Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 5 – Chapitre 1 – Partie 3

***

Chapitre 1 : La visite d’un donjon

Partie 3

Rem, Shera et Horn étaient tous des aventuriers moyennement expérimentés.

Lumachina, cependant, avait du mal à suivre le rythme. Malgré tout, ils avaient réussi à s’échapper de l’armée de la Tour de Zircon sans que Diablo ait à la porter dans ses bras.

Ils s’arrêtèrent pour se cacher derrière un gros rocher. Alors que Lumachina reprenait son souffle, Shera lui tendit une gourde. Shera était étonnamment bien préparée pour ce genre de situation.

« Je n’ai pas grand-chose, mais j’ai de l’eau. On dirait que marcher autant est dur pour vous... Est-ce à cause de la Maladie de la Clochette de la Mort ? » demanda Shera.

« Non... C’est juste que courir sur le sable... m’a un peu fatiguée. Votre endurance est incroyable. Comme on peut s’y attendre de la part d’aventuriers chevronnés, » déclara Lumachina.

« Oh, j’ai toujours voulu partir en voyage, alors j’ai fait en sorte de garder mes jambes en forme, » déclara Shera, un peu mal à l’aise.

Effectuant un hochement de tête pour montrer son accord, Rem déclara. « Je me suis aussi entraînée pour renforcer mes jambes. Les Panthériens sont aussi naturellement doués pour la course à pied. »

« Pareil ici ! Après tout, ne pas pouvoir marcher signifie la mort dans un donjon, » déclara Horn avec une pointe de fierté dans sa voix.

Diablo n’avait pas vraiment agi pour rester en forme, mais son corps de niveau 150 ne serait pas fatigué par une petite course. Ce corps était différent de son corps réel, qui l’obligerait à haleter pour prendre de l’air juste après avoir monté une volée d’escaliers.

« Vous êtes tous incroyables, » Lumachina avait rétréci ses yeux en souriant. « Je devrais aussi m’efforcer de faire de l’exercice. »

« Faisons une pause, d’accord ? » Shera s’était assise à côté d’elle. « Ils ne pourront pas nous trouver si facilement ici, et s’ils se présentent, Diablo trouvera une solution ! »

« Très bien, » déclara Lumachina.

« Lumachina, vous ne sortez pas beaucoup, hein ? » demanda Rem.

« C’est vrai, ma position ne me permet pas de quitter très souvent le sanctuaire de la cathédrale de la capitale, » répondit Lumachina.

« Ohhhh... Donc vous étiez un peu comme moi, » déclara Shera.

« Comme vous... ? » demanda Lumachina.

« Bien qu’elle puisse paraître un peu bête, » intervint Rem, « Shera est la Princesse Elfique. Elle est en fugue. »

« Oh mon Dieu ! » Les yeux de Lumachina étaient écarquillés et emplis de surprise.

Après un « Teehee » embarrassé, Shera cria en colère, « Attends une seconde, Rem ! Qu’est-ce que tu veux dire par “bête” ? »

« ... Pardon, excuse-moi. “Bête” était un peu trop vague, donc j’aurais dû être plus clair. C’est une sacrée gaffe que j’ai faite à ce moment-là, » déclara Rem.

« Je ne suis pas une idiote ! » s’écria Shera.

Comme d’habitude, les deux filles commencèrent à se disputer bruyamment. Leurs petites bagarres de chattes de gouttière étaient déjà monnaie courante.

Diablo se retourna, regardant la gourde que Lumachina tenait.

En remarquant son regard, elle lui demanda : « Oh, voulez-vous de l’eau, mon Seigneur ? »

« Non, ce n’est pas ça, » déclara Diablo.

Mais en vérité, elle avait raison. Après tous les combats d’hier soir, il avait soif. Mais il n’avait pas pu le demander. S’il devait prendre la gourde dans laquelle Lumachina avait bu, et y mettait la bouche...

— ne serait-ce pas un baiser indirect ? se demanda-t-il.

Et ainsi, cela se verrait sur son visage. Tout cela ne serait pas convenable pour un Seigneur Démon.

Alors que Diablo était tourmenté à l’idée de l’embarras d’un baiser indirect, Rem hocha la tête afin de comprendre sa réaction.

« ... Vous faites attention à nos rations et à l’eau, n’est-ce pas, Diablo ? » demanda Rem.

Diablo acquiesça d’un signe de tête sage, avec des pensées beaucoup plus superficielles dans son esprit.

« En effet, je le faisais, » déclara Diablo.

« ... Après avoir fui l’armée, nous ne pouvons plus retourner en ville. Mais se diriger vers le donjon sans nourriture et sans eau serait imprudent, » déclara Rem.

« Vous pouvez me laisser faire ! » Horn s’était levée avant de dire ça.

« ... Qu’est-ce que tu prépares là ? J’espère que tu n’as pas l’intention d’aller voler en ville, » déclara Diablo.

« Bien sûr que non ! Je suis un Aventurier spécialisé en Détection, pas un Voleur ! » déclara Horn.

Diablo se souvenait comment Horn s’était faufilée pour voler du curry hier soir, mais il avait choisi de se taire à ce sujet.

« Les soldats savent de quoi j’ai l’air, » continua Horn, « alors il n’est pas question que je retourne seul en ville. Dans tous les cas, nous ne pouvons pas retourner à la Tour de Zircon sans le trésor. »

« ... Donc tu suggères qu’on s’approvisionne auprès des colporteurs de la banlieue de la ville ? » demanda Diablo.

« Ce n’est pas une mauvaise idée, mais j’ai autre chose en tête. Alors, laissez-moi m’en occuper. Je vais montrer à quel point je peux être utile ! » déclara Horn.

« Nous n’aurons pas seulement besoin de nourriture et d’eau jusqu’à la tombée de la nuit, mais aussi d’un endroit pour nous reposer, vous savez ? » demanda Rem.

« Je m’occupe de tout ! » déclara Horn.

« ... J’avoue que je suis un peu sceptique quant à ce que vous prévoyez, mais puisque vous êtes prêt à le faire, je vais vous faire confiance pour le moment. Après tout, vous êtes le plus expérimenté d’entre nous quand il s’agit de nettoyer des donjons, » déclara Rem.

« Laissez-moi m’occuper de tout ! » déclara Horn.

Diablo avait dû admettre qu’il était difficile de le prendre au sérieux alors qu’il était si facile à vivre.

« Le donjon est-il loin d’ici ? » demanda Diablo.

« Un petit navire des sables pourrait vous y amener en une demi-journée, alors à pied, ça devrait prendre... environ deux ou trois jours ? » déclara Horn.

« Je vois, » déclara Diablo.

Le donjon de Diablo n’apparaissait pas sur la carte du terrain dans le jeu, il n’existait qu’en tant qu’élément du décor. L’endroit où ils allaient était un endroit qu’il connaissait mieux que quiconque, mais en même temps, il était toujours entouré de mystère...

 

†††

 

Ce soir-là — .

Ils s’étaient retrouvés près d’un agglomérat comprenant de nombreuses roches qui parsemaient ici et là le désert. En se réfugiant à l’ombre des roches, ils avaient balayé le sable pour révéler une planche de bois.

Une porte...

En l’ouvrant, ils découvrirent une salle en profondeur et un escalier en bois qui y menait.

« Wôw, c’est le donjon !? » demanda Shera d’une voix aiguë.

Rem poussa un soupir. « Il a dit plus tôt que le donjon est encore à deux ou trois jours d’ici. N’est-ce pas un navire des sables ? »

« Ouaip ! » Horn acquiesça face à sa question. « Un naufrage. On n’a trouvé aucune trace de personnes dessus, alors je pense qu’un monstre l’a coulé. »

Cela signifiait que l’équipage avait quitté le navire ou qu’il avait été mangé par le monstre.

Ils descendirent dans les cabines du navire. L’escalier en bois grinça sous le poids de leurs pas. Rem toucha avec ses doigts le mur, et la surface s’effrita facilement contre son contact.

L’endroit semblait assez vieux.

« ... Y a-t-il de la nourriture et de l’eau ici... ? » demanda Rem.

« O-Ouais ! C’est ma base secrète. C’est super pratique, pour qu’on puisse se réapprovisionner ici en allant au donjon sans retourner en ville, » répondit Horn.

« ... Ça ne vous rapporterait-il pas une petite fortune de déterrer ça ? » demanda Rem.

« J’aimerais bien, mais les cabines sont la seule chose qui reste entière. La poupe et la proue du navire ont disparu, » répondit Horn.

« ... Je vois, » déclara Rem.

Lumachina observait le contenu de la cabine. Elle avait rassemblé ses mains en une prière, peut-être pour rendre grâce à Dieu de leur avoir donné ce lieu, ou peut-être pour prier pour les âmes défuntes des marins.

Shera s’était assise sur une chaise. « C’est comme si un fantôme pouvait sortir d’une seconde à l’autre, n’est-ce pas ? »

« Oh... S’il te plaît, ne dis pas ça, j’essaie de ne pas y penser ! » déclara Rem.

« Hahahahahaha..., » Shera avait ri pour repousser le problème.

Pendant ce temps, Rem essuyait le sable présent sur une table circulaire.

« ... Je suggère que nous nous reposions ici pour aujourd’hui. La nuit dernière a été épuisante, et nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir à partir de demain, » déclara Rem.

« D’accord ! » s’exclama Shera.

Shera leva la main et Horn hocha la tête. Lumachina, cependant, serra les poings.

« Je... Je ferai de mon mieux, » déclara Lumachina.

Elle n’avait pas l’habitude de s’aventurer à pied, donc elle devait être troublée. La moitié de leur voyage de Faltra à la Tour de Zircon s’était après tout, effectué en calèche ou en navire des sables.

Rem tourna son regard vers Diablo. « Cela ne vous dérange pas, Diablo ? »

« Hein ? O-Oh, bien sûr que c’est bon, » déclara Diablo.

Elle lui avait aussi demandé son avis. C’était logique. Cela faisait un moment qu’il avait commencé agir avec Rem et Shera, mais il n’arrivait toujours pas à s’habituer à travailler en groupe. Sans s’en rendre compte, il avait supposé que tous ceux qui décidaient de leurs plans n’avaient rien à voir avec lui. Ses vieilles habitudes ne seraient pas facilement abandonnées.

Horn s’était alors mis à transporter de la nourriture et de l’eau qui étaient stockée à l’arrière de la cabine. « Rôtissons-les dehors ! »

« Ouais, des raisins secs ! » Shera avait sauté de joie.

« On a aussi du bœuf séché et plein d’autres trucs. Il reste encore un peu de temps avant la tombée de la nuit, alors profitons de l’occasion pour cuisiner dehors, » déclara Horn.

« ... Ce n’est pas une mauvaise idée, » déclara Rem, et c’est ainsi qu’il fut décidé à agir ainsi.

Il s’agissait de la nourriture sèche et en conserve, mais ils se battaient depuis hier soir et ils avaient passé toute la journée à marcher. Ce repas chaud était plus savoureux que d’habitude.

 

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire