Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 1 – Chapitre 4 – Partie 4

***

Chapitre 4 : L’amour non partagé est quelque chose qui peut même blesser physiquement

Partie 4

Un demi-mois s’était écoulé depuis le jour fatidique où Zagan avait acheté Néphy.

Pendant ce temps, elle avait étudié avec diligence les fondements de la sorcellerie. S’il n’y avait pas le collier, elle aurait déjà atteint le point où elle pourrait l’utiliser raisonnablement bien.

Quant au mysticisme, eh bien, il semblait difficile de le contrôler. Il était également apparu que ce n’était certainement pas un pouvoir omnipotent, car il présentait de nombreuses limitations. Zagan avait eu l’impression que le chemin vers l’amélioration de cette compétence particulière était encore assez long.

Mais même ainsi, il pensait que leur vie ensemble était épanouissante. Et pendant ce temps, Zagan avait reçu une convocation des Archidémons. Que veulent-ils exactement ?

Après avoir été à leur convocation, il s’était trouvé à faire face à douze silhouettes fantomatiques. Chacun d’entre eux avait le visage caché, et ils étaient placés de manière à pouvoir rester dans l’ombre, de sorte que Zagan n’avait pu distinguer aucun de leurs traits.

Cependant, cette dissimulation n’avait probablement aucun sens. Le mana qu’il sentait en eux était d’un ordre de grandeur différent, ce qui rendait leur identité évidente.

C’est quoi ce bordel... ? pensa-t-il.

La sueur s’était soudainement formée sur son front. Oui, même s’ils ne faisaient que le regarder, ils dégageaient une aura intimidante qui envoyait des frissons jusqu’à la moelle de ses os. C’était comme si l’air lui-même s’était transformé en boue à cause de la malveillance qui s’accrochait à son corps. Le simple fait de se tenir là l’avait rendu malade alors que ses boyaux se tordaient.

Étaient-ils vraiment des créatures mortelles, tout comme lui ? N’était-ce pas le malaise qu’une grenouille éprouverait à être regardée par un serpent ? Non, c’était plus comme être une grenouille qui était déjà dans l’estomac d’un serpent.

Les douze Archidémons existants... s’étaient réunis ici en ce lieu.

Ils étaient ce qui attendait les sorciers à la fin de leur long voyage. La question était de savoir si l’on devenait quelque chose de pourrissant avant d’en arriver là. Il s’agissait des deux seuls destins qui attendaient tous les sorciers. Et finalement, l’un d’eux avait ouvert solennellement la bouche.

« Alors tu l’es, Zagan, » déclara le premier.

Après cela, la voix d’une femme avait retenti. « J’ai entendu des chuchotements disant qu’il était jeune, mais il n’est encore qu’un enfant... »

Et encore, une autre voix avait continué par la suite. « Comme c’est amusant. Cela ferait de lui le plus jeune de l’histoire, n’est-ce pas ? »

Les Archidémons regardèrent Zagan, puis ils se mirent à rire d’une manière quelque peu étrange.

Zagan n’aimait pas être ridiculisé. Bien sûr, ils étaient tous des personnes qui méritaient son respect, mais Zagan n’avait pas le temps libre pour divertir un groupe de personnes âgées.

Si je ne reviens pas rapidement à la maison, je n’arriverai pas à temps pour le repas de Néphy. Néphy l’attendait à la maison, toute seule, car il se tenait devant des personnes dont il se fichait pas mal.

De plus, bien que la barrière du château ait été restaurée, elle n’était pas assez forte pour arrêter un Chevalier Angélique avec une Épée Sacrée, ou n’importe quel sorcier du niveau de Barbatos. Tant que le mysticisme de Néphy était encore instable, il devait garder ses voyages loin du château le plus court possible.

C’est pourquoi Zagan s’était exprimé avec impudence.

« Quoi !? M’avez-vous convoqué ici juste pour observer un animal rare ? Si vous êtes satisfait, alors j’aimerais maintenant rentrer. » Il avait fait une remarque insouciante à l’égard de personnes d’un rang beaucoup plus élevé, de sorte qu’il ne pouvait même pas se plaindre s’il était tué. Cependant, les Archidémons murmuraient simplement, apparemment satisfaits de son attitude.

« Comme c’est impoli de notre part, » déclara l’un d’eux.

« Même pour nous, un sorcier comme toi est une première. Pardonne-nous pour notre curiosité lancinante, » déclara un deuxième.

« Je dois dire que tu es plutôt audacieux, en nous parlant avec tant d’acuité dans cet endroit. » Après que plusieurs voix rieuses se soient fait entendre, l’une silhouette parmi eux, qui semblait être le chef, avait pris la parole.

« J’irai droit au but. » Le ton rusé de cette voix donnait l’impression que le cœur de Zagan avait été pris dans un étau.

Tout en faisant face à une sueur froide, il avait regardé la silhouette ombragée se trouvant directement devant lui. Et puis, cette silhouette avait fait une annonce choquante.

« Sorcier Zagan. Tu deviendras notre treizième ami assermenté — nous t’avons jugé digne de porter le titre d’Archidémon. »

En réponse à cette annonce soudaine, Zagan s’était raidi en place.

Ai-je mal entendu ? Ils font de moi... un Archidémon ? Plutôt que de la joie, des sentiments de doute s’installèrent en lui.

Avant que Zagan ne puisse ouvrir la bouche, un énorme sceau de lumière s’éleva derrière les Archidémons.

Non, ce n’était pas de la lumière, c’était du mana pur. Il avait été tissé en utilisant une quantité non naturelle de mana tout en possédant une importante densité. Le simple fait d’en être témoin avait fait plier les genoux de Zagan. Il s’agissait d’une masse de pouvoir écrasant. Et puis, il avait senti la même puissance que ce symbole provenant des douze personnes présentes.

La personne principale se tenant dans l’ombre avait ensuite pris la parole.

« C’est l’Emblème de l’Archidémon qui a été confié à Marchosias. Chaque nouvel Archidémon doit en hériter d’un pour nous rejoindre, » déclara-t-il.

Un bruit de gorge s’était échappé de Zagan. Archidémon n’est-il pas qu’un titre distingué et rien de plus, non ? Héritage d’un emblème — si cela signifiait hériter de ce pouvoir, alors il n’y avait aucun moyen qu’un sorcier normal puisse rivaliser avec un Archidémon. Il semblait que la raison pour laquelle tous les sorciers n’avaient pas d’autre choix que de se conformer aux décrets d’un Archidémon n’était pas seulement à cause de la hiérarchie.

Après avoir vu un tel spectacle, Zagan s’était rendu compte que ce n’était pas une blague et qu’il était sur le point de devenir un Archidémon.

Avant qu’il ne s’en rende compte, les profondeurs de sa gorge s’étaient desséchées. Et pendant que sa gorge palpitait, Zagan avait demandé des éclaircissements.

« Vais-je... devenir un Archidémon ? »

« Es-tu mécontent ? » demanda l’ombre.

« Pas tout à fait, mais c’est déconcertant. Ce n’est pas comme s’il n’y avait pas des sorciers bien plus puissants que moi, n’est-ce pas ? » Barbatos, par exemple. Même les sorciers qu’il avait repérés à la vente aux enchères où il avait acheté Néphy avaient vécu plus longtemps que Zagan, et ils étaient tous des individus qui avaient accumulé un vaste savoir et un grand pouvoir. En revanche, Zagan ne possédait même pas de surnom.

« Un soupçon naturel, Zagan. Ton pouvoir n’est encore qu’un grain de sable. »

« Au point où tu disparaîtrais si l’on te soufflait dessus. » Cependant, les silhouettes d’ombre avaient continué à parler.

« Mais même ainsi, il n’y a pas un sorcier qui peut te tuer. » Au fond de son esprit, Zagan avait claqué sa langue.

Donc ils ont même découvert mon atout unique, Hmm ? Le pouvoir de Zagan était comme ils l’avaient décrit.

« Le premier sorcier que tu as tué était Andras, qui portait le surnom de “Ressentiment”, n’est-ce pas ? » C’était le nom du sorcier qui avait l’intention d’utiliser Zagan comme sacrifice.

« Il ne possédait pas autant de pouvoir que tu as maintenant, mais il n’était pas non plus un faible sorcier. »

« Même si c’était une chance sur dix mille, il n’était pas si incompétent qu’il tomberait face à un enfant de huit ans. »

« Et pourtant, tu l’as tué au lieu que cela soit toi qui meurs, et tu as volé toute sa sagesse. » Une histoire de trahison. Et pourtant, les Archidémons l’avaient exalté comme s’il s’agissait d’un grand exploit.

« Jusqu’à ce moment-là, tu n’avais même pas une seule occasion de toucher à la sorcellerie. »

« La seule fois où tu as été témoin de la sorcellerie... c’est la seule fois où Andras t’a tiré dessus. »

« Et dans cet état, tu as massacré un sorcier qui possédait un surnom, n’est-ce pas ? » Et, comme s’il parlait avec une certaine affection, l’une des silhouettes dans l’ombre haussa la voix.

« Tu as appris la sorcellerie en la voyant une seule fois. » Et une autre silhouette dans l’ombre les suivit.

« Eh même plus important encore. De cette seule fois, tu as même compris la structure de la sorcellerie comme peu peuvent se vanter de l’avoir fait. »

« C’est pourquoi, à partir de cette expérience, tu as créé ta sorcellerie unique. »

Zagan ne possédait qu’une seule sorcellerie qui n’appartenait qu’à lui. Ce n’était pas quelque chose qu’il avait volé à Andras, et ce n’était pas quelque chose qu’il avait appris de la sorcellerie provenant du passé.

C’était quelque chose que personne d’autre ne pouvait utiliser, une sorcellerie qui n’appartenait qu’à lui. C’est la première sorcellerie qu’il avait apprise, et c’est le pouvoir même qui avait fait chuter Andras.

« La sorcellerie impressionnante. Et aussi — . »

« Un talent abominable. » Les douze silhouettes ombragées chuchotèrent comme si elles le louaient.

« C’est-à-dire qu’une fois que tu as décidé de voler quelque chose, personne ne peut t’arrêter. »

« C’est-à-dire qu’une fois que tu as décidé de tuer quelqu’un, personne ne peut survivre. »

« Si tu désirais le pouvoir, tous les sorciers ne pourraient s’empêcher de t’offrir tout ce qu’ils ont. »

« Si tu leur avais ordonné une fois de faire quelque chose, tous les sorciers n’auraient d’autre choix que d’obéir à ta volonté sans condition. »

« Vraiment digne du nom Archidémon... Le pouvoir d’un tyran, en effet. » Pendant qu’ils lui lançaient divers mots d’admiration, Zagan pouvait sentir une conviction dans leur voix comme s’ils disaient « mais pas face à nous » à chaque phrase.

Et puis, comme si on lui avait présenté ce fait, ils avaient continué à parler.

« Bien que ce soit une contradiction, comme tu l’es maintenant, tu es toujours un nain. »

« Mais tu possèdes un talent si puissant qu’il semble répugnant. »

« Le talent est une possibilité. »

« Un jour, tu deviendras le plus grand sorcier de l’histoire. »

« C’est pourquoi nous osons faire de ton être encore petit un Archidémon. »

« Tout est pour atteindre de nouveaux sommets dans la sagesse. »

« Tout cela dans le but de porter la sorcellerie à ses extrêmes. » Le chœur des Archidémons qui semblait chanter s’arrêta là. Et Zagan sentait qu’il se faisait avaler dans l’aura de ces silhouettes d’ombre.

Finalement, comme pour se débarrasser de tout cela, Zagan les avait regardés.

« Si tout est comme vous le dites, cela ne signifierait-il pas que je pourrais tous vous voler ici et maintenant ? » Bien sûr, Zagan n’était pas assez fou pour mettre les individus présents ici au défi de se battre. Mais quand même, il demandait comme pour confirmer s’il s’agissait de telles existences.

Et, comme s’ils attendaient cette question, les Archidémons avaient ri.

« En effet. Cependant, garde cela à l’esprit. »

« Tu as peut-être beaucoup plus à perdre qu’à gagner en nous volant, n’est-ce pas ? »

L’estomac de Zagan s’était contracté. S’ils ont déjà appris tant de choses sur moi, alors ils savent pour Néphy, hein ?

Les voler signifierait s’opposer à douze êtres d’une puissance inimaginable. Même s’il les surpassait d’une façon ou d’une autre, il savait que cela ne se terminerait pas par une simple prise d’otage. Et la vérité, c’était que le résultat n’aurait pas changé de manière significative s’il n’avait pas rencontré Néphy.

Tous ceux qui leur résistaient seraient ruinés. Bien sûr, même un Archidémon n’aurait peut-être pas été capable de tuer Zagan, mais cela signifiait simplement qu’il survivrait. Zagan n’avait aucun moyen d’en vaincre un. Chaque fois qu’il gagnait quelque chose, il serait arraché et brisé.

En fin de compte, tout ce qui attendait était la ruine. Et là, Zagan avait réalisé ce qu’il avait fait pour la toute première fois. Ai-je... impliqué Néphy dans une situation aussi dangereuse ?

Et puis, le chef de l’assemblée avait une fois de plus parlé. « Nous entendrions ta réponse. »

« ... Avant cela, il y a une chose que je désire. Cela dépend si je l’obtiens ou non, » déclara Zagan.

« Hahaha, je vois que ton avarice est vraiment importante. Alors, fais-moi entendre ce que tu désires, » lui répondit-il.

Zagan avait traduit ses désirs en mots, et les silhouettes d’ombre hochèrent la tête comme s’ils trouvaient cela étrange.

« Très bien. Tu peux faire ce que tu veux de l’héritage de Marchosias, » déclara le chef.

« Vous avez cédé... très vite, » déclara Zagan.

« Ne te l’avons-nous pas déjà dit ? Si tu as décidé de voler quelque chose, personne ne pourra t’en empêcher. » Ce qu’il voulait obtenir, il l’avait si facilement saisi. C’était plutôt contre nature, mais Zagan acquiesça quand même.

« Alors j’accepterai avec gratitude le poste vacant d’Archidémon, » déclara Zagan.

L’ombre du chef avait parlé une fois que Zagan avait terminé.

« Nous souhaitons la bienvenue à notre nouveau camarade assermenté. » De façon inattendue, ce qui avait accueilli Zagan, c’était des applaudissements.

Ils ne conversaient pas comme les humains se trouvant dans une assemblée, donc cette réaction ordinaire était contraire à ses attentes. Et inversement, c’était d’autant plus inquiétant. C’était comme si des monstres inhumains imitaient les humains.

Avant que Zagan ne s’en rende compte, son poing serré était mouillé de sueur. Néanmoins, alors qu’il était quelque peu libéré de cette pression excessive, Zagan avait retrouvé suffisamment de sang-froid pour poser une question qui n’avait aucun rapport avec la situation actuelle.

« Il y a une chose... J’aimerais vous demander à tous. Connaissez-vous un homme qui utilise la sorcellerie en épluchant la peau fraîche ? » demanda Zagan.

L’une des ombres avait immédiatement pris la parole.

« Oui, ce serait probablement l’“Éplucheur de Visages”. Un sorcier sans valeur. J’ai entendu dire que tu as déjà mis fin à la vie de cet homme ? » Il semblerait que c’était vraiment ce sorcier.

« Était-il un sorcier d’une compétence importante ? Assez pour franchir la barrière du domaine d’un autre sorcier ? » demanda Zagan.

« Ce serait probablement impossible pour lui. C’était un excellent espion, mais lorsqu’il s’agissait de barrières, il n’aurait pas pu faire face à ça. » Entendant cette réponse, Zagan était tombé dans une humeur quelque peu sombre.

En d’autres termes, ce type avait un complice. Et le groupe de suspects se limitait à ceux qui étaient capables de franchir la barrière de Zagan. En tant que tel, il connaissait déjà la véritable identité de ce complice. Comprendre cela lui avait fait réaliser une fois de plus que les sorciers n’avaient aucun espoir de salut.

La silhouette d’ombre devant lui avait ensuite incliné sa tête sur le côté. « Il ne devrait pas être un homme dont tu devrais t’inquiéter à un tel point... »

« Oui, c’est exactement ce que vous dites. J’ai posé une question triviale. S’il vous plaît, oubliez ça. » Et après cela, une autre silhouette acquiesça de la tête.

« Je vois que nous avons eu une perte de mémoire, » déclara la deuxième ombre.

« À propos de quoi ? » demanda Zagan.

« Que tu ne possèdes pas un surnom. C’est très gênant, » déclara l’ombre.

« Ah oui. Maintenant que vous en parlez, je n’en ai pas. » Donner le titre d’Archidémon à un tel individu était probablement sans précédent.

« Cependant, quelque chose comme ton surnom a déjà été réglé, non ? » déclara l’une des ombres.

« C’est bien ce qui s’est passé. Il semble que Marchosias l’avait déjà décidé, » déclara le chef des Archidémons.

Et ainsi, Zagan était devenu d’une manière inattendue un Archidémon.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

10 commentaires

  1. merci pour le chapitre

  2. Ouah ! C'était rapide ! On n'est toujours qu'au chapitre 4 ! Bon en même temps on s'en doutait... Après tout c'était quand même dans le titre... Sinon je pense que Barbatos va avoir quelques ennuis. Merci pour le chap ^^

  3. Merci pour le chapitre !

  4. Merci pour le chapitre ce roman est beaucoup trop bien

Laisser un commentaire