Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 4 – Chapitre 109

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 109 : La rencontre entre l’Épée Démoniaque et un démon

Au fin fond dans la nuit, à l’intérieur d’une zone avec un amoncellement de cadavres.

Un homme était apparu devant le cadavre de Thioza, il portait des vêtements noirs comme un assassin, ainsi qu’une capuche, cachant profondément sa tête, et une brume sombre s’échappait de celle-ci.

Tout le monde pouvait voir cette particularité d’un simple coup d’œil, non, tout simplement en étant près de lui on pouvait le voir. C’était une existence entourée d’une telle méchanceté que ceux qui avaient une volonté faible pouvaient perdre leur esprit juste en étant près d’elle.

Cet homme tendit la main vers Thioza. Une émanation sombre et similaire à la brume était sortie de ce corps et avait été absorbée par la main de l’homme.

L’apparence de Thioza qui ressemblait à celle d’un démon redevint graduellement celle d’un humain, et lorsque cette aura sombre fut complètement aspirée, Thioza était redevenu un simple cadavre humain.

L’homme avait alors ouvert la main comme pour vérifier la chose qu’il avait recueillie en ce moment, murmurant d’une voix pleine d’amertume.

« Cet homme qui commande une Épée Démoniaque, et qui a amené sur ce monde une nouvelle Épée Démoniaque... combien de fois cela se reproduira-t-il ? »

« Combien de fois ? »

« ... !! »

L’homme avait été surpris par l’autre homme qui était soudainement apparu.

Il s’était rapidement retourné avant de voir un homme qui avait deux Épées Démoniaques qui croisait ses mains tout en s’appuyant contre l’entrée du camp de collecte de cadavres.

D’un simple coup d’œil, on pouvait voir que cet homme avait un regard acéré et qu’il levait les coins de ses lèvres qui semblaient vicieuses.

L’existence la plus hérétique dans ce monde, contrôlant une Épée Démoniaque et qui en avait amené une autre en ce monde.

« Le Porteur de l’Épée Démoniaque... Kakeru Yuuki »

« Oui »

« Pourquoi es-tu ici ? »

« À cause de ces choses qui apparaissent partout... »

Kakeru avait pointé du doigt le cadavre de Thioza.

« ... des existences démoniaques ? De telles choses, même un idiot pouvait le dire. Les trois ministres de Calamba, la reine de Comotoria, et ce roi »

« ... où avez-vous entendu parler de Calamba »

« J’ai un informateur au sein de mes femmes. »

« ... »

« Si l’on vous mettait les uns à côté des autres, même un idiot peut dire qu’il y a quelque chose d’important qui les lie »

« ... Je vais juste te dire ceci, cette fois c’était une anomalie. »

Kakeru avait légèrement écarquillé les yeux et puis il avait demandé en souriant. « Hein~ ? »

« La graine qui a été semée il y a longtemps auparavant, elle venait juste de bourgeonner à l’instant. »

« Cette excuse a-t-elle un sens ? »

« Nous n’avons pas l’intention d’être ton ennemi. »

« As-tu peur de moi ? »

« Nous sommes de ceux qui vivent dans l’éternité. Et toi, tu n’es qu’un humain. »

« ... »

« Après des dizaines d’années, voire une centaine d’années, tu vas disparaître. Ce temps n’est qu’un clin d’œil pour nous. Nous pouvons simplement reprendre notre plan après cela. C’est tout. »

« Je vois. C’est convaincant, mais... »

Kakeru avait dégainé l’Épée Démoniaque Éléanore et l’avait pointée vers l’homme noir.

« Il n’y a aucune garantie que tu recules vraiment. »

« ... alors que vas-tu faire. »

« C’est déjà décidé. »

L’Épée Démoniaque Hikari avait également été dégainée.

L’aura sombre provenant des Épées Démoniaques semblait être similaire à celle de l’homme, mais c’est une aura sombre qui était complètement différente dans son essence.

« Ce n’est pas pertinent si je te coupe ! »

« ... si vite !! »

La charge de Kakeru avait dépassé de loin les attentes de l’homme. Cela avait permis au Porteur de l’Épée Démoniaque de se rapprocher instantanément de lui, et la lame était maintenant juste devant son visage.

Les deux ombres s’étaient alors croisées. Kakeru avait coupé le bras de l’homme qu’il avait bougé afin de faire sa contre-attaque.

« Les épées ne peuvent pas couper notre chair. Nous sommes des existences de ce monde, mais de celles qui sont en dehors de ses lois. Et même si tu es le Porteur de l’Épée Démoniaque, tu ne peux rien me faire. »

« He~, vraiment ? » Kakeru avait levé les coins de sa bouche pendant qu’il poignardait le bras coupé de l’homme avec Éléanore.

« Dans ces cas, c’est habituel que tu sois... {Fuhahaha, ça ne marche pas !}... régénération »

« Exactement... Hehe ! » riait Kakeru.

L’homme était clairement agité.

Il avait déplacé sa manche en essayant de faire quelque chose, mais rien ne se produisait.

« ... Qu’est-ce que tu as fait ? »

« Je n’ai rien fait. Je viens de charger avec ma pleine force et je t’ai tout simplement tailladé. Cette fille m’a dit quelque chose comme quoi elle a quelque chose de spécial qui pourrait marcher contre toi, alors je la laisse faire. »

« L’Épée Démoniaque... Éléanore ! »

« C’est vrai. Eh bien, maintenant, laisse-moi ta tête. »

Kakeru avait chargé en frappant avec les deux Épées Démoniaques.

À l’instant où ils se croisèrent, le corps de l’homme fut coupé en quatre avec une croix comme ce qui s’était produit avec Thioza.

« Tch, il est parti, hein »

L’homme avait soudainement disparu, et la seule chose qui restait était les vêtements d’assassin tachés et coupés en quatre.

Kakeru avait rengainé les Épées Démoniaques.

« Ah ! Tu es ici. Monsieur Kakeru, tu es là, hein. »

Io était arrivée à l’extérieur.

« Que fais-tu dans cet endroit ? »

« Rien de spécial. Mais, tu sembles me chercher, quoi de neuf ? »

« Hmm, et bien, tu sais. C’est seulement pour savoir si tu allais bien. Après tout, tu t’es beaucoup battu aujourd’hui, pas vrai ? C’est pourquoi... »

J'avais embrassé Io sans la laisser finir.

La seule chose que l’on pouvait voir sur son visage... c’était certains souhaits.

Et j’avais parfaitement compris quel était son désir.

« Et le lit ? »

« I-Ici, » avais-je dit.

Io semblait très heureuse, mais un peu gênée.

J’avais passé un bras autour d’Io et j’avais ramassé discrètement les vêtements d’assassin déchirés.

J’avais placé nonchalamment ce vêtement dans mon stockage, car cette chose pourrait être un indice pour la prochaine fois.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

7 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. kurokagespirit

    Merci pour le chapitre.

  3. J'espère qu'il aura enfin des ennemis potable :/
    Merci pour le chapitre 🙂

  4. Merci pour le chapitre

  5. Après avoir relu ce chapitre, je me demande si sa longévité ne serait pas également multipliée par 777 du coup il pourrait vivre durant des dizaines de millénaires ...

Laisser un commentaire