Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 3 – Chapitre 2 – Partie 3

***

Chapitre 2 : Une promenade en bateau peut créer une bonne ambiance

Partie 3

Même Zagan avait besoin des livres du Palais de l’Archidémon, une véritable Épée Sacrée, et de Néphy avec lui pour arriver enfin à ce point. Et même après avoir eu tant de mal à saisir le processus de fabrication, c’était un pouvoir qui ne s’accordait pas du tout avec la sorcellerie. En d’autres termes, même si un sorcier faisait des recherches, il n’y avait rien à gagner. C’est pourquoi même les Archidémons n’avaient sûrement jamais pensé à faire des recherches à ce sujet. Même dans l’héritage de Marchosias, les livres relatifs aux Épées Sacrées et à l’Armure Sacrée étaient peu nombreux.

Pendant qu’ils en parlaient, Foll était descendue de la fenêtre et s’était jetée sur les genoux de Néphy. Il semblait qu’elle s’intéressait à ça en entendant les mots « Épée Sacrée ». Et pendant qu’elle faisait cela, Néphy suivait naturellement le courant et brossait la tête de la jeune fille. Zagan avait alors commencé à expliquer dès le début.

« Voyons voir, Raphaël. Sais-tu exactement pourquoi l’Armure Sacrée de l’Église détient du pouvoir en elle ? » demanda Zagan.

En réponse, Raphaël secoua la tête. « J’ai le regret de dire que ce n’est pas le cas. Une instruction est inutile pour une épée qui tue. »

« Eh bien, tu marques un point. C’est probablement la même chose pour tous ces Chevaliers Angéliques, » après tout, même Chastille ne semblait pas connaître le fonctionnement de l’Armure Sacrée.

La chambre d’amis avait un stylo et du papier à disposition. Et comme Zagan les sortit de la table, il commença à dessiner un certain motif de symbole.

« Ton Armure Sacrée porte ce motif d’écusson gravé dessus. »

L’Armure Sacrée que Raphaël portait avait été réduite en pièces lors de la dernière bataille. Comme il avait perdu son pouvoir, Zagan l’avait pris à des fins de recherche, mais après avoir essayé de l’analyser, il avait trouvé un talisman à l’intérieur avec un écusson gravé dessus.

Raphaël et Foll avaient jeté un coup d’œil au symbole que Zagan avait fait.

« C’est... le symbole gravé sur l’Épée Sacrée ? » demanda Foll.

« Ouais. Ce n’est pas exactement la même chose, mais ce sont les mêmes lettres. Il semble que graver ces lettres lui donne du pouvoir. Cela signifie que les Épées Sacrées et l’Armure Sacrée utilisent le même principe pour gagner en force, » répondit Zagan.

En d’autres termes, le Célestian. Et puis, avec un « toutefois », Zagan avait fait une expression comme si tout le processus était assez pénible.

« On dirait que cette chose ne peut pas être utilisée comme un circuit. Il n’y a eu absolument aucun effet quand j’ai versé du mana dedans. Il n’y avait pas non plus de sens à ajouter des circuits, et il semble aussi qu’il s’agisse d’une catégorie différente de celle de la sorcellerie des dragons. »

Dans ce cas, cela perdait tout son sens à être recherché du point de vue d’un sorcier. Tandis que Zagan regardait Foll, les tresses vertes de la jeune fille se balançaient en secouant la tête.

« Papa avait peut-être des informations, mais ce n’est pas quelque chose qu’il m’a appris, » déclara Foll.

C’est pourquoi ses recherches avaient pour l’instant atteint leurs limites. Et avec un « Hmm », Raphaël acquiesça aussi.

« Alors, pourquoi es-tu capable de le manipuler maintenant ? » demanda Raphaël.

« C’est grâce à Néphy, » répondit Zagan, puis il continua, « Néphy a regardé ton Épée Sacrée et y a lut “Metatron”. »

Elle l’avait fait même si l’utilisateur de l’épée, Raphaël, ne savait même pas que la gravure n’était que le nom de l’épée. Néphy hocha alors humblement la tête.

« Oui. C’est différent des lettres utilisées dans le village elfique, mais je l’ai peut-être déjà vu quelque part... Mais, ce n’est pas comme si j’avais appris à le lire ou à l’écrire, donc je n’en comprends pas vraiment le sens, » expliqua Néphy.

À part les lettres pour Metatron et celles gravées à l’intérieur de l’Armure Sacrée, Néphy ne pouvait rien écrire. Mais quand même, le fait de pouvoir le lire était un indice énorme. Cela s’expliquait par le fait que l’étendue de chaque lettre et l’endroit où les délimitations avaient été faites avaient été précisés.

Quelques jours après que Néphy ait précisé comment les lire, les recherches de Zagan sur le Célestian progressèrent rapidement. Et maintenant, même Zagan était capable de le lire et de l’écrire dans une certaine mesure.

« Pouvoir le lire sans en comprendre le sens devrait signifier que, de toute façon, ces lettres sont en quelque sorte liées à Néphy, » déclara Zagan, puis il s’arrêta avant de reprendre : « Je pensais que si Néphy était peut-être celle qui reproduirait le symbole, alors il aurait du pouvoir. »

Et c’était la raison pour laquelle ils avaient pu préparer l’Armure Sacrée pour Raphaël.

De plus, selon Raphaël, sa performance était apparemment plus élevée que celle de l’Armure Sacrée régulière.

Cela signifiait probablement que, plutôt que quelqu’un qui ne connaissait pas le sens, il était plus efficace si quelqu’un qui comprenait les lettres l’écrivait.

« Ainsi, celle qui a reconstruit ton armure en tant qu’Armure Sacrée, est Néphy. Si Néphy n’était pas là, ces recherches n’auraient pas été aussi loin, » expliqua Zagan.

« Cela me fait plaisir de vous être utile, Maître Zagan, » déclara Néphy.

C’étaient des mots humbles, mais elle était aussi heureuse d’être louée. Ses oreilles étaient rigides et frissonnaient légèrement à plusieurs reprises. Raphaël posa alors sa main sur sa poitrine et s’inclina respectueusement devant elle.

« Comme on pourrait s’y attendre de Lady Néphy, la femme qui reçoit l’affection de mon seigneur, » déclara Raphaël.

« Qu-Quoi... !? » s’exclama Néphy.

Et comme prévu, elle n’avait pas été capable de supporter les louanges venant d’eux deux. Néphy se couvrit le visage en rougissant, et tout en la regardant d’un air empli de plaisir, Zagan continua à parler.

« Il est probable que ce sont des mots elfiques, ou d’une race qui leur est proche. Y a-t-il un prêtre ou quelque chose dans l’Église dont la lignée est proche de ça ? » demanda Zagan.

Il était probable qu’il y avait un proche parent d’un elfe ou quelque chose de semblable qui fabriquait l’Armure Sacrée, mais le Célestian devrait avoir été une langue perdue même pour l’Église. C’est sûrement pour cela qu’ils n’arrivaient pas à en comprendre le sens aussi précisément que Néphy le pouvait.

Et c’était probablement aussi la raison pour laquelle il n’y avait que douze Épées Sacrées en service.

Comme le Célestian était perdu, ils ne pouvaient plus en produire. Et ayant réalisé cela, Foll ouvrit grand les yeux.

« Alors, Néphy peut-elle aussi reproduire une Épée Sacrée ? » demanda Foll.

C’était une question évidente, face à laquelle Néphy secoua la tête.

« Non. J’ai essayé de le faire, mais ça n’a pas marché, » répondit Néphy.

« Hm... Il y a probablement besoin d’un rituel qui implique un lieu ou une condition spécifique. Si c’était quelque chose de si facile à faire, alors l’église et les elfes auraient sûrement déjà coopéré pour en faire plus, » expliqua Zagan.

Bien sûr, elle avait pu lui conférer une certaine puissance, mais elle ne pouvait pas du tout se comparer à l’Épée Sacrée originale.

Même Néphy, qui pouvait créer une Armure Sacrée avec plus de puissance que l’original, ne pouvait faire remonter qu’une fraction de la puissance destructrice des épées originales. À moins qu’un grand nombre de conditions ne soient remplies, il était peu probable qu’elle produise un jour une treizième Épée Sacrée.

Ce n’est pas comme si je voulais vraiment une Épée Sacrée ou quoi que ce soit, alors peu importe.

Tout au plus, Zagan cherchait à prendre une contre-mesure contre les démons et les secrets de l’Emblème de l’Archidémon. La raison pour laquelle il enquêtait sur les Épées Sacrées était que l’Emblème de l’Archidémon et les Épées Sacrées avaient un point de similitude dans leur conception de leur symbole.

Cependant, Néphy n’était pas non plus capable de reconnaître les lettres dans l’Emblème de l’Archidémon. Le sceau ressemblait à celui du Célestian, mais il semblait qu’on ne pouvait pas le démêler complètement simplement en touchant ce langage.

Je ne pense pas qu’il n’y ait aucun lien de parenté.

La raison pour laquelle Zagan était venu au bal du soir de Bifrons était en grande partie parce qu’il espérait obtenir de nouvelles informations à ce sujet. Et après avoir réfléchi pendant un moment, Zagan avait serré le poing droit.

« Quoi qu’il en soit, la recherche commence à porter ses fruits. Néphy, d’ici là, je te demanderai sûrement de coopérer avec moi régulièrement. Foll, Raphaël, je vais vous faire travailler tous les deux, » déclara Zagan.

« Hmm. Je ferai de mon mieux, » déclara Foll.

« Comme tu le veux. Tu peux me laisser m’occuper de toutes les tâches ménagères, » déclara Raphaël.

« ... J’attends beaucoup de vous, » déclara Zagan.

Contrairement à son visage diabolique, Raphaël était capable de s’acquitter sans problème de toutes les tâches ménagères en tant que majordome. C’est au point où, par inadvertance, il avait allumé les flammes de la compétition dans le cœur de Néphy.

Eh bien, avec la diminution du fardeau des tâches ménagères qu’elle devait faire, je passe plus de temps avec Néphy, alors je lui en suis reconnaissant.

Zagan plissa les yeux une fois de plus en se plaçant sur une chaise.

« Cependant, l’enjeu actuel est le bal du soir de Bifrons, » déclara Zagan.

Il n’avait pas pu inviter Zagan juste pour être copain.

« Bifrons a probablement l’intention de commencer quelque chose d’inutile pendant le bal du soir. Notre adversaire est un Archidémon, alors ne perdez pas votre concentration, » déclara Zagan.

Alors qu’il leur demandait de se préparer, Foll et Raphaël acquiescèrent d’un signe de tête. En voyant cela, Néphy avait saisi sa jupe, puis ouvrit la bouche pour parler, comme si elle arrivait enfin à une conclusion.

« Maître Zagan. Il y a quelque chose dont j’aimerais parler —, » déclara Néphy.

« Excusez l’intrusion. »

Sans même frapper, la porte de la chambre s’ouvrit, interrompant ce que Néphy avait à dire. Tu oses m’interrompre alors que Néphy était sur le point de dire quelque chose ? Tu ne peux pas lire l’atmosphère ? Celui qui a ouvert la porte n’était qu’un jeune sorcier, mais Zagan l’avait regardé, les yeux remplis de haine.

« Eeek, oh non... »

Le jeune sorcier s’était probablement rendu compte qu’il venait de faire quelque chose de mal, et il était tombés sur ses fesses et s’était mis à trembler.

Dois-je l’étrangler jusqu’à ce qu’il meure ici ? Zagan commença à rassembler du mana dans sa main, mais Néphy secoua la tête comme si ce n’était pas grand-chose.

« Maître Zagan, réprimez votre colère. Cette personne n’a pas une sorte de relation d’affaires avec vous ? » demanda Néphy.

Le jeune sorcier hocha rapidement la tête comme sauvée par les paroles aimables de Néphy.

« Eu-Euh. Le compagnon de l’Archidémon Zagan vient d’arriver, » déclara l’homme.

Compagnon... ? Chastille, hein ? Dans ce cas, il ne pouvait pas l’ignorer. Alors, Zagan s’était levé à contrecœur.

« Compris. J’y vais maintenant. » Et puis, il regarda Néphy.

« Désolé. Alors, qu’allais-tu dire ? » demanda-t-il.

« ... Non, ce n’était rien, » les oreilles de Néphy tombèrent en disant cela. Il était clair que son impulsion avait été brisée.

Et moi qui pensais qu’elle allait me dire qui l’avait attaquée en ville..., il semblait finalement qu’elle allait en parler, alors le sorcier qui avait coupé dans leur conversation étais devenu de plus en plus ennuyeux pour Zagan.

Et puis, alors qu’ils quittaient la chambre d’amis...

« Kekekekekekeke... »

Il entendit un rire familier qui lui paraissait tout à fait contre nature.

« Zagan. Qu’est-ce qu’il y a ? » Zagan s’arrêta et Foll pencha curieusement la tête sur le côté quand elle lui posa cette question.

« ... Non, ce n’est rien, » déclara-t-il.

Par hasard, on est peut-être déjà dans les toiles de Bifrons, hein ?

Avec une appréhension dans la poitrine qui ne correspondait pas du tout au début d’un banquet, Zagan se dirigea vers le pont du navire.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chap ^^

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire