Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 7 – Chapitre 213

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 213 : Une armée d’un million et une personne

C’était maintenant le matin au sommet du mont Sirulia.

Tout le monde était sorti de la maisonnette magique et s’était séparé en deux groupes sur le sommet spacieux de la montagne.

Le premier groupe était composé d’Olivia, d’Io et de Tania.

Dans l’autre groupe, il y avait moi et mes deux Épées Démoniaques.

Du point de vue extérieur, il y avait un homme contre trois belles femmes.

C’était une scène où l’on était juste en face l’un de l’autre.

« Commençons. »

« Oui ! »

« Prêt des pouvoirs magiques de glace à Tania »

[Les pouvoirs magiques de glace seront prêtés à Tania Chichiakis. Temps restant : 59 minutes 59 secondes]

J’avais utilisé le premier prix de la loterie, la capacité de prêt de puissance sur Tania. Pendant une heure à partir de maintenant, Tania aura 777 x ses pouvoirs magiques originaux.

À la suite de cela, j’avais attrapé Hikari, plus précisément la poignée de l’Épée Démoniaque.

« Commençons aussi. »

{Oui !}

J’avais entendu une voix innocente tandis qu’elle libérait ses pouvoirs.

Les serviteurs d’Hikari avaient été convoqués autour de nous. J’avais utilisé l’aura de camouflage en même temps qu’ils étaient convoqués, de sorte que les gens qui la regardaient ne la voyaient que comme une invocatrice de chevaliers humains.

{Waa~... Papa est après tout vraiment génial.}

« Oui ? »

Pourquoi m’avait-elle loué pour ça ?

Je ne pouvais pas comprendre pourquoi, alors j’allais vite oublier cela.

Les cent soldats drakes se dirigèrent vers Tania.

Olivia et Io avaient reculé et avaient pris une posture d’observation.

Tania avait lancé sa magie et avait attaqué les soldats drakes.

Bien que ses pouvoirs magiques originaux soient faibles, avec l’effet de l’amplification 777x, Tania était maintenant capable d’utiliser une magie puissante.

Mais même ainsi, Tania restait toujours inexpérimentée dans les batailles. Elle ne se tenait qu’à sa place, utilisant la force brute de ses pouvoirs magiques massifs pour attaquer les soldats drakes.

Chaque fois que les soldats de drake étaient vaincus, je donnais mes pouvoirs à Hikari, les convoquant de nouveau dès qu’ils étaient vaincus.

Et si vous voulez savoir pourquoi je faisais cela, il y a deux objectifs.

D’abord, il s’agissait de former Tania.

Le premier objectif était que cela l’aiderait à progresser en vainquant continuellement les soldats drakes invoqués.

Le deuxième objectif était de vérifier les caractéristiques des serviteurs d’Hikari, les soldats drakes de l’Épée Démoniaque.

Je voulais vérifier s’ils pouvaient être utilisés comme soldats.

Toutefois.

« Ils étaient faibles. »

{Hum, bien qu’il y en avait une centaine, ils pouvaient être anéantis par l’une de vos esclaves dans leur force actuelle.}

{Je suis désolée...}

{Ce n’est pas la faute d’Hikari. Après tout, ils ont juste éclos hier. Et aussi.}

{Aussi ?}

Hikari avait une expression étonnée sur sa tête. Éléonore avait l’air un peu heureuse de la façon dont elle parlait.

Elle semblait très intéressée par le fait que je puisse facilement imaginer qu’elle allait probablement lever le coin de ses lèvres si elle se tenait devant moi.

{Ils commencent tout juste à grandir. Même s’ils sont faibles individuellement, il est possible qu’ils soient à nouveau invoqués aussi longtemps que l’endurance et la puissance mentale du porteur le permettait.}

{Papa ?}

{Umu. C’est aussi un test pour lui.}

Une sorte de sourire resplendissait sur le visage d’Éléanore.

Je vois, c’était pour cela qu’elle disait que cela semblait être intéressant.

Bien que ce ne soit pas comme si elle me faisait une blague, c’était comme si elle me disait « montre-moi jusqu’où tu peux aller ».

« Regarde-moi. »

Je repris secrètement ma respiration et me concentrai sur la main qui tenait Hikari.

Je ne pouvais pas montrer à Hikari que son père avait un côté non cool.

Après un moment, ma concentration avait atteint son apogée, et les voix autour de moi avaient disparu.

Ma conscience me pointait la bataille entre Tania et les soldats drake.

Bien que Tania avait utilisé ses pouvoirs magiques massifs pour vaincre continuellement les soldats drakes, elle manquait cruellement d’expérience au combat, elle avait donc été finalement entraînée dans une mêlée, et avait au final été blessée.

Olivia l’avait sauvée et l’avait fait récupérer en utilisant la boule magique (blanche) que je lui avais fait tenir avant de commencer. Io avait sauté dans la mêlée à sa place.

Bien que je ne lui avais pas prêté de pouvoirs magiques, Io avait combattu les soldats drakes avec des pouvoirs magiques comparables à ceux de Tania. En plus de cela, Io avait une expérience de combat abondante, donc elle était capable de se battre à n’importe quelle distance.

Elle esquivait quand ils l’approchaient, elle tirait des éclairs quand elle était à une certaine distance, et elle libérerait ses cent éclairs sur les soldats drakes quand elle était à une grande distance d’eux.

Une grande magicienne dansait sur le champ de bataille. Io était sans pareil contre les soldats drakes. Je voulais en voir plus d’elle, alors j’avais continué à invoquer de nouveau les soldats drakes et je les avais fait attaquer.

Finalement, l’endurance et les pouvoirs magiques de Io étaient tombés.

Après avoir vaincu un millier de soldats drakes, ses mouvements commencèrent à s’émousser, et elle chantait sa magie plus lentement.

Et là, il y avait eu un nouveau passage de relais, c’était Olivia qui était venue pour remplacer Io.

Le Roi Dragon Olivia qui se tenait dignement au sommet du mont Sirulia.

Les soldats drakes avaient arrêté leurs mouvements pendant un instant.

Ils avaient été repoussés par le Roi Dragon devant eux.

{Kuku, c’est ce qui les différencie de l’armée des morts-vivants}

{Sont-ils différents ?}

{Les miens n’ont pas de conscience ou de parole, donc ils ne seraient pas sous pression. Hikari ce sont tes enfants, non ?}

{Non, nous sommes amis.}

{Je vois. Mais même ainsi, c’est pareil. Ils seraient submergés par des dragons comme ça puisqu’ils possèdent une conscience.}

{Je vois~}

{Même ainsi, je ne peux pas comparer avec Hikari.}

{Fue? Impossible de comparer ? Maman vis-à-vis d’Hikari ?}

{C’est vrai. Je devrais dire, quand il s’agit de rendement, lorsque ce type utilise son endurance et sa volonté en invoquant, tu me dépasses dans cet aspect. La raison en est, sans aucun doute, parce que Hikari est sa fille.}

{C’est parce que je suis la fille de Papa ?}

{Puisque vous êtes apparenté par le sang, le montant de tes pertes à mi-chemin est inférieur à moi.}

{Je vois... ehehe~}

Éléanore et Hikari parlaient de quelque chose, mais ça ne me passait pas par les oreilles.

C’était parce que j’avais besoin d’injecter encore plus de puissance en Hikari.

Le Roi Dragon Olivia. Elle était plusieurs fois plus forte que Io. Elle ne faisait qu’agiter la main avec désinvolture et 80 % des soldats drakes étaient entaillés par une frappe invisible.

Même si je les invoquais de nouveau en utilisant une énorme quantité de pouvoir, ils seraient transformés en cendres par son souffle de dragon dans l’instant suivant.

Ils seraient anéantis après les avoir convoqués, puis annihilés à nouveau après avoir été rappelés. Ce cycle se répétait inlassablement.

J’avais trouvé ceci un peu drôle, donc ma concentration était tombée.

C’était parce que j’avais trouvé amusant de compter le nombre de tués d’Olivia.

Puisqu’ils seraient annihilés rapidement après avoir été invoqués, le nombre de tués augmentait de cent chaque fois.

Comme prévu d’Olivia. Oui, comme prévu d’un Roi Dragon.

Je pouvais tester sans soucis avec elle en tant qu’opposante. J’avais enfoncé Hikari au sol, tenu sa poignée, et me concentrais sur l’invocation.

Le Roi Dragon qui avait montré une force écrasante et moi qui avions invoqué à l’infini. La bataille avait continué pendant un jour et une nuit, mais il n’y avait toujours pas de gagnants.

Le nombre de morts d’Olivia avait atteint sept chiffres.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire