Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 4 – Chapitre 4 – Partie 5

***

Chapitre 4 : Dans une poursuite à chaud

Partie 5

Le bras gauche de Batutta, blanc et gelé, tomba au sol — Il avait amputé l’un de ses propres membres à l’aide d’une capacité martiale. S’il n’avait rien fait, il aurait sûrement déjà été une sculpture de glace. La rapidité d’esprit et le courage du gars étaient vraiment quelque chose, mais c’était un coup fatal pour qu’un guerrier perde non seulement son arme, mais aussi un bras.

 

Retirant la lance de sa poitrine, Diablo l’avait jetée loin de l’escalier de pierre. Le sang avait jailli du trou creusé dans sa poitrine.

« Hehe hehe hehe..., » un sourire démoniaque s’était glissé sur son visage. « Qu’est-ce qui ne va pas, Batutta ? Cela faisait-il aussi partie de ton plan de perdre à la fois ton arme et ton bras ? »

Il gardait un sourire calme à l’extérieur — mais criait à l’intérieur.

— ÇA FAIT HORRIBLEMENT MAL, BON SANG !! pensa-t-il.

La blessure n’était qu’au niveau de sa poitrine, mais il avait l’impression que tous ses membres allaient se déchirer au fur et à mesure que la douleur augmentait dans tout son corps.

Bien qu’il avait réussi à se sortir de l’impasse, c’était quelque chose qu’il n’aurait jamais voulu refaire. Prendre un coup qui causerait une mort instantanée juste pour créer une ouverture pour frapper — c’était certainement un plan qui était mieux dit que fait. Il pensait vraiment qu’il allait mourir une fois que la lance lui aurait transpercé le cœur.

 

La cape de Diablo, le Rideau des Sombres Nuages, avait un effet qui le laissait à 1 point de vie même après avoir pris une attaque qui la réduirait normalement à zéro. Il avait failli l’oublier, mais c’était comme s’il l’avait confirmé lorsqu’il avait été convoqué pour la première fois dans ce monde.

Pour être franc, il était certain qu’il ne pourrait jamais l’utiliser ici. Être laissé avec 1 point de vie pourrait signifier être à peine capable de se déplacer d’après ce qu’il avait vu avant.

— C’est vrai que j’ai du mal à respirer. Je pourrais mourir si un moustique me piquait..., pensa Diablo.

La protection instantanée contre la mort offerte par le Rideau des Sombres Nuages ne s’activerait plus s’il était à 10 % ou moins de sa Vie. S’il devait prendre une autre attaque maintenant, cela signifierait la mort pour lui cette fois-ci.

Il n’avait jamais testé cet effet jusqu’à présent en raison du danger que cela représentait, ce qui en faisait un pari pour savoir s’il serait encore en vie après avoir pris l’attaque de Batutta.

Il semblait que même après avoir été poignardé dans le cœur, il ne mourrait pas — mais cela lui faisait quand même assez mal pour avoir l’impression que cela le ferait. S’il n’y avait personne d’autre ici, il crierai et pleurerai.

Malgré la gravité de ses blessures, le trou dans la poitrine de Diablo avait commencé à se fermer lentement, même son bras gauche commençait à guérir. Bien qu’il n’avait été accroché que par de simples morceaux de peau plus tôt, ses os et ses muscles se remettaient à s’interconnecter ensemble.

C’était aussi un effet de son équipement : La « Couronne Déformée » qu’il portait sur sa tête lui faisait récupérer automatiquement ses points de vie avec le temps. Ce n’était pas un montant significatif lorsqu’il était dans un autre combat, mais il était en fait possible de voir à quelle vitesse ses blessures guérissaient maintenant.

 

Le sang jaillissait encore des blessures de Batutta. Bien qu’il ait coupé que la partie supérieure du bras vers le bas, c’était tout à fait normal. À moins qu’il n’ait subi une intervention chirurgicale ou reçu un miracle de guérison, le saignement ne s’arrêtait pas.

« Êtes... Êtes-vous censé être... immortel... !? Ne pas mourir, même après que j’ai percé votre cœur..., » son front était luisant de sueur.

« Hehe hehe hehe... Je te l’ai déjà dit — je suis un Seigneur Démon, » déclara Diablo avec force.

« Ce n’est pas possible..., » balbutia Batutta.

« As-tu vraiment eu l’impression que tu savais tout ce que ce monde avait à t’offrir ? C’est là que reposait ta fierté, dans ta supposée “sagesse” d’avoir vécu jusqu’à présent. Tout ce que tu savais n’était qu’une infime fraction de ce qu’il y a à savoir. Alors, on continue ? Nous avons tous les deux un bras encore en état, après tout..., » déclara Diablo.

La vérité, c’est que c’était un miracle que Diablo pouvait encore tenir debout.

Quoi qu’il en soit, il avait pointé sa main vers Batutta. Le Bâton de Tenma était toujours à ses pieds, mais s’il essayait de se pencher et de le ramasser, il avait l’impression qu’il s’effondrerait en même temps qu’il le ferait.

Le fait qu’il pouvait faire croire que ses blessures n’étaient pas importantes, qu’il n’avait pas besoin d’une arme, qu’il pouvait continuer sans avoir le moindre problème — c’était parce qu’il mettait tout ce qu’il avait dans son rôle du Seigneur Démon. Il ne montrerait jamais de faiblesse devant qui que ce soit.

Le visage de Batutta s’était déformé en grimace. « Shiliu ! » cria-t-il vers la fosse en dessous d’eux.

 

« Oui, Maître ! »

Quand Diablo se retourna pour la regarder, la servante presque nue avait sorti un poignard, et elle le rapprocha du cou de Rem.

 

Le sang de Diablo bouillonnait.

« Je vais te tuer, sale pute ! » cria Diablo.

Imperturbable, Shiliu gardait un sourire sur son visage, signe de l’avantage qu’ils avaient maintenant sur lui.

« C’est un avertissement pour vous... vous ne devez pas bouger..., » ordonna Batutta d’une voix rauque.

Ils n’avaient pas hésité à utiliser Rem comme otage et à l’utiliser sur lui. Il pouvait essayer de bluffer qu’il ne servait à rien d’utiliser des otages contre un Seigneur Démon, mais le fait qu’il était venu jusqu’ici pour les sauver signifiait que ce ne serait pas un argument convaincant.

Shiliu avait essuyé la bave de sa bouche. « Hehe... En fin de compte, il semble que c’est une victoire stratégique pour mon Maître. »

« Diablo ! Ne vous inquiétez pas pour moi — battez-vous ! » Rem avait crié.

« Ahh... Ahh... Ne vous inquiétez pas pour moi non plus... Seigneur Diablo ! » cria Lumachina.

Lumachina criait, elle aussi, essoufflée alors que son visage était rouge. Il semblerait qu’elle avait été soumise aux tâtonnements de Shiliu avant qu’il ne vienne la sauver.

Diablo garda les poings serrés, son corps tremblant de rage.

— Si j’avais pu abandonner ces deux-là, je ne serais même pas venu ici, pensa Diablo.

Que puis-je faire ? Comment puis-je les sauver ?

 

Une flèche unique avait traversé le bâtiment cylindrique — .

Une flèche que Shera avait tirée.

 

Elle avait traversé l’espace vide, laissant derrière elle une traînée d’obscurité pure, très probablement le résultat de l’amélioration magique que Klem lui avait apportée. Elle voyageait à une telle vitesse que même Diablo avait du mal à la suivre.

La flèche se dirigeait vers l’autel. Au moment où Shiliu l’avait remarquée, elle était percée dans la main qui tenait le poignard, coupant les tendons de ses doigts et lui faisant perdre sa prise sur l’arme qui avait été envoyée à une petite distance de là.

« GAAAHHHHHHHHHHHH !! » Shiliu avait poussé un cri guttural.

« C’est mon “Tir de l’Ange” ! »Shera avait crié après coup. C’était le nom d’une capacité martiale.

 

 

« AGAHHHHHHHHHH !! »

La main droite de Shiliu avait commencé à produire des craquements quand elle était devenue gris cendre. Ce n’était pas l’effet du Tir de l’Ange, une technique qui était censée augmenter considérablement la précision de l’utilisateur. Qu’est-ce qui se passait ?

Bientôt, la servante ne pouvait plus faire de bruit alors que tout son corps se transformait en pierre.

Cela pourrait très bien être l’effet de l’énergie magique que Klem avait mis dans l’arc de Shera.

« K-Klem..., » Shera avait été visiblement secouée. « C’est tellement effrayant que c’est difficile à utiliser !! »

— C’est beaucoup plus choquant que je ne le pensais... ! pensa Diablo.

Diablo avait été très choqué à l’intérieur.

Alors que l’arc qu’elle utilisait était augmenté grâce à la magie de Klem, le Tir de l’Ange était une technique de niveau 60. Il ne s’attendait pas à ce que Shera soit une Archère de si haut niveau.

En y repensant, elle avait dit qu’elle avait pu voir qu’elle avait atteint le niveau 40 quand elle était enfant...

En raison de son attitude joyeuse et de sa nature excentrique, il n’avait jamais pensé à compter sur elle au combat. Il l’avait remarqué quand elle avait utilisé une capacité martiale quand ils se battaient contre le shinobi, mais ce pourrait être la première fois qu’il l’avait vue devenir sérieuse en utilisant son arc.

 

Batutta était dans un état de choc. « Shiliu... ? Pourquoi ne me réponds-tu pas, Shiliu... ? »

Il n’y avait pas eu de réponse de la bonne transformée en pierre. Qui savait combien de temps durerait l’effet de pétrification d’une arme renforcée par le Seigneur-Démon Krebskulm.

 

Une ombre se déplaçait furtivement le long de l’autel, arborant une paire d’oreilles de lapin qui rebondissait de part et d’autre — .

Horn.

« Hehehe, je dois montrer mon utilité au chef là-haut, n’est-ce pas ? » demanda Horn.

« Comment êtes-vous arrivé ici ? » demanda Rem en état de choc.

« Tout ce que j’ai fait, c’est sauter le long de ces murs dentelés, tout droit, » répondit Horn.

Horn avait dénudé l’épée courte de son dos, coupant à travers les liens autour des bras et des jambes de Rem, et elle était enfin à nouveau libre.

« M-Merci ! » déclara Rem.

« Hm-hm-hmm ~ n’hésitez pas à me remercier davantage ! » déclara Horn.

Ils étaient immédiatement allés aider Lumachina.

« Je ne sais pas qui vous êtes, mais merci beaucoup ! » déclara Lumachina.

« Oh ouais ! Je suppose que je ne me suis pas encore présenté, hein. Je suis Horn ! Allons conquérir un donjon ensemble ! » déclara Horn.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour le chapitres.

Laisser un commentaire