Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 3 – Chapitre 3 – Partie 3

Bannière de Le Dilemme d'un Archidémon ***

Chapitre 3 : Naturellement, n’importe quel Archidémon aura une horrible personnalité

Partie 3

Tandis que Zagan disait cela, Néron le fixa d’un regard vide. Néphy ne semblait pas non plus comprendre le sens de ses mots et regardait Zagan et Néron à tour de rôle.

« H-Hein... ? Qu’est-ce que vous dites... ? » demanda Néron, s’agitant sans vergogne. Zagan, cependant, avait simplement serré le poing une fois de plus en réponse. À la fin, il ne serait pas satisfait tant qu’il n’aurait pas frappé Néron au visage.

« Attendez, Seigneur Zagan... vous plaisantez, n’est-ce pas... ? » Le visage de Néron montrait clairement un sentiment de peur malgré son insistance à dire que la situation n’était qu’une blague. Zagan, à son tour, avait impitoyablement levé le poing vers lui. Cependant, cette fois, il n’y avait pas du tout eu de réaction. Juste avant que le poing de Zagan n’entre en contact, le corps de Néron s’était effondré comme s’il était en sable.

Était-ce une sorte de téléportation ?

Néron ne traversait pas les ombres comme Barbatos. Il s’agissait d’une sorcellerie qui avait changé la place du corps avec celle d’un autre objet. On disait que parmi les fomoriens, il y avait ceux qui pouvaient transformer leur corps en brouillard, et c’était un pouvoir qui y ressemblait beaucoup.

« ... Mon Dieu. Comme toujours, tu n’as aucune pitié, hein, Archidémon Zagan ? »

Tandis que Zagan portait son attention sur cette voix, il aperçut le corps de Néron flottant au-dessus de l’avant du navire qui était complètement retombé dans l’eau.

« J’étais assez confiant dans ma petite pièce... Dis-moi, quand l’as-tu vraiment remarqué ? » demanda Bifrons.

« Comme s’il y avait un “sorcier novice” dont tu ne peux sentir aucune quantité de mana lors d’un bal d’Archidémon, » répliqua Zagan.

Oui. Dès que Zagan avait rencontré Néron, il l’avait suspecté. Et, comme on pouvait s’y attendre, Zagan était convaincu que c’était Bifrons après avoir échangé quelques mots avec lui.

D’ailleurs, Gremory semblait aussi avoir remarqué l’identité de ce type..., Zagan n’était pas sûr pour Kimaris, mais l’avertissement que Gremory lui avait donné concernait Néron. C’est pour ça que Zagan n’avait pas frappé cette vieille femme.

Néron s’était alors giflé le front et avait ri sèchement.

« Je vois. Je suppose que ça veut dire que j’ai gâché le décor. Je ne me suis pas présenté à beaucoup de bals, alors j’ai été un peu négligent... Mais, si tu l’avais remarqué, n’aurait-il pas été bien de jouer le jeu un peu plus longtemps ? Nephteros semble terriblement blessée en ce moment, tu sais ? » déclara l’autre.

Néron attira leur attention au bout du pont. Là-bas, la fille qui ressemblait à Néphy était encore à genoux. Et juste à ce moment-là, le grincement et la fissure de la structure en bois du navire qui s’était disloqué résonnaient dans l’air. Il semble que la frappe de Zagan ait causé des dommages mortels au bateau. Le pont à leurs pieds était très incliné, et même maintenant, le navire était traîné jusqu’au fond du lac.

« Oups, on dirait que le bateau va couler à cause de toi. Avec ça, on ne peut même pas avoir une conversation tranquille, hein ? » déclara Néron.

Après avoir trouvé quelque chose de drôle et avoir fait laisser sortir un rire étouffé, Néron claqua les doigts. Un cercle magique s’étendait à partir des pieds de Néron, et la proue du bateau brisée en morceaux s’était déformée comme du brouillard, se reconstruisant en un clin d’œil. La scène ressemblait à un aimant ramassant du sable de fer.

Tandis que Zagan jetait un coup d’œil fugace derrière lui, il remarqua que les tables, et même le piano qui aurait dû tomber dans le lac, étaient de retour dans leur position originale. Même la nourriture avait été réarrangée sur leurs assiettes, bien qu’il soit douteux que quelqu’un puisse en manger, étant donné la situation.

Zagan était tout à fait capable d’utiliser la sorcellerie pour reconstruire des objets cassés, de sorte qu’il pouvait dire à Néron qu’il utilisait quelque chose de complètement différent.

Comme la sorcellerie de téléportation d’avant... Est-ce que Bifrons utilise cette substance semblable à de la poussière comme médium ? Zagan observa vivement l’autre Archidémon, essayant de découvrir leurs secrets, alors que Raphaël et les autres venaient vers lui en courant.

« Un ennemi, mon seigneur ? » Raphaël essaya de se placer en avant tout en portant encore l’armure et le casque de Valefor, mais Zagan le retenait d’une main. Ensuite, Foll avait atterri doucement depuis le ciel nocturne, puis Chastille avait réussi à la rattraper.

« Chastille, occupe-toi de Néphy, » dit Zagan, confiant Néphy à quelqu’un qui ne semblait même pas capable de se tenir debout seule alors qu’il avançait vers la proue reconstruite du navire.

« Avec ça, je me le demande si on peut avoir une vraie conversation ? » demanda Néron.

Néron étendit les deux bras d’une manière prétentieuse tout en posant cette question ridicule.

« Je suis Archidémon Bifrons. Bienvenue sur mon vaisseau en cette belle soirée, » déclara-t-il.

En s’inclinant de manière théâtrale, Néron... non, l’Archidémon Bifrons s’était lui-même nommé. Comme avant, il n’y avait pas la moindre trace de la dignité d’un Archidémon dans son comportement. Néanmoins, Zagan ressentit un sentiment d’effroi lorsqu’il le regarda fixement.

Je ne sens rien du tout de ce type...

Rien ne se sentait, que ce soit un air d’intimidation, d’effroi, ou même simplement un sentiment de présence. C’était au point où Zagan doutait qu’il y ait réellement quelqu’un devant lui, même s’il pouvait les voir de ses yeux. Et après avoir étendu les bras, Bifrons fit signe à la jeune elfe qui s’accroupissait dans un coin du pont.

« Allez, Nephteros, ne te vautre pas dans la misère là-bas. Tu dois venir saluer tout le monde, tu sais ? » déclara Bifrons.

Il semblait que Nephteros était le nom de la fille qui était le portrait craché de Néphy. Nephteros mordit sur ses lèvres comme si elle subissait une humiliation durable, et tout en regardant Néphy, elle s’aligna à côté de Bifrons.

C’est une elfe noire, hein ? Comme c’est rare.

La première chose qui ressortait d’elle, c’était ses oreilles pointues, qui ressemblent à celles de Néphy. C’était une elfe. Ses cheveux, qui la recouvraient jusqu’à la taille, étaient argentés et ses yeux étaient dorés. Cependant, ce qui la différencie le plus de Néphy, c’est sa peau foncée. Sous sa robe, Zagan aperçut son décolleté, sa taille et ses deux cuisses exposés, alors c’était une tenue qui le troublait quand il la regardait.

Et tandis que la jeune fille continuait à se mettre en avant sans parler, Bifrons haussa les épaules.

« Hahahaha, désolé qu’elle soit une enfant si asociale. Cette fille est Nephteros. C’est ma mignonne petite poupée, » déclara Bifrons.

Zagan trouvait désagréable que Bifrons traite une fille avec le même visage que Néphy de poupée, mais il ne sympathisait pas avec elle.

Je vois. Alors, cette fille doit être celle qui a blessé Néphy dans Kianoides... Zagan pouvait le dire en regardant son visage. Être blessé par quelqu’un ayant exactement le même visage que vous serait troublant, et si c’était quelque chose de malicieux, alors c’était sûr de laisser une marque dans son esprit.

De plus, la jeune fille appelée Nephteros semblait avoir beaucoup d’hostilité envers Néphy. Même si elle ressemblait beaucoup à Néphy, la compassion de Zagan n’était pas assez profonde pour qu’il fasse preuve de bienveillance envers quelqu’un aux intentions hostiles. Par-dessus tout, il fallait montrer clairement ce qui arriverait à ceux qui oseraient mettre la main sur ceux qui étaient sous sa protection.

Zagan fit craquer son cou sur les côtés et fit signe à Bifrons de venir.

« Les actions d’une poupée sont la responsabilité de son propriétaire. Laisse-moi te remercier d’avoir joué avec ma disciple. Je vais t’arracher la tête loin de ton cou, alors, avance, » déclara Zagan.

« Hahahaha, tu as déjà écrasé l’honneur de Nephteros à tel point, alors peut-on appeler ça comme ça ? » demanda Bifrons.

« Hein... ? Comme si nous étions quittes ? » demanda Zagan.

Il était certainement vrai que celui qui avait directement blessé Néphy était Nephteros, et il lui avait peut-être porté un coup, mais Zagan n’avait pas encore fait rembourser Bifrons. Zagan se fichait que Bifrons soit un Archidémon ou autre chose. Il n’était ni assez doux ni assez calme pour montrer son pardon.

Zagan regarda alors la joue de Néphy. Y avait-il même des traces de ses pleurs ?

Ce n’était pas une chose triviale que Néphy a pleurée, d’autant plus que Zagan lui-même n’avait vu ses larmes qu’une seule fois auparavant.

« Tu as fait pleurer Néphy. À ce stade, même ta mort ne serait pas suffisante, » déclara Zagan.

Bifrons avait probablement réalisé que Zagan était sérieux. Et bien qu’il ait l’air surpris, il avait plissé les yeux avec plaisir.

« Hmm, je pensais que tu étais un enfant assez courageux quand on s’est rencontrés pour la première fois, mais il semble que tu sois devenu encore plus audacieux après être devenu un Archidémon, hein ? » Bifrons avait déclaré ça sur un ton semblable à celui d’un enseignant qui louangeait un élève qui avait bien réussi. Puis, Bifrons avait remonté sa manche gauche et avait laissé sortir son bras. Et sur la partie supérieure de ce bras... se trouvait un symbole de mauvais augure.

« Pourtant, le fait que mon premier junior ne me respecte pas est assez déprimant... Dois-je te donner une petite leçon ? » demanda Bifrons.

Immédiatement après cette déclaration, un mana suffocant commença à surgir du petit Archidémon.

« AAHAHAHAHAHAA ! C’est l’heure de commencer le petit spectacle amusant ! » Bifrons riait fort.

« Argh..., » Chastille n’avait pas pu le supporter et était tombée à genoux. Raphaël s’avança comme pour la couvrir, mais Zagan pouvait dire qu’il gémissait sous cette armure. Même la dragonne, Foll avait pâli et était tombée sur ses fesses. Et ce n’était pas seulement Chastille et les sorciers sur le pont qui était submergé, non plus... Même Nephteros, qui était à côté de Bifrons, se tenait la poitrine avec une expression douloureuse sur son visage. Au bout d’un moment, en regardant avec satisfaction la vue des invités sur le pont, Bifrons se mit à parler.

« Il doit y en avoir beaucoup ici qui n’en sont témoins que pour la première fois. C’est l’Emblème de l’Archidémon. C’est la preuve que nous, les treize Archidémons, nous sommes le sommet absolu des sorciers, » déclara Bifrons, montrant une fois de plus l’Emblème, puis poursuivant. « Le prochain à devenir Archidémon pourrait très bien être parmi vous. C’est pourquoi vous devriez jeter un coup d’œil à ce spectacle. Une collision entre Archidémons est un grand événement qui n’arrive même pas une fois tous les cent ans, après tout, » déclara Bifrons.

Même si Bifrons avait prononcé des paroles aussi belliqueuses, il était difficile de dire s’il avait sérieusement l’intention de se battre à cause de son attitude théâtrale. Cela avait même fait soupçonner à Zagan que, par hasard, il n’était peut-être qu’un sorcier sous les ordres de Bifrons.

L’Emblème de l’Archidémon semblait être la vraie affaire, mais il n’aurait pas été si étrange pour un monstre qui avait vécu pendant plusieurs centaines d’années d’en faire une ou deux répliques.

En fait, quel est le but de tout ça ? Zagan ne croyait pas qu’il y avait un intérêt à ce qu’un sorcier s’engage dans le combat. Si Bifrons visait les connaissances et le pouvoir de Zagan et Néphy, il aurait dû y avoir une façon plus intelligente de procéder. Faire des pieds et des mains pour rassembler les sorciers au pouvoir et les provoquer était une action qui n’avait absolument aucun sens.

Cela n’avait aucun sens, mais même ainsi, les Archidémons étaient d’une force inégalée. Bifrons regarda Zagan, le ridiculisant tout le temps.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Duel au sommet entre archidémons ? Les 11 autres vont regarder cela de près...

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire