Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 5 – Chapitre 6 – Partie 2

***

Chapitre 6 : Utilisation d’une nouvelle arme

Partie 2

Bien sûr, la téléportation avait parfaitement fonctionné.

Après avoir recueilli des informations en ville, ils étaient partis vers le champ de bataille. Rem et les filles étaient à bord d’un navire des sables, et Diablo avait utilisé sa magie de vol. Une fois qu’ils étaient arrivés, les hostilités avaient déjà commencé, et il semblerait que les Races étaient déjà au bord de la défaite. D’innombrables navires des sables étaient tombés dans un ravin apparemment créé à l’aide de la magie, et les forces restantes ne pouvaient que crier face à l’assaut des Déchus, incapables d’offrir une quelconque résistance organisée.

En observant la bataille d’en haut, Diablo commença à tisser ses sorts.

« Pluie d’Éclairs !! » déclara Diablo, envoyant le premier de ses sorts.

D’innombrables éclairs s’étaient alors mis à pleuvoir sur l’armée des Déchus, les brûlant jusqu’au sol. Leur regroupement n’avait fait qu’augmenter l’efficacité du sort.

Mais il ne pouvait pas facilement utiliser sa magie là où les deux forces s’étaient retrouvées dans une mêlée. Dans le jeu, les attaques magiques n’affectaient que les ennemis, mais, dans ce monde, elles ne faisaient pas cette distinction, emportant amis et ennemis.

« Je peux leur laisser la gestion de cet endroit, » murmura Diablo.

 

☆☆☆

 

Une Invocation revêtue d’une lumière blanche avait chargé à travers le champ de bataille. Il s’agissait d’un énorme taureau à trois cornes, considérablement renforcé par le nouvel équipement de son maître.

« Avance, Asulau ! » s’exclama Rem, stimulant son Invocation.

Asulau s’était battu contre un Déchu, pris dans le chaos de la bataille.

« Gaha !? »

Le Déchu, qui possédait la tête d’un lion, avait été emporté par la frappe. Mais une telle attaque n’avait pas produit assez de dégâts pour l’achever, mais ils se trouvaient sur un champ de bataille tumultueux, alors il y avait beaucoup de guerriers du côté des Races qui se tenaient là. Ils abattirent ainsi leurs épées et leurs haches sur le Déchu renversé, le frappant comme des houes se plantant dans des terres agricoles.

« Gaaah !? Imbéciles, vous ! Juste... des humains faibles... Vous osez... !? » cria le Déchu.

« Ouais, nous les humains sommes vraiment faibles ! C’est pour ça qu’on doit se regrouper chaque fois qu’on voit un Déchu merdique comme toi tomber par terre ! » cria l’un des soldats.

« A... gah... Arrêtez ! » cria le Déchu.

Un coup assez fort pour écraser la tête en forme de lion du Déchu avait réduit son corps en particules de lumière.

À leur mort, les Déchus et bêtes magiques se transformaient en lumière avant de disparaître. C’était la différence la plus frappante entre eux et les autres bêtes et monstres sauvages.

« Le suivant est le Déchu qui ressemble à un ours ! Allons-y ensemble ! » cria Rem.

« Oui, madame ! » les soldats avaient répondu à l’unisson.

Il s’agissait d’une aventurière qui sortait de nulle part — et qui plus est, une Panthérienne — mais son jugement précis et ses sages directives lui avaient permis d’être facilement concédé comme celle qui commandait par les soldats. Et chaque fois qu’elle se lançait dans la bataille, de plus en plus de soldats venaient sous son commandement. Le fait d’avoir amélioré ses Invocations, capable d’abattre des bêtes magiques de grande classe, et d’avoir bon nombre de potions de mana, l’avait grandement aidée. Rem avait progressivement repris le contrôle du champ de bataille chaotique.

 

☆☆☆

 

Une grande bête magique en forme de bête carnivore descendait en ce moment du ciel, alors que la largeur de ses ailes déployées atteignait plus de dix mètres.

« Gyaaaaaaaaaa !! » cria la bête.

« Encaisse donc ça, “Tir Triple” ! » La voix stridente d’une fille résonnait sur le champ de bataille.

Trois flèches frappèrent simultanément la créature, chacune d’elles étant une Flèche de Tempête capable de pénétrer la défense physique considérable de la bête magique. S’il infligeait des dommages, il y avait une chance que la pétrification se déclenche, alors que la probabilité triplait puisque trois flèches le toucheraient.

L’énorme bête magique s’était instantanément transformée en pierre, avant de tomber en raison de la gravité. Elle s’était brisée contre le sol, se transformant en éclat de lumière après ça.

Shera l’avait attaquée avec ses nouvelles flèches spéciales. Elle avait couru sur les sommets des navires des sables, sautant des voiles comme si elles étaient à la cime des arbres, et abattant les bêtes magiques les unes après les autres avec une adresse supérieure. Son allure était digne et belle, à tel point qu’une rumeur s’était répandue parmi les soldats qu’ils avaient été sauvés par une déesse : « Une déesse nous a sauvés. »

 

☆☆☆

 

Un grand groupe de soldats s’était précipité sur le champ de bataille, se regroupant avec une escouade d’autres combattants.

« Nous sommes là pour vous aider ! » déclara l’un des nouveaux arrivants.

« Merci, les gars ! Ah, attendez ! N’aviez-vous pas été transporté à la tente médicale il n’y a que quelques minutes de ça... ? » demanda l’officier déjà présent.

« Ouais, mais pourriez-vous vraiment croire ? Apparemment, la Grande Prêtresse nous a tous guéris ! »

« Alors que vous étiez dans un état si critique !? Nom d’un chien ! » s’écria l’officier.

Le miracle de guérison avait fait bien plus que simplement panser les blessures des soldats. Cela leur avait donné l’assurance que, même s’ils devaient être blessés, quelqu’un serait là pour les guérir.

L’église de la Tour de Zircon était fermée, et il y avait beaucoup de méfiance envers les prêtres à cause de leurs demandes de dons. Pourtant, de nombreux soldats comptaient encore sur la religion pour soutenir leur cœur. Et maintenant l’orgueil de l’Église, la Grande Prêtresse bien-aimée, était venue à leur secours. Il ne pourrait pas y avoir de plus grand soutien pour eux.

Leur peur de l’armée du Seigneur Démon diminua, et les renforts leur permirent de réprimer les combats autour d’eux, faisant pencher la balance en leur faveur.

 

☆☆☆

 

Il y avait une partie du champ de bataille où quelque chose d’inhabituel s’était produit...

Dans cette zone, toutes les unités appartenant à l’armée du Seigneur Démon furent soudainement éliminées. C’était arrivé si vite qu’il n’y avait pas eu de véritables combats. Les cadavres des Déchus et leurs bêtes magiques furent réduits à la lumière et disparurent, ne laissant aucune trace de leur présence. Une fille toute seule se tenait là, vêtue de ce qui ressemblait à une tenue de femme de chambre ouverte au niveau du dos.

La Servante Magimatique, Rose, avait regardé le ciel avec ses yeux d’émeraude.

« Aaah, Maître... Le Maître est si merveilleux ! Voir le Maître être le seigneur au-dessus de la bataille alors qu’il se tient dans les cieux est magnifique. Il fait pleuvoir le jugement et la foudre sur tous ceux qui s’opposent au Maître ! C’est vraiment l’image éclatante d’un Seigneur Démon ! Regardez, vous tous, imbéciles, et rampez par terre ! Ceci est un véritable Seigneur Démon, et l’estimé Maître de Rose ! » déclara Rose.

« Cette femme... Qui... ! !? Petite... faible... Mangeons-la !! » cria une voix depuis derrière elle.

Un Déchu avec la tête d’un amphibien s’était précipité vers elle. Il y en avait eu trois autres qui étaient avec lui. Chacun avait placé la tête des guerriers qu’ils avaient tués suspendus à leur ceinture, comme s’ils étaient fiers d’une collection. Il s’agissait d’un spectacle épouvantable qui produirait sûrement un cri de la part de n’importe quelle fille ordinaire, mais Rose dirigea un regard de pur mécontentement vers eux pour s’être mise en travers de son « Temps jouissifs de contemplation de Diablo. »

« Espèce de grenouille insensée et stupide... Vous osez vous mettre en travers du chemin de l’adoration respectueuse de Rose envers le Maître ! » déclara Rose.

Une langue épaisse s’était étendue de la bouche du Déchus amphibien, avant de s’enrouler autour de Rose, la liant en place.

« Elle, moi, manger ! » déclara le Déchu.

« Votre puanteur dégoûtante de Déchu s’accroche aux beaux vêtements que le Maître a donnés à Rose... Comment comptez-vous compenser cela ? Vous êtes le seul à qui Rose n’accordera pas la miséricorde d’une mort rapide. Asterismos ! » déclara Rose.

Une épée géante à deux lames était apparue derrière Rose. Après l’avoir vue, les Déchus n’avaient pas hésité ou semblé surpris, car lorsqu’il s’agissait de combattre, les Déchus n’avaient jamais d’hésitations, ils ne faiblissaient jamais et ils ne montraient jamais de pitié.

Voyant l’épée géante et la main mécanique qui la maniait, les quatre Déchus passèrent à l’offensive et l’attaquèrent immédiatement.

 

 

« Hehe... Hehehe... Hahahahahahahaha ! Vous défieriez Rose avec une si faible force !? » Rose riait d’un rire excité. « Par rapport à la taille de votre corps, votre cerveau est si petit qu’il doit sonner dans vos crânes épais ! Rose gravera le vrai sens de l’horreur dans vos os ! Maintenant, acceptez votre mort ! “Dídymos”, “Karkinos”, “Leon”, “Parthenos” !! »

Elle invoquait les constellations en chantant leurs noms. L’épée à deux lames dansait dans les airs, comme si elle traçait la position des étoiles.

Cela avait traversé la peau des Déchus assez épaisse pour dévier les armes des Races, et cela leur avait brisé les os. Les yeux des Déchus, assez acérés pour voir des projectiles dans les airs, ne pouvaient pas suivre la trajectoire de la lame. Leur corps pouvait régénérer les membres perdus, mais ils s’étaient désintégrés en particules de lumière avant même d’en avoir eu la chance.

Encore une fois, il n’y avait pas eu de combats dans le cas présent. La seule façon de le décrire était un acte de nettoyage et de balayage effectué par la Servante Magimatique Rose.

Les Déchus de bas rang n’avaient aucun moyen de s’opposer à une fille capable de soumettre sans effort, même un dragon de haut rang.

Alors qu’elle regarda après ça le champ de bataille maintenant vide, Rose poussa un soupir exaspéré. « Ah, Rose ne peut pas le croire... Rose avait l’intention de punir ces Déchus insolents, mais ils sont morts avant que Rose ne puisse le faire. Rose est une femme de ménage si négligente... Rose doit faire disparaître cette habitude ou le Maître pourrait se mettre en colère contre Rose. »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour la bataille. Ne pas déranger Rose lorsque elle est en état d'émerveillement devant son seigneur et maître 😯😂

Laisser un commentaire