J’ai été réincarné en une Académie de Magie ! – Tome 1 – Chapitre 4

***

Chapitre 4 : Pervers-kun

Le pervers connu sous le nom de « Voleur de Petites Culottes » avait été appréhendé devant l’Académie de magie et était maintenant arrêté par la police locale !

Telles étaient mes pensées quand je regardais les deux objets sacrés apportés devant moi par la compétence inutile de Colly Tos. En fait, attends un peu... il faut de la magie, donc plutôt qu’une compétence, il serait beaucoup plus correct de la définir comme un sort. Quoi qu’il en soit, la prochaine fois, je tiendrai compte des avertissements. Je ne voulais pas d’une mise à jour vers un titre déjà inutile et nuisible à la réputation : Voleur de Petites Culottes. Franchement, qui, avec un peu de bon sens, utiliserait une telle chose ?

« Je suppose que l’un des sept aventuriers est une femme, mais en regardant la taille... hm, » avais-je dit en analysant le tissu.

La taille de la poitrine était probablement autour d’un B, peut-être C, mais la petite culotte avait l’air un peu petite. Si je ne me trompais pas, je les avais enlevés à une splendide elfe, à un travesti ou à une adolescente. À l’exception du premier, cela pourrait leur infliger à tous de terribles dommages mentaux s’ils découvraient qui avait volé leurs précieux sous-vêtements.

« Pour l’instant, essayons de cacher ces choses ? Euh... comment je les soulève maintenant ? » je me l’étais demandé de vive voix, et si j’avais une tête, elle se serait légèrement inclinée vers la droite.

Je m’étais souvenu à ce moment-là des points de compétences. J’en avais encore une dizaine. L’ouverture de mon menu d’état avait confirmé ce fait.

[Points de compétences disponibles] : 10

« Hm... Je me demande..., » avais-je murmuré en regardant le menu.

La dernière fois que j’avais ouvert le menu des compétences, il n’y avait pas de compétences sans points. Soit je devais les découvrir par le processus d’essai et d’erreur, soit je devais trouver une sorte de menu secret.

« Hm... »

Il n’y avait pas d’option cachée aussi loin de ce que je pouvais voir. Le va-et-vient entre les deux menus n’avait pas révélé grand-chose, mais je m’étais souvenu que ce monde ne suivait pas les mêmes règles statiques et incassables du monde virtuel dans un jeu. C’était le monde réel.

« Alors peut-être..., » avais-je en fixant intensément les fenêtres. « Montre-moi toutes les compétences ! » avais-je dit, mais il ne s’était rien passé.

J’avais grogné.

« Affiche-moi ton menu caché ! » avais-je encore crié.

Rien.

« Banane ! »

Ne fonctionne pas...

« Pour l’amour du bien, montre-moi quelque chose, espèce d’idiot de menu ! » avais-je crié de colère.

Et bien sûr, rien.

J’avais soupiré et j’avais fermé les fenêtres.

Comment suis-je censé utiliser ces stupides points de compétence ? Je m’étais demandé ça et en regardant dans la pièce, j’avais vu le livre que j’avais essayé de ramasser plus tôt.

« Absorption..., » avais-je dit sans faire attention.

Franchement, rien n’avait traversé ma grosse tête vide de cristal quand j’avais dit ce mot. J’avais peut-être repensé à ces romans intéressants que j’avais lus un jour. Certains personnages pouvaient absorber complètement le livre, d’autres pouvaient immédiatement le lire par un simple contact, et puis il y avait ceux qui les mangeaient simplement et obtenaient l’information écrite à l’intérieur. Je n’avais vraiment aucune idée de la façon dont ces choses fonctionnaient réellement. Ce dernier type avait-il des yeux à l’intérieur de l’estomac ? Que se passerait-il s’ils mangeaient un magazine porno ?

Cependant, il se trouvait que mon ordre avait fonctionné.

Le livre avait été entouré d’un éclair de lumière et ensuite absorbé dans le sol. Ce que je savais ensuite, c’était que je tenais le livre dans mon corps de cristal. C’était plutôt bizarre, comme si vous étiez conscient de l’existence de votre estomac. Vous y aviez simplement pensé, et vous saviez qu’il y avait là, quelque part, un sac de chair contenant de la nourriture et des acides gastriques.

En fermant les yeux, j’étais retourné à l’endroit où j’étais apparu pour la première fois en me réincarnant dans ce monde. C’était en moi, et là, j’avais vu le livre. À l’intérieur de ce lieu, j’avais conservé mon corps humain que j’avais avant de me réincarner, quelque chose comme une manifestation physique de moi-même. Bien sûr, j’étais à poil, mais ce n’était pas important.

En tendant la main, j’avais pris le livre dans mes mains et je l’avais ouvert. Une étrange lumière blanche m’entourait, moi et le livre, ce qui me permettait de bien voir à l’intérieur de cette obscurité sans fin.

Maintenant que j’y pense, quand je suis venu au monde pour la première fois, je ne me souviens pas avoir vu mon corps ou quoi que ce soit d’autre par ici. Pourquoi est-ce que je peux le voir maintenant ? Je me demandais ça tout en regardant ma main, je l’avais contracté, en essayant de voir si tout fonctionnait, puis j’avais regardé le livre.

« Cool ! » avais-je dit sans poursuivre le débat sur le sujet précédent.

Quand je l’avais ouvert à la première page, une fenêtre d’option était apparue devant moi.

{Vous pouvez maintenant apprendre le contenu de ce livre en le désintégrant en énergie informationnelle. Si vous ne souhaitez pas le détruire, vous pouvez échanger 3000 points de mana pour obtenir le même résultat en le copiant avec de la magie.}

Je n’avais pas pu me résoudre à détruire le livre. Il y avait aussi la possibilité que les vieux m’ennuient à cause de cela. Voyant que ma réserve de mana était plutôt grande, j’avais décidé d’utiliser cette dernière option au lieu de détruire le livre.

« Apprentissage ! », avais-je, et la compétence s’était activée.

3000 points de mana avaient été soustraits des 6125 qui me restaient. Je suppose que j’en avais régénéré deux ou trois entre temps.

Ce qui s’était passé ensuite avait été plutôt surprenant. À l’instant où cette compétence inconnue s’était activée, le livre avait été recouvert d’une lumière vive, puis une copie avait été formée à partir de mon mana. Je l’avais regardée avec une grande surprise, mais le double n’avait pas duré longtemps. Il s’était transformé en ce que je ne pouvais décrire que comme de la poussière de fée dorée. Cela s’était dispersé dans l’obscurité autour de moi et avait volé pendant quelques secondes avant d’être complètement absorbé par elle.

Wôw ! J’avais été surpris.

[Compétence apprise : Télékinésie] <pour acquérir cette compétence en tant que compétence active, vous devez utiliser 5 points de compétence.>

Attendre quoi ? 5 points ? Je n’en ai que 10, mais... Télékinésie semble utile, peut-être que c’est similaire à avoir une capacité psychique ? Je me demande de quoi il s’agit en fait. Comment ça marche ? Je me l’étais demandé et puis comme un ordre, l’obscurité autour de moi avait répondu, me montrant des pages écrites à l’intérieur du livre, mais cette fois dans ma langue.

Surpris, j’avais commencé à lire les pages, mais je comprenais déjà et connaissais le contenu d’un seul coup d’œil. Compte tenu du fait que j’avais absorbé le livre, cela devait être semblable au fait d’avoir toujours un smartphone sur soi. Si vous aviez besoin d’informations, vous pouviez simplement aller sur le net et utiliser un moteur de recherche.

« Donc, d’après ce que je peux comprendre, ce sort est en fait la même chose qu’une capacité psychique très faible. Si je me souviens bien, sur Terre, il y avait le concept de capacité psychique et la télékinésie était l’une de ces capacités, mais elle avait différents niveaux de pouvoir. Le plus petit permettait simplement de faire déplacer de petits objets, mais les versions avancées pouvaient même écraser des atomes en particules élémentaires. Cependant, ce sort n’est pas comme ça. Il créait une aura de mana, qui est ensuite utilisée comme membre supplémentaire. Alors, je pourrais créer des mains avec le pouvoir de l’esprit, et utiliser les mains pour agresser les filles ! J’ai compris ! Je veux dire... attends, non ! Pas la dernière partie... c’est pour utiliser des mains pour ramasser des choses utiles ! Oui ! » avais-je dit après avoir corrigé mon erreur.

Pourtant, il y avait un autre problème dans toute cette affaire : les points.

Au départ, j’avais 10 points à investir dans les compétences, mais sur l’ensemble, j’en aurais consommé 5... Choisir la race divine ne m’avait pas donné de points supplémentaires à dépenser. J’avais donc dû supposer que je ne pouvais gagner que par le fait de monter de niveaux. Vu la progression de la plupart des jeux, il se pouvait que je n’obtienne qu’un seul point de ce genre après avoir atteint le niveau supérieur. Par conséquent, 5 serait perdu avec la version de ce monde de la Télékinésie, et il me resterait cinq points à garder pour tout ce dont j’avais besoin. Donc, avec 1 point pour chaque niveau, cela signifiait que je devais les dépenser avec sagesse.

Eh bien, la télékinésie est un truc à avoir absolument, vu que je n’ai pas de mains pour tâtonner ou caresser... Je veux dire, attraper des choses. Donc, j’y investirai 5 points. Avec les 5 autres, je dois voir quelles autres compétences utiles que je pourrais trouver, avais-je pensé en regardant dans l’obscurité.

Après avoir pensé ça, j’étais retourné dans le monde réel et dès que j’avais ouvert les yeux, j’avais ouvert le menu d’état. J’avais alors sélectionné des compétences. Sous la section des [Compétences d’attaque] >[Magie], j’avais vu le nouveau sort [Télékinésie].

« Sélection. Investissement des points, » avais-je dit et rien ne s’était produit.

Surpris, j’avais regardé la compétence, puis j’avais demandé « Détails... »

[Télékinésie] <Détails>

Ce sort nécessite 35 points mana pour le lancer et 5 autres pour chaque minute d’utilisation active. Il entoure le corps d’un champ de mana. Le champ peut être utilisé pour déplacer des objets à distance en fonction de la capacité de l’individu.

[Pour apprendre cette compétence en tant que compétence active, vous devez investir 5 points de compétence ou vous entraîner avec quelqu’un ayant au moins le rang 2 de Télékinésie.]

J’avais cligné des yeux en raison de la surprise.

Donc, vous pouvez aussi vous entraîner ? Eh bien ! Techniquement, c’est apprendre des sorts et s’entraîner pour des compétences... Arg, ce système est déroutant ! avais-je gémi, puis j’avais sélectionné le choix « Oui ».

De cette manière, 5 points avaient été attribués à cette compétence, et j’avais gagné « Télékinésie ».

[Félicitations ! Vous avez appris à utiliser Télékinésie !]

Après avoir fermé le message, j’étais prêt à utiliser cette nouvelle compétence.

« Oh, mon Dieu ! Oh, mon Dieu ! Je vais déplacer des objets avec mon cerveau ! » avais-je dit avec un accent loufoque.

« Quelle était la commande vocale pour ça ? » Je me demandais ça, car j’avais l’impression d’avoir oublié un détail mineur.

En jetant un coup d’œil rapide à la fenêtre de compétence, j’avais appris la commande vocale. J’étais prêt.

« OK ! Serus Kar ! » avais-je crié et immédiatement après ça, 35 points avaient été retirés des 3450 points qui me restaient.

Un champ d’énergie s’était formé autour de mon corps en forme de cristal. C’était intéressant, et c’était comme si j’avais acquis un autre sens.

« J’ai besoin de quelque chose à bouger pour mon essai... hm... Eh, ça fera l’affaire ! » avais-je dit en souriant tout en ciblant du regard la culotte blanche se trouvant devant moi.

Sans plus attendre, je m’étais concentré et j’avais essayé de la soulever. Le champ s’étendait comme un nuage de fumée et s’enroulait autour de la petite masse de tissus blancs. Doucement, je l’avais soulevé du sol.

« C’est un succès ! » avais-je crié avec joie.

Ma concentration s’était dissipée, et le contrôle du champ de Télékinésie avait été perdu. Le sort s’était annulé, et la culotte était tombée par terre. Pour une première expérience, je croyais que c’était assez bien. J’étais heureux.

« Serus Kar, » avais-je dit. J’avais ainsi recréé le champ de mana autour de moi.

Deux choses semblables à des tentacules s’étaient formées sur le sol. C’était trop dur de faire de vrais bras avec les doigts et tout le reste. De cette façon, j’avais plus de contrôle sur eux, mais avec le temps, j’étais certain de pouvoir utiliser des mains au lieu de tentacules.

« Voyons voir... Cette culotte devrait avoir quelque chose comme un élastique. Ces “mains” peuvent-elles le tirer et l’étirer ? Hm ! Si cette expérience réussit, peut-être que je devrais essayer de nettoyer cet endroit ? » avais-je dit en soulevant la culotte.

Cela m’avait pris un moment, mais j’avais réussi à me concentrer assez bien pour saisir la culotte avec les deux tentacules. Avec précaution, j’avais tiré et étiré l’élastique, mais presque immédiatement, mon tentacule droit avait lâché l’objet sacré.

« Arg..., je dois me concentrer davantage..., » avais-je dit et puis j’avais regardé la culotte en l’étirant de nouveau.

Sans le savoir, j’avais infusé le champ de mana avec 10 points de mana supplémentaires, le rendant plus puissant.

J’avais réussi, mais, à ce moment-là.

*Toc !* *Toc !* *Toc !*

Mon cœur s’était arrêté. Techniquement parlant, je n’en avais pas, mais à ce moment-là, je tenais une petite culotte, l’étirant et la fixant intensément, alors une sorte de cœur s’était arrêté.

La poignée de la porte avait été tournée, et la porte s’était ouverte.

J’avais dégluti.

Une fille timide aux longs cheveux luxuriants et noirs coiffée vers l’arrière était apparue de là. Regardant avec les yeux tournés vers le haut et rougissant fortement, elle avait jeté un coup d’œil à la culotte et puis m’avait à nouveau regardé. J’étais tellement gelé que je pouvais même chanter une chanson sur le fait de tout laisser tomber.

Plus d’une minute s’était écoulée pendant qu’on se regardait comme ça. En fin de compte, c’était elle qui avait brisé le silence gênant.

« Euh... puis-je récupérer ma culotte et mon soutien-gorge ? » demanda la jeune fille.

« Hein ? » J’avais cligné des yeux en raison de la surprise.

[Condition pour l’obtention d’un nouveau titre : Voler la culotte d’une jeune fille et se faire prendre par elle en l’étirant.]

[Condition pour l’obtention d’un nouveau titre : Se faire prendre par une jeune fille dont vous avez volé le soutien-gorge.]

[Condition pour l’obtention d’un nouveau titre : Tenir nonchalamment la culotte volée d’une jeune fille devant elle pendant plus d’une minute.]

[Nouveau titre gagné : Pervert-kun] <souhaitez-vous appliquer le titre ? O/N>

« ... »

J’avais profondément inhalé et j’avais fermé la fenêtre.

Je suis vraiment mort...

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.
    PS : Ne JAMAIS équipé un titre du genre pervers-kun si vous tenez à votre vie social... Et parallèlement ne jamais remplir les conditions pour l'avoir si possible...

  2. Merci pour cet instant de légèreté dans ce monde de brutes 🙂

Laisser un commentaire