Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 5 – Chapitre 4 – Partie 2

***

Chapitre 4 : Sauver ses compagnons

Partie 2

Après s’être réchauffés, ils avaient finalement décidé qu’il était temps de bouger. Tout en utilisant les courants d’air pour les guider, ils s’enfoncèrent plus profondément dans le donjon. Le vent qui soufflait dans la grotte signifiait qu’elle devait provenir de la sortie, donc dans tous les cas, il ne devrait pas y avoir d’impasse.

— Je n’arrive pas à croire que je me suis retrouvé coincé dans mon propre donjon..., pensa Diablo.

Après avoir quitté le bassin de la chute d’eau, ils avaient trouvé un trou plus profond. Diablo n’avait que son pantalon et la ceinture à poches. Et même si cela n’allait pas vraiment l’aider, il avait le « Prototype de la Grande Faux » en main.

La faux de guerre pouvait sembler forte et intimidante, mais dans la pratique, elle était terriblement faible. C’était l’arme qu’il utilisait quand il essayait de se retenir contre un adversaire.

Horn était pratiquement nue, car tout ce qu’elle avait sur le corps était sa ceinture, ses bretelles et ses épaulettes. En appartenant à la race des Marcheurs des Herbes, elle avait le corps d’une enfant, quel que soit son âge réel, mais... Une fille avec un corps si plat et sans courbe, se promenant avec seulement une armure si réduite, était certainement le genre de chose que seules les personnes ayant certaines... inclinations trouveraient attirante. Si seulement elle avait encore son pantalon...

Attends, non, une fille aurait aussi besoin d’un haut, pensa Diablo.

Un homme grand, à moitié nu, se promenant avec une préadolescente pratiquement nue, était le genre de situation qui lui causerait d’énormes ennuis.

— Si j’avais su que c’était une fille, je n’aurais pas eu le courage de brûler ses vêtements..., pensa Diablo.

« Pourquoi t’es-tu habillée comme un homme ? » demanda Diablo, incapable de retenir la question plus longtemps.

« C’est, euhhhh..., » Horn s’était crispée alors que son expression se transformait en une expression de peur.

« Tu n’es pas obligé d’en parler si tu ne le souhaites pas, » déclara Diablo.

La façon dont il avait dit ça avait l’air d’aggraver la situation. Horn semblait encore plus effrayée.

« Je, euh... Ma famille... Nous sommes nés dans une ville de l’ancien domaine du Seigneur Démon, loin de la Tour de Zircon... Mais on s’est séparés de mes parents quand on était tous très jeunes, » déclara Horn.

« Oh ? » s’exclama Diablo.

La voix de Horn semblait plus naturelle, comme si elle ne forçait plus son ton à être aussi masculin.

« Je pense qu’ils nous ont peut-être abandonnées... Mais depuis toujours, il n’y avait que mes deux petites sœurs et moi, » déclara Horn.

« Je vois, » déclara Diablo.

Le fait de rester en vie était difficile dans l’ancien Domaine du Seigneur Démon. Et élever trois enfants dans ce genre d’environnement était certainement trop pénible pour que les parents de Horn veuillent prendre cette responsabilité.

« Je ne sais donc plus si mes parents sont morts ou vivants... Mais nous avons eu de la chance, car Prof est venu nous chercher peu après, » déclara Horn.

« Le Prof... Ton professeur, qui t’a appris à être un Roublard ? » demanda Diablo.

« Oui... Cependant, Prof était un véritable voleur..., » déclara Horn.

« Je vois, » répondit Diablo.

Lorsqu’il s’agissait de détecter le danger et de désarmer les pièges, les compétences de Horn étaient assez faibles pour un Roublard. Mais son agilité était décente, donc en termes de paramètres, elle était plus proche d’un véritable voleur que d’un aventurier de type Roublard.

« L’année dernière, Prof est décédé, et j’ai été séparée de mes petites sœurs... Alors j’ai fini par voyager seule jusqu’à la Tour de Zircon, » déclara Horn.

« Tes sœurs ne sont-elles pas venues avec toi ? » demanda Diablo.

« Non. Un commerçant les a pris comme employées. Il m’a aussi invitée à le faire, mais je ne suis pas douée pour ce genre de travail..., » déclara Horn.

« Je sais ce que tu ressens. Rien que l’idée de négocier avec d’autres personnes me donne envie de défier un dragon en solo, » déclara Diablo.

« Euh... ? Non, vendre des trucs bon marché à des prix importants ne me convient pas. Je sais que c’est comme ça que les affaires marchent, mais quand même..., » déclara Horn.

« Hm... Je vois, » répondit Diablo.

Horn n’avait pas d’anxiété sociale et, à bien y penser, elle s’était montrée très confiante lorsqu’elle avait invité Diablo et son groupe dans le donjon.

« Les Marcheurs des Herbes ont l’air d’enfants, quel que soit leur âge, mais quel âge as-tu exactement ? » demanda Diablo, essayant de changer l’orientation de la conversation en s’éloignant de son étrange commentaire.

« Argh... Juste... gardez ça secret pour tout le monde, OK ? Vous êtes le seul à qui je le dirai, patron... J’ai en fait douze ans, » déclara Horn.

— Quoi !? C’est donc vraiment une enfant !? Je pensais qu’elle avait l’air si jeune parce que c’est une Marcheuse des Herbes ! pensa Diablo.

« Je m’en doutais, » déclara Diablo, cachant sa surprise comme s’il l’avait toujours fait.

« Hehe... Alors vous le saviez, hein ? Mais si les autres l’apprenaient, personne ne voudrait s’aventurer avec moi. Alors, gardez ça secret, d’accord, patron ? » déclara Horn, en tirant la langue dans un geste enfantin.

C’était adorable.

— Attends, non ! Je ne suis pas un pédophile ! pensa Diablo.

Un Seigneur Démon pédophile, serait-il un jour capable de montrer son visage en public ? Et il venait d’embrasser Klem, qui ressemblait beaucoup à une petite fille, même si c’était pour le « Rituel de l’esclavage »...

Diablo secoua la tête, bannissant ces pensées de son esprit.

☆☆☆

« Nnn...  Il fait si sombre. » Horn regardant vers la grotte se trouvant devant elle.

« Ce n’est pas un problème. “Lumière” ! » déclara Diablo.

Diablo avait jeté le sort sur un caillou qu’il avait ramassé. La dernière fois qu’il l’avait lancé dans les airs, il avait découvert qu’il y avait un problème : il ne savait pas comment l’éteindre, alors il avait maintenant trouvé une nouvelle façon de l’utiliser. En jetant le sort sur un caillou, tout ce qu’il avait à faire était de le jeter quand il ne voulait plus que le sort fonctionne. Le porter comme une lanterne était aussi pratique et facile.

« Oooh, c’est incroyable ! » Les yeux de Horn brillaient d’excitation. « C’est la première fois que je fais un donjon avec un sorcier élémentaliste, mais je ne savais pas que la magie élémentaire pouvait être aussi utile ! »

« Les individus de ce monde n’ont tout simplement pas fait assez de recherches à ce sujet, » déclara Diablo.

« C’est vrai, peu de sorciers l’utilisent. Je n’ai jamais vu un Sorcier Élémentaliste aussi fort que vous, Patron. J’aimerais moi aussi apprendre la magie ! Non pas que j’en serais capable, hehe, » déclara Horn.

Ces mots avaient fait réfléchir Diablo...

« Je ne sais pas comment on apprend la magie dans ce monde, mais... pourquoi ne pas essayer de l’apprendre ? Tu n’as encore que douze ans, et les Marcheurs des Herbes sont bons en magie, » déclara Diablo.

« Quoiiii !? Ce n’est pas possible. Vous devez aller dans une des écoles de l’Association des Mages pour devenir un Sorcier... Je n’ai pas l’argent pour ça, » déclara Horn.

« Est-ce que c’est cher ? » demanda Diablo.

« Je ne sais pas vraiment combien, mais probablement quelques millions de friths ? » déclara Horn.

« Hmph..., » murmura Diablo.

Bien qu’il ait résolu un certain nombre d’incidents importants, lui et son groupe n’avaient pas beaucoup de friths en leur possession. Les habitudes de Klem en matière de biscuits les avaient presque ruinés, à tel point qu’Edelgard, une Déchue, avait dû se mettre au travail dans une boulangerie.

— Si sa couverture est démasquée, se faire chasser de la ville serait le cadet de ses soucis. Je me demande comment elle va..., pensa Diablo.

Même si les chevaliers de la région se liguaient contre elle, Edelgard s’en sortirait probablement indemne. Mais le gouverneur de Faltra, Galford, était fort. Selon l’estimation de Diablo, il serait plus fort qu’elle dans un rapport de 6:4.

Diablo espérait vraiment que rien de mal ne se soit passé...

« J’espère qu’elles vont bien..., » chuchota Horn.

« Je suis d’accord, » déclara Diablo.

« Je parle de Lumachina et des autres, » déclara Horn.

« Oh, elles, » sans s’en rendre compte, il avait chuchoté avec sa voix naturelle.

« Y a-t-il quelqu’un d’autre à qui vous inquiète... ? » Horn inclina la tête dans la confusion.

« Non... C’est parce que je suis un Seigneur Démon ! Oublie ça, je suis sûr qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour elles, » déclara Diablo.

« Croyez-vous qu’elles vont bien ? » demanda Horn.

Le plafond s’abaissait progressivement. Diablo avait continué, sans se cogner la tête.

Horn et lui s’étaient perdus dans le neuvième étage. Tout le groupe avait presque terminé l’étage avant d’être interrompu, et Shera aurait abattu tout ce qui se présentait à eux. Shera et Rem étaient passées au niveau supérieur, c’est sûr.

À bien y penser, le Paladin était aussi tombé dans l’eau...

« Ce niveau devrait avoir un gros monstre de type boss central vers la fin, mais il n’a pas de résistance face aux Debuffs. Shera pourrait probablement le vaincre avec sa pétrification, » déclara Diablo.

« Shera est incroyable, n’est-ce pas ? » demanda Horn.

Bien qu’il ne faisait aucun doute qu’elle était très compétente, son arc avait été enchanté par un vrai Seigneur Démon.

« Le dixième étage a un puzzle avec un étage en mouvement. Un faux pas, et on vous jette dans une pièce pleine de monstres, » déclara Diablo.

« Haaah !? Vont-elles s’en sortir ? Ça a l’air si dangereux ! » déclara Horn.

« Je suis sûr que Rem le résoudra. Elle est assez prudente et sage pour s’arrêter et analyser n’importe quelle situation, » déclara Diablo.

« Whoa, vous pouvez vraiment faire confiance à Rem, d’accord ! Elle a de l’intelligence à revendre ! » déclara Horn.

« Et le onzième étage est un cimetière, » annonça Diablo.

« Hum... des tombes ? Pourquoi y a-t-il des tombes en bas ? » demanda Horn.

« Parce que des cadavres en sortent sous forme de mort vivant, » déclara Diablo.

« Ehhhh !! Z-Zombies !? Voulez-vous parler de zombies ? Les morts-vivants sont super effrayants ! » cria Horn.

« Lumachina devrait pouvoir s’en occuper facilement. C’est une grande prêtresse, après tout. Personne dans Lyferia ne peut l’égaler en matière de “purification”, » déclara Diablo.

« Alors ce sera du gâteau ! Bravo, Lumachina ! » L’expression de Horn s’illumina, alors ses yeux brillaient à nouveau d’excitation.

« Oui, » déclara Diablo.

— Tant que la Maladie de la Clochette de la Mort n’aura pas empiré..., pensa Diablo.

Dans le jeu, l’état d’un patient n’était pas trop grave jusqu’à ce que la neuvième marque fasse surface. Avant ça, au moins, cela semblait être qu’un mauvais rhume. Mais le Croisement de la Rêverie avait adouci certains sujets pour éviter d’entrer dans une imagerie trop érotique ou violente graphiquement. Diablo n’avait aucun moyen de savoir si la Maladie de la Clochette de la Mort se comportait de la même façon dans ce monde.

« Mais je suis toujours inquiète ! » Horn se tenait nerveusement la tête. « Je n’arrive pas à croire que vous vous soyez séparé de Rem et des autres à cause de quelqu’un d’aussi inutile que moi ! »

— Elle ne devrait pas se dire inutile... Mais je ne suis pas du genre à parler d’estime de soi. Je sais exactement ce qu’elle ressent, pensa Diablo.

S’il la grondait en lui disant de ne pas se mépriser, cela ne ferait que la rendre encore plus malheureuse. Diablo avait donc choisi de ne rien dire.

Il n’avait pas regretté d’avoir sauvé Horn, même si cela signifiait se séparer d’elles. Ce n’étaient pas des amateurs.

Elles appelaient aussi Diablo leur « compagnon ». Elles avaient compté sur lui, mais en même temps, elles pouvaient s’enorgueillir de ne pas être « simplement dépendantes » de lui. Elles seraient certainement en mesure de dégager la voie jusqu’au onzième étage.

« Mais nous devons nous dépêcher et nous regrouper avec elles. Battre le douzième étage sera impossible pour ces trois-là, » déclara Diablo.

« Hein ? Pourquoi ça ? » demanda Horn.

« Leurs niveaux sont trop bas. Ce n’est pas une question de stratégie ou de compatibilité... Le dernier gardien du douzième niveau est tout simplement trop fort. Sa résistance à l’affaissement est élevée de sorte que la pétrification ne se déclencherait probablement pas, et il a une barrière qui annule tout dommage en dessous d’un certain seuil, » expliqua Diablo.

« Quel genre de monstre est-ce !? » demanda Horn.

« On ne peut pas prendre notre temps ici, » déclara Diablo.

Après avoir parcouru une courte distance à pied, ils pouvaient entendre le bruit du vent, son sifflement rebondissant à travers la grotte. Ils pouvaient aussi voir une lumière plus loin.

« On s’en est sortis, patron ? » demanda Horn.

— Cette cascade nous a fait tomber très loin du 9e étage... Il n’y a aucune chance que le tunnel mène dehors, n’est-ce pas ? Se demanda Diablo.

En sortant du tunnel, ils s’étaient retrouvés dans une zone très dégagée.

« M-M-Mon Dieu...!? »Horn frissonna de terreur.

Plusieurs créatures ressemblant à des coléoptères, chacune plus grosse qu’un monstre normal et portant de grosses cornes, se tenaient à l’affût. Ces monstres se déplaçaient en meute et s’enfouissaient dans le sol pour faire leur nid.

Il s’agissait de gros monstres noirs de type insecte appelés « coléoptères-fourmis », et il y en avait environ 30.

Diablo avait pu déterminer leur nombre non pas grâce à une compétence de son personnage en jeu, mais grâce à une aptitude spéciale qui lui avait été accordée en raison de son expérience en tant que joueur. Il se souvenait de ces monstres.

Si vous preniez un mauvais virage au dixième niveau, vous seriez jeté dans une colonie de coléoptères-fourmis, ce qui lui indiquait que c’était probablement là où se trouvaient Diablo et Horn en ce moment.

Les lèvres de Diablo se transformèrent en sourire.

— J’ai une idée de la situation actuelle... Si on peut passer par ici, on sera de retour sur la bonne route, pensa Diablo.

Diablo posa une main sur les épaules tremblantes de Horn. « Tu devrais être contente. »

« Je veux dire, bien sûr, je suis une aventurière, et si je devais choisir, je préférerais mourir dans une aventure, mais pas maintenant ! Je mourrai tôt ou tard, mais pas aujourd’hui ! » déclara Horn.

« Ce n’est pas ce que je voulais dire. Voici, une espèce de petite idiote découragée, » déclara Diablo.

Les coléoptères-fourmis, remarquant les intrus sur leur territoire, avaient tourné leur attention vers Diablo et Horn. La partie qui aurait dû leur servir de visage s’était ouverte, révélant des rangées de gigantesques crocs. C’était bien plus horrible que tout ce que Diablo n’avait jamais vu dans le jeu.

Diablo avait placé sa faux de guerre vers les monstres.

« Écrase-les avec la vitesse du son : “Frappe Sonique” ! » cria Diablo.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire