Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 5 – Chapitre 1 – Partie 2

***

Chapitre 1 : La visite d’un donjon

Partie 2

Alors qu’ils étudiaient leurs options, les militaires de la Tour de Zircon les avaient encerclés avec leur flotte de navires des sables. Il y avait dix navires, avec environ 2 000 hommes. Et, comme ils s’y attendaient, ils avaient pu voir le gouverneur, Laminitus, à bord du plus grand navire.

Derrière elle flottaient les « Ailes Cramoisies », un manteau qui donnait à celui qui le portait la capacité magique de voler, et elle était vêtue d’une armure ourlée d’or. Mais il y avait une différence marquée par rapport à la dernière fois qu’ils l’avaient vue :

Sa main droite était attachée et suspendue par des bandages.

— Elle est blessée ? Que lui est-il arrivé ? se demanda-t-il.

Laminitus les regardait de haut depuis le pont du navire. « Nos rapports affirment que vous êtes tous sortis des profondeurs de la terre. Les gens semblent croire que vous êtes un Seigneur Démon. Répondez immédiatement et honnêtement : Êtes-vous le Seigneur Démon ? »

Sa question allait droit au but.

Diablo avait souri avec mépris, la réponse à cette question était évidente.

Mais s’il avait les tripes et la volonté de penser à une meilleure réplique, il ne serait pas connu pour son appréhension de la communication. Il ne serait pas une personne recluse et accro aux jeux vidéo, menant un style de vie de NEET, et introverti au point que même dans le jeu, il insisterait pour jouer en solo.

Et le plus important de tout, un Seigneur-Démon ne répondrait jamais à cette question par « Seigneur-Démon ? Jamais entendu parler de lui ! » Ce serait la chose la plus nulle qui soit !

« Je suis Diablo, un Seigneur Démon d’un autre monde ! Et fais savoir que je ne reçois d’ordres de personne ! » déclara Diablo.

Il avait répondu avec confiance, mais à l’intérieur, il paniquait.

— Ohhhh, merde ! Je ne viens pas de le dire ! pensa-t-il.

Les soldats des navires de sable s’agitaient sans cesse. Diablo pouvait entendre le bruit des épées non gainées.

« É-Était-ce si sage de le dire, Diablo ? » Rem le regardait vers le haut avec anxiété. « Si vous dites ça, ils pourraient — . »

— Donc c’était une mauvaise idée ! pensa-t-il.

Shera inclina la tête d’une façon perplexe. « L’armée tue-t-elle aussi les Seigneurs Démons d’autres mondes ? »

— « Tuer » !?

« Fuahahahahahahaha ! » Diablo se mit alors à rire avec force, essayant de masquer sa propre anxiété. « Je ne fuirai pas, je ne me cacherai pas ! Quiconque veut mourir peut se présenter devant moi ! Je graverai le vrai sens de l’horreur dans leurs os ! »

« Oh non..., » Horn frissonnait de terreur.

Diablo frissonnait de terreur, lui aussi, mais dans son esprit.

Laminitus avait levé la main gauche très haut dans les airs. « Hehe... Quelle bravade vous avez là ! Comme vous le désirez, Nous vous détruirons ! Retournez à votre sommeil éternel, Seigneur Démon ! Tout le monde à son poste ! »

Les troupes à bord des navires de sable l’avaient pris pour cible avec leurs canons magiques.

Diablo était surpris. Les Artilleurs Magi étaient une classe avancée d’Archers de haut niveau. Seuls ceux qui avaient perfectionné leurs compétences en tir à l’arc au niveau de la maîtrise et qui avaient développé leur capacité à la magie avaient pu atteindre cette classe. Et il y en avait autant ici ?

— Maintenant que j’y pense, les Invocateurs sont beaucoup plus populaires ici que dans le jeu. Peut-être que tous les Archers ont une raison de se spécialiser pour devenir des Artilleurs Magi ? Se demanda-t-il.

Si tant d’entre eux l’attaquaient en même temps, il y avait de fortes chances qu’ils le tueraient réellement. Tout dépendait de leur niveau, mais... est-ce qu’il devrait tous les éliminer avant qu’ils ne tirent !?

« S’il vous plaît, attendez ! »

Lumachina s’avança. « Je suis le chef de l’église : la Grande Prêtresse Lumachina Weselia. Même si cet homme prétend être le Seigneur Démon, il n’est pas l’ennemi des Races, et il n’est pas non plus quelqu’un contre qui vous devriez diriger votre animosité ! »

Laminitus l’avait fusillée du regard. « Ha ! Donc le chef de ces escrocs est du côté d’un Seigneur Démon !? »

« Vous vous rappelez sûrement comment cet homme estimé a repoussé la bête magique qui menaçait la Tour de Zircon. S’il était vraiment une menace pour les Races, pourquoi vous sauverait-il ? » demanda Lumachina.

« La baleine de sable était contrôlée par les Déchus. Qui croirait qu’un misérable Sorcier Élémentaliste puisse la repousser ! » déclara Laminitus.

« Le Seigneur Diablo est un sorcier talentueux ! Il a défendu cette ville, m’a sauvée et s’est battu à chaque pas pour protéger les autres ! » déclara Lumachina.

« Pourquoi se fait-il appeler Seigneur Démon ? » demanda Laminitus.

— Parce que si je ne le fais pas, je ne peux parler qu’en « Uhhhh » et « Hmm » ! pensa-t-il.

S’il pouvait dire cela, il serait capable de s’en sortir, mais chaque fois qu’il essayait de parler avec ses propres mots, sa voix se coinçait dans sa gorge. Chaque fois qu’il songeait à dire la vérité, la pensée que les autres se moquaient de lui et se fâchaient contre lui, lui faisait l’effet d’une douche froide... et cela le paralysait.

Mais s’il s’agissait d’un rôle, peu importe la réaction négative qu’il avait eue, il pouvait l’expliquer en disant : « J’étais un Seigneur Démon, donc ce n’est pas ma faute. »

Il savait à quel point c’était gênant, mais c’est ce qu’il était. D’ailleurs, il ne pouvait pas se contenter de dire : « Je faisais semblant d’être un Seigneur Démon, teehee ~ » après tout ce temps.

Ce n’était pas seulement vis-à-vis de Laminitus, mais le fait d’imaginer comment les gens qui se disaient ses compagnons réagissaient le faisait se raidir d’horreur.

— Rester en vie est peut-être important, mais la honte seule me tuerait ! Peut-être pas physiquement, mais émotionnellement parlant, je serais vraiment mort ! pensa Diablo.

Rien que d’y penser, il transpirait abondamment et il frissonnait de terreur. Tout était devenu flou.

Diablo avait pointé le « Bâton de Tenma » vers le navire des sables.

« Pousse-toi, Lumachina. Si ces idiots choisissent de se mettre en travers de mon chemin, je n’ai d’autre choix que de les anéantir, » déclara Diablo.

« P-Pardonnez-leur, mon Seigneur ! Eux aussi sont des hommes et des femmes justes qui travaillent pour défendre les terres de l’humanité. Même si vous ne pouvez les voir que comme un obstacle à vos nobles objectifs, s’il vous plaît, épargnez leur vie ! » déclara Lumachina.

Lumachina étendit les bras entre eux. Cette petite fille essayait d’empêcher ce conflit d’éclater, toute seule.

— Elle est incroyable..., pensa Diablo.

Il était vraiment impressionné par elle. Même aujourd’hui, avec une malédiction qui pouvait lui coûter la vie sur elle lui rongeant la vie pendant des jours, le désir de défendre les autres l’avait toujours poussée à agir.

S’il se trouvait dans une situation où sa vie était en jeu, il doutait qu’il puisse même envisager la survie d’une autre personne.

Diablo avait baissé le Bâton de Tenma.

« Petite idiote. Par respect pour toi, je pardonne leur insolence. Mais juste cette fois-ci, » déclara Diablo.

« Merci pour votre gentillesse ! » Lumachina profondément baissa la tête, puis tourna son regard vers Laminitus. « Lady Laminitus, un Seigneur Démon sauverait-il ou même épargnerait-il une vie ? Le Seigneur Diablo a sauvé la mienne plus d’une fois. Et il a également proclamé qu’il nous accorderait un objet qui pourrait guérir cette ville de la Maladie de la Clochette de la Mort. Bien que cet homme estimé puisse être un Seigneur Démon, je n’ai aucun doute dans mon cœur qu’il est bienveillant ! »

Un Seigneur Démon bienveillant...

Laminitus ne croirait probablement jamais ces mots. Diablo ne pouvait penser qu’au moment où l’ordre d’attaquer serait donné.

Rem s’avança, debout à côté de Lumachina.

« ... Gouverneur de la Tour de Zircon, écoutez aussi ce que j’ai à vous dire. Nous étions sur le point d’aller dans un certain donjon, et Diablo nous a dit qu’il pouvait nous conduire là où se trouve un trésor qui peut guérir la Maladie de la Clochette de la Mort, » déclara Rem.

Laminitus avait eu un regard suspicieux avant de cracher, « Idiotie — . »

« Alors s’il vous plaît ! Si nous revenons les mains vides du donjon, vous pourrez alors porter votre jugement sur Diablo. Décidez à nouveau, sur la base de ses actions, si c’est un Seigneur Démon ou non. N’est-ce pas juste !? » demanda Rem.

« Nous ne pouvons approuver cela. Nous portons d’abord un jugement sur vous ! Si vous n’avez rien fait de mal, vous serez libre d’aller où bon vous semble. En supposant que vous n’avez rien fait de mal ! » déclara Laminitus.

« ... S’il vous plaît... S’il vous plaît, attendez. L’un de nos compagnons est infecté par la Maladie de la Clochette de la Mort. Nous n’avons vraiment pas de temps à perdre, » déclara Rem.

Les yeux de Laminitus s’étaient plissés. « Vous ne mentez pas, n’est-ce pas ? Montrez-nous des preuves. »

« Notre preuve est..., » commença Rem.

Rem avait hésité. À ce moment-là, Lumachina avait fait entendre sa voix.

« Votre preuve est juste là, » déclara-t-elle.

Elle souleva l’ourlet de la robe de prêtresse, révélant ses cuisses. Une fille de son âge serait probablement terriblement bouleversée en se révélant ainsi devant un si grand groupe de personnes... Et pourtant, elle l’avait fait. C’était à ce point-là que son désir d’arrêter les combats était sincère.

Voyant la marque sur la chair de Lumachina, Laminitus poussa un soupir. « Je vois... Nous n’avons jamais pensé que même la Grande Prêtresse serait infectée. »

« Je crois que c’est une épreuve que le Seigneur a placée sur moi. C’est peut-être sa façon de m’inciter à ramener le trésor et à sauver tous ceux qui sont affligés par la peste, » déclara Lumachina.

Les choses devenaient de plus en plus sérieuses.

— Mais que ferons-nous si ce donjon n’est pas le bon, ou s’il n’a pas la Statue du Bœuf Blanc ? Se demanda Diablo.

L’idée quant à cette tournure des événements avait fait frissonner Diablo jusqu’au tréfonds de sa colonne vertébrale.

« Nous ne sommes pas des imbéciles étroits d’esprit. » Laminitus hocha la tête. « Nous comprenons votre point de vue concernant toute cette affaire. En effet, le temps n’est pas en votre faveur. Quant au soi-disant Seigneur Démon... Il est vrai que, si Nous devons le juger, ce serait simplement le poursuivre sur la base de ses actions. Vos paroles sont vraies. »

Lumachina et Rem étaient devenues heureuses. D’autre part, les paroles de Laminitus étaient apparemment trop compliquées pour que Shera les suive, alors elle avait incliné sa tête dans la confusion. De plus, Horn semblait toujours paniquer.

Mais Diablo restait sur ses gardes. Il ne voyait pas Laminitus comme le type d’individu qui accepterait leur demande sans condition.

Bien sûr, elle poursuivrait en disant une chose qu’ils ne pouvaient pas accepter — .

« Très bien. Vous pouvez aller chercher votre trésor dans le donjon ! Nous l’accepterons comme preuve de votre innocence. »

« Merci beaucoup ! » déclara Rem en remerciement, mais Laminitus secoua la tête.

« Attendez. Nous n’avons aucune garantie que vous reviendrez, » déclara Laminitus.

« Quoi ? Mais il faudrait traverser le donjon pour..., » commença Lumachina.

La confusion de Lumachina venait de son manque d’expérience en tant qu’aventurière. C’est quelque chose qu’ils auraient dû naturellement considérer.

Laminitus était une femme intelligente.

« Nous devons prendre en considération la possibilité qu’il y ait une autre sortie au donjon. Vous laisserez l’un de vos compagnons derrière vous. Nous devrions... Oui, si vous ne revenez pas dans sept jours, il sera décapité. Il sera également décapité si vous revenez les mains vides. Si vous êtes prêt à le récupérer, alors Nous croirons en vos paroles, » déclara Laminitus.

Venant de ce gouverneur têtu, c’était tout un compromis.

— Mais dans le pire des cas, le trésor pourrait ne pas être là..., pensa Diablo.

« Horn. Quelle direction d’ici jusqu’au donjon ? » demanda Diablo en chuchotant.

« Euh... ? C’est au nord de la ville, » répondit Horn.

« Bien. Quand je donne le signal, courez, » déclara Diablo.

« C’est sûr, Patron ! » répondit Horn.

Rem et Lumachina avaient l’air étonnées.

Diablo avait touché le sol avec le Bâton de Tenma.

« “Tremblement de terre” ! »

Il s’agissait de la première fois qu’il l’utilisait dans un désert, mais... tout comme dans le jeu, l’écran — le sol avait commencé à trembler. La terre gronda, faisant trembler et vaciller son champ de vision. Après tout, Tremblement de terre était un sort élémentaire de la terre.

Les navires des sables à bord desquels se trouvaient les troupes avaient commencé à se balancer et à être secoués de haut en bas.

« Q-Qu’est-ce que c’est que ça ? »

« Ç-Ça tremble... Le navire tremble ! »

« Qui vous a dit de déplacer les navires ? »

« Le sol bouge ! »

« Il l’a fait avec la magie !? Comment est-ce possible... !? »

Les navires des sables commencèrent à s’incliner vers l’avant, et les soldats firent entendre des voix horrifiées.

Vivant au Japon, Diablo était quelque peu habitué aux tremblements de terre, mais ce n’était pas le cas pour les habitants de ce monde.

En un instant, Diablo avait senti sa conscience vaciller, alors qu’un désir de se blottir dans le sable et de ne rien faire le submergeait.

Il n’avait plus de mana. Son corps était ainsi devenu paresseux, prenant le contrôle de son esprit maintenant léthargique.

Mais il devait sauver Lumachina. Il ne pouvait pas se permettre d’être attrapé maintenant par le gouverneur.

Diablo s’était ainsi enfui en courant. « Restez près de moi ! Ce tremblement est l’œuvre de ma magie ! »

Le rayon effectif du Tremblement de terre était de trente mètres autour du lanceur de sort. Au-delà, cela n’avait eu aucun effet. Mais le sol tremblait et il était difficile de marcher et de quitter cette zone.

Tout en suivant ses instructions, Rem, Shera, Lumachina et Horn s’étaient précipitées derrière lui. Avec le sol tremblant sous eux, il devrait être difficile de viser correctement avec un fusil. La seule exception était Laminitus, qui pouvait utiliser les Ailes Pourpres pour léviter dans les airs et les attaquer, quelle que soit la situation.

Cependant, sa main droite avait été blessée, de sorte qu’elle n’avait pas été en mesure de démontrer pleinement ses compétences.

De plus, pour un seul adversaire, s’élever dans les airs avec la lévitation en ferait une cible facile pour un sorcier du calibre de Diablo. Tout ce que vous auriez à faire était d’utiliser un sort avec une large gamme d’attaques que l’adversaire ne pourrait pas éviter.

En gardant cela à l’esprit, Diablo avait fusillé du regard Laminitus. Ne manifestant même pas un soupçon de panique, elle se tenait sur le pont du navire des sables, son propre regard fixé sur Diablo.

Elle était calme, comme si elle avait prédit que Diablo utiliserait la magie pour créer le chaos nécessaire pour s’échapper.

— À quoi pense-t-elle ? A-t-elle l’impression qu’on était coincés dans une impasse à cause de sa blessure au bras ? Ou peut-être..., pensa-t-il.

Elle devait considérer sa position. Peut-être que ses méthodes étaient plus compliquées que de capturer le Seigneur Démon et de tuer ceux qui l’avaient défiée.

En passant à travers les soldats confus, Diablo et son groupe s’étaient échappés au siège des navires des sables.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. L'amateur d'aéroplanes

    Merci pour la confrontation, mais le rayon d'action du sort me semble faible pour toucher l'ensemble des 2000 soldats.

Laisser un commentaire