La Croix d’Argent et Dracula – Tome 3 – Chapitre 5 – Partie 5

Bannière de La Croix d’Argent et Dracula †††

Chapitre 5 : Réveillé de l’abîme

Partie 5

« Attendez ! »

Rushella, Mei et Kirika s’étaient précipitées hors du bâtiment et elles avaient atteint la rue face à la bâtisse.

Mais l’homme était encore plus rapide qu’elles.

En matière de pure compétition en vitesse de course, Rushella et Mei ne seraient certainement pas désavantagées. Non, vu qu’il faisait jour, Mei aurait dû gagner.

Mais l’homme devant elle agissait d’une manière extrêmement impudente, saisissant les passants avec désinvolture et les jetant sans autre considération vers les filles. Combiné avec le pouvoir des Yeux Mystiques, il avait ainsi instantanément créé une barrière de chair.

« Ce vaurien…, » Rushella avait à l’origine l’intention de contrer ça avec ses propres Yeux Mystiques, mais elle avait abandonné cette idée en considération des effets secondaires sur les personnes ordinaires.

En tant que « Véritable Ancien », elle pourrait facilement utiliser son propre pouvoir pour annuler les effets des Yeux Mystiques d’un vampire de rang nettement inférieur. Cependant, si elle utilisait les Yeux Mystiques pour s’opposer à lui, les personnes affectées par les pouvoirs opposés des Yeux Mystiques souffriraient de graves dommages mentaux.

« Bâtard... ! » Comme elle avait hésité, elles avaient fini par perdre la trace de l’homme.

Rushella avait donné un coup de pied dans le sol dans un mouvement d’impatience, mais n’avait pas pu changer la réalité.

« Dépêchez-vous et calmez-vous. L’impatience n’aide pas, » déclara Kirika.

« Mais... On l’a finalement trouvé après tant d’efforts, n’est-ce pas ? Et Touko aussi... Une fois qu’on aura exterminé ce salaud... ! » s’écria Rushella.

« Mon Dieu, n’êtes-vous pas trop enthousiaste quand il s’agit de tuer des vôtres ? » La question de Mei n’était pas du sarcasme, mais une simple question.

Si elle avait été blessée, ce serait différent, mais la seule victime qu’elle connaissait était un être humain qui devrait être insignifiant... et qui était déjà actuellement mort.

« Son état actuel... Ne peut pas “passer”, n’est-ce pas ? Cette blessure... ne disparaîtra pas, » murmura Rushella.

« Ça, je comprends. Je sympathise aussi avec elle et j’aimerais l’aider. Mais... Ce type ne se comporte-t-il pas comme un vampire typique ? Si vous rejetez ça, ça ne vous mettra pas non plus dans une bonne position, » déclara Mei.

« ... » Rushella s’était tue.

Naturellement, elle comprenait très bien. En tant que vampire, tout ce qu’elle faisait n’était qu’une hypocrisie.

« Ce n’est pas vraiment le même cas ? Du moins... Comme elle n’a bu le sang de personne d’autre que celui de Kujou-kun, elle n’a probablement pas ressenti les sentiments d’un vampire typique, » Kirika s’était interposée comme si elle essayait de faire la paix.

Mais son expression était très sérieuse. Elle n’avait pas l’air de faire ça pour la défense de Rushella.

« Mais peut-être qu’un jour, le sang de Kujou-kun ne vous satisfera plus. Si vous récupérez vos souvenirs, alors vous découvrirez peut-être que vous avez déjà bu le sang d’autres personnes. Dans ce cas, peut-être que votre relation actuelle avec nous ne sera plus possible à maintenir, n’est-ce pas ? » déclara Kirika.

« ... Peut-être, » Rushella avait reconnu cette possibilité sans l’éviter. Parce qu’elle comprenait aussi très bien cette question vu le temps depuis lequel ce sujet avait déjà été discuté.

« Alors très bien. Bon... Comment pourchasser cet individu... ? J’espère que nous pouvons vous laisser faire ? » demanda Kirika.

« Bien sûr, » répondit Rushella alors qu’elle avait dégainé son épée courte. Puis elle avait entaillé légèrement son poignet.

Le sang cramoisi avait alors commencé à couler sur le sol.

Mei et Kirika s’étaient couvert le nez pour éviter de sentir le parfum du sang. C’était un arôme sucré, délicieux et séduisant. C’était suffisamment puissant pour charmer tout le monde, non, cela devrait l’être pour toutes les créatures et cela incluait également tous les vampires. Voici l’un des pouvoirs uniques aux « Vrais Anciens ».

Autrefois, le sang inéluctablement captivant et doux était senti dans la zone. Ainsi, non seulement les chats et les chiens, mais également d’innombrables petits animaux, insectes et oiseaux, s’étaient rassemblés dans les environs.

Alors que ceux-là s’étaient agenouillés pour adorer la jeune fille qui émettait une lumière pourpre, ils écoutaient ses ordres.

« Il y a un bâtard dans le coin qui est un vampire comme moi. Allez me le trouver et dites-moi où il est ! » ordonna Rushella.

En utilisant les Yeux Mystiques, Rushella pouvait dominer toutes les créatures pour qu’elles entrent à son service. En utilisant ses pleins pouvoirs démoniaques, elle commandait ses serviteurs depuis sa position au sommet de la chaîne alimentaire.

« Allez-y ! » cria-t-elle.

L’essaim d’animaux s’était alors dispersé en réponse à son ordre.

Alors qu’ils étaient complètement indifférents aux passants étonnés par le spectacle, ils commencèrent simplement leurs trajets respectifs pour accomplir les ordres du maître.

On s’attendait à ce que des nouvelles favorables arrivent en peu de temps.

Bien que ce ne soit pas la première fois que Mei regardait ça, elle ne pouvait pas s’empêcher de s’émerveiller face à cette vue. Après tout, le pouvoir d’un vampire qui dominait les autres était vraiment sans pareil, et hors de sa portée.

« Votre pouvoir est toujours aussi incroyable, » déclara Mei.

« Même si c’était incroyable, c’est toujours inutile face à Hisui, peu importe à quel point je me concentre et le fixe. Mais même dans ce cas, si je continue à le regarder dans les yeux, il rougit et détourne son visage. Après ça, il semble favorablement à mes exigences ! » déclara Rushella.

« Si vous le regardez avec des yeux suppliants, essayez de lui dire : “S’il te plaît, je t’en supplie... ❤ !!” Il écoutera tout ce que vous dites si vous faites ça, » déclara Mei.

« Hmm, vous n’êtes qu’un faux, alors comment pourriez-vous le savoir avec tant d’assurance ? » demanda Rushella.

« Mon score en tant que femme peut instantanément battre le vôtre. Puisqu’il ne peut pas être votre serviteur et que les Yeux Mystiques n’ont aucun effet, alors passez à une stratégie d’attaque différente. Cela ne serait-il pas mieux ainsi ? » demanda Mei.

« Je vois... Très bien, je vous en dois une ! » Après y avoir réfléchi, Rushella avait franchement exprimé ses remerciements.

Mei s’était gratté le cou dans l’embarras.

« C’est vraiment bien d’offrir des conseils à une rivale ? » demanda Kirika.

« ... Je ne perdrai pas. Je ne perdrai pas non plus face à vous, Senpai, » répondit Mei.

« ... Vraiment ? » Kirika avait soupiré après avoir répondu.

La bataille entre les filles se poursuivait même actuellement.

 

☆☆☆

 

« Argh..., cela a l’air vraiment mauvais. Je ne m’attendais pas à rencontrer quelqu’un qui pourrait utiliser le pouvoir des Yeux Mystiques avec ce niveau de puissance, » dans le coin d’un grand magasin, le jeune homme blond aux yeux bleus soupirait.

Ce type de grand magasin placé dans un important centre urbain n’aurait normalement pas d’insectes, mais actuellement, les planchers étaient remplis d’une abondance de cris d’animaux et d’oiseaux.

Ils étaient probablement à sa recherche. Sa position serait certainement exposée dans un court laps de temps.

Peu importe...

Après tout, son intention initiale était de passer à l’offensive de façon proactive.

« Joli tissu, » murmura-t-il.

Le jeune homme portait ce type de chemise en soie pour la première fois et avait souri avec satisfaction en touchant le tissu. Il était venu dans ce centre commercial pour trouver des vêtements et se rendre présentable.

En passant sa main dans ses jolis cheveux blonds déjà soigneusement coiffés et fixés avec du gel capillaire, il avait quitté le magasin de vêtements pour hommes.

Bien qu’il n’ait pas payé, il n’y avait déjà personne pour l’arrêter.

Parce que tout le monde était mort et vidé de leur sang.

Les cadavres éparpillés, ressemblant à des cadavres desséchés, avaient été complètement vidés jusqu’à la dernière goutte. Cela montrait à quel point la « soif » du jeune homme était insensée.

Découvrant une situation anormale, les gardes de sécurité étaient arrivés en courant. Naturellement, ils n’avaient pas pu échapper au même sort que les personnes déjà couchées sur le sol.

Et appeler la police était également inutile.

Les principales forces anti-vampire de la Section des Enquêtes Surnaturelles étaient actuellement dans un état de chaos aggravé, incapable de fonctionner normalement en ce moment.

Partout où le vampire avait commis des ravages, seule la dévastation se trouvait dans son sillage.

†††

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire