J’ai été réincarné en une Académie de Magie ! – Tome 1 – Chapitre 5

***

Chapitre 5 : Salut ! Mon nom est…

« C’est euh... à des fins de recherche ? » J’avais dit ça en étirant la culotte une fois de plus et en regardant après ça la fille.

Techniquement parlant, c’est bien à des fins de recherche..., pensai-je, mais il n’y avait rien d’autre que je pouvais faire. Les preuves incriminantes, le titre bizarre, il y avait trop d’indications allant dans la mauvaise direction.

« Oh ? À des fins de recherche ? OK ! » déclara la jeune fille avec un sourire heureux, puis elle avait quitté sa position derrière la porte.

Hein ? Qu’est-ce qui vient de se passer ? m’étais-je demandé, abasourdi.

La jeune fille n’avait pas plus de quinze ans, elle portait une jupe noire qui s’arrêtait au genou avec des volants blancs sur le bord, mais sur son haut il y avait une veste en cuir avec des manches longues en soie. D’étranges runes dorées étaient brodées sur les manches. Elle ne semblait pas porter d’armes ou de sacs avec elle, probablement parce qu’elle les avait laissés quelque part après que je lui avais « volé » ses objets sacrés.

« En avez-vous encore besoin pour vos recherches ? » demanda-t-elle en se penchant un peu vers l’avant et en me regardant les yeux tournés vers le haut.

« Hein ? Quoi ? » avais-je demandé d’un air confus.

« Ma culotte... et mon soutien-gorge, » elle avait l’air timide alors qu’elle disait ça.

J’avais cligné des yeux en raison de ma surprise et je m’étais immédiatement rappelé pourquoi elle était là.

« Oh ! Bien sûr, désolé pour ça ! Je ne pensais pas du tout à avoir ce résultat ! C’est juste que je testais le sort Colly Tos et..., » déclarai-je.

J’avais senti que du mana avait disparu de moi, et un flash de lumière était apparu sur la culotte et le soutien-gorge.

Merde..., pensai-je.

Je commençais à soupçonner que le sort, contrairement aux autres, s’activerait chaque fois que je prononçais les paroles magiques, peu importe si je voulais l’utiliser ou non.

« Euh ? » déclara la fille en regardant la lumière.

Heureusement, il n’y avait pas une autre paire de culottes. C’était juste une jupe noire avec des volants blancs.

...

...

J’avais lentement tourné mon regard vers la fille.

Et c’est parti ! Vue complète du jardin secret ! criai-je en moi.

Elle avait lentement baissé les yeux, et ses joues devinrent rapidement d’un rouge vif.

« KYAAA ! » elle avait crié tout en tombant au sol sur ses fesses et en couvrant la partie inférieure de son corps nu..

« Désolé ! Désolé ! Je ne pensais pas du tout à faire ça ! Ce n’était pas mon intention ! » Je m’étais excusé en tournant rapidement la tête.

Ce n’était pas comme si je n’avais jamais vu une femme nue. Dans ma vie antérieure, j’avais une relation heureuse et saine avec ma petite amie Alina, mais cette fille n’était pas Alina, et il y avait de fortes chances qu’elle n’était rien d’autre qu’une enfant.

Je ne suis pas un pervers. Je ne suis pas un pervers. Je ne suis pas un pervers. Je ne suis pas un pervers. J’avais commencé à marmonner dans mon esprit dans une tentative de me laver le cerveau pour m’empêcher de penser à une telle chose.

« Tu es méchant ! Pourquoi as-tu fait cela ? » demanda-t-elle avec un pleurnichant.

Mon cœur avait été brisé en un milliard de morceaux... J’avais fait pleurer une jeune fille mignonne. Les dieux étaient sûrs d’envoyer des éclairs sur moi pour un tel crime.

« Je suis désolé... le sort... il ne fonctionne pas correctement..., » avais-je dit et en remarquant les vêtements que j’avais volés à côté de moi, je lui avais dit : « Tu peux t’habiller. Je ne vais pas profiter pour jeter un coup d’œil sur toi. Je te le promets ! »

Avec un reniflement, elle avait demandé « Tu le promets vraiment ? »

« Oui ! Maintenant, s’il te plaît... avant que tu attrapes un rhume, » déclarai-je.

En regardant ailleurs, je l’avais entendue bouger pour récupérer ses vêtements. À en juger par les bruits de bruissement, je pouvais deviner qu’elle les mettait.

De toutes les choses qui arrivent... Stupide sort..., avais-je grogné dans mon esprit.

« J’ai fini ! » annonça-t-elle au bout d’un moment.

« Bien... encore une fois, désolé pour ça, » je m’étais excusé d’une manière sincère et je m’étais retourné.

Elle se tenait devant moi, et elle était entièrement habillée. Les objets sacrés avaient été replacés sur leurs autels sacrés.

Trop près ! voulais-je crier.

La fille était littéralement si proche que je pouvais presque l’embrasser. Il ne semblait pas qu’elle avait peur de moi, mais plutôt qu’elle avait l’air de me regarder avec curiosité, presque excitée de voir ce que j’étais.

« Es-tu un cœur de donjon ? » demanda-t-elle.

« Oui ? » avais-je répondu en étant confus.

« Je n’en ai jamais vu un d’aussi amical ! Sans parler d’une personne disposée à parler avec d’autres, » avait-elle alors dit.

« Vraiment ? Quels étaient les autres cœurs de donjon que tu as rencontrés avant ? » avais-je demandé en étant curieux.

« Ils étaient laids et méchants avec moi ! Ils ont toujours essayé de me tuer après que j’ai vaincu le dernier boss ! » Elle avait croisé les mains sur sa poitrine et m’avait montré une expression de désapprobation.

« Alors, es-tu aventurière ? » lui avais-je demandé.

Bien que je voulais savoir ce qui était arrivé à ces cœurs de donjon, j’avais le sentiment que ce ne serait pas agréable. Ils avaient essayé de la tuer, elle était vivante. En reliant les points, vous réalisez qu’elle les avait détruits.

Est-elle forte ? Me demandais-je.

« Oui ! Je suis Nanya ! Je suis une Sorcière des Tempêtes de 543 ans et une aventurière de rang Empereur ! » répondit-elle avec un grand sourire.

« 5... 543 ? Mais tu n’as pas l’air d’avoir plus de 16 ans ! » avais-je crié.

« Hein ? Quoi ? Mais j’ai bien 543 ans... et je suis une Sorcière des Tempêtes..., » déclara-t-elle en prenant du recul, effrayée et confuse par ma réaction soudaine.

« Désolé, mais... c’est juste que... vraiment ? Sérieusement ? » avais-je demandé, car je ne savais pas trop quoi croire.

« Mais ! Tu es un cœur de donjon, alors tu devrais le savoir ! » Elle s’était plainte et avait gonflé ses joues, boudeuse.

Waouh ! Elle est si mignonne ! Attends ! Non ! C’est mauvais ! Elle peut me tuer en un clin d’œil ! Elle me fait marcher, non ? avais-je pensé en la regardant et j’étais partiellement content qu’un cristal ne rougisse pas.

« Euh... comment je fais ça ? » avais-je demandé.

« Qu’est-ce que tu veux dire par là ? C’est fondamental ! N’importe quel cœur de donjon peut le faire, » répondit-elle avec un regard de « comment cela peut-il être possible » dans ses yeux.

« Mais c’est la vérité ! Je suis né il y a quelques heures... pas comme si j’en savais beaucoup sur tout ça..., » je m’étais excusé pour l’insulte directe.

« Ça ne peut pas être vrai ! Un jeune cœur de donjon n’a pas assez de mana pour utiliser la compétence Colly Tos ! » répondit-elle.

« Eh bien, je le peux ! Je peux utiliser la compétence Colly Tos ! » avais-je répondu.

Les points de mana avaient été soustraits de ma réserve, et sa culotte était apparue entre nous. Elle l’avait attrapé avant qu’elle ne touche le sol.

« Ne regarde pas ! » m’avait-elle averti avec un regard perçant et d’une expression à moitié en colère. « Comment se fait-il que tu n’invoques que ma culotte ? Il y a d’autres aventuriers ici ! Qu’est-ce que tu es ? Un pervers ? » marmonna-t-elle en se rhabillant.

Bingo ! pensais-je.

Si seulement elle pouvait voir mes titres disponibles : [Voleur de Petites Culottes] et [Pervert-kun]...

« Peu importe, je te dis la vérité... Je suis un TRÈS jeune donjon. Et je suis même de niveau 1 ! » avais-je répondu après avoir été autorisé à la regarder à nouveau dans sa direction.

« Tu es vraiment sérieux, hein ? » demanda-t-elle en plissant les yeux.

« Oui... »

« Alors tu dois être de la race héroïque ou au moins légendaire, sinon il est impossible d’avoir autant de mana en étant du niveau 1, » expliqua-t-elle.

« Euh... Je ne suis ni l’un ni l’autre, » avais-je dit à voix basse.

« Haahaa ! Alors tu mens ! Tu es un cœur de donjon de haut niveau en train de te moquer de moi, » criait-elle triomphalement.

« Je ne le suis pas ! Je suis de la race Divine et c’est pourquoi j’ai tant de mana ! N’est-ce pas le cœur de donjon le plus commun par ici ? » avais-je dit, tout en étant un peu frustré de son incrédulité constante.

Elle n’avait pas répondu.

Il y avait un silence complet.

« Euh... Allô ? » avais-je demandé alors que j’étais un peu inquiet.

Son esprit est-il brisé ? Me demandais-je alors.

« Si tu ne fais ou ne dis rien, je vais utiliser le sort “tu sais quoi” jusqu’à ce que tu sois toute nue devant moi, » avais-je calmement déclaré.

543 signifie à peine légal, n’est-ce pas ? me demandais-je.

« Cooo..., » avais-je commencé à prononcer.

« Quoi ? Attends ! NON ! » avait-elle rapidement crié et elle se jeta à genoux, serrant ses vêtements. Elle m’avait regardé avec des joues gonflées et un regard furieux bien visible dans ses yeux.

« Alors, que s’est-il passé ? » avais-je demandé.

« Euh... Tu as dit que tu étais un cœur de donjon de race Divine, mais quelque chose comme ça... c’est impossible. Ils sont éteints depuis des milliers d’années... Le donjon le plus fort en ce moment est un donjon Ancestral de niveau 235. On dit qu’un donjon Demi-dieu de la moitié de ce niveau est considéré comme beaucoup plus fort que ce donjon Ancestral. Je ne peux même pas sonder la force d’un donjon Divin... Si tu as tant de mana que tu peux utiliser Colly Tos, alors tu dois être au moins deux ou trois fois plus fort qu’un donjon Demi-dieu du même niveau, » avait-elle expliqué sans se lever de sa position.

« Vraiment ? Je pensais que j’étais le type le plus commun, » avais-je répondu avec surprise.

« Commun ? Comment est-ce possible ? » demanda-t-elle en inclinant la tête.

Je me demande si je peux investir dans une compétence appelée « Bon Sens du Monde »... D’après ce que je voyais, j’en ai peut-être besoin, m’étais-je dit.

« Mais de toute façon, si tu es vraiment un cœur de donjon Divin, et en plus un de ceux sympathiques même si tu es un pervers..., » elle avait prononcé les derniers mots avec un ton de plus en plus faible.

J’ai tout entendu, avais-je pensé.

« Si tu n’es qu’un simple niveau 1, alors tu deviendras très fort à l’avenir, c’est-à-dire si les autres aventuriers n’entendent pas parler de toi... Euh, tu devrais dire à partir d’aujourd’hui que tu es un niveau 250 de la race Héroïque. Si tu fais ça, la puissance coïncidera. Il faut juste que tu n’utilises pas des compétences spécifiques à la race Divine..., » m’avait-elle dit.

« D’accord, je vais faire ainsi. Merci, Nanya, » avais-je répondu.

« Pas de problème, je serai professeure ici à partir de la semaine prochaine, donc cela ne serait pas bien si tu ne faisais pas ton travail correctement. Et aussi... s’il te plaît, n’utilise pas le sort Colly Tos... Je ne veux pas me promener sans culotte ! C’est embarrassant ! » dit-elle avec des joues roses toutes gonflées.

« C’est compris ! » avais-je rapidement répondu.

But dans la vie : Débarrasse-toi des titres Voleur de Petite Culotte et Pervers ! pensais-je.

« Au fait, quel est ton nom ? » me demanda-t-elle en étant toute timide.

« Je n’en ai pas encore, » je lui avais dit sans mentir.

« Pas de nom ? C’est mauvais... hm... Voyons voir... euh... Je sais ! À partir de maintenant, on t’appellera Illsyore ! Et je t’appellerai Illsy ! » avait-elle déclaré avec un sourire éclatant après mûre réflexion.

Je n’ai jamais entendu parler d’un nom aussi ridicule, mais j’aime ça !, pensai-je.

[Nom donné : Illsyore]

[Surnom : Illsy]

Hm, mais, attends un peu..., pensai-je.

« Euh, n’est-ce pas un nom de fille ? » avais-je demandé prudemment.

« Mais tu es un cœur de donjon. Même si ta voix est celle d’un homme, peu importe si tu as un nom de femme, ce n’est pas grave ! Et j’aime ça ! » déclara-t-elle en gonflant sa petite poitrine.

« ... »

Donc, en conclusion, je suis un homme pervers avec un nom de fille..., j’avais pris une grande bouffée d’air et puis j’avais laissé sortir l’air. Ça ne peut pas être pire..., avais-je gémi intérieurement.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.
    PS : Il aurait dû criée "refusé !" afin d'avoir ne serai-ce qu'une petite chance de ne pas avoir ce nom...

  2. Mot oublié :

    « Tu es méchant ! Pourquoi as-tu ... cela ? » demanda-t-elle avec un pleurnichant.

    Pour l'âge de Nanya, nouveau monde, nouveau calendrier 🙂

  3. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire