Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 7 – Chapitre 190

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 190 : Évolution Future

L’armée du Royaume avait continué sa progression, continuant à grossir tout en absorbant davantage de soldats capturés.

Ils étaient tous à l’origine des citoyens du même Royaume, et cette armée était créée en raison de sa noble cause, le Roi et l’Épée Sacrée que Kakeru avait acquis.

La plupart des soldats n’avaient pas montré beaucoup de résistance et avaient rapidement rejoint l’armée du Royaume.

Il y en avait aussi qui agitaient leurs drapeaux blancs avant même d’engager une bataille.

Peu à peu, le rapport de force des deux camps avait été inversé. L’armée du Royaume avait dépassé le nombre de soldats de l’armée du duc.

Atteignant ce point, avec l’ampleur des batailles, la victoire penchait de plus en plus vers les troupes de Sélène.

De son côté, Sélène avait continué à montrer ses prouesses au combat, et rien de plus.

La situation de la guerre changea plus vite que la croissance de Sélène, augmentant sa grandeur comme si une boule de neige descendait d’une pente, avançant vers son point culminant.

☆☆☆

« Shou, as-tu du temps maintenant ? »

Dans le campement, dans ma maisonnette magique, Sélène était venue me rendre visite alors que j’écoutais la stratégie d’Hélèna pour la prochaine bataille.

Elle était entrée par la porte, mais... elle avait l’air un peu étrange. Elle affichait une expression plus sombre que d’habitude.

« Quel est le problème ? »

« Hum... tu sais... »

« Ne te retiens pas si tu veux dire quelque chose. Je te dirai si c’est quelque chose que je ne peux pas accepter. »

« O-OK. Hum, tu sais, Shou. La balle de guérison que tu utilises pour soigner mes blessures. »

« Tu parles de la boule magique ? »

« Hmm, c’est ça. Je me demande si je pourrais en avoir une. »

« C’est bon, mais... es-tu blessée ? »

J’avais regardé Sélène. Elle n’avait pas l’air d’être blessée. Ou plutôt, j’avais demandé à Neora de toujours avoir des boules magiques, alors elle aurait dû les utiliser si Sélène était blessée.

Ce n’était pas le cas, mais elle me le demandait directement, quelque chose a dû arriver.

« I-Il y a une personne sur qui je veux l’utiliser. Une personne que je veux sauver ! »

« Hmm »

{Qu’est ce que tu vas faire ?}, avait demandé Éléanore tandis que j’y pensais.

Il n’y avait aucun problème à donner à Sélène quelque chose comme une boule magique, et même autant qu’elle en voulait, mais je m’intéressais à la raison pour laquelle elle s’était trouvée dans une situation où elle me le demanderait comme ça.

« D’accord. Est-ce suffisant ? »

« Oui ! Merci, Shou ! »

Sélène était devenue ravie... avait reçu la boule magique avec un visage de soulagement, et avait quitté la maisonnette.

Pendant ce temps, j’avais demandé à Hélèna d’attendre là. Puis je m’étais caché en utilisant mon aura et j’avais suivi Sélène.

Sélène avait traversé le campement où le nombre de soldats avait beaucoup augmenté. Elle tenait sa boule magique avec les deux mains très soigneusement.

« Princesse ! Où allez-vous ? Je vous accompagnerai comme garde. »

« Princesse, il fait froid ce soir, merci de porter ce manteau. »

« Princesse... »

Sélène continua à avancer avec des soldats qui l’appelaient d’un à côté de l’autre.

Tous semblaient très amicaux et l’appelaient clairement avec respect et admiration.

{Elle est très populaire}

« C’est une bonne chose. En pensant à l’avenir, il vaut mieux qu’elle soit respectée par les soldats et les habitants. »

{Ne te sens-tu pas jaloux ?}

« Pourquoi serais-je jaloux de ça ? »

{Hmm. À propos, un garçon qui habite près du manoir semble lancer des regards enflammés à Hikari.}

« ... Dis-moi son nom et à quoi ressemble son visage plus tard. »

« Kukuku », Éléanore avait ri.

J’avais continué à suivre Sélène et j’étais arrivé à une tente.

J’étais entré dans la tente où était Sélène.

Il y avait quelques soldats blessés à l’intérieur. La plupart d’entre eux présentaient des blessures légères, et Sélène les ignorait, allant directement au fond de la pièce.

Il y avait un soldat lourdement blessé là-bas.

Il était allongé sur le sol avec sa poitrine qui bougeait de façon erratique et respirait rudement.

Un médecin militaire était venu aux côtés de Sélène pendant qu’elle regardait ce soldat.

« Princesse. »

« Que va-t-il lui arriver ? »

« ... »

Le médecin militaire secoua la tête. On dirait que son état n’était pas bon.

« Il m’a sauvée, une princesse. Il doit être honoré comme ayant risqué sa vie pour mon sauvetage. »

{Hmm, on dirait que c’est un soldat qui a été blessé en la protégeant.}

« En y repensant, les troupes de Sélène avaient été un peu lentes à se replier aujourd’hui. »

{Ils avaient trop profondément pénétré à l’intérieur des lignes ennemies en raison de la charge habituelle, ils s’étaient donc isolés.}

« Ce soldat a probablement été blessé quand il a protégé Sélène à ce moment-là. »

{Il est probablement temps de changer ses actions.}

« Je suppose. »

Sélène s’agenouilla vers le soldat blessé et poussa la boule magique qu’elle tenait comme si c’était un trésor protégeant le monde contre la poitrine de cet homme.

« Princesse ! Vous serez maculée de sang... »

Le médecin militaire avait essayé de l’arrêter, mais la boule magique s’était activée.

La lumière de guérison enveloppa le soldat lourdement blessé, éclairant toute la tente.

J’étais vraiment satisfait de l’expression de Sélène changeant en bien contrairement au moment où je l’avais rencontré plus tôt.

Je m’étais détourné du soldat guéri, quittant secrètement la tente avec mon apparence cachée.

☆☆☆

Le jour suivant, l’armée du Royaume était sortie après avoir changé sa formation.

Elle avait été changée en une formation qui ne laisserait pas les troupes de Sélène isolées dans les lignes ennemies, tout en permettant aux deux armées s’affrontant de voir la « princesse et l’épée sainte » quand elles s’étaient rencontrées.

Après avoir changé la formation dans ce sens, l’armée avait marché vers la prochaine ville.

Mais soudainement, les éclaireurs qui devaient repérer le chemin étaient retournés dans les troupes de Sélène dans la panique.

« C’est mauvais, princesse ! »

« Qu’est-il arrivé ? »

« Ebal! Ebal brûle ! »

« Quoi !? »

Sélène était stupéfaite. Elle prit rapidement le cheval utilisé pour la reconnaissance et se précipita vers Ebal.

Sélène avait forcé le cheval à courir même si elle n’était pas bonne cavalière.

Bien que le cheval se soit presque transformé en un cheval enragé, bien qu’elle fut presque jetée au sol, Sélène s’accrocha désespérément au cheval et le fit avancer.

Et le spectacle qu’elle eut en arrivant, c’était la ville d’Ebal qui avait complètement changé.

La ville avait été incendiée.

« Non, pourquoi !? »

« Princesse ! »

Neora la rattrapa avec les troupes de Sélène.

Sélène ne leur jeta pas un coup d’œil, courant rapidement vers la ville.

Il y avait un nombre incroyable de victimes comparé à la taille de la ville.

Mais sans comprendre ce que cela indiquait, Sélène courut désespérément.

Et finalement, elle vit un homme.

Un homme mourant avec une épée terrible et des brûlures sur tout le corps.

« Est-ce que ça va !? Attendez ! »

« Gaha ...! »

« Qu’est-il arrivé ? Hey, dis-moi ce qui est arrivé ! Qu’est-il arrivé à Ebal ? »

« T-Te, ri, os... »

« Duc Therios ? »

« Force... tout le monde... pour, les faire, des soldats... »

« Pourquoi ! Pourquoi faire une telle chose ! »

« S’il vous plaît... s’il vous plaît, sauvez... chaque... un... s’il vous plaît »

L’homme avait tendu la main vers Sélène, mais elle n’avait pas réussi à la saisir.

L’homme avait perdu ses forces à mi-chemin, pour ne plus jamais lever la main.

Sélène regarda le cadavre de l’homme à terre. Elle regarda sa main avec ses yeux rougis.

Et là, Neora l’avait rattrapée avec les troupes de Sélène.

« ... Et c’est parti »

« Eh ? »

« Allons-y. Nous allons après eux. Quelqu’un qui... quelqu’un qui trahit le Royaume comme cela... »

« ... S’il vous plaît, calmez-vous, Princesse Sélène. »

Neora regarda l’homme, regarda les alentours et regarda Sélène. Elle comprenait clairement comment elle se sentait maintenant.

Cependant, Neora avait reçu des ordres de Kakeru, le commandement de maintenir fermement les rênes de Sélène.

« Nous sortons trop de la formation. C’est dangereux de courir après eux comme ça. Il y a la possibilité que nous soyons vaincus ou même éliminés. La possibilité que tous les soldats vous suivant meurent »

« Hmm ! »

Sélène gémit.

Elle vacilla entre sa colère et le conseil de Neora, finalement ce dernier avait gagné.

Après avoir été emmenée aux côtés de Kakeru, Sélène avait reçu divers types d’éducation, ce qui l’avait amenée à sous-estimer ses capacités et avait commencé à écouter les conseils des autres. Elle comprenait qu’ils étaient trop en avance sur l’armée et elle comprenait aussi que c’était dangereux pour eux-mêmes.

Une scène était apparue dans son esprit, une scène de soldat. Un jeune soldat qui avait été lourdement blessé pour la protéger hier.

Cette scène... pourrait arriver à tout le monde ici.

La scène où tout le monde ici était gravement blessé... non, ils pourraient même mourir.

Sélène était incapable de mener à bien sa colère.

« J’ai compris... rejoignons Shou »

Sélène pressa la voix, comme si elle vomissait du sang.

Neora sentit sa poitrine se serrer.

Sélène se força à être convaincue, tandis qu’elle se mordait fortement les lèvres et que le sang coulait de là.

Mais, Neora ne pouvait pas lui permettre de courir après eux.

Pour elle, les ordres de Kakeru étaient absolus.

Si elle laissait Sélène les suivre, il n’y avait aucun doute qu’elle serait mise en danger. Ils entreraient dans un combat où Neora ne pourrait pas garantir qu’elle pourrait protéger Sélène.

Neora ne pouvait pas lui permettre de faire une telle chose.

Et juste comme ça, l’ordre de retraite et de rejoindre l’armée principale avait été donné.

Mais, l’ordre n’avait pas été complètement suivi.

« Princesse, chassons-les ! »

Celui qui avait levé cette objection n’était autre que le soldat qui avait été lourdement blessé hier.

« N-Non ! N’avez-vous pas entendu ce que nous avons dit ? Ça va être dangereux... »

« Si nous ne les poursuivons pas maintenant, il y aura plus de victimes ! Et pour nous, si c’est pour la “Princesse Sélène” actuelle, cela ne nous dérangerait pas. En avant, vous tous les gars ! »

« « « « « Ouais ! »» »» »

Les soldats avaient élevé leur voix.

Leurs cœurs ne faisaient qu’un, avec un rugissement qui avait secoué le sol.

« Vous tous... »

« C’est pourquoi, s’il vous plaît, ordonnez-nous, Princesse. Afin de protéger notre Royaume. »

Sélène les regarda en état de choc, alors qu’elle réfléchissait à la raison pourquoi ils iraient si loin pour elle.

La façon négative de penser qu’elle avait acquis après être restée au côté de Kakeru...

Elle l’avait arrêté.

Sélène regarda Neora avec un regard d’excuse.

Et, ayant rapidement frotté ses larmes... les larmes de colère et les larmes de dépit, elle déclara aux soldats.

« Tout le monde, suivez-moi ! »

« « «« OHHHHHH ! »» » »

Le moral qui était aussi haut que les cieux agissait comme s’il célébrait la sortie du cocon de la princesse de la Sainte Épée.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

9 commentaires

  1. Dommage que l'on entende pas xiphos, j'aimerais savoir ce que la (jeune) épée pense. et merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre !

  3. Merci pour le chapitre.

  4. Merci pour le chapitre

  5. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire