Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 6 – Prologue – Partie 5

***

Prologue

Partie 5

« Est-ce qu’elle vient de vous appeler “Dieu” ? » demanda Laminitus, sa tête pencha avec curiosité.

« Ça veut juste dire que je suis si puissant, » déclara Diablo.

« Nous pensions que l’Église interdisait d’adorer qui que ce soit, sauf le seul vrai Dieu écrit dans les Écritures, » déclara Laminitus.

« Tu es bien informée, n’est-ce pas ? » demanda Diablo.

« Nous ne sommes pas assez stupides pour tenir tête à quelqu’un sans nous pencher sur lui, » déclara Laminitus.

« Eh bien, le truc c’est que... Lumachina semble croire que je suis l’avatar du Seigneur, » déclara Diablo.

« Cette fille est un peu lente dans sa tête ? » demanda-t-elle.

« A-t-elle l’air particulièrement futée ? » demanda Diablo.

« Non, vous avez raison... C’est une idiote sans compromis, une idiote sentimentale — il faudrait qu’elle le soit, si elle cherche vraiment à changer l’Église de l’intérieur, » déclara Laminitus.

« C’est vrai, » déclara Diablo.

Laminitus avait gloussé. « En y repensant, peut-être que le fait d’être l’avatar de Dieu aurait plus de sens que le fait d’être un sorcier talentueux. »

« Ne te moque pas de moi, idiote. Je te l’ai déjà dit, je suis un Seigneur Démon d’un autre monde, » déclara Diablo.

« Quel homme intéressant, vous..., » déclara Laminitus.

« Et toi, la femme singulière, » déclara Diablo.

Le fait de faire face à Laminitus lui pesait sur les nerfs, semblait-il. Elle lui avait donné le sentiment désagréable qu’elle pouvait voir à travers son personnage de Seigneur Démon. C’est peut-être ce qui distinguait une femme mûre...

Laminitus avait pris son manteau sur la chaise et l’avait mis.

« Il semble que Nous ayons été rejetés en faveur d’une autre femme, c’est pourquoi Nous prendrons congé, » déclara Laminitus.

« Et pour la ville ? » demanda Diablo.

« Nous ne sommes pas dupes. Si vous partez, Nous n’avons d’autre choix que d’évacuer, » déclara Laminitus.

« Je vois... Je pensais que tu serais têtue et que tu ne voudrais pas partir, » déclara Diablo.

« Nous le sommes. Cette ville est Notre royaume, après tout. Mais, une fois qu’on saura que vous êtes parti, tous les aventuriers et mercenaires que Nous avons rassemblés — non, franchement, même les soldats — s’enfuiraient, » déclara Laminitus.

« Ils... vont probablement le faire, » déclara Diablo.

L’armée du Seigneur Démon avait laissé une forte impression. Tout le monde savait que c’était Diablo et son groupe qui avaient fait pencher la balance en faveur des Races. Si les héros qui avaient sauvé la journée quittaient la ville, les autres aussi le feraient.

« Nous ne voyons aucune raison de Nous inquiéter, » Laminitus haussa les épaules. « Une ville peut toujours être reconstruite tant qu’il y a des gens pour y vivre. Sans vos actes, tout aurait été perdu. Nous ne vous remercierons jamais assez. »

« Je ne sais pas vraiment... Je n’aime pas ça. Je suis un Seigneur Démon, et une ville de Races m’intéresse peu, » déclara Diablo.

« Dans un mois, Nous prendrons nos civils et Nous Nous retirerons de la Tour de Zircon. Nos bateaux des sables peuvent aller jusqu’au bord du désert, vous pouvez donc prendre la mer avec Nous. D’ici là, gardez cette ville en sécurité, » déclara Laminitus.

« Si vous nous offrez un passage, nous pouvons attendre, » déclara Diablo.

« Hehe... Si vous changez d’avis, venez Nous rendre visite dans la tour. Nous pouvons continuer ce que Nous avons commencé ce soir à ce moment-là..., » déclara Laminitus.

Diablo se raidit, avec le souvenir de ce qu’ils venaient de faire qui refaisait surface.

« Qu-Qu’est-ce que tu dis, idiote ? » Diablo croisa les bras et détourna le regard. « Crois-tu vraiment que je m’intéresse à de telles choses ? »

« Nous avons le regret de vous informer que Nous avons développé tout un intérêt pour votre... chose..., » déclara Laminitus.

– Calme-toi, femme, bon sang !

Diablo avait dû investir tout son sang-froid pour retenir le rougissement qui menaçait de se glisser sur son visage.

Diablo lui tourna le dos et regarda par la fenêtre, laissant l’air froid de la nuit refroidir son visage brûlant.

« Dépêche-toi de repartir, » déclara Diablo.

« Bonne nuit, Diablo, » déclara-t-elle.

Il avait entendu la porte se refermer derrière lui. Il semblait qu’il ne pourrait pas se rendormir avant un moment...

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Voyons, Diablo, là, un petit bisou et l'affaire est dans le sac... Soupir... Il devrait prendre des leçons chez Aur 😈

Laisser un commentaire