Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 3 – Chapitre 3 – Partie 4

***

Chapitre 3 : Naturellement, n’importe quel Archidémon aura une horrible personnalité

Partie 4

« Le Tueur de Sorciers peut-il consommer le pouvoir de l’Emblème, je me le demande ? Mettons ça à l’épreuve, d’accord ? » demanda Bifrons.

Le principe qui avait accordé à Zagan le surnom de Tueur de Sorciers avait impliqué l’utilisation du même cercle magique que son adversaire. Cela s’empilait sur les mêmes circuits en un instant et avait ainsi pu détourner la sorcellerie de son adversaire, la réécrivant pour qu’elle soit la sienne. Le talent de Zagan à copier avec précision, même un circuit qu’il avait vu pour la première fois, était le fondement même de son pouvoir. Et de ce fait, plus le cercle magique était compliqué, plus il serait difficile à dévorer.

Avec le mana surgissant de l’Emblème de l’Archidémon, quelle complexité d’un circuit pourrait-on construire ? Comme son adversaire était un Archidémon comme lui, Zagan n’était pas sûr s’il pouvait vraiment s’emparer de sa sorcellerie.

Bien qu’il se trouve dans une situation infiniment désavantageuse, l’expression de Zagan était tout à fait sereine. Naturellement, son estomac bouillonnait de colère à l’idée que Néphy soit blessée, mais il n’avait quand même pas perdu son sang-froid.

Finalement, Zagan avait légèrement agité la main droite, comme s’il frappait à une porte invisible. Avec un cliquetis, un son semblable à celui d’un diapason avait retenti. Mystérieusement, ce simple geste avait fait disparaître le tourbillon de mana qui dominait le pont.

« Hein... ? » Bifrons avait affiché une exclamation idiote.

Bien sûr, j’ai surtout enquêté sur les Celestian, mais ce n’est pas comme si je n’avais pas fait des recherches sur l’Emblème de l’Archidémon.

« Le pouvoir de l’Emblème est certainement gênant, mais j’ai la même chose à portée de main. Tu croyais vraiment que je ne pouvais pas le contrer ? » demanda Zagan d’une voix exaspérée.

Quand Zagan rencontra les douze Archidémons, il le vit pour la première fois. Cet Emblème de l’Archidémon résonne avec les douze autres.

C’était vraiment comme un diapason. En d’autres termes, il y avait une sorte de lien entre les emblèmes. C’est pourquoi Zagan avait réussi à sceller leur pouvoir.

« C’est impossible. Juste... Qu’est-ce que tu as fait ? » dit Bifrons d’une voix choquée.

Voyant le petit Archidémon perdre son sang-froid, Zagan avait laissé sortir un « Hmm » comme s’il trouvait cela très amusant.

Alors Bifrons m’a enfin montré ce qu’il avait en tête. Dans tous les cas, il ne semblait pas que Bifrons simulait le fait d’être secoué. Ainsi, Zagan tendit la main droite et commença à expliquer ses actions.

« Les Emblèmes de l’Archidémon résonnent les uns avec les autres. Tout ce que j’ai fait, c’est m’en servir pour les sceller, » déclara-t-il.

« ... Argh, mais si tu as fait ça, alors ton sceau ne devrait pas non plus être utilisable, » déclara l’autre.

Zagan hocha la tête comme s’il n’y avait pas de problème, à ce que Bifrons avait souligné.

« C’est vrai. Et alors ? » demanda Zagan.

Tout comme Bifrons, le sceau de la main droite de Zagan avait perdu son éclat. En scellant son propre sceau, Zagan avait condamné le sceau de Bifrons au même état. En d’autres termes, le fait que les deux étaient scellés prouve que l’Emblème de l’Archidémon de Bifrons était la vraie affaire.

Quoi qu’il en soit, c’est quelque chose que je n’ai jamais vraiment utilisé depuis que je l’ai... Zagan ne l’avait vraiment utilisé que deux fois dans le passé. Une fois, c’était quand il avait chassé le démon que Barbatos avait fini par invoquer, et l’autre quand il s’était battu contre Raphaël. Il essaya de voir ce qui se passerait s’il laissait le sceau entrer en collision avec une Épée Sacrée, mais le sceau n’était pas le moins du monde endommagé. C’était certainement un pouvoir digne du titre d’Archidémon, mais à la fin, Zagan ne l’avait considéré que comme un pouvoir emprunté. Et à la fin, on ne sait jamais quand on perdra la possession de quelque chose qu’on a emprunté.

Cependant, ce n’était pas comme si Zagan craignait un sceau aussi dangereux et qu’il en avait gardé ses distances. Il ne s’y fiait tout simplement pas parce qu’il ne lui faisait pas confiance. Il s’était également penché sur tout ce qu’il pouvait, à l’exception d’une simple méthode pour la détruire.

En premier lieu, Zagan enquêtait sur l’Emblème de l’Archidémon dans le but exprès de tuer tous les autres Archidémons. Tant qu’ils étaient aussi arrogants que Zagan le pensait, il les affronterait sûrement à un moment donné. Il ne savait pas si ce serait demain ou dans des centaines d’années, mais il se trouve qu’aujourd’hui en était un exemple.

« Es-tu en train de dire que tu as mis de côté ton propre pouvoir... ? » Les yeux de Bifrons s’ouvrirent en grand, clairement déconcertés par une action aussi téméraire. Et puis, bien que Bifrons ait vécu plusieurs centaines d’années, il s’était rendu compte qu’il n’était « qu’un sorcier » pour Zagan en raison de la perte du sceau.

« Je vois... Je n’aurais jamais imaginé qu’une telle méthode existait. Comme c’est splendide, » murmura Bifrons avec une expression d’admiration totale lorsque le mana commença à couler depuis les pieds du sorcier. Ensuite, il avait dit : « Je l’admets, mais je me demande si tu peux combler ton manque d’expérience. »

Le temps que Bifrons finisse de murmurer, la sorcellerie de l’Archidémon était terminée. Il semblait que même pendant que Bifrons faisait une expression surprise, des circuits étaient secrètement construits. À ce moment-là, il était trop tard pour se défendre contre elle ou la dévorer. Ou bien, c’était le plan, de toute façon.

« C’est une sorcellerie sophistiquée. C’est la première fois que je rencontre quelqu’un qui peut construire autant de circuits en un seul mot. Je suppose que je peux en attendre autant d’un collègue Archidémon, » déclara Zagan.

Alors que le bruit de Zagan tapant du talon retentissait, les circuits que Bifrons avait construits s’étaient dispersés. Puis, ce pouvoir avait été dévoré par Zagan et recueilli dans son bras. Les cercles magiques qui avaient doublé en nombre depuis qu’il avait absorbé la sorcellerie dans le brouillard étaient maintenant enroulés autour du bras de Zagan, et les yeux de Bifrons s’ouvrirent en grand en raison de l’étonnement.

« Tu as pris autant de circuits... et tu les as dévorés au premier regard... ? J’étais sûr que je n’ai tissé que des circuits dont tu ne savais rien..., » déclara Bifrons.

« Oui. C’était assez intéressant..., » Zagan hocha la tête comme si ce n’était pas grand-chose. S’il ne s’agissait que de le dévorer, il n’avait aucun problème, même avec des circuits qu’il n’avait jamais vus auparavant. S’il n’en était pas capable, Zagan n’aurait jamais pu utiliser la sorcellerie pour se protéger quand il avait tué Andras.

Après avoir absorbé tout cela, Bifrons s’écria en s’amusant.

« Je vois, je vois... Vraiment un talent abominable. Il semble que notre choix était correct, n’est-ce pas ? Tu grandis à un rythme effrayant, » déclara Bifrons.

Même si Bifrons aurait dû être poussé dans un coin, son sourire était rempli de joie. Comme on pouvait s’y attendre, il ne semblait pas être un si mauvais sorcier qu’il hésiterait après avoir perdu l’accès à son sceau. Zagan se souvint de l’étrangeté sans fond venant des Archidémons qu’il avait ressentis ce jour-là.

Pourtant, à ce stade, la question était de savoir si l’atout de Bifrons sera découvert.

Bifrons était inquiétant précisément parce que Zagan n’arrivait pas à le comprendre. En fait, il n’était même pas clair s’il avait l’intention de l’utiliser. Bifrons avait appelé ça un spectacle secondaire. Il n’était même pas clair s’il souhaite se battre sérieusement, alors Zagan doutait qu’il révèle volontairement un atout. Et il semblait que le doute soit fondé. Alors que Zagan s’approchait tout en restant très vigilant sur son environnement, l’étrangeté qu’il ressentait chez Bifrons avait complètement disparu. Puis, Bifrons agita le drapeau blanc de la reddition.

« Fufufu, OK, j’ai compris l’essentiel de ton pouvoir maintenant. Allons-nous finir les choses pacifiquement ? » demanda-t-il.

« Je ne ressens pas le besoin de faire ça, » déclara Zagan.

« Hein... !? » s’exclama Bifrons, clairement confus. Il avait essayé de mettre fin à tout cela par ses propres moyens, mais Zagan n’avait pas encore calmé la colère qui s’emparait de lui. Et lorsque Zagan libéra le mana chargé dans son poing, Bifrons paniqua pour la toute première fois cette nuit-là. Même Nephteros, qui se tenait à côté de Bifrons, s’était rétractée avec un visage pâle.

« Attends ! T-Tu ne comprend pas bien les choses. C’était vraiment censé être un spectacle secondaire. Écoute, à la fin, ton elfe n’a pas été blessé, n’est-ce pas ? » demanda Bifrons.

« Elle a été assez maltraitée. Je n’ai pas besoin d’excuses, mais à partir de maintenant, je fais les choses à ma façon, » déclara Zagan.

D’après ce que Zagan pouvait dire, Bifrons n’avait pas de sorcellerie ou d’autres choses de ce genre misent en place pour se protéger. Et ainsi, il leva une fois de plus le poing.

« Tu es l’un de ces foutus Archidémons. Tu ne mourras pas d’un simple coup de poing, hein ? » demanda Zagan.

Si Bifrons était un adversaire si facile, alors Zagan serait sûrement capable de prendre la tête des douze autres Archidémons en peu de temps.

En réponse à ses paroles, Bifrons secoua vigoureusement la tête.

« N’importe quel sorcier pourrait mourir d’avoir été frappé par toi ! » s’écria Bifrons.

Bien sûr, quelque chose comme la guérison apportée par la sorcellerie ne pouvait pas être utilisé devant Zagan. Le Symbole de l’Archidémon et la sorcellerie étant tous deux scellés, il était vrai que même un Archidémon pouvait subir un coup fatal, bien qu’il soit difficile d’imaginer qu’un sorcier qui avait vécu pendant plusieurs centaines d’années puisse trouver sa fin si facilement.

Ce n’est pas comme si j’en avais quelque chose à foutre, pensa-t-il. Et juste au moment où il était sur le point de balancer impitoyablement son poing vers sa cible...

« Celestian. Ne veux-tu pas savoir quel est le lien entre ton elfe et les Épées Sacrées ? » demanda Bifrons.

Le poing de Zagan s’était arrêté un cheveu du nez de Bifrons. Et avec des sueurs froides descendantes sur leurs joues, Bifrons leva les deux index et continua à parler.

« Réfléchis-y, d’accord ? Quel était le but de mes efforts pour montrer à ton elfe le pouvoir de Nephteros ? » demanda-t-il.

« ... Es-tu en train de dire que tu as l’intention de rendre Néphy consciente du Celestian ? » demanda Zagan.

« Exactement. Un pouvoir que même nous, les Archidémons, sommes incapables de manipuler peut être facilement contrôlé par ces filles. N’est-ce pas dans la nature d’un sorcier de poursuivre de telles choses ? » demanda Bifrons. Agitant un doigt avec un Tsk Tsk Tsk, il continua, « Nous sommes tous les deux Archidémons avec une elfe à nos côtés. N’est-il pas évident que je voulais comparer ta croissance à la mienne ? »

« Quel mensonge éhonté ! Tu nous surveillais depuis que j’ai acheté Néphy, donc ça n’a jamais été nécessaire..., » Zagan ne s’en était rendu compte que lorsqu’il avait reçu la lettre d’invitation, mais c’était plus que suffisant. Il savait qu’il n’y avait pas besoin de tester quoi que ce soit, puisque ce sorcier avait observé Zagan et les autres tout le temps.

C’est exactement pour ça que je veux régler les choses ici.

Si Zagan n’avait pas dit clairement qu’il n’y avait pas grand-chose à gagner à mettre la main sur Zagan et ses compagnons, d’autres personnes mal intentionnées ne se retireraient pas. De plus, si Zagan laissait faire cette fois-ci, alors Bifrons s’en mêlerait sans aucun doute à nouveau.

« Oh, mon Dieu, donc tu le savais depuis un bon moment, alors. Il semble que je me sois moqué de toi un peu... Maintenant, pourrais-tu baisser ta main ? » demanda Bifrons.

En regardant l’Archidémon irritant qui l’implorait de se calmer, Zagan poussa un soupir. Même si je le frappe ici, ce type va juste l’ignorer.

Peu importe la soif de sang ou la colère que Zagan lançait sur Bifrons, il n’y avait pas la moindre résistance. En fin de compte, tout cela semblait dénué de sens. Si Zagan voulait se venger, cette méthode ne marcherait pas. Il avait besoin de repenser son approche.

Ainsi, Zagan retira son poing. Cette action avait marqué un tournant dans la première rencontre entre ces deux Archidémons.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chap ^^

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire