Il ne voulait pas être le Centre de l'Attention (LN) – Tome 1 – Chapitre 2 – Partie 3

Bannière de Il ne voulait pas être le Centre de l'Attention (LN) ***

Chapitre 2 : Demande du Chef des Chevaliers Cody

Partie 3

3 — L’écosystème du dragon de feu et les instructions de soumission

« J’aimerais d’abord confirmer ce que vous savez sur l’écosystème du dragon de feu, » demanda Verlaine.

« L’écosystème et tout le reste, pourquoi avons-nous besoin de les connaître ? À l’origine, ce sont des bêtes magiques qui habitaient de dangereuses régions volcaniques. Le simple fait de les observer est déjà dangereux, » déclara Timis.

Verlaine écouta cette réponse et sortit un livre. Et puis, elle avait montré à Timis la couverture du livre.

« … “Guide sur la chasse au dragon de feu”… ? » avait lu Timis.

« Tch… Vous moquez-vous de ma dame ? Ce cahier, qu’est-ce que ça veut dire ? » demanda Raia.

Raia était encore plus facile à énerver que je ne le pensais, elle s’était levée de son siège et avait commencé à crier sur Verlaine. Mais parce qu’elle était un ancien Seigneur-Démon, elle n’était pas affectée et avait reçu le regard de Raia de face.

« Celui qui a écrit ceci… Duke Solver est sans aucun doute, celui qui connaît le mieux les dragons. Ainsi, en utilisant ce carnet, un aventurier de Rang B serait capable de subjuguer un dragon, » déclara Verlaine.

« … Duke Solver… Je n’ai jamais entendu parler de lui, » déclara Timis.

« Un aventurier de Rang B gagnant contre un dragon de feu… Si c’était possible, Duke Solver devrait être plus célèbre. Et donc, ce carnet devrait être plus largement diffusé, » déclara Raia.

Il n’y a aucune chance qu’il soit largement diffusé — même si vous essayez de trouver quelqu’un nommé Duke Solver, ils ne pourront pas le trouver.

« Ce Duc Solver, possède-t-il assez de puissance pour chasser seul le dragon de feu ? » demanda McKinley.

C’était la première fois que McKinley ouvrait la bouche. Il était silencieux, alors j’avais pensé qu’il avait le ton d’un homme rude, mais soudain, il avait parlé comme un jeune homme normal. On ne pouvait vraiment pas juger quelqu’un en se basant sur son apparence.

« Que devons-nous faire pour emprunter sa force… c’est ce que je voudrais dire, mais c’est impossible, afin d’élever les réalisations de la patronne, cette méthode est inutilisable, » déclara McKinley.

« McKinley, appelle-la Mademoiselle, ou Lady. Combien de fois dois-je te dire de l’appeler Mademoiselle jusqu’à ce que tu comprennes ? » s’écria Raia.

« D’accord, Mademoiselle. Pardonnez mon impudence, » déclara McKinley.

Raia était du genre sérieux, tandis que McKinley semblait être du genre facile à vivre. Il avait finalement enlevé son capuchon. Sa couleur de cheveux était au milieu du gris et du noir, ses yeux avaient l’air très apaisants.

Timis sortit un ruban, le tint dans sa bouche, puis leva ses longs cheveux noirs et commença à les coiffer. Et puis avec un visage qui avait l’air mortellement sérieux, elle accepta le livre, et tourna les pages.

La main qui avait retourné cette page avait tremblé. Et ainsi, elle n’arrêtait pas de tourner les pages — .

« C’est… Quelque chose comme ça, comment a-t-il pu enquêter là-dessus… ? » demanda Timis.

Timis ouvrit une certaine page, et la montra à Raia qui était assise à côté d’elle. Raia l’avait vu, et elle avait ouvert les yeux en état de choc.

« … Trois fois par jour, à des heures fixes, les grands dragons boiront certainement de l’eau… les zones d’eau sont limitées, car il ne peut pas boire de l’eau sauf si elle contient un type particulier d’eau souterraine contenant un certain minéral. Pour créer de nouvelles écailles, il faut que les grands dragons absorbent ce minéral… »

La situation actuelle était que Raia continuait à lire tout en étant incapable de réfréner sa voix. Je suppose que c’était à quel point le contenu l’avait choquée. C’était la même chose pour McKinley qui regardait de profil.

« Ce type est incroyable… Duke Solver, qui diable est-il ? L’étude approfondie du dragon de feu, l’analyse détaillée de son écologie et sa transformation en indices utiles. Comment a-t-il pu les étudier à ce point ? » demanda Raia.

Leur respect pour Duke Solver montait en flèche. Ça aurait été pénible s’ils avaient dit que le cahier était plein de conneries, donc c’était favorable.

« Vous comprenez maintenant ? Si vous connaissiez à l’avance l’écologie du dragon de feu, votre taux de réussite en matière d’assujettissement augmenterait considérablement, » déclara Verlaine.

J’avais aussi eu l’occasion de les étudier avant, mais parce que cette demande d’assujettissement était arrivée, j’étais allé dans la forêt de Belforn pour voir le dragon de feu qui avait survolé la région et j’avais révisé les informations contenues dans le cahier. La zone où le dragon de feu allait prendre de l’eau était un peu loin, et j’avais mis à jour certaines parties de la carte de la forêt où il y avait un énorme changement, de sorte que le cahier avait été affiné pour cette subjugation.

Cependant, si la Timis du Rang C devait participer telle quelle, ce n’était pas quelque chose de si facile qu’elle pourrait en sortir indemne. Comme elle n’avait qu’une puissance de combat de 1 840, il lui fallait encore augmenter sa puissance à un rang B — 3 000 points.

« Barmaid, donnez-leur du lait. Et aussi, pour les deux autres, » déclarai-je.

« Compris, » déclara Verlaine.

Le lait qui avait été préparé cette fois-ci était un rang au-dessus de ce que Manarina buvait.

Du lait de béhémoth géant. Tant qu’il avait des seins, on pouvait accéder à la force vitale du monstre, et avec ma magie d’augmentation comme intermédiaire, le lait était devenu une boisson de première classe. Si je ne l’utilisais pas, je ne pourrais pas augmenter sa puissance de combat de 1500.

« … Du lait ? Je voulais cependant commander d’autres boissons…, » déclara Timis.

« Milady, ne faites pas attention à cet ivrogne. Pour l’instant, nous devons nous concentrer sur la demande, » déclara la femme tigre.

« Je vous entends. Être tout le temps sur les nerfs, ça a dû être dur, » déclarai-je.

Pour McKinley, j’avais commandé du rhum aromatisé au sirop de grenade secrète, et pour Raia du kotsuzake de salamandre, et pour Timis, du lait de béhémoth.

En regardant les verres qui glissaient sur le comptoir, McKinley éleva la voix pour laisser échapper un « Ooh », Raia jeta un regard de confusion, Timis — tout comme sa sœur, regarda vers moi et fit sortir un sourire.

« Vous vous inquiétiez pour mon âge, alors vous avez commandé du lait, hein. Dans l’ordre des chevaliers, il n’y a pas de discrimination fondée sur l’âge, » déclara Timis.

« C’est un peu tôt pour la demoiselle. Vous devriez manger des cookies qui vont avec ce lait, » déclarai-je

« … Quel homme impoli ! Tu crois que ton comportement grossier est permis juste parce que c’est un bar ? » s’écria Riai

« Eh bien, n’est-ce pas bien ? Ce bar semble digne de confiance, il n’y a de toute façon aucune chance que le monsieur y ait mis du poison. Je peux faire le test d’empoisonnement pour vous si vous voulez, que ferez-vous ? » demanda McKinley.

« Si c’est la façon de faire du bar, alors nous ferons ainsi, » déclara Timis.

Timis avait dit ça, avant d’apporter le lait à sa bouche. Avec cela, la première étape avait été franchie — personne d’autre que moi ne le savait, mais comparée à il y a quelques secondes, elle était deux fois plus puissante maintenant. Même maintenant, elle était encore la plus faible du groupe. Étant à l’avant-garde, le fait de se battre devant était encore un défi de taille pour elle. Mais les biscuits avaient couvert ça. Plus vous faites frire les noix de feu, plus l’odeur s’améliore, et le piquant disparaît aussi. Pétrissez ces noix flamboyantes en pâte pour en faire des biscuits — tout en améliorant le goût, cela allait aussi améliorer les propriétés d’augmentation de votre puissance encore plus selon la façon dont elles avaient été cuites.

« Hm… Délicieux. Ce sont des cookies aux noix ? Mais je n’ai jamais goûté quelque chose comme ça. Cela sent bon et cela a un goût légèrement aigre-doux, » déclara Timis.

« Je suis content que ça vous plaise, chère cliente, » déclara Verlaine.

Verlaine sourit doucement. Timis prit l’initiative de manger, et ses gardes lui emboîtèrent le pas — McKinley était un peu heureux, Raia avait toujours son regard strict, mais au moment où elle but l’alcool, cela semblait se desserrer.

« Uoooh, ça se propage sur tout son corps… c’est rafraîchissant et sucré. Cet alcool est plutôt bon, » déclara Raia.

« Raia, tu l’as bu en une seule gorgée… Je sais que je l’ai déjà dit, mais tu vas détruire ton corps, tu sais, » déclara Timis.

« Je vous demande pardon, Milady. Mais l’alcool était meilleur que ce à quoi je m’attendais, alors…, » déclara Raia.

Le visage de Raia rougissait, elle se sentait un peu détendue maintenant. Les hommes-tigres étaient censés être capables de tenir leur alcool, mais il semblait que cela ne signifiait pas qu’elles ne pouvaient pas se soûler.

« … Pour chasser le dragon de feu, avons-nous juste besoin de lire ce carnet ? » demanda Timis.

« En gros, oui. Mais laissez-moi vous prévenir. C’est la seule fois où vous pourrez chasser le dragon de feu en utilisant la méthode décrite dans ce livre. Puisque l’état de la forêt change assez fréquemment, » déclara Verlaine.

« Je comprends. Même si nous ne pouvons le chasser qu’une seule fois, c’est suffisant, » déclara Timis.

Avec cela, la demande avait été complétée — .

Je m’intéressais aux matériaux du dragon de feu, donc il ne suffisait pas de l’assujettir.

« Il y a une autre condition. Le plan n’est pas de l’assujettir, mais plutôt d’essayer de le capturer. Comme preuve que Lady Timis a réussi à capturer le dragon de feu, nous vous laisserons ramener une écaille de dragon. Pour ce qui est de la manipulation du dragon de feu une fois capturé, veuillez laisser notre guilde s’en charger, » déclara Verlaine.

En étant capable de capturer un dragon de feu, Timis devrait recevoir des mérites considérables. De plus, l’ordre des chevaliers n’avait généralement aucun intérêt pour les matières premières — et comme prévu, Timis et les autres avaient accepté cette condition. Je n’avais pas l’intention de travailler gratuitement, donc avec cela, je devrais aussi pouvoir atteindre mon but.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire