Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 5 – Chapitre 5 – Partie 6

***

Chapitre 5 : Changement d’équipement

Partie 6

« Pourquoi cette Marcheuse des Herbes est-elle nue ? Rose ne comprend pas ce que cela signifie, » Rose inclina avec curiosité la tête.

« Parce que je l’ai déshabillée, » répondit Diablo.

Diablo répondit brutalement, mais cette explication ne clarifia pas la situation, et la tête de Rose restait inclinée.

« Vous auriez au moins pu laisser mon pantalon ! » se plaignait Horn, le visage rouge.

« Tu devrais être reconnaissante que je t’ai sauvée la vie. En plus, j’ai préparé des vêtements pour toi, » déclara Diablo.

« Ah, alors merci, Patron ! Je ne pourrais pas retourner en ville comme ça ! » déclara Horn.

« Tu es une voleuse, n’est-ce pas ? » demanda Diablo.

« Ça peut sembler être du pinaillage, mais je suis une Roublarde, pas une Voleuse ! » déclara Horn.

Ignorant ce commentaire, Diablo avait trié les articles qu’il avait, essayant de penser à ce qui serait le mieux pour elle. Horn étant au niveau 20, il n’y avait pas beaucoup d’options à disposition, mais Diablo avait néanmoins demandé à Rose d’apporter quelques articles.

Comme Horn ne pouvait pas voir au-dessus des piédestaux à cause de sa taille, les objets étaient étalés sur le sol.

« Celui-ci s’appelle le “Mini Trésor”. Il augmente ta vitesse, et te donne aussi un peu de résistance magique. Bien sûr, c’est aussi enchanté afin d’augmenter ta défense physique, » déclara Diablo.

Il était équitable au niveau 20, mais il s’agissait d’un équipement de rang supérieur SR. Mais même si tout cela était très bien, il y avait une différence importante par rapport aux vêtements que Diablo avait brûlés.

« Une jupe !? » Les yeux de Horn étaient aussi larges que des soucoupes. « Et une mini-jupe, en plus !? »

« Alors tu l’as remarqué. Impressionnant ! » déclara Diablo.

« Bien sûr que je l’ai fait ! N’importe qui le ferait ! » répliqua Horn.

« Ne te laisse pas être dérangé par des détails insignifiants, » répliqua Diablo.

« Vous pouvez parier vos fesses que ça me dérangera ! Et si nous devions gravir une échelle, ou si je devais me pencher vers l’avant... Et si je tombe !? Tout le monde verra ma culotte ! Quel genre de perverse va ramper dans un donjon en mini-jupe !? » s’écria Horn.

 

 

— OK, Missy, ça suffit comme ça. As-tu la moindre idée du nombre de personnes contre qui tu te disputerais si on savait pour l’objet ? pensa Diablo.

Diablo avait croisé les bras de façon menaçante, afin d’empêcher Horn de faire d’autres déclarations potentiellement catastrophiques.

« Cela peut aussi remonter le moral des membres masculins du groupe, » annonça Diablo.

« Je ne veux pas faire un groupe avec quelqu’un qui s’amuse à regarder ma culotte ! » s’écria Horn.

Elle avait après tout douze ans.

« Dis ce que tu veux, mais c’est le meilleur équipement que je puisse offrir à quelqu’un qui est au niveau 20, » déclara Diablo.

« Trouver des fautes dans la générosité de mon maître..., » Rose avait fait un sourire discret et sans joie. « Rose devrait vous abandonner pour pourrir au cinquième étage. Je suis sûre que cela vous apprendra l’étendue de votre bêtise. »

« N’est-ce pas le niveau enneigé ? » Horn hurla de terreur.

« Hehehehehe... Ne vous inquiétez pas. Rose vous garantit qu’en dix minutes, vous ne sentirez plus du tout le froid..., » déclara Rose.

« Oui, parce que je serai morte ! S’il vous plaît, non ! Je ne veux pas mourir ! » cria Horn.

— Attends une seconde, pourquoi tu ne..., pensa Diablo.

« Si tu es contre, » Diablo a coupé dans leur échange « je peux trouver autre chose pour toi. Mais cela peut t’aider à éviter un coup fatal ou à réduire les effets d’un coup mortel. Es-tu sûre que tu n’en veux pas ? »

Le souffle de Horn s’était coincé dans sa gorge avec un « Argh », et elle était restée immobile pendant un long moment. Tous les instants où elle s’imaginait sur le point de mourir lui passait probablement par la tête en ce moment même.

« Nnng... B-Bien. Je suppose qu’une aventurière devrait donner la priorité à sa vie plutôt qu’à sa culotte..., » déclara Horn.

« C’est un bon jugement. » Horn était après tout du genre à risquer sa vie souvent.

Après ça, il lui avait tendu une cape et un poignard.

« Cette “Cape de Transparence” devrait augmenter tes compétences de furtivité. Et voici le “Couteau de l’Ombre”. C’est une arme, mais pour une raison ou une autre, elle te donne un bonus à l’esquive. C’est inestimable pour une arme de bas niveau, » déclara Diablo.

« Hmm... Dois-je vraiment jeter l’ancienne arme ? » demanda Horn.

Horn caressa avec affection son vieux poignard. C’était un poignard normal, sans enchantement ni amélioration, le genre d’objet qu’un joueur se contenterait de hausser les épaules en le considérant comme de la ferraille avant de le détruire pour produire des matériaux d’amélioration.

« Y a-t-il une raison particulière pour laquelle tu veux le garder ? » demanda Diablo.

« C’est, euh... un souvenir de Prof, » déclara Horn avec tristesse. « Un piège a fait s’effondrer le plafond sur lui. Il a été totalement écrasé... La dague est tout ce qu’il me reste de lui. »

C’était difficile de croire qu’un voleur puisse se faire tuer par un tel piège. Et si ce morceau de ferraille inutile était sa seule arme, il n’était probablement pas à un niveau approprié pour embaucher des apprentis.

« Hm..., » Diablo était à court de mots.

« C’est absurde qu’il se qualifie d’enseignant alors qu’il était si faible, » déclara froidement Rose. « Vide bravade dans toute sa splendeur. »

Elle avait déclaré sans pitié quelque chose que Diablo savait comme ne devant pas être dit.

— Mais je suppose que c’est logique, pour un robot Magimatique..., pensa Diablo.

« Oui, vous avez raison, » déclara Horn en se grattant la tête. « Je n’ai jamais pensé que le Prof était quelqu’un d’incroyable... Mais il a quand même fait ce qu’il a pu pour s’occuper de nous, et je lui en suis reconnaissante. »

« Oh..., » Rose s’était arrêtée.

Diablo avait retenu un reniflement. Il avait toujours eu un faible pour les histoires réconfortantes.

« Choisis ce que tu veux, » déclara-t-il en plaçant les deux mains sur les épaules de Horn. « Je suis sûr que même sans enchantement, ce poignard te protégera. »

« Merci beaucoup, Patron ! » avait souri Horn.

Son sourire avait un éclat qui n’avait rien à voir avec sa race ou par le fait qu’elle soit une aventurière ou non. C’était simplement le sourire pur d’une fillette de douze ans.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.
    Diablo se détend de plus en plus, va t'il enfin avoir des discutions normal avec ses Esclave ?

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire