Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 3 – Chapitre 3 – Partie 1

Bannière de Le Dilemme d'un Archidémon ***

Chapitre 3 : Naturellement, n’importe quel Archidémon aura une horrible personnalité

Partie 1

Néphy pensait qu’elle avait perdu connaissance au début, alors qu’une vague d’étourdissements la submergeait et que sa vision devenait blanche. Pourtant, elle s’était tout de suite rendu compte qu’elle se trompait. La voix de Zagan avait retenti lorsqu’il l’appela dans ce brouillard blanc pur.

« Néphy ! Où es-tu !? » demanda Zagan en criant.

Le brouillard l’enveloppa soudainement, et en un rien de temps, il cacha la totalité du luxueux bateau à passagers du bal du soir. Même la table sous ses yeux avait disparu, et Néphy ne pouvait pas voir le siège de Zagan alors qu’il aurait dû être juste à côté d’elle. Les sorciers qui se trouvaient sur le pont du navire avaient tous élevé la voix en raison de l’agitation, semblant souffrir du même sort qu’elle.

Je suis là, Maître Zagan ! Néphy avait essayé de l’appeler, mais s’était vite rendu compte que sa voix ne sortait pas. Non, ce n’était pas seulement sa voix. Pour une raison inconnue, elle ne pouvait même pas bouger un seul doigt.

Ce n’était pas comme si elle s’était effondrée de fatigue, car elle pouvait clairement sentir qu’elle était assise sur une chaise, mais il semblait que Zagan était également incapable de percevoir sa silhouette.

S’agit-il d’une attaque contre le vaisseau... utilisant la sorcellerie ? Cela semblait improbable, car il n’y avait pas de sorcellerie qui pouvait tromper Zagan dans une telle mesure. Après tout, c’était l’Archidémon connu sous le nom de Tueur de Sorciers. Si ce brouillard était de la sorcellerie qu’il était incapable de détruire, alors seul un autre Archidémon aurait pu le jeter. Et si ce n’est pas ça...

Serait-ce... la personne qui avait le même visage que moi ? La Sombre Néphy manipulait le pouvoir tel que le mysticisme, c’était donc une possibilité distincte. Au fur et à mesure que cette pensée lui traversait l’esprit, un sentiment d’effroi s’empara de son corps.

Si c’était le pouvoir de cette personne, alors même le Maître Zagan serait incapable de se défendre contre elle !

Le seul adversaire que Zagan, qui détenait le surnom de Tueur de Sorciers, face à qui il n’était pas bien placé pour faire face était quelqu’un qui tirait son pouvoir d’autre chose que de la sorcellerie. Le mysticisme surpassait même des objets comme les Épées Sacrées et pouvait blesser Zagan. Néphy avait donc essayé de lui faire part du danger imminent, mais son corps était bloqué sur la chaise et ne bougeait pas d’un pouce.

J’aurais dû lui en parler plus tôt ! Néphy avait finalement réussi à mettre de l’ordre dans ses sentiments après que Manuela l’eut réprimandé, mais elle avait quand même raté l’occasion de lui révéler la vérité. Et pendant qu’elle se tortillait à cause de ça, quelqu’un à côté d’elle avait bougé.

« Lady Néphy, allez-vous bien ? »

C’était Néron. Pour une raison ou une autre, il pouvait se déplacer et, tout en tâtonnant, il avait réussi à arriver près de la chaise de Néphy.

Non, attendez, suis-je la seule à être bloquée... je me le demande ?

Si tel était le cas, il s’agissait d’une attaque contre Néphy elle-même. Et juste à ce moment-là, le brouillard s’était soudainement dissipé et sa vision était revenue. Le visage de Néron était juste devant ses yeux, mais ne la regardait pas. Et puis, comme s’il n’arrivait pas à le croire, Néron se retourna vers Néphy.

« Hein... ? Il y a... deux Ladys Néphy ? » s’écria Néron.

Une fille avec le même visage que Néphy s’était effondrée juste devant Zagan. Cependant, ce n’était pas seulement son visage, car même la couleur de sa peau et de ses yeux et sa robe qu’elle portait était les mêmes. La Sombre Néphy aurait dû avoir la peau sombre et les yeux dorés, mais pas cette nouvelle fille.

Est-ce que ça peut être la même personne que cette fois... ? Néphy ne comprenait pas ses intentions. Néron faisait aussi un visage confus en regardant alternativement Néphy et l’autre Néphy.

« Une marionnette... Ça ne peut pas être le cas, n’est-ce pas ? Hein ? Qu’est-ce qui se passe ici ? »

Néphy était capable d’une certaine manière de bouger son regard, donc il semblait que le fait qu’elle n’était pas une marionnette avait été transmis à Néron. Cependant, à l’instant d’après, Néphy était devenue complètement pâle devant les actes de Zagan.

« Tu vas bien, Néphy... ? » Zagan avait appelé la fille effondrée en utilisant ce nom. Et « Néphy » avait ouvert faiblement les yeux et fit entendre une voix douce.

« Maître Zagan... ? Qu’est-ce que... ? » demanda la deuxième Néphy.

« Qui sait ? Je ne pense pas que ce soit un phénomène naturel, mais ce n’est pas non plus de la sorcellerie, » déclara Zagan.

Alors qu’il était abasourdi par cette scène, Néron parla d’une voix déconcertée. « Seigneur Zagan, Lady Néphy est aussi... Hein, quoi ? Je ne peux pas avancer. » Néron cria à Zagan, mais la main que Néron étira fut repoussée, comme si elle était obstruée par quelque chose. Il semblait aussi que leur voix n’atteignait pas Zagan.

Ce qui veut dire... Maître Zagan ne peut pas nous voir ici ? Néphy devint de plus en plus pâle en réalisant ce fait. Voyant cela, Néron s’était précipité vers elle dans un état d’agitation.

« T-Tout va bien, Lady Néphy ! Bien qu’inadéquat, ce Néron vous sera d’une grande aide ! » Néron l’encouragea d’une voix qui ne pouvait pas vraiment être considérée comme celle d’un jeune garçon ou d’une jeune fille, mais à la fin, Néphy ne put y répondre. Tandis que « Néphy » se levait en tremblant, elle enlaça le bras de Zagan.

« Maître Zagan, j’ai... peur, » déclara la deuxième Néphy.

Ses yeux regardaient Néphy et semblaient se moquer d’elle, ce qui avait convaincu Néphy de qui il s’agissait.

Comme je le pensais, cette personne... est la même qui m’a attaquée !

C’était la Sombre Néphy, et toute cette situation était de sa faute. Et si c’était le cas, quel était exactement son but ? Enlancer Zagan de cette façon... était quelque chose que Néphy elle-même n’avait fait que quelques fois auparavant. Cependant, ce n’était ni le moment ni l’endroit pour l’enlacer comme ça. Et dans un virage inhabituel, Zagan lui arracha froidement le bras.

« Reste en arrière. On dirait qu’on est attaqués, » déclara Zagan.

Il semblait qu’il ne voulait pas que « Néphy » se fasse prendre dans des attaques dirigées contre lui. Et voir l’attention qu’il lui montrait suffisait à rendre Néphy folle.

Néron murmura alors d’un ton désorienté. « On dirait que le Seigneur Zagan croit que la Lady Néphy là-bas soit la vraie. Je doute que le Seigneur Zagan la confonde avec quelqu’un d’autre, alorrrsss, la Lady Néphy ici présente est-elle peut-être une fausse ? Ou peut-être que la Lady Néphy a une jumelle ? »

Tandis que Néron dressait arbitrairement une liste de possibilités, Néphy avait l’impression qu’on lui arrachait le cœur.

Maître Zagan ! Ce n’est pas moi ! pensa désespérément Néphy. Cependant, même si elle voulait qu’il s’en rende compte, Néphy était incapable de parler ou même de bouger le moindrement. Cependant, il semblait que ses larmes pouvaient couler, car elles coulaient le long de ses joues par frustration. La Sombre Néphy tourna alors un léger sourire vers Néphy au moment où cela se produisit. Et puis, une fois de plus, elle avait confié son corps à la poitrine de Zagan.

« Maître Zagan. J’ai froid... et j’ai peur. Pourriez-vous... s’il vous plaît me réconforter ? » demanda la deuxième Néphy.

Après ça, elle avait fermé les yeux et avait essayé d’appuyer ses lèvres contre celles de Zagan.

Arrêtez ! Je ne veux pas voir ça ! Néphy voulait détourner son regard, mais elle était bloquée et ne pouvait même pas cligner des yeux. Des sentiments de dégoût et de colère se déchaînaient dans sa poitrine. Pensant à la façon dont les lèvres de Zagan seraient souillées par cette femme, elle s’était mise à pleurer de peur. Et pendant que la Sombre Néphy le persuadait de l’embrasser, Zagan...

« Qu’est-ce qui t’arrive ? Tu es trop familière avec moi alors que tu viens de me rencontrer !! »

« Fugyuuuuu ? »

Eh bien, il avait simplement écrasé les joues de la Sombre Néphy d’une main et avait parlé d’une voix exaspérée.

 

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. On ne trompe pas Zagan si facilement!
    merci pour le chapitre!

  3. AH c'est bien mon zagan XD ! Merci pour le chap ^^

Laisser un commentaire