Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 6 – Chapitre 179

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 179 : Invisible

Dans ma chambre alors que le clair de lune l’illuminait, j’avais parlé à Delphina en la laissant se reposer dans mes bras.

« S’il y a quelque chose qui pourrait renverser la Régence des Trois Seigneurs, ce serait l’existence du roi d’Aegina. »

{Bien qu’il y ait la possibilité de le renverser avec ta force}, déclara joyeusement Éléanore.

Je donnais un léger coup à Éléanore pour avoir voulu casser l’ambiance et continuais à discuter avec Delphina.

« C’est pourquoi ils font comme s’ils cherchaient des nouvelles du roi, tout en se cachant qu’il a été enlevé à leur peuple. Et tu as arraché ce lit du bas de la falaise et tu m’as fait le leur remettre. C’est bien, mais le roi Aegina n’était pas seulement un vieil homme coincé dans son lit... »

Comme pour vérifier ces réponses, Delphina avait continué avec un ton pragmatique.

« ... mais il y a aussi la légitimité pour Sélène Mi Aegina qui pourrait lui permettre de devenir la reine d’Aegina. »

« Pour ces ducs, la seule chose dont ils doivent se méfier, c’est Sélène, maintenant que le roi est mort selon eux. Ils vont donc faire durer la légitimité de la Régence des Trois Seigneurs, en faisant en sorte que le Roi récupère nominalement de sa maladie dans le palais royal. Et la seule personne qui pourrait détruire cela est Sélène. Dans le cas où Sélène lèverait une armée et les appellerait rebelles, leur légitimité deviendrait imparfaite. »

« Dans le cas où Sélène lèverait une armée, il faudrait rassembler suffisamment de soldats. Les royaumes voisins ayant politiquement reconnu la légitimité de la Régence des Trois Seigneurs, il n’y a donc aucun signe de rassemblement de soldats. »

« Mais il y a un endroit où les soldats et les armes peuvent être réunis en un seul endroit. Et quand ils ont enquêté, quelle surprise ! C’est chez le marchand qui avait trouvé le lit du roi d’Aegina. »

Je l’avais dit d’une manière légèrement exagérée avec un ton dramatique.

« Cette femme renarde ! Elle doit cacher quelque chose. Il y a la possibilité qu’elle soit connectée à cette gamine de princesse... Ha ! Je sais ! La raison pour laquelle elle a acheté Malonei, c’était juste pour ça !! »

Delphina l’avait également dit avec un ton dramatique similaire. Elle avait le ton d’un noble méchant.

« Non, cette femelle renard pourrait être l’instigatrice !? Nous devrions l’attraper et la faire parler... donc, ils sont venus. »

J’avais examiné la situation actuelle avec Delphina.

Si la plupart des arguments n’étaient que des spéculations, cela ne devrait pas être très loin de la réalité.

En passant, j’avais aussi torturé les gars qui avaient attaqué en utilisant mon aura, mais ils n’étaient que des petites frappes, qui avait reçu comme consigne de kidnapper Delphina « dans un état où elle pouvait parler. »

Elle se mordit désespérément la lèvre inférieure.

« C’était totalement de ma faute. J’aurais dû complètement cacher les mouvements quand au rassemblement de soldats. »

« Ne t’inquiète pas pour ça. Ce n’est pas réellement un échec. »

« Non, c’est un énorme échec. J’ai fait des actions qui m’ont rendu lié à un client que je devais cacher. »

« Tu devrais juste faire attention la prochaine fois »

{Kuku, tu es vraiment doux comme un agneau quand il s’agit de tes femmes.}

J’avais donné un léger coup à Éléanore avec un doigt. Ce n’était pas comme si j’étais doux avec elles.

Si vous échouez, vous devriez juste faire attention à ne pas échouer la prochaine fois. C’était une chose normale.

 

☆☆☆

 

Laissant derrière Delphina, j’étais retourné au salon. Sélène était, comme d’habitude, flottante dans les airs, enveloppée dans mon aura.

Le mur et les verres brisés que cet intrus avait heurtés avaient été rapidement nettoyés et tout était revenu à la normale, mais seule Sélène n’avait pas bougé.

Elle était toujours enveloppée par mon aura de camouflage, alors elle avait été laissée comme ça sans que personne la trouve.

{Il est temps}, murmura Éléanore.

Peu de temps après, Sélène se réveilla.

« ... Shou ? »

« Tu es réveillée. »

« Cet endroit est... J’étais... »

Sélène qui venait de se réveiller regarda autour d’elle avec des yeux vides.

Et enfin, elle se souvint de la situation dans laquelle elle se trouvait.

« J’ai parlé avec Shou... et il m’a montré beaucoup de choses »

« C’est vrai. As-tu maintenant compris qui était réellement Paulos ? »

« Était-ce la vérité ? »

« Comment était-ce ? »

{J’ai seulement montré ce que j’ai vu. Si je l’explique avec tes mots, c’est un « film muet ».}

Depuis que j’étais profondément lié à elle, il y avait des moments où Éléanore utilisait des mots de mon monde précédent.

Le fait de lui avoir expliqué des choses en utilisant mes connaissances était très pratique.

Et comme elle l’avait dit, c’était comme ça. Ce qui se trouvait à l’intérieur de ma tête avant de le montrer à Sélène me faisait penser à un « film muet ».

J’étais convaincu et j’avais déclaré à Sélène.

« Je t’ai montré exactement ce qu’Éléanore a vu. »

« ... c’était exactement comme tu l’as vu. Paulos Aegina était juste un voyou au début et il n’avait aucune compétence. Il était faible dans les combats, et ne pouvait pas lire correctement des livres. Il aimait les veuves et avait échoué à plusieurs reprises à cause de cela, et avait eu d’innombrables échecs parce qu’il était faible face à l’alcool. »

« Hmm... »

« Mais bizarrement, il avait un charme étrange, et à la suite de nombreux évènements qui se sont déroulés, avec tout son entourage pensant que : “Ce mec, franchement, quelle plaie ! Comme nous ne pouvons rien obtenir de bon de lui, alors je devrais lui donner un coup de main.”, un royaume a été créé. »

« Hmm, ça semble être le cas. »

« Il était exactement comme toi. Surtout le fait que ce n’était pas une personne très compétente. »

« C’est pourquoi... je devrais prendre Paulos comme exemple ? »

« Oui. »

J’avais hoché la tête.

« Je peux seulement frapper avec mon épée. Je suis complètement inutile pour tout le reste. Mais je veux faire quelque chose, alors tout le monde m’aidera. »

Lui avais-je dit ça, tout en copiant son ton. Puis j’avais touché avec douceur sa joue.

« Tu es très bien comme ça. »

« ... Shou »

« Ahh »

J’avais hoché la tête.

Sélène avait démontré un visage sérieux.

Elle me regarda fixement, avec le regard le plus sincère qu’elle m’ait jamais montré, avec ses yeux qui semblaient me défier, elle me dit alors.

« Hmm. J’ai compris. C’est pour le mieux, hein. »

{Hou}

Les émotions d’Éléanore avaient coulé en moi.

C’était un peu inattendu, mais elle semblait impressionnée en même temps.

« Je ferais ce que Shou a dit. Je demanderai l’aide de ces gens extraordinaires qui peuvent faire les choses que je ne pourrais pas. Je ne vais pas faire des crises de colère comme par le passé, je vais le leur demander sincèrement, et demander leur aide. »

Elle ne s’était pas montrée timide et n’était pas devenue désespérée.

« Je vais demander l’aide de quelqu’un d’autre pour les choses que je ne peux pas faire », c’était tout.

Son visage montrait que ce qu’elle pensait était la meilleure solution et la plus appropriée.

« Shou, aide-moi. »

« Laisse-moi faire. »

Je hochai la tête et Sélène sourit comme une fleur en train d’épanouir.

C’était la fameuse « Reine sans tache », appelée ainsi dans les générations suivantes.

Sans insister sur son opinion, elle accepterait franchement les bonnes opinions de ses sujets avec un « ça sonne bien, faisons donc comme ça ».

C’était l’instant où la nouvelle Sélène était née.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

8 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre !

  3. Merci pour le chapitre

  4. Merci pour le fin de ce tome. L'auteur en est combien de chapitres maintenant ?

    • On est encore loin. le chapitre 348 est sortie hier. Et donc, les sorties continues à un rythme de un chapitre par trois jours. En anglais, nous avons aussi de la marge, avec le chapitre 302 traduits.

Laisser un commentaire