe de Fort soit un roi-dragon… que dois-je faire ? Dois-je le signaler ? Non… où devrais-je le signaler à… cela semble un peu... » (Dianeia)

Son visage était pâle et elle murmurait.

Il semble que tout le monde ait sa part de problèmes.

Elle avait l’air de réfléchir à quelque chose, alors je la laisse faire.

Quand j’avais regardé Anne et Hesty…

« Haa, tellement satisfaisait. » (Anne)

Hesty s’était libérée de l’emprise d’Anne.

« … étouffant. » (Hesty)

« Bon travail... » (Daichi)

Hesty m’avait approché comme si elle avait la tête qui tournait.

C’était vraiment rare pour elle d’avoir l’air si épuisé.

À l’inverse, Anne était de très bonne humeur. Elle semblait être très contente d’elle-même.

« Désolé d’interrompre ta bonne humeur, Anne, mais pourquoi un roi-dragon comme toi agit en tant que directrice adjointe de Fort ? » (Daichi)

Je me demande si elle planifie une prise de contrôler de la ville ? Si tel est le cas, ce serait un gros problème… mais je lui serai reconnaissant de ne pas être mêlé à cela.

Alors que je pensais ça, Anne secoua la tête avec un sourire.

« Non, non, je ne pensais pas faire une telle chose. Ma principale occupation consiste à vendre des objets. Après avoir agi comme grande sœur… fabriquer et vendre des objets à plusieurs reprises, je me suis retrouvée dans cette position. » (Anne)

« … Anne est une enfant qui est devenue roi-dragon, sans même s’en rendre compte. Elle a monté en rang sans le savoir. » (Hesty)

Peut-on vraiment devenir un dirigeant d’une ville comme ça ? Cette ville est surprenante de plus d’une manière.

Cependant, Hesty est une mage célèbre et Anne la directrice adjointe de Fort… les rois-dragons ne se mélangent-ils pas un peu trop avec les humains ?

Cependant, c’est bien qu’elle soit aussi inoffensive que le dit Hesty.

« Haa, tout bien considéré, c’est vraiment de la chance d’avoir pu retrouver ma grande sœur… haa… haa... »

« — »

Quand Hesty avait vu Anne commencer à haleter étrangement, elle s’était cachée derrière moi.

Il semble qu’elle ne soit pas vraiment douée pour gérer Anne.

… oh, c’est vrai. Je comprends, c’est pourquoi Hesty dit qu’elle était 'fondamentalement' inoffensive et non complètement.

« Cette enfant est passionnée, sérieuse, inoffensive et très sensible… seul ce penchant la rend bizarre. Je peux accepter une certaine quantité de ce type de dégât… mais cet étouffement… je ne peux pas la gérer, » déclara-t-elle.

Mais en effet… en excluant les dégâts causés à Hesty, elle était quasiment inoffensive.

Très bien alors, je comprends.

« Slurp… haaa… oh, ce n’est pas bon. J’étais tellement perdu dans ma joie que je me suis oubliée. Je ne suis pas uniquement venue pour rencontre ma grande sœur. » (Anne)

Après avoir essuyé sa bave, Anne corrigea son apparence.

« Daichi-sama. Je suis heureuse de vous rencontrer. Si grande sœur est avec vous, je peux être soulagée. Pour nous, dragons, c’est une grande chance de rencontrer un humain aussi fort que vous. » (Anne)

« O-oh. Je vois. » (Daichi)

« En effet. Je souhaitais vraiment vous rencontrer… mais je vais laisser ça de côté pour aujourd’hui. Merci beaucoup de m’avoir reçue ! » (Anne)

Et comme elle a dit ça, Anne était partie seule en souriant.

« … Euh… Vrai, il faut que je découvre son véritable objectif, puis à partir de là... » (Dianeia)

Dianeia continua de se murmurer sans se rendre compte qu’elle avait été laissée derrière… eh bien je pense que je peux la laisser seule.

Comment devrais-je dire ? J’avais l’impression que tout ce que cette dragonne noire au gros sein était venue faire ici était de faire à câlin à une Loli.

« Est-ce que ça va, Hesty ? Tu as l’air sérieuse. » (Daichi)

« Hmm… je me demande ce que cette enfant est venue faire... » (Hesty)

« Ouais, je me demande si elle reviendra... » (Daichi)

L’expression ferme d’Hesty se contracta.

« Ça va. S’il y a des problèmes, tu peux venir me voir. » (Daichi)

« M-Merci. Je t’en parlerai... » (Hesty)

Il semble que le nombre de visiteurs chez moi soit en passe d’augmenter.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires :

  1. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire