Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 5 – Chapitre 1 – Partie 4

***

Chapitre 1 : La visite d’un donjon

Partie 4

Laminitus était retournée à la Tour de Zircon. Certains des navires des sables avaient été endommagés par le tremblement de terre, et plusieurs soldats avaient été blessés, mais c’était seulement après être tombé du navire lors de ce chaos ou après avoir trébuché sur le pont. Ce n’était pas la faute des compétences des troupes.

Cela dit, il était inhabituel d’avoir pu s’échapper après avoir affronté un adversaire de la force de Diablo sans essuyer de pertes.

S’abaissant sur son grand siège, Laminitus soupira. Avec leurs forces actuelles, ils n’étaient pas à la hauteur de Diablo.

Lors de la prochaine pleine lune, Varakness réapparaîtra aussi devant elle. Serait-elle capable de le battre, même si elle prenait tout ce temps pour se préparer ?

— Ce serait difficile, pensa-t-elle.

Elle aurait besoin de renforcer ses forces, d’une façon ou d’une autre.

Quelqu’un s’approchait d’elle avec une démarche rapide. Il s’arrêta devant Laminitus et effectua un salut parfaitement discipliné, mais quelque peu agité.

Henric.

« Lady Laminitus, nous pensons avoir découvert où vont les aventuriers en fuite, » déclara Henric.

« Oh ? » s’exclama Laminitus.

« L’un des aventuriers de la Tour de Zircon, Horn, était parmi eux. Il s’est inscrit à la guilde il y a environ un an et a travaillé comme guide, escortant d’autres personnes dans des donjons. Il semble qu’il ait été catégorique récemment sur le fait d’aller dans un donjon qu’il a découvert récemment. »

Le Domaine du Seigneur-Démon avait de nombreux nids de bêtes magiques et des forteresses abandonnées qui servaient de donjons. On découvrait souvent de nouveaux donjons, ce qui n’était pas inhabituel en soi, mais la fixation de l’aventurier sur l’exploration était une autre histoire.

« Y avait-il quelque chose d’intéressant dans ce nouveau donjon ? » demanda Laminitus.

« Selon les aventuriers que nous avons interrogés, on y trouve des monstres assez puissants, ainsi que des armes et des objets dotés d’une puissante magie, » déclara Henric.

« Oh... ? » s’exclama Laminitus.

« Ils avaient un équipement comme je n’en ai jamais vu auparavant, comme une épée qui crache du feu et un bouclier qui bloque le froid et la glace. »

— Cela donnerait peut-être à notre armée l’avantage dont elle a besoin ? pensa-t-elle.

« Hehehe, quelle information intéressante... ! Henric, poursuivez le groupe de Diablo. Pendant que vous le faites, enquêtez sur ce donjon et rapportez tout l’équipement spécial que vous pouvez trouver, » ordonna Laminitus.

« Oui, madame ! » Le jeune chevalier salua de nouveau.

C’est alors qu’un soldat l’informa de l’arrivée d’un autre invité. Laminitus avait fait signe de permettre à l’invité d’entrer, et peu de temps après, un homme était entré dans la pièce avec une foulée calme.

 

☆☆☆

 

Il avait un corps grand et musclé, avec une longue épée gainée à la taille. Vêtu d’une armure bleue ornée de l’emblème de l’Église, il était clairement un Paladin.

Il s’inclina respectueusement.

« Salutations. Je me fais appeler Gewalt, et je suis un Paladin. Lady Laminitus, votre noble nom fait vaillamment écho même à travers la capitale. Vous rencontrer enfin, c’est —, » déclara-t-il.

« Épargnez-nous vos platitudes, nous en avons assez. Nous n’avons pas d’oreille à prêter aux exigences de l’Église. Partez — ce sont les seuls mots que Nous épargnerons pour un chien de la capitale, » déclara Laminitus.

« Ah, n-non, ne vous méprenez pas. Je ne suis pas venu ici pour relayer les demandes de l’Église... J’ai entendu dire que notre Grande Prêtresse est dans cette ville, alors je suis venu pour retrouver et protéger sa personne. »

L’objectif de Gewalt était, bien entendu, tout à fait différent. Il avait été engagé pour assassiner Lumachina, mais il avait été vaincu par Diablo avant d’avoir pu terminer sa mission. S’il devait retourner dans la capitale maintenant, il serait contraint de faire face au prix de l’échec et serait réduit au silence par la mort.

Non seulement il était inutile dans son travail, mais il était aussi au courant d’informations secrètes. Il n’y avait aucune chance que son client le laisse vivre. Il devrait terminer sa mission et prouver sa valeur.

Gewalt avait poursuivi Lumachina jusqu’à cet endroit, mais le domaine du capitaine Batutta le Paladin, où elle aurait dû être logée, avait été à moitié détruit. Il l’avait perdue de vue.

— Vu la tournure des événements, ils vont me tuer ! Je ne laisserai pas cette petite salope s’échapper ! pensa Gewalt.

Gewalt força un sourire, essayant d’étouffer les flammes sombres qui s’élevaient dans son cœur.

« Elle est capable de recevoir l’oracle de Dieu. Donc, le fait de protéger la grande prêtresse est la plus haute priorité de l’Église. Je vous demande en tant que gouverneur de la Tour de Zircon : Pourriez-vous m’aider à la retrouver ? » demanda-t-il.

Laminitus le regarda fixement. Normalement, n’importe quel gouverneur serait heureux de coopérer et d’avoir une dette de l’Église envers eux. L’influence de l’Église était assez vaste.

Mais elle était différente. Laminitus avait une aversion pour toute autre personne qui aurait de l’influence sur son territoire. C’était l’ancien Domaine du Seigneur-Démon, un endroit où la force de l’humanité était concentrée pour surmonter d’innombrables défis. Toute personne qui pourrait s’opposer aux vues du gouverneur ne serait pas tolérée.

« Hmph. Un Paladin, hein..., » Laminitus avait dû considérer cela.

— Je pourrais le repousser, mais... On dit que les Paladins ont un niveau d’au moins 100, et qu’ils sont porteurs d’un grand pouvoir, pensa-t-elle.

En ce moment, elle avait besoin de toute sa puissance de son côté.

Cela dit, si elle devait simplement lui dire. « Les Déchus vont arriver ici, alors coopérez avec Nous, » il était peu probable qu’il l’aide. Son objectif était apparemment seulement de défendre la Grande Prêtresse Lumachina.

« Nous savons déjà où elle est, » déclara Laminitus.

« Vraiment !? » s’exclama-t-il.

« La Grande Prêtresse se dirige vers un certain donjon, aux côtés d’un sorcier bien particulier, » déclara Laminitus.

« Un sorcier... Je suppose qu’il s’agit d’un démon qui s’appelle Diablo ? » demanda-t-il.

Le ton de Gewalt était devenu beaucoup plus rauque qu’auparavant. Laminitus, qui ne se souciait pas beaucoup des petits détails, avait simplement ignoré cela.

« Nous voyons que vous le connaissez déjà, » déclara Laminitus.

« Ce crétin a trompé notre Grande Prêtresse naïve et l’a enlevée ! » déclara Gewalt.

Cependant, Laminitus s’était peu souciée des circonstances de l’Église.

« Il y a de l’équipement unique et inouï dans le donjon où ils se dirigeaient. C’est ce qui nous intéresse. Si vous nous aidez à récupérer cet équipement, nos hommes vous escorteront jusqu’à la Grande Prêtresse, » déclara Laminitus.

« Oh ! Bien sûr, je serai ravi de vous aider ! » déclara Gewalt.

Gewalt avait rassemblé ses mains dans un geste de profonde gratitude. Mais dans son esprit, se dit-il, tant que je mets la main sur Lumachina, qui se soucie du reste !

Laminitus ne pensait pas que Paladin coopérerait pleinement avec elle. Mais elle avait envoyé Henric et quelques personnes sous son commandement. Elle n’était pas certaine de sa fiabilité. Si le Paladin pouvait les aider jusqu’à la moitié du chemin, ce serait suffisant.

« Nous ne nous soucions pas que vous donniez la priorité à la sécurité de la Grande Prêtresse, mais jusqu’à ce que vous la trouviez, coopérez avec Nos hommes. Si vous pouvez Nous le promettre, alors Nous vous aiderons à atteindre votre objectif, » déclara Laminitus.

« Merci beaucoup ! Je le jure au nom du Seigneur ! » Gewalt avait fait le signe sacré devant sa poitrine.

Laminitus hocha la tête.

Avec l’affaire décidée, Henric tendit la main droite. « C’est très rassurant de recevoir l’aide du célèbre Paladin Gewalt. J’ai hâte de travailler avec vous. »

« Mon Dieu, vous êtes plus mignon que je ne le pensais..., » déclara Gewalt.

« Je vous demande pardon... ? », demanda Henric.

« Oh, rien du tout. De même, c’est un plaisir de travailler avec vous, » déclara Henric.

Gewalt avait saisi la main droite tendue de Henric avec ses deux mains.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.
    PS: Un autre Paladin corrompue, mais cette fois en plus d'être un gros Sadique, il est gay comme un phoque 🙂
    (Avant toute chose je tien a dire que les fait qu'il soi gay, ne soi pas un défaut en soi)

  2. Qu'il soit arrivé à suivre le groupe avec 24 ou 48 h de retard après un voyage qui a duré des semaines montrent que ce palassasin est compétent.

  3. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire