Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 7 – Chapitre 192

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 192 :………. Juste moi

Je me reposais en ce moment dans le Palais d’été de la capitale royale Rethim.

Le jardin de nuit qui pouvait être vu depuis ma chambre possédait un air magique. J’avais visité de nombreux palais depuis ma venue dans ce monde, mais cet endroit était le plus beau.

« C’est comme si c’était un jardin du ciel. »

{Le roi a utilisé beaucoup de ses richesses comme si elle poussait dans les arbres.}

« Poussait dans les arbres ? Combien a-t-il dépensé ? »

{Environ la moitié du budget national}

« C’est incroyable. Je n’aurais jamais pensé que quelqu’un irait aussi loin. Il a été fait pour la reine à ce moment-là, si j’ai raison ? »

{Oui. C’était une belle femme, mais elle portait toujours un visage inexpressif. Ce roi avait fait beaucoup de choses pour elle juste pour la voir sourire. Donc, il a fait cet endroit. Et pour la première fois depuis que cette reine s’était mariée avec lui, elle avait souri après avoir vu ce paysage.}

« Le sourire de la reine vaut une demi-année de budget national, hein. Tout à fait incroyable »

{C’est ce que font les hommes de pouvoir.}

« Je vois. »

Récemment, j’avais l’impression que le contenu des histoires que j’avais entendues par Éléanore avait changé.

Quand nous venions de nous rencontrer, elle parlait habituellement des héros ou des suzerains, des hommes qu’elle « avait l’habitude de tuer », et elle en parlait mal.

Ce n’était plus le cas récemment. Elle avait commencé à parler de choses intéressantes sur des événements passés, des choses qui n’avaient pas été écrites dans l’histoire.

Et son ton quand elle parlait d’eux avait commencé à ressembler à « quel groupe sans défense » !

{...}

Éléanore s’était tue. Est-ce qu’elle se souvenait du passé ?

Je voulais apprendre un peu de ce passé, pensai-je.

Mais, ce n’était pas le moment pour ça.

J’avais un engagement à m’occuper avant ça.

« Shou... »

J’avais entendu une voix par-derrière.

C’est la voix de Sélène.

J’attendais ici.

Elle était retournée à Rethim et avait repris le royaume d’Aegina.

La guerre était terminée. Bien sûr, il y avait des choses qui attendaient d’être faites, mais l’affaire était réglée pour l’instant.

Et là, j’étais venu la prendre.

J’avais décidé de faire d’elle ma femme.

Quand je lui avais dit ça, elle m’avait dit d’attendre dans le Palais d’Été, alors je l’attendais.

Je m’étais tourné vers Sélène qui était venue me voir.

Elle portait une robe.

C’était une robe adaptée à une princesse, à la fois élégante et sexy.

Une robe qui montrait juste assez de peau, affichant les endroits qu’elle voulait montrer, mais cachant les endroits qui ne devaient pas être vus.

Une robe qui allait forcément faire réagir n’importe quel homme.

Bien sûr, Sélène était aussi très belle, élevant les pouvoirs destructeurs de la robe.

... c’était bien, mais.

« Pourquoi Hélèna est-elle avec toi ? »

Hélèna était à côté de Sélène.

Elle avait l’air comme d’habitude, mais elle avait un sourire ironique tout en tenant l’éventail que je lui avais donné.

« H-hum, tu sais. Je-je vais faire... l’a-amour avec Shou en ce moment, mais ! »

Sélène bégaya à cause de l’embarras et éleva inconsciemment sa voix.

Je le comprenais, mais le problème était de savoir pourquoi Hélèna était là.

« Je veux, je veux rendre Shou heureux. Mais, je ne sais pas comment rendre Shou heureux. Je suis une idiote, donc je ne m’en souviendrais probablement pas même si on me le dit. C’est pourquoi... »

Sélène prit la main d’Hélèna et l’attira à elle.

« Je pensais que je devrais demander de l’aide à Hélèna ! »

« Je... »

Hélèna avait augmenté son sourire ironique.

« ... Elle m’a dit que c’était sa première fois, alors c’est mieux pour vous deux, mais... »

« Mais plus que ça, je veux rendre Shou heureux ! »

« C’est ce qu’elle a dit. »

Je ne pouvais pas fermer ma bouche qui avait été ouverte par surprise.

C’était moi qui avais rendu Sélène comme ça. C’était moi qui lui avais dit de demander aux autres s’il y avait quelque chose qu’elle ne pouvait pas faire. Mais je ne m’attendais pas à ce qu’elle le fasse maintenant.

Hélèna lui avait aussi dit qu’il valait mieux passer sa précieuse première fois avec nous deux uniquement.

C’était normalement comme ça. Mais, plus que ça, Sélène voulait le soutien de quelqu’un juste pour moi.

Je me sentis heureux à ce sujet. Je ne pouvais pas m’empêcher d’adorer Sélène qui pensait de manière négative, mais insistait fermement.

C’était pourquoi ...

« Hélèna. »

« Oui. »

« Peux-tu partir s’il te plaît ? »

« Oui. »

C’était la même réponse. Cependant, Hélèna avait semblé très heureuse de son deuxième « oui ».

Elle avait dit à Sélène qui voulait qu’elle reste « fais de ton mieux » et avait quitté la pièce.

Je m’approchai de Sélène et l’attirais vers moi.

« Shou... nn ! »

Je l’avais embrassée en premier.

Je l’avais embrassé fortement et suçais fortement ses lèvres qui me semblaient un peu douces.

« Shou... hum, si c’est juste... »

« Sélène. »

Suite à cela, je l’avais regardée droit dans les yeux. Je l’avais rapprochée de moi et je l’avais regardée à une distance qui permit à nos lèvres de se toucher presque.

« Ne pense à rien d’autre. Il n’y a qu’une chose à laquelle tu dois penser. »

« Q-Qu’est-ce que c’est ? »

« C’est moi. »

« Shou ? ... nn ! »

Je l’avais à nouveau embrassée.

Cette fois, j’avais glissé ma langue entre ses lèvres.

Pendant que je faisais ça, je l’avais déshabillée et j’avais caressé son corps.

Un gémissement captivant fit écho dans le Palais d’Été.

« Attends, nn...! Je suis... pour Shou... ahn...! »

Sélène était têtue de façon inattendue. Elle prétendait toujours qu’elle voulait que je sois heureux au lieu de penser à elle-même. Mais,

Je l’avais complètement ignorée et je l’avais juste prise.

Je lui avais fait l’amour dans le lit pendant toute la nuit, lui apprenant le plaisir.

« Shou ! Shou ! Shou !! »

J’avais fait en sorte qu’elle ne puisse penser qu’à moi

 

☆☆☆

 

Et ainsi, Sélène, la Princesse du Royaume d’Aegina, était devenue ma femme.

Et j’avais gagné un nouveau ticket de loterie en or.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

9 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre.
    PS : lol, si on y pense un peu Kakeru est le "roi" de plus ou moins tous les pays du continent...

  3. La dernière phrase m'a estomaqué 🙂 On ne s'attend pas à cela avec cette scène érotique !

  4. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire