Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 11 – Chapitre 4 – Partie 6

Bannière de Le Dilemme d'un Archidémon ***

Chapitre 4 : Le rêve du vampire était si triste que j’ai dû disperser du sucre partout

Partie 6

Finalement, quelque chose était tombé de l’œil d’Azazel. C’était une larme noire. Elle s’était écrasée sur le sol et avait éclaboussé les environs. Ce qui suivit fut un vent répugnant qui ressemblait à l’esprit même des morts, qui s’enroula autour d’eux. Il y avait un malaise dans l’air comme si des entrailles humaines s’agitaient.

Le garçon trembla violemment, tandis que Lilith, incapable de tenir, s’effondra au sol, les mains sur la bouche.

Ils avaient été frappés par une vague de miasme.

« Qu-Quoi ? » murmura le garçon, effrayé.

« … Reculez, » ordonna Zagan en tendant la main et en se plaçant à l’avant.

Maintenant que j’y pense, Barbatos et Orias ont réussi à invoquer ça.

Zagan avait reconnu la silhouette qui était tombée. C’était une créature sans forme. Elle était différente de tout être existant, un être grotesque dont la puissance même existait en dehors des lois du monde. C’était un démon.

Seuls quelques démons s’étaient formés à partir de la gouttelette. Tel que Zagan était maintenant, il pouvait vaincre un tel nombre, mais des larmes continuaient de couler de l’œil d’Azazel. Chaque gouttelette donnait naissance à de multiples démons, s’abattant sur le sol comme une pluie. À ce rythme, il y aurait des milliers, voire des dizaines de milliers, de démons.

« Ils essaient de détruire l’endroit ! »

Les démons n’avaient même pas fait attention à eux trois. Au lieu de cela, ils avaient commencé à attaquer les piliers. Certains tiraient des cailloux de leur corps, d’autres s’enroulaient autour des piliers pour essayer de les arracher, et d’autres encore les frappaient simplement. Des dizaines de démons avaient attaqué en même temps. Le premier pilier s’était brisé en un rien de temps et avait commencé à s’effondrer en morceaux.

C’est inutile…

Un désastre total se déroulait sous ses yeux. Il était impossible de protéger l’ensemble du temple, alors Zagan chercha à tâtons un moyen de survivre.

« V-Votre Altesse… »

Zagan s’était soudainement rendu compte en entendant cette voix qui s’éteignait. Il s’était retourné et avait vu Lilith tremblant de terreur. Le garçon qu’elle avait sauvé au péril de sa vie se tenait à côté d’elle. Et derrière eux, il y avait la statue de cette ennuyeuse, mais pitoyable vampire. S’il s’écartait, ils seraient tous perdus.

Zagan inspira profondément pour calmer ses nerfs, puis il déclara. « Il n’y a pas besoin d’être aussi pathétique. Tu te tiens derrière ton roi. Reste concentrée. »

Son obstination frisait l’humour. Il n’avait aucun moyen de vaincre autant de démons. De plus, il était tout à fait possible que le véritable corps d’Azazel finisse par descendre de cette fissure dans le ciel. Tout ce que Zagan pouvait faire, c’était gagner un peu de temps. Peu importe à quel point il se battait, la seule chose qui les attendait était une mort inéluctable.

Pourtant, un homme qui ne peut pas faire preuve de volonté devant ses subordonnés n’est pas un roi.

C’est pourquoi il avait choisi de se battre. Il y avait une chance qu’il ait pu survivre s’il s’était échappé seul, mais ce n’était pas le genre de roi que Zagan souhaitait être. Après tout, comment pourrait-il embrasser Néphy après avoir fait ça ?

« J’ai oublié de mentionner ceci, Lilith, » dit Zagan pour s’encourager. « Après notre retour, je te laisserai choisir une récompense pour le rêve que tu nous as donné. Passe le temps d’ici là à penser à ton souhait. »

C’est vrai. J’ai une montagne de choses à faire à notre retour. Alors… que dois-je faire à ce sujet ?

Il avait durci sa résolution. Il avait besoin d’un plan. Ses ennemis se comptaient déjà par centaines. Et de tout son arsenal, la Foudre d’Automne utilisant le Phosphore du Ciel était le plus efficace pour traiter plusieurs ennemis à la fois.

Non, ça n’ira pas. Ce temple sert probablement de support de vie à Alshiera.

Il était déjà attaqué par les démons. S’il libérait la Foudre d’Automne, le temple lui-même risquait d’être détruit. Cette structure était censée être un moyen de sceller Azazel dans le ciel. En tant que tel, il devait éviter d’utiliser toute sorcellerie qui pourrait l’endommager.

Alors pourquoi pas la Forme du Dragon de l’Écaille du Ciel ? Non… ça n’ira pas non plus. C’est bien pour les longues batailles, mais ce n’est qu’un seul dragon. Il n’avait aucune objection à ce qu’il puisse se battre éternellement, mais il était bien trop petit pour exterminer autant de démons tout en protégeant Lilith, le garçon et le temple.

La Grande Fleur quintuple ne pouvait être utilisée qu’une seule fois avant de se dissiper, tandis que le Feu follet n’était pas assez puissant. Il voulait donc utiliser Ciel de l’Est et Ciel de l’Ouest, mais cela consommait deux de ses ressources en même temps. Ce n’était pas mauvais pour se défendre, mais ce n’était pas adapté pour vaincre des adversaires. La situation ne ferait qu’empirer jusqu’à ce qu’il perde.

Ce qui veut dire qu’il ne me reste qu’un seul choix… Même s’il y avait plusieurs meilleures options, rien ne serait résolu tant que l’œil resterait au-dessus d’eux. Dans sa forme actuelle, Zagan ne pouvait rien y faire. Mais malgré cela, il fit un pas en avant.

« Pouvez-vous… vraiment vaincre cette chose ? » demanda Lilith, incrédule.

« Je dois gagner et retourner aux côtés de Néphy… Ah oui, c’est vrai. C’est une bataille à laquelle je ne peux renoncer, pour le bonheur de Néphy… et le mien. »

Il venait d’échouer à l’inviter à un rendez-vous, il devait donc y retourner tout de suite et le faire correctement. Zagan était soudainement rempli de motivation. Il avait hésité un instant, mais après avoir bien réfléchi, il s’était rendu compte qu’il n’avait aucune raison de vaciller devant des démons de bas étage.

Les disperser tous et revenir comme si rien ne s’était passé… C’était le genre de scène qu’il voulait montrer à Néphy. Il était hors de question qu’il laisse leur relation se terminer après s’être accroché à elle dans un rêve.

Zagan fit claquer ses doigts. D’innombrables lumières semblables à des lucioles s’étaient élevées autour du garçon et de Lilith.

« Champ de neige de l’écaille du ciel. Vous deux, ne bougez pas de là. Si vous vous éparpillez, je ne pourrai pas vous protéger. »

« O-Oui ! » Lilith répondit positivement, retourna un hochement de tête ferme et saisit la main du garçon, reculant à côté de la statue d’Alshiera. Elle comprenait parfaitement l’action appropriée à prendre dans cette situation. Maintenant que tout ce qu’il avait à protéger était regroupé, Zagan pouvait renforcer sa défense pour faire obstacle à plusieurs démons déferlant sur eux en même temps. C’était sa priorité. Ensuite, Zagan tissa de la sorcellerie dans ses propres pieds.

« Roue du Ciel, Ombre Sévère. »

Il était largement en infériorité numérique. Et donc, il devait surmonter cela en agissant plus rapidement. En d’autres termes, la vitesse était primordiale. C’était sa deuxième priorité. Et enfin, Zagan montra son poing pour commencer la troisième.

« Phosphore du ciel, Éclair Pourpre. »

Une masse recouvrait sa main. Elle n’était pas aussi grande que le Ciel de l’Est et de l’Ouest, puisqu’elle ne couvrait son bras qu’à partir du coude. Cependant, contrairement à son bouclier invincible, elle était faite de Phosphore du Ciel, qui réduisait en cendres tout ce qu’il touchait. Avec cette forme de poing absurde, il ne pouvait être utilisé que pour attaquer, il aurait donc été bien plus efficace de le façonner en lame ou en simples flammes, mais Zagan s’en fichait.

Cette forme est nécessaire. Elle aide à rendre mes arts martiaux possibles.

C’était une forme de Phosphore du ciel que Zagan avait développée pour l’utiliser en conjonction avec les arts martiaux qu’il avait toujours évité d’utiliser. Mais alors, pourquoi s’appelait-il Éclair Pourpre ?

Zagan fit un pas en avant en utilisant l’Ombre Sévère. Ce mouvement accéléra son corps à l’extrême et couvrit dix foulées en un instant. Le Phosphore du Ciel laissa une traînée pâle derrière lui, dans un filet violet vif. Peu après, il fit un deuxième, puis un troisième pas, pour finalement se rapprocher du démon le plus proche. Celui-ci avait une apparence répugnante, semblable à une substance goudronneuse qui imitait la forme d’un humain. Il y avait plusieurs globes oculaires répartis irrégulièrement sur sa tête, tous tournés dans la direction de Zagan, mais ils ne l’avaient pas vraiment aperçu.

Zagan tordit son épaule et avança son poing. Ce coup de poing fonctionnait en conjonction avec l’extrême vitesse de l’Ombre Sévère. Il n’était pas tout à fait au niveau de la Stase d’Andrealphus, mais il s’en rapprochait en termes de vitesse pure.

Le démon semblable à du goudron n’avait même pas réagi. Le poing de Zagan avait touché ce qui ressemblait à son abdomen. Un léger pop résonna dans l’air tandis que son corps explosait comme un ballon. Les restes éparpillés du démon s’étaient transformés en cendres en un instant. Et surtout, le Phosphore du Ciel resta enroulé autour de son poing.

Je peux passer à travers !

Zagan fit son prochain pas. Les démons avançaient maintenant comme un essaim, mais il était déjà juste devant son prochain ennemi. Cette fois, il envoya un uppercut, faisant disparaître le démon avant même qu’il ne réalise ce qui s’était passé.

Il frappa le suivant… et puis le suivant. Chaque fois que Zagan faisait un pas avec l’Ombre Sévère, il laissait derrière lui une traînée violette qui dessinait des angles aigus comme un éclair dans le ciel. Zagan lui-même était comme un éclair qui piétinait les démons.

C’était l’origine de cette nouvelle forme de Phosphore du Ciel. C’était une sorcellerie que Zagan avait développée pour l’utiliser en conjonction avec l’Ombre Sévère. Ce n’est que lorsque les deux étaient combinés qu’il devenait l’Éclair Pourpre. Cependant, pour se déplacer à une vitesse dépassant le temps de réaction d’un démon, il avait besoin d’une énorme vitesse et d’une perception précise pour se contrôler correctement. L’entraînement continu du mois dernier, dans lequel il avait entraîné Kimaris, avait été fait dans ce but.

Au moment où il avait vaincu son dixième démon, une douleur sourde avait parcouru son poing. Il donnait des coups de poing au-delà de la vitesse du son. Toute personne normale aurait perdu son bras au premier coup, alors même un Archidémon ne pouvait pas rester indemne.

Heureusement, Zagan était spécialisé dans le renforcement de son corps. Et cette compétence particulière lui avait permis de devenir l’un des rares Archidémons au monde. Son poing brisé s’était régénéré en un instant et avait écrasé son prochain ennemi. De plus, il utilisait ses arts pour manipuler son corps au maximum de ses capacités. Ses frappes divines étaient déchaînées de la manière la plus efficace possible afin de réduire au minimum la charge sur son corps.

En bref, l’Éclair Pourpre était une sorcellerie qui permettait à Zagan de déchaîner un poing de Phosphore du Ciel tant qu’il avait du mana. Mais ce n’était pas suffisant. Les démons n’allaient manifestement pas le laisser les frapper tous sans opposer de résistance.

Les dix premiers démons avaient essayé de riposter, mais ils avaient tous manqué leur coup. Cependant, avec dix de leurs frères tués, les démons savaient maintenant qu’ils ne pourraient pas égaler l’Ombre Sévère en termes de vitesse. Un démon fragile au corps semblable à du papier — le même type que celui qu’Orias avait invoqué — lança une grêle de cailloux sans aucun mouvement préparatoire.

« Tch… »

Zagan s’était échappé hors de la portée des projectiles. Il pouvait les bloquer facilement en utilisant l’Échelle du Ciel, mais il l’avait déjà déployée pour protéger Lilith et le garçon. Les seuls moyens qu’il avait pour se protéger étaient la vitesse de l’Ombre Sévère et les mouvements défensifs de ses arts martiaux.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire