Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 6 – Chapitre 1 – Partie 4

***

Chapitre 1 : La Capitale Royale

Partie 4

« Hé toi, démon suspect là-bas ! Descends de là. »

Leur voiture avait été arrêtée à la porte, et une pique avait été soudainement poussée dans la direction de Diablo.

— Oh, ça me rappelle des souvenirs...

Cet échange lui avait rappelé quand il avait été convoqué pour la première fois dans ce monde.

Diablo descendit du compartiment de la voiture et fixa les soldats du regard.

« Puisque vous osez diriger vos lames contre moi, je suppose que vous vous êtes préparés au châtiment que vous allez recevoir. »

« Argh... C-Ce type... C’est un Déchu !? »

Comme on pouvait s’y attendre de la part des gardes de la capitale royale, dès qu’ils avaient remarqué une perturbation, une trentaine de soldats s’étaient rassemblés autour. Pour des faibles, ils étaient plutôt bien organisés.

La plupart d’entre eux étaient des guerriers d’un niveau moyen de 30, et bien qu’ils ne soient pas d’une grande utilité contre l’armée du Seigneur Démon, ils étaient plus que suffisants pour maintenir l’ordre public.

— Alors... comment est-ce que je m’en sors ?

Après leur avoir répondu comme il l’avait fait, il était douteux qu’ils laissent Diablo entrer dans la ville. Quand il avait eu des ennuis sur le « Pont d’Ulug », il avait réussi à convaincre les gardes parce qu’ils avaient connu Rem et Shera. Quand il avait besoin de passer les portes intérieures de Faltra, le chef de guilde de la Guilde des Aventuriers, Sylvie, s’était portée garante de lui. Tout au long de son voyage, Diablo avait dû franchir les portes de la ville et, chaque fois, Rem avait su mener à bien les négociations... Mais Rem était, malheureusement, assez évanouie en ce moment...

— Hein ? Donc personne ne m’a jamais laissé passer la porte de la ville alors que je gardais mon personnage de Seigneur Démon ?

Diablo avait eu des sueurs froides.

N’ayant pas le choix, Lumachina s’était avancée. Elle était dans une position où elle devait cacher son identité en ce moment, alors elle portait une robe à capuchon, souvent portée par les fidèles de l’Église, et se couvrait la bouche avec un tissu blanc. Si elle révélait son identité, Diablo et son groupe seraient probablement autorisés à passer la porte, mais cela alerterait aussi l’Organe Cardinal sur le fait que la Grande Prêtresse était revenue dans la capitale. C’est une chose qu’ils devraient éviter...

Shera était la princesse elfique, mais n’avait rien sur elle pour prouver son identité. Horn n’était qu’une simple aventurière, et Rose semblait rayonner d’une aura de malice palpable sur les soldats pour avoir pointé leurs lances sur Diablo. Rose était, sans aucun doute, la pire personne sur qui on pouvait compter ici.

 

« Pardon, pouvez-vous le laisser passer ? »

 

C’était ce qu’avait dit une jeune femme vêtue d’une robe de grande classe, qui était apparue du côté intérieur de la porte. Les soldats avaient sursauté « Hein !? » face à ses mots.

Ses cheveux noirs étaient placés sur les côtés et elle portait une robe blanche à large ourlet. Elle lui semblait étrangement familière...

La jeune femme avait fléchi les genoux et s’inclina à la manière d’une dame.

« Cela fait longtemps, Sire Diablo, » déclara la femme.

« Superrr !! » Shera avait sauté du compartiment de la voiture. « Alicia ! Ça fait une éternittttté ! »

Elle soupira face à l’étreinte de Shera. « Heheh... Je suis heureuse de voir que vous n’avez pas changé, Mademoiselle Shera. »

Diablo n’avait pas pu le dire tout de suite parce que ses lunettes manquaient, sa couleur de cheveux et sa tenue étaient différentes, mais la dame dans la robe n’était autre qu’Alicia Cristela. Elle était la fille d’un duc et une chevalière impériale, ce qui signifiait qu’il n’y avait personne de plus fiable qu’elle pour les représenter dans cette ville.

Grâce à Alicia, Diablo et son groupe avaient pu franchir la porte sans autre incident.

Malgré le fait qu’il s’agissait de la capitale royale, il y avait pas mal de Demis qui se promenaient dans les rues, de toutes Races et de toutes dispositions. Diablo avait déjà entendu dire que la discrimination à l’encontre des Demis était très répandue dans la capitale, mais, rien qu’en regardant la rue principale, il y avait plus que des humains qui se promenaient. Elfes, Nains, Panthériens, Marcheurs des Herbes, Démons... Mais avec cela dit, il y avait en effet une majorité d’Humains.

Leur calèche parcourait la rue principale bordée de toutes sortes de magasins. La route elle-même était faite de tuiles de pierre, ce qui avait fait gronder et secouer la voiture en roulant dans la rue. L’architecture des bâtiments rappelait celle de Faltra, mais il y avait beaucoup plus de panneaux d’affichage, ce qui accentuait la passion des habitants de cette ville pour les affaires.

Assis sur le banc du compartiment, le groupe avait échangé des salutations. Alicia avait mis ses lunettes maintenant, car, sans elles, elle aurait du mal à discerner les expressions des autres.

« C’est un plaisir de vous rencontrer..., » Alicia s’inclina respectueusement devant Lumachina. « Je suis Alicia Cristela, chevalière impériale. C’est un grand honneur de faire la connaissance de quelqu’un d’aussi vénéré que vous, Grande Prêtresse. »

Lumachina avait enlevé le tissu sur sa bouche pour se présenter. « Moi aussi, je suis heureuse de vous avoir rencontré. Je suis Lumachina Weselia. Je vous remercie beaucoup pour votre aide à la porte d’entrée. »

« Rien ne me ferait plus plaisir que de savoir que j’ai été d’une grande aide pour vous, Votre Éminence, » déclara Alicia.

Elles étaient toutes les deux des dames de la noblesse bien élevées, de sorte que leur échange digne avait commencé et s’était terminé sans accroc. Ensuite, Alicia inclina la tête devant Horn et Rose.

« J’ai entendu dire que Diablo et son groupe s’étaient fait de nouveaux compagnons. C’est un plaisir de vous rencontrer, » déclara Alicia.

« Je suis Horn ! Vous pouvez compter sur moi si jamais vous avez besoin de vider un donjon ! » déclara Horn.

« Heheh... Je m’assurerai de vous rendre visite le moment venu, » répliqua Alicia.

« Ouaip ! » déclara Horn.

Contrairement à l’attitude extravertie de Horn —

« Rose peut-elle vous demander quel genre de relation vous avez avec le Maître ? » Rose fixa un regard froid dans la direction d’Alicia.

« Si Sire Diablo m’ordonnait de mourir, je le ferais avec plaisir. Cette explication suffit-elle ? » demanda Alicia.

Alicia avait donné une réponse audacieuse, alors que son expression ne changea pas du tout. Elle avait poussé le pont de ses lunettes avec sa main.

« Êtes-vous... Rose doit-elle interpréter cela comme si vous prétendiez être l’un des biens du Maître ? » Rose plissa les sourcils.

« Tant qu’il ne me met pas de côté, » déclara Alicia.

« Compris. Vous pouvez appeler Rose Rose. Rose est la gardienne du Maître et des biens du Maître. Par conséquent, Rose vous protégera de toutes les menaces, » déclara Rose.

« Je vous remercie beaucoup, » Alicia sourit discrètement quand Rose s’inclina profondément devant elle.

Ceux qui dominaient les autres doivent traiter ceux qui leur étaient inférieurs avec le respect qui leur était dû. Pour bien communiquer, il ne suffit pas de baisser la tête et d’acquiescer à tout.

Comme toujours, les compétences sociales d’Alicia étaient remarquables. Bien qu’elle ne les ait jamais rencontrées auparavant, elle avait pu nouer des relations cordiales avec deux personnes contrastées comme Horn et Rose. La façon dont elle s’était occupée de Rose était particulièrement impressionnante.

C’était probablement la première fois que Rose n’avait pas traité quelqu’un qu’elle avait rencontré pour la première fois avec quelque chose qui n’était pas une hostilité flagrante. Elle avait même essayé d’attaquer Klem et Edelgard de manière préventive...

Diablo avait décidé qu’il était probablement préférable de considérer le désordre qui avait eu lieu à Faltra une autre fois, et avait décidé de se concentrer plutôt sur le présent.

« Bon travail de nous accueillir à la porte, Alicia, » déclara Diablo.

« Votre gratitude est gaspillée quant à moi, Seigneur Diablo. La lettre que Mlle Rem m’a envoyée m’a dit que vous arriveriez dans les prochains jours, alors je suis restée à la porte en attendant votre arrivée, » déclara Alicia.

— Attends, elle nous attendait à la porte depuis tout ce temps ? Pendant des jours !?

Diablo était tellement surpris que ses yeux soient si larges que...

« Quoiiii ? Pendant tout ce temps !? » s’exclama Horn à sa place.

« Bien sûr que oui. N’est-ce pas normal, non ? » demanda Alicia.

Personne d’autre n’avait réfuté ses paroles.

— En y repensant, Shera est une princesse et Lumachina une grande prêtresse. Elles sont probablement habituées à ce que les gens leur soient aussi dévoués. Même Rose a passé des mois dans le donjon à m’attendre.

La personne la plus sensée de ce groupe, Rem, dormait encore après plusieurs jours de maux. Elle était aussi pâle qu’un cadavre plus tôt, mais la couleur revenait graduellement sur ses joues.

Maintenant qu’Alicia l’avait mentionné, Diablo s’était souvenu que Rem avait dit quelque chose à propos du fait d’envoyer une lettre à Alicia quand ils étaient dans l’une des villes adjacentes. Diablo n’était pas sûr si c’était nécessaire à l’époque, mais grâce à cela, ils avaient réussi à passer la porte. Il devrait la remercier plus tard...

Lumachina avait prévu de retourner à l’Église dès son retour à la capitale, mais c’était beaucoup trop risqué. Ils devraient se reposer d’abord, en profitant de ce temps pour recueillir aussi des informations sur l’Église. S’ils devaient dénoncer la corruption des hauts gradés, ils devraient recueillir ces renseignements sans faire savoir que Lumachina était revenue dans la capitale.

Alicia avait pris place à côté de Diablo.

« Excusez-moi. Je n’aurais jamais imaginé que vous accompagnerez la Grande Prêtresse... Comme toujours, vous surpassez mon imagination la plus folle, Sire Diablo, » déclara Alicia.

« C’est ce à quoi on peut s’attendre. Et toi, qu’en penses-tu ? » demanda Diablo.

Alicia était une adoratrice du Seigneur Démon et une traîtresse des Races. Elle avait déjà essayé de tuer Rem une fois, mais elle avait été pardonnée, et elle était maintenant l’une des disciples de Diablo. Malgré tout, son inimitié à l’égard des Races — et particulièrement à l’égard des plus hautes sphères de la capitale — était demeurée aussi forte qu’elle ne l’avait jamais été. Si sa trahison avait été connue, elle aurait été exécutée dès qu’elle aurait mis les pieds dans la capitale, mais...

« En raison de certaines... circonstances, je suis actuellement en congé, mais je n’ai pas été relevé de mon poste de Chevalier Impérial, » déclara Alicia, pinçant l’ourlet de sa robe. « Les particularités de ma situation actuelle sont un peu compliquées, alors je suggère que nous en discutions après le dîner, à notre aise. »

« Très bien, » déclara Diablo.

Alicia était mystérieuse et avait un état d’esprit que les Races ne trouveraient pas bienvenu. Si la fastidieuse Lumachina entendait quelque chose qui trahirait les tendances d’Alicia, les choses deviendraient sans doute gênantes. Il y avait aussi le cocher de la voiture à prendre en considération. Donc c’était probablement mieux s’il lui demandait les détails plus tard.

Alicia avait changé de sujet. « J’ai préparé des logements pour vous et votre groupe, Sire Diablo. Trop de gens vont et viennent au manoir de ma famille, et comme c’est dans le premier district, les Demis seraient trop visibles. J’ai donc pensé que le sixième district... Ah, pardonnez-moi. Ici, vous pouvez le voir sur cette carte. »

Réalisant que Diablo et son groupe n’avaient probablement pas de carte de la ville, Alicia leur en avait remis une. Prenant la carte de ses mains, Diablo l’avait ouverte.

La ville avait la forme d’un cercle, divisé en treize quartiers. La ville avait été conçue comme une horloge, la partie la plus septentrionale étant le douzième arrondissement. Dans le sens des aiguilles d’une montre, il y avait les premier, deuxième et troisième districts, et ainsi de suite, avec le sixième district se trouvant dans la partie sud de la ville. Au centre de la ville se trouvait le château royal. L’immense château avait la taille d’un quartier à lui seul, avec ses sept murs et ses remparts, selon la rumeur. Un vaste réseau de canaux reliait les districts entre eux, et il était possible de passer d’un district à l’autre par des ponts et de petits bateaux.

C’était vraiment une ville élégante et magnifique. Mais, bien que le climat ait été agréable, puisqu’il était situé dans un bassin, il y avait souvent du brouillard.

Après avoir franchi la porte ouest de la ville, Diablo et son groupe se trouvaient actuellement dans le neuvième district. Si l’on incluait ceux qui entourent le District Central, chacun des treize districts était entouré de murs.

Il y avait aussi une barrière en place pour prévenir une éventuelle attaque des Déchus. Pour maintenir la barrière, chaque quartier abritait une grande tour. C’était comme si la barrière entourant Faltra avait été érigée treize fois, toutes rassemblées en un seul endroit.

 

 

Le quartier central était le château du roi et servait à la fois de résidence du roi et de sa famille, ainsi que de centre de la politique nationale de la ville et du pays.

Le premier district était peuplé d’aristocrates et de riches marchands, de sorte que sa sécurité était également plus stricte que dans les autres districts. Sa population était entièrement humaine, donc, si Diablo ou ses compagnons s’approchaient du premier district, il en résulterait certainement un tumulte.

Le neuvième arrondissement, où ils se trouvent actuellement, servait de ville de commerce de gros de la capitale. Les magasins de gros traitaient avec les grands commerçants et les entreprises, et ne s’occupaient pas des clients privés. Les transactions se faisaient par caisse ou baril. Avec une population aussi nombreuse que celle de la capitale, les échanges commerciaux devraient se faire sur une aussi grande échelle.

Il y avait beaucoup d’auberges dans le neuvième arrondissement, mais comme elles s’adressaient aux marchands, les repas étaient discutables et les lits étaient petits, et les prix de l’hébergement étaient élevés. C’est parce que l’hébergement comprenait aussi des écuries pour les voitures et un entrepôt pour y entreposer les marchandises. Les frais de sécurité figuraient également dans le prix du logement.

Le sixième district, où Alicia avait préparé les logements de Diablo, était également connu comme l’entrée de la capitale. Les territoires du royaume de Lyferia s’étendaient du sud de la capitale. Comme la plupart des gens entraient et sortaient de la ville par la porte sud, et la plupart des magasins destinés au commun des mortels étaient là. C’était aussi le quartier le plus fréquenté par les aventuriers — ce qui était également le cas dans le Croisement de la Rêverie.

— Je suppose que c’est vraiment fondamentalement le même Sept Murs que je connais.

Alors que son apparence était significativement différente, la carte était à peu près la même que celle que Diablo connaissait. La plus grande différence, c’est que la ville était beaucoup, beaucoup plus grande qu’elle ne l’était dans le jeu.

Dans le jeu, tous les magasins que les Aventuriers utilisaient se trouvaient dans le sixième district, tandis que les quêtes de la ville étaient réparties dans les différents quartiers. Diablo ne savait pas à quel point il était identique au jeu, mais certaines des quêtes comprenaient la recherche de chats perdus, ou l’élimination de bandits... Le souvenir de toutes les quêtes qu’il avait accomplies remplissait Diablo de nostalgie.

Dans le Croisement de la Rêverie, la capitale royale (et, plus précisément, le sixième arrondissement) avait été le point de départ du jeu, la première ville.

En étalant la carte, Diablo avait confirmé qu’il y avait beaucoup plus d’endroits, ce qui était probablement différent de ce qu’il connaissait.

« Où est donc basée l’Église ? » demanda Diablo.

Ce n’était pas Alicia qui avait répondu à sa question, mais Lumachina qui était assise à côté d’eux.

« Le douzième arrondissement, plein nord — c’est là que se trouve la cathédrale, » répondit Lumachina.

Lumachina serra les poings nerveusement.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Infiltration réussi. Alicia utilise une teinture ?

Laisser un commentaire