La Croix d’Argent et Dracula – Tome 3 – Chapitre 6 – Partie 1

Bannière de La Croix d’Argent et Dracula †††

Chapitre 6 : Le monstre le plus puissant

Partie 1

« ... Oh non ! C’est déjà le coucher du soleil, » Kirika avait froncé les sourcils en examinant les environs.

Le soleil s’était déjà couché et il faisait sombre partout. La période de la journée propice pour les vampires était sur le point de commencer.

« N’êtes-vous pas capable de contacter Kujou-kun... ? » demanda Kirika.

« On dirait que je ne peux pas... Peut-être qu’il n’y a pas de signal là où il se trouve. Comment se passe votre recherche ? » Après avoir composé plusieurs fois le numéro, Mei avait demandé à Rushella qui avait répondu sans expression.

« ... Il est ici. »

Tout à l’heure, un chien était venu signaler l’arrivée de l’ennemi.

Bien qu’il ne puisse pas communiquer avec des mots, le message pouvait être deviné par l’expression effrayante du chien et la façon dont il agitait sa queue.

« Rompez. » Rushella avait dissipé les effets des Yeux Mystiques, amenant ses serviteurs à se disperser et à battre en retraite.

Insectes, oiseaux et bêtes s’étaient tous dispersés dans l’environnement.

À ce moment, comme si une scène changeait, l’homme était arrivé silencieusement dans ce parc.

« Je vous rencontre pour la première fois, “Véritable Ancien”, le plaisir est pour moi. En tant qu’un des “Purs parmi les Purs” descendant de la lignée du “Véritable Ancien” Élise Dahm Castille, mon nom est Fergus von Blitz, » il s’était incliné respectueusement, faisant preuve de noblesse sans montrer de signes évidents d’arrière-pensée.

Le costume trois-pièces noir qu’il portait et la canne qu’il tenait à la main étaient clairement de grande classe. S’il ajoutait une longue cape, il correspondrait parfaitement à l’image d’un vampire traditionnel.

« Arranger mon apparence m’a pris beaucoup de temps. Après tout, je n’étais pas tout à l’heure dans un état présentable pour avoir une audience avec un “Véritable Ancien”. C’est pour ça que je suis en retard, » déclara Fergus.

« Arrêtez de dire des bêtises ! D’ailleurs, d’où vient votre costume ? Puisque vous avez dormi dans ce cercueil pendant dix ans, vous ne devriez pas avoir de vêtements avec vous, n’est-ce pas !? » demanda Rushella.

« C’est simplement en suivant la règle de la “survie du plus fort” que je les ai pris à ces individus, » répondit Fergus.

« Je considère plutôt que vous les avez tués et volés... ! » déclara Rushella.

« Je ne comprends pas pourquoi votre colère est née, “Véritable Ancien”. Ça ne ressemble pas vraiment à des paroles venant de quelqu’un qui règne sur le pinacle des vampires, » déclara Fergus.

« ... Comment savez-vous que je suis un “Véritable Ancien” ? Je ne me suis pas présentée, n’est-ce pas ? » demanda Rushella.

« Parce que j’ai le privilège de voir votre visage et de sentir le parfum de votre sang. Bien que je ne m’intéresse pas au sang de ma famille, le sang d’un “Véritable Ancien” est après tout aussi doux et parfumé que le sang d’une vierge, » calme et confiant, il s’était avancé vers elle avec un sourire cordial.

Voyant son attitude, Mei avait fait un coup de coude à Rushella. « Hé... Le connaissez-vous ? »

« Non. Je ne l’ai jamais vu avant ! » répondit Rushella.

« Peut-être... que cela date d’avant que vous perdiez la mémoire ? » demanda Mei.

« Eh bien…, » commença Rushella.

Rushella voulait le nier... Mais elle n’avait pas pu le faire. Après tout, elle ne s’en souvenait pas.

« Eh... Perte de mémoire, hein…, » Fergus avait murmuré ça en se posant des questions. Apparemment, il avait entendu leurs chuchotements.

« Wôw, les oreilles d’un vampire sont sensibles la nuit…, » déclara Mei.

« C’est de votre faute si vous sortez ces conneries-là. Taisez-vous maintenant ! » déclara Rushella.

« Si vous avez des ennuis, puis-je peut-être vous être utile ? » demanda Fergus.

Fergus avait étendu avec élégance sa main comme s’il s’agissait d’une noble femme en face de lui.

Son manque d’hostilité avait fait en sorte que Rushella se sente troublée.

« ... Quelles sont vos intentions ? » demanda Rushella.

« Rien. C’est seulement... que puisque nous nous sommes rencontrés ici, pourquoi ne pas me permettre de vous assister dans vos problèmes... Bien que vous et moi ne soyons pas du même sang, nous consacrer à aider des “Véritables Anciens” est l’étiquette suivie par notre espèce. C’est tout... Ou peut-être même que vous l’avez oublié ? » déclara Fergus.

« Hmm, mais…, » commença Rushella.

« Si vous avez des questions, laissez-moi trouver un autre endroit où vous pouvez poser vos questions. Cependant... Ces humbles créatures là-bas n’ont pas besoin de nous suivre, » déclara Fergus.

 

 

Fergus était entouré d’une aura frémissante au bord de l’éruption. Peut-être qu’en raison de la puissance des Yeux Mystiques, même les oiseaux environnants avaient commencé à crier.

Et aussi... Sans qu’elles s’en aperçoivent, de nombreux serviteurs s’étaient rassemblés derrière lui. Tous avaient été complètement transformés en vampires... Les marques de morsures maudites étaient absentes de leur cou. Ils étaient plus de vingt. Apparemment, ce vampire avait sucé le sang de tant de gens après son réveil.

« Bâtard... ! »

« Ces deux-là sont de connivence avec la petite fille qui m’a poussé dans la mer. Je ne peux pas laisser passer ça. Très bien, ne nous occupons pas de ces humbles créatures et partons. Je connais un joli restaurant, » déclara Fergus.

Le vampire avait affiché une expression emplie de violence quand il avait regardé Mei et Kirika alors qu’il avait souri vers Rushella.

Rushella avait initialement décidé comment réagir dans une situation comme celle-ci.

Elle voulait écraser ce visage méprisable et faire équipe avec les deux autres afin de vaincre les vampires.

Cependant... Rushella n’avait finalement pas pu se résoudre à le faire.

Même si elle savait que c’était mal et inacceptable, elle ne pouvait s’empêcher de se sentir attirée par la proposition de cet homme, Fergus.

« ... Je…, » murmura Rushella.

« Allez-y si vous voulez, d’accord ? » déclara Mei d’elle-même.

Son expression nonchalante semblait dire que le dilemme de Rushella était totalement inexplicable.

« Vous... ! » déclara Rushella.

« Ne pensez-vous pas que nous deux sommes des fardeaux  ? Allez-y si vous voulez écouter son histoire, d’accord ? Mais une fois que vous aurez perdu patience, donnez-lui une bonne raclée, d’accord ? » déclara Mei.

« ... »

« Voulez-vous retrouver vos souvenirs  ? Dans ce cas, n’hésitez pas. Agissez selon votre propre volonté, mais vous devrez vous expliquer correctement à Kujou-kun plus tard. Je ne veux pas qu’il se fâche, » déclara Kirika.

Kirika avait également encouragé Rushella afin qu’elle accompagne Fergus. Elle avait fait signe avec son menton pour que Rushella se dépêche.

« Vous deux, dites à Hisui de ma part... dites-lui de venir me chercher plus tard ! » Tout en disant cela, Rushella s’était dirigée vers Fergus.

« Très bien, je vais accepter votre offre. Mais si vous osez faire preuve d’insolence ou de trahison, je vous arracherai instantanément le cœur et je vous décapiterai, » déclara Rushella.

« Comme vous voulez. Alors, par ici, s’il vous plaît, » déclara Fergus.

Fergus était parti avec élégance avec Rushella et il avait disparu avec elle dans la nuit.

Mais avant cela, on pouvait voir ses lèvres bouger alors qu’il donnait des ordres à ses serviteurs en attente.

« Faites-le. »

Les yeux rouges et les crocs aigus avaient semblé s’illuminer dans la nuit sombre comme les lumières des étoiles, alors que les vampires nouvellement nés ou en train de se transformer s’étaient rassemblés lentement autour d’elles.

« Pour moi, cela ne compte même pas comme un exercice d’échauffement... Senpai, voulez-vous partir en première ? J’aimerais revendiquer tout le mérite devant Hi-kun, » déclara Mei.

« À qui croyez-vous parler ? Croyez-vous vraiment que j’aurais peur de ce genre de larbin ? » déclara Kirika.

« Oh, mon Dieu, c’est exactement ce que j’adore entendre ❤ ! » Tout en disant cela, un éclair de lumière avait jailli des yeux de Mei.

Le flash savait parfaitement comment déchirer l’obscurité, car il s’agissait d’une impulsion de lumière qui ressemblait au soleil en manière de luminosité. Les vampires qui avaient été frappés par ce jet de lumière avaient été immédiatement percés au niveau de la poitrine avant de se transformer en cendres.

« ... Qu’est-ce que vous venez de faire là !? Des lasers dans vos yeux !? » demanda Kirika.

« Eh ! Ne vous en ai-je jamais parlé avant ? » demanda Mei.

« Même si c’était le cas, je serais quand même décontenancée ! Et que se passe-t-il ici ? Normalement, les balles normales et les lasers ne sont-ils pas inefficaces contre les vampires ? Mais aussi incroyable que cela puisse paraître, ceci les atteint… ! » déclara Kirika.

« Oh, j’ai échangé du matériel à cause de Rushella. C’est un rayon solaire. En rassemblant les rayons du soleil à midi et en les envoyant sous une forme concentrée, même un vampire doit périr avec un seul coup ❤. Mais cela a une faiblesse, car je ne peux pas l’utiliser si le temps est couvert ou si je suis emprisonné sous terre pendant une longue période, » expliqua Mei.

« Personne ne vous a demandé la note de bas de page ! Qu’est-ce que c’est que votre corps ? » demanda Kirika.

« Ne faites pas attention à ça. En mettant cela de côté... Ils arrivent, d’accord ? » déclara Mei.

L’essaim de vampires s’était alors approché d’eux.

Les deux filles avaient alors haussé les épaules et avaient commencé à affronter les vampires.

Vampires contre humains artificiels et sorcière, la bataille avait commencé.

†††

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire