Le Maître de Ragnarok et la Bénédiction d'Einherjar – Tome 3 – Chapitre 1 – Partie 6

***

Chapitre 1 : Acte 1

Partie 6

« Hein ? » Après quelques minutes d’attente, Yuuto inclina la tête, confus.

« Seigneur Yuuto ? » Félicia l’appela, tout aussi perplexe. Sa tête était penchée d’une manière interrogative.

Le fait qu’il ait fait un signe d’au revoir et même déclaré ses adieux « faites de votre mieux ! » avait rendu cette situation incroyablement gênante et embarrassante.

« Il y a quelque chose qui m’échappe, là ? » Yuuto avait alors parcouru les informations présentes dans ses souvenirs liées à la légende du sanctuaire de Tsukimiya.

« Si vous regardez dans le miroir à travers un miroir opposé la nuit de pleine lune, vous serez entraîné dans un autre monde. »

La réponse lui vint rapidement. Dehors, le soleil était haut dans le ciel. Il brillait comme il se devait, à cette heure-ci de la journée.

« ... Félicia, quand sera la prochaine pleine lune ? » demanda-t-il.

« Eh !? Hier, c’était la pleine lune, donc le prochain devrait avoir lieu dans un mois, » répondit Félicia.

« Aghhhh, franchementtttttt ? » Yuuto avait gémi de désespoir alors qu’il s’accroupissait, la tête dans les mains.

Si un mineur comme lui disparaissait pendant un mois, il n’était pas difficile pour lui d’imaginer à quel point les choses redeviendraient graves de l’autre côté.

Franchement, il n’en avait rien à faire de son père, mais il allait probablement subir de lourdes réprimandes et subir un interrogatoire sérieux quant à l’endroit où il avait été et ce qu’il avait fait de la part de la police, de l’école et de Mitsuki.

Et le fait d’essayer d’utiliser l’excuse, « j’ai été envoyé dans un autre monde, donc je ne pouvais pas entrer en contact, » ne ferait rien de plus que de verser de l’huile sur le feu.

Dans tous les cas, il aimerait signaler qu’il était en sécurité et demander aux personnes à la maison de ne pas en faire un incident majeur, mais un autre regard sur l’écran de son téléphone avait confirmé que l’icône de puissance du signal affichait toujours un X rouge.

Rien que d’y penser, il devenait de plus en plus déprimé. En d’autres termes — .

« Eh bien, je suppose que perdre du temps à y penser ne va rien arranger. » Yuuto s’était déconnecté de cette ligne de pensée et s’était levé.

C’était maintenant un fait avéré qu’il serait coincé ici pendant un mois entier, incapable de contacter qui que ce soit chez lui, et qu’il allait connaître l’enfer à son retour. Dans ce cas, plutôt que d’avoir peur des retombées, la meilleure chose qu’il pouvait faire pour lui-même était d’oublier cela pendant qu’il était ici et de se concentrer à profiter au maximum de cet autre monde.

Et mieux encore, tant qu’il serait ici, il n’aurait pas à voir le visage de l’homme dans son monde qu’il détestait par-dessus tout. Il n’y avait rien de mieux que cela.

C’était l’étendue de la compréhension de Yuuto des choses à l’époque.

C’était un garçon toujours positif et optimiste.

Il n’avait pas encore connu la dureté et la cruauté du monde d’Yggdrasil.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire